Visiter le Parc national Krka depuis Split : réservations & tarifs

avatar
Réservez votre billet pour le parc national Krka

Vous avez décidé de découvrir Split ? Profitez-en pour visiter ses alentours ! Ne passez pas à côté du parc national Krka !

Le parc national Krka (à prononcer Keurka) se situe le long de la rivière Krka, au sud de la Croatie. Le site n’est pas sans rappeler celui des lacs de Plitvice, qui est également situé en Croatie. Le parc national Krka est célèbre pour ses cascades et ses moulins à eau traditionnels semblant figés dans le passé. De plus, le nord du parc comprend un sentier fabuleux menant à la splendide cascade de Roški Slap et au monastère de Krka, construit tout entier sur des catacombes romaines. Visiter le parc national Krka est un incontournable du patrimoine naturel croate.

Si vous avez décidé de visiter le parc national Krka depuis Split, jolie ville dalmate connue pour ses plages et sa forteresse, aucun problème. Préparés par Génération Voyage, voici quelques astuces pour effectuer le trajet sans encombre, éviter les pièges et erreurs, et profiter de votre visite à fond. C’est parti !

À lire aussi :
Les 7 choses incontournables à faire à Split
Les 18 plus beaux endroits à visiter en Croatie
Les 5 plus belles randonnées à faire autour de Split

Histoire du parc national Krka

Superbe vue estivale sur le parc national de Krka, emplacement de Roski Slap, Croatie,

Crédit Photo : Shutterstock / Andrew Mayovskyy

La région qui voit s’écouler la rivière Krka est une zone naturelle d’exception, riche de traces préhistoriques et de monuments historiques séculaires. On peut attester de la présence de l’Homme sur place dès le paléolithique : silex, éclats et fragments d’os ont été retrouvés dans la zone.

On doit à la présence romaine la construction d’un aqueduc, celui de Skradin, et les ruines du camp de Burnum. Plus tard, avec l’expansion du christianisme, on a décidé de construire un lieu de culte somptueux. Il s’agit de l’église franciscaine de Visovac qui a été construite sur une île au beau milieu de la rivière.

Le parc national Krka abrite aussi des forteresses turques en ruine, témoignant de l’occupation ottomane. Les Croates se sont vite rendu compte de la beauté et du potentiel du lieu : créé en 1985, le parc national Krka est une aire naturelle protégée permettant d’encadrer l’activité touristique tout en préservant les joyaux de Krka.

Nos conseils pour bien visiter le parc national Krka

Les meilleures périodes de l’année

  • La Croatie, c’est un climat méditerranéen au sein d’une zone naturelle ensoleillée. Donc doux l’hiver et chaud l’été ! L’été, c’est aussi là où l’on constate la plus forte fréquentation touristique. De nombreuses personnes veulent visiter le parc national Krka lors de la saison estivale : vous ne serez pas seul, tenez-le-vous pour dit.
  • Le meilleur moment pour explorer cet espace sauvage sublime, c’est sans aucun doute à l’intersaison. Autrement dit, nous vous conseillons d’opter pour un séjour en mai, ou à l’automne : les températures restent clémentes et le nombre de personnes présentes sur place décroit fortement.
  • La Croatie authentique ne se dévoile qu’en dehors de la saison estivale. En plus, cela vous fera économiser beaucoup d’argent sur le budget alloué au transport, à l’hébergement ou à la restauration, par exemple. Et les billets d’avion pour se rendre sur place sont bien moins chers !

La meilleure manière de découvrir le parc national Krka

Compte tenu de la petite taille du parc national Krka (quatorze hectares seulement), une seule journée est suffisante pour en explorer la plupart des merveilles naturelles.

  • Nous vous conseillons de le visiter à pied, afin de savourer une balade champêtre des plus apaisantes. Pour ce faire, il vous suffit d’emprunter les chemins et les pontons en bois qui longent la jolie rivière aux reflets d’émeraude. L’été, vous pourrez vous baigner dans la zone sud du parc, au beau milieu des cascades !
  • Vous pouvez aussi tirer parti du vélo : des pistes cyclables sont mises à votre disposition, et vous pouvez aussi rejoindre le joli village de Skradin sur la petite reine. Des agences de locations de vélo vous permettront d’en louer pour une quinzaine d’euros par jour en moyenne.
  • Envie d’un moyen plus original pour vous plonger dans la beauté somptueuse du lieu ? Depuis Skradin, prenez donc le bateau ! Des navettes vous mèneront jusqu’aux chutes d’eau de Skradinski Buk, l’attraction principale du parc.

Consignes à respecter

  • Des poubelles sont présentes régulièrement, tout au long du parcours. Cela peut sembler couler de source, mais de nombreux visiteurs semblent oublier les règles inhérentes à la préservation de ce fantastique espace naturel. Le cas échéant, des gardes forestiers peuvent les rappeler à grand renfort d’amendes salées voire d’exclusion du parc.
  • Les animaux domestiques sont les bienvenus et leur entrée ne coûte pas un centime. Mais ils doivent être tenus en laisse !
  • Restez sur les chemins balisés et ne vous aventurez pas dans les zones prohibées. Outre les dangers potentiels, vous risquez d’endommager l’écosystème fragile du parc national Krka.
  • Les Croates sont des gens charmants mais tolèrent mal le manque de respect de certains touristes étrangers. Il faut dire que depuis l’ouverture de ce pays en développement au tourisme, de nombreux incidents ont impliqué des touristes occidentaux, notamment des jeunes. Veillez à faire preuve de respect et de courtoisie, tout simplement !

