Les 10 choses incontournables à faire à Jérusalem

avatar
Réservez vos visites & activités à Jérusalem Voir les offres

Vous partez visiter Jérusalem ? Découvrez les meilleures choses à faire et voir dans ce lieu saint au coeur du Moyen-Orient ?

Jérusalem est une ville à nulle autre pareille. Ville sainte devenue capitale israélienne controversée, elle tient une place centrale dans chacune des trois religions du livre : judaïsme, christianisme et islam. Riche d’une population hétéroclite de près d’un million d’âmes, sa vieille ville, splendeur témoignant d’un brassage ethnique séculaire, est divisée en quatre quartiers entourés de remparts.

Le quartier musulman, le quartier arménien, le quartier chrétien, et le quartier juif composent l’identité religieuse et culturelle de la ville. Située à une trentaine de kilomètres de la mer Morte, Jérusalem est une ville au fort caractère. Le tout partagée entre Orient et Occident. Malgré d’épisodiques tensions et conflits entre communautés, la sécurité est de mise et la cité accueille de nombreux touristes confortés par un profond sentiment d’apaisement. Sans doute est-ce dû à la spiritualité du lieu ? Qu’importe, Jérusalem sait convaincre visiteurs et curieux. Au final, Jérusalem émerveille quiconque décide de s’y rendre.

Vous vous demandez que faire à Jérusalem pendant votre séjour ? Voici une sélection des activités incontournables lorsqu’on vient visiter Jérusalem et qu’on veut profiter à fond de son séjour !

1. Le Mur des Lamentations

Le mur des lamentations

Crédit photo : Flickr – Etienne Valois

Le Mur des Lamentations est sans conteste l’un des incontournables à visiter à Jérusalem. On le nomme aussi le Mur occidental ou le Kotel. En fait, il s’agit d’une partie du mur de soutènement de l’esplanade du Temple de Jérusalem. Vieux de près de 2 000 ans, il se situe dans le quartier juif du centre historique. Au cours du VIIe siècle, on l’a intégré aux murs d’enceinte de la célèbre esplanade des Mosquées pendant la construction du Dôme du Rocher puis de la mosquée al-Aqsa. Pour les Juifs, il s’agit d’un haut lieu religieux : il constitue le mur du Mont du Temple et c’est sans conteste le lieu saint par excellence pour se rapprocher de Dieu lors de la prière.

De nombreuses cérémonies politiques israéliennes s’y déroulent et le monument, malgré sa qualité de barrière, revêt une telle importance dans la région qu’il semble presque capable d’en rapprocher les peuples !

2. Le mont des Oliviers

Mont des Oliviers

Crédit photo : Shutterstock – Liz Glasco

De prime abord, le mont des Oliviers s’apparente à un cimetière juif gigantesque. Mais ici, rien de morbide ! Cette jolie colline boisée couverte de monuments chrétiens -c’est ici qu’à eu lieu l’Ascension de Jésus– comprend certains points d’intérêt culturel majeurs. Visiter Jérusalem sans faire une promenade au mont des Oliviers serait, d’un point de vue touristique, un véritable sacrilège ! On y trouve la basilique de Gethsémani et son autel où Jésus aurait prié.

Plus loin, un sentier mène tout droit à un point de vue sur l’esplanade du Temple et le dôme du Rocher. Si le mont des Oliviers constitue un immanquable à faire à Jérusalem, c’est tout autant pour sa beauté intrinsèque que pour sa charge symbolique et spirituelle.

3. L’église du Saint-Sépulcre

Église du Saint-Sépulcre

Crédit photo : Shutterstock – Martin Froyda

La basilique du Saint-Sépulcre se situe dans le quartier chrétien de la Vieille ville. Elle constitue un lieu de pèlerinage majeur ! Ce sanctuaire est rien moins que le lieu de la crucifixion, et comprend la grotte où le corps du Christ fut déposé après sa mort. Par conséquent, vous pénétrez dans l’endroit de sa résurrection.

Qu’on soit croyant ou pas, on ne peut que se sentir subjugué par la beauté de l’endroit. En effet, c’est l’une des plus belles églises au monde. N’hésitez donc pas à vous y rendre lorsque vous viendrez visiter Jérusalem !

4. L’Hérodion

L'Hérodion de Jérusalem

Crédit photo : Shutterstock – Altosvic

Cette fois, nous vous parlons d’un endroit bien particulier : l’Hérodion. Il s’agit d’une colline artificielle haute de près de cent mètres et ressemblant à un volcan. Située à une vingtaine de kilomètres au sud de Jérusalem, elle abrite les ruines d’un palais fortifié construit par le roi Hérode Iᵉʳ le Grand.

L’intérieur de la colline est creusé de galeries dont on pense qu’elles accueillent le tombeau du roi Hérode. Le site est protégé en raison de sa valeur historique. D’ailleurs, Israël l’a classé Parc National, mais vous pouvez vous y rendre sans encombres. L’Hérodion est un incontournable à faire à Jérusalem, et les nombreux visiteurs qui viennent l’admirer l’ont bien compris !

5. La Tour de David

Tour de David

Crédit photo : Flickr – Dennis Jarvis

C’est au nord-ouest du quartier arménien de la vieille ville, près de la porte de Jaffa, qu’on retrouve cette ancienne zone fortifiée, aussi appelée Citadelle de Jérusalem. Construite au IIe siècle av. J.-C. par les Hasmonéens, consolidée par le roi Hérode Ier le Grand, elle témoigne de la richesse architecturale de la zone. Construite, détruite puis reconstruite au fil des siècles par les conquérants successifs de Jérusalem, des éléments distinctifs de chaque culture y sont présents