Les 11 choses incontournables à faire à Reykjavik

avatar
Réservez vos visites & activités à ReykjavikVoir les offres

Vous allez séjourner en Islande ou y faire une escale ? Alors ne passez pas à côté de la capitale ! Découvrez nos incontournables pour visiter Reykjavik !

L’Islande attire essentiellement les voyageurs en quête de paysages époustouflants. Et que ce soit en été ou en hiver, chacun y trouve son compte. Volcans, geysers, sources d’eau chaude, montagnes, glaciers, plages de toutes couleurs… tout y est réuni pour passer un séjour agréable. Il se peut que votre séjour en Islande se résume en une simple étape, sur votre chemin vers des contrées plus à l’ouest. La compagnie Icelandair, notamment, propose des stopovers sur le chemin de l’Amérique. N’hésitez pas à vous arrêter deux ou trois jours, vous allez pouvoir en profiter pour découvrir la capitale et sa région.

Voici selon nous, les incontournables à voir ou faire à Reykjavik !

À lire aussi : Les 12 plus beaux endroits à visiter en Islande

1. Le centre historique de Reykjavik

Centre historique de Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / Mihai-Bogdan Lazar

Que faire au centre de Reykjavik ? Commencez par une immersion dans le centre historique et ses jolies maisons anciennes. La rue Adalstraeti ( Aðalstræti) s’impose avec le plus vieux bâtiment de la capitale, datant de 1752. Il accueille maintenant une boutique de designers et des expositions sur la vie d’autrefois.

Sillonnez les rues piétonnes, Skolavordustigur et Laugavegur, avec leurs jolies boutiques et leurs bons restaurants. Profitez-en pour faire votre shopping, acheter un beau pull irlandais ou un collier en perles de lave, créé par un artisan local. Rendez-vous vers le quartier du lac Tjörnin, un surprenant étang en plein cœur de ville. De nombreux bâtiments administratifs et culturels se sont installés sur ses bords.

2. La Marina

Squelette bateau viking par  Jon Gunnar Arnason, Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / Mikhail Varentsov

Visiter Reykjavik, c’est aussi flâner aux abords de sa Marina.

Commencez votre promenade au niveau du Sólfar, magnifique sculpture représentant un squelette de bateau viking. L’artiste Jón Gunnar Àrnason l’a conçue comme une ode au soleil et au voyage. Cheminez vers Harpa, bâtiment futuriste abritant une salle de concerts et un centre d’expositions. Vous serez happés par son architecture et les reflets changeants des panneaux de verre, qui recouvrent la structure en acier. N’hésitez pas à entrer, vous pouvez visiter librement, mais vous pouvez aussi vous joindre à une visite guidée payante. Un bar et un restaurant panoramique vous donneront l’occasion d’admirer Reykjavik d’en haut.

Terminez votre promenade sur l’ancien port de pêche, dont la plupart des bâtiments ont été convertis en musées.

3. L’église Hallgrimskirkja

Eglise Hallgrimskirkja, Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / JudJang

On voit sa flèche de loin quand on remonte la rue Skolavordustigur. Cette église luthérienne, construite entre 1945 et 1986, rappelle les orgues basaltiques, dont le paysage islandais est émaillé. L’intérieur sobre surprend quand on s’attend à entrer dans une cathédrale. Cependant, vous pourrez avoir la chance d’assister à une répétition ou un concert sur le grand orgue Klais et ses 5 275 tuyaux. Un ascenseur payant vous emmène jusqu’au clocher, d’où vous aurez une vue plongeante sur le centre-ville.

4. Les spécialités islandaises

Soupe d'agneau, Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / vvoe

Impossible de visiter Reykjavik sans goûter aux spécialités locales. Elles tournent autour du poisson bien évidemment, mais avec des recettes bien spécifiques. Vous allez donc pouvoir déguster :

  • Des poissons, comme le cabillaud (morue), le saumon ou le hareng, mais également de l’omble chevalier ou de la raie.
  • Du Hákarl. Vous ne trouverez pas plus typique, mais accrochez-vous, car il s’agit de requin fermenté, voire plus… Pensez à l’accompagner de l’eau-de-vie locale, le brennivin. Avec modération, bien entendu ! Vous pourrez le faire à l’Icelandic bar (Islenskibarin) ou au Café Loki.
  • Une soupe à l’agneau (Kjötsúpa), recette traditionnelle avec morceaux d’agneau et légumes locaux (rutabagas, pommes de terre, chou, carottes). Le mieux est de la déguster auprès d’un wagon à soupe (Súpu vagninn), comme celui généralement stationné place Ingólfstorg ou au café Súfistinn.
  • Ou encore du skyr, le yaourt local.

5. Un bain thermal

Lagon bleu, Islande

Crédit photo : Shutterstock / Mariia Kan

Vous souhaitez rencontrer des Islandais lors de votre visite de Reykjavik ? Le meilleur endroit pour lier conversation est certainement la piscine, en été comme en hiver ! Véritable institution en Islande, la piscine est autant un lieu d’échanges et de convivialité qu’un moyen de détente.

Il y en a plusieurs à Reykjavik, alimentées par des eaux thermales. La plus ancienne, Sundhöllin, a été construite en 1937 et se trouve tout près de la rue commerçante Laugavegur, en centre-ville. Si vous êtes en famille, prenez le bus et allez à Lágafellslaug ou à Sundlaug Kópavogs. Elles sont idéales pour les enfants – et les plus grands. Pour une expérience inoubliable, offrez-vous un bain accompagné de soins au célèbre Lagon Bleu, situé à une cinquantaine de kilomètres de la capitale.

6. Rencontrer les baleines

Observer les baleines proches de Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / AMJonik.pl

L’Islande fait partie des pays qui continuent à autoriser la chasse à la baleine. Il s’agit essentiellement de perpétuer une tradition ancestrale. Cependant, cette pratique tend à être de plus en plus réglementée et est en net recul. L’Islande préfère s’orienter dorénavant vers la création de zones d’observation de ces cétacés. Depuis Reykjavik, des excursions vous emmènent en baie de Faxaflói ou depuis le vieux port. Vous pourrez y observer des baleines à bosse ou de Minke, ainsi que des rorquals, des dauphins à bec blanc et des marsouins.

7. Les musées

Musée Punk, Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / Kristof Bellens

Que faire à Reykjavik quand il pleut ? Visiter un musée, bien sûr ! Ici, le choix est particulièrement vaste et propre à satisfaire toutes les curiosités :

  • Le musée national d’Islande ou le musée des Sagas, pour en savoir plus sur l’histoire et la formation de l’identité islandaise.
  • Le musée des baleines ou le musée maritime, tous deux situés dans le quartier rénové du port, sur la Marina.
  • Le musée Punk, pour replonger dans l’atmosphère des années 1980.
  • Sans oublier la maison de la culture, le musée des phallus ou le musée de plein air Árbær, un peu à l’écart de la ville.

8. Le dôme de Perlan

Dôme de Perlan, Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / Roberto La Rosa

Reykjavik est alimentée en eau chaude par six citernes, perchées sur une colline. La ville a eu l’idée de les couronner par un dôme, qui est devenu l’une des attractions de la ville. L’une des citernes a été convertie en musée de sciences naturelles : Wonders of Island. La visite comprend également une promenade dans une grotte de glace de 100 m de long et des explications sur les glaciers.

Pensez à prendre des vêtements chauds, la température peut descendre à -10° dans le tunnel ! Pour vous réconforter, terminez la visite au bar ou au restaurant, situés en haut du Dôme. Depuis la terrasse panoramique, vous aurez une vue à 360° sur Reykjavik et sa région.

9. Le circuit street art

Scène de street art à Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / Daria Medvedeva

Lorsque l’on vient visiter Reykjavik, il faut savoir que son charme provient de ses maisons très colorées. La capitale ne s’en tient cependant pas là et commandite régulièrement des artistes pour décorer ses murs et bâtiments.

Plusieurs parcours permettent de découvrir de larges fresques, souvent liées à la culture islandaise. Sara Riel, l’artiste locale, a parsemé les rues du centre d’œuvres psychédéliques inspirées de la nature. Le Wall Poetry suit le parcours du festival Iceland Airwaves. Vous pourrez y admirer les arabesques de Caratoes, les amoureux de D*FACE, le cosmonaute de DEIH XLF et bien d’autres encore.

10. Les aurores boréales

Aurore Boréale à Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / Yongyut Kumsri

Qui n’a rêvé d’être témoin d’une aurore boréale ? Ce phénomène, qui ne s’observe que dans le nord de notre hémisphère, fait l’objet de véritables « chasses ». Il est possible d’en observer dans la région de Reykjavik, lorsque toutes les conditions sont réunies : ciel bien dégagé et absence de pollution lumineuse.

C’est entre le mois de septembre et le mois de mars que vous avez le plus de chances d’en observer une. Le mieux est de vous éloigner un peu de la capitale pour bénéficier d’un ciel bien noir. Pour assurer vos chances, n’hésitez pas à joindre une excursion organisée. Vous serez accompagnés de spécialistes qui sauront trouver les meilleurs postes d’observation.

11. La vie nocturne

Groupe de musique dans la rue à Reykjavik

Crédit photo : Shutterstock / kondr.konst

Que faire à Reykjavik pour rencontrer les locaux ? Si vous aimez faire la fête et appréciez les bonnes bières, rendez-vous, le soir, dans la rue Laugavegur et ses environs. C’est là que se concentrent la plupart des bars et discothèques de la capitale. Bon nombre d’entre eux offrent des spectacles musicaux, gratuits ou à prix modique, en particulier le week-end. Vous allez pouvoir engager des conversations, applaudir les musiciens, découvrir des spécialités en allant de bar en bar. La fête commence généralement vers minuit pour se terminer aux alentours de 5 h du matin.

Comment aller à Reykjavik ?

En avion depuis la France

L’avion est le moyen le plus rapide de rejoindre Reykjavik. Icelandair et Transavia assurent des vols directs depuis la France, en environ 3 h 30. De nombreuses autres compagnies proposent le trajet avec une ou deux escales. N’hésitez pas à utiliser le comparateur de vols Skyscanner pour choisir le vol le moins cher ou le mieux adapté à vos dates de séjour. L’aéroport international de Reykjavik – Keflavik – est situé à une cinquantaine de kilomètres de la capitale.

Pour vous déplacer et rejoindre Reykjavik, vous pouvez louer une voiture dès votre arrivée à l’aéroport ou emprunter un des bus des compagnies spécialisées dans le transfert (Gray Line, Flybus, Airport Direct). La plupart vous déposeront devant votre hôtel, avec un supplément.

En ferry depuis le Danemark

Si vous ne souhaitez pas prendre l’avion, vous pouvez prendre un ferry depuis Hirshals, au Danemark. La traversée dure trois jours et vous arriverez à Seydisfjordur, à l’est de l’île. Pour aller jusqu’à Hirtshals, vous avez le choix entre le bus ou le train, ou une combinaison des deux. Comptez entre 21h et 24hh pour faire le trajet.

Voir les ferries au départ de Hirshals

Où loger à Reykjavik ?

Pour bien visiter Reykjavik, le mieux est de dormir en centre-ville ou dans un quartier desservi par les bus. Les quartiers du 101 Reykjavik et du lac Tjörnin sont particulièrement agréables. Vous trouverez aussi des hôtels dans le quartier Laugardalur, près de piscines, musées et parcs de verdure. Vous avez le choix entre une soixantaine d’hôtels, ainsi que de nombreux appartements ou chambres d’hôtes, que vous retrouverez en consultant un comparateur d’hôtels en ligne.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Explorez la France et redécouvrez ses trésors. Remplissez votre carte d'exploration et trouvez de nouvelles idées pour partir cet été. Voir notre page dédiée