Que voir et que faire au parc national Krka ?

Krka National Park

Crédit Photo : Shutterstock / Julia Lav

Une fois dans le parc national de Krka, préparez-vous à en prendre plein les mirettes ! Commencez votre visite par une jolie promenade le long du sentier balisé qui vous mènera devant l’aqueduc antique de Skradin. Skradin, dont le nom correspond à la province romaine de la Scardona !

Vous aurez l’occasion d’apercevoir le monastère de Visovac, tranquillement posé au milieu de la rivière Krka, entre les cascades Roŝki slap et Skradinski buk. Vous pouvez aussi l’admirer du haut du belvédère qui se trouve sur la petite route de Drinovci à Siritovci. Ce lieu de culte insolite, au style byzantin mâtiné de baroque, est un important centre spirituel du diocèse orthodoxe dalmate dont le siège se trouve à Šibenik.

Le parc compte aussi des forteresses en ruine, construites par les turcs ou pour se protéger de ces derniers. Citons les principales :

  • Nečven
  • Čučevo
  • Bogočin

Mais le parc national de la Krka se distingue surtout par ses chutes spectaculaires disséminées le long de votre parcours. On en dénombre sept ! Les eaux limpides des bassins accueillent une vingtaine d’espèces de poisson, des grenouilles et des reptiles. Dans la partie méridionale du parc, de mars à octobre, vous pourrez vous baigner dans les bassins et profiter d’un moment magique et unique en son genre. Se laisser envelopper par l’eau fraîche tombant des cascades, nager au beau milieu d’une eau claire et parfaitement pure tout en écoutant le chant des oiseaux : quoi de plus agréable, au fond ?

Une fois sorti(e) de l’eau, vous pourrez rejoindre l’entrée du parc ou le village de Skradin en bateau. D’ailleurs, on vous conseille de combiner ces deux façons de visiter le parc national Krka !

Combien coûte un billet pour le parc national Krka depuis Split ?

Le monastère de Visovac dans le parc national de Krka, Dalmatie, Croatie

Crédit Photo : Shutterstock / xbrchx

Le parc national de Krka est ouvert, en fonction de la saison, à partir de 8h ou 9h. Il ferme ses portes entre 16h et 20h.

L’accès au site est payant, et les tarifs pratiqués dépendent de la période de l’année envisagée pour visiter le parc national Krka.

  • Juillet et août : 200 kr (27€)
  • Avril, mai, septembre, octobre : 110 kr (15€)
  • Le reste de l’année : 30 kr (4€)

Des excursions jusqu’à Krka depuis Split ou Zadar incluent déjà le prix du billet. Pour 50€ en moyenne, elles comprennent donc le transport en bus climatisé. Idéal pour visiter le parc national de Krka depuis Split sans se prendre la tête !

Comment réserver en ligne un billet pour le parc national Krka ?

Réserver son billet en ligne au préalable est fortement recommandé si vous comptez visiter Krka entre mi-juillet et la fin août. Ainsi, vous vous rendrez automatiquement à la file d’attente pour les transports au lieu de prendre votre mal en patience devant la billetterie. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à venir dès l’ouverture, à partir de 7h30 du matin !

Le site officiel de Krka ne propose pas la vente de billets en ligne mais le site des parcs nationaux et naturels de Croatie peut les fournir. La réservation de votre ticket n’est possible que pour la période estivale, entre le 1er juin et le 30 septembre. S’il peut être opportun de réserver avant votre départ, pensez bien à imprimer le billet envoyé sous 48h après la validation de la commande.

Il est aussi possible de passer par une agence ou un site tiers pour réserver une excursion privée ou une visite guidée.

Comment accéder au parc national Krka depuis Split ?

Ce qu’on vous recommande, c’est de trouver un billet d’avion pour Zadar. Les tarifs ne sont normalement pas élevés et il est facile de rejoindre la jolie ville de Split. Vous pouvez aisément comparer les vols sur Skyscanner.

Une fois à Split, c’est très simple : le parc national de Krka est situé à 80km environ.

  • Vous pouvez louer une voiture et emprunter la route E65 jusqu’à Lozovac, l’entrée la plus près des cascades. Un grand parking gratuit permet aux automobilistes de se garer tout près du parc. De là, vous pouvez y pénétrer ou prendre un bus qui vous mènera jusqu’aux cascades.
  • Vous pouvez aussi prendre un bus à la gare centrale de Split jusqu’à celle de Skradin, mais le trajet dure près de 6 heures ! L’avantage, c’est qu’une fois à Skradin, une deuxième entrée vous permet de prendre un bateau qui part toutes les demi-heures environ et s’arrête au pied des cascades.

À lire aussi : La Croatie en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

Où loger près du parc national Krka ?

La plus grande ville située à proximité du parc national de Krka est Šibenik, située à 13km à peine de votre objectif. Šibenik dispose de nombreuses offres d’hébergements, dont des hôtels charmants dans le centre-ville ancien. Ceux-là sont cependant pris d’assaut lors de l’été, pensez à les réserver bien en avance pour éviter toute déconvenue.

Quelques campings sont situés à proximité des chutes de Skradin, et nous nous devons de faire la même remarque : veillez à louer votre emplacement ou votre mobil-home (non climatisé !) largement avant votre séjour sur place.

Si vous désirez dormir à Split, trois quartiers sont recommandés :

  • Gripe
  • Lovret
  • Spinut

Vous pourrez y louer un Airbnb pour vous sentir comme à la maison !

Vous êtes désormais prêt(e) à partir pour le parc national de Krka, bon voyage !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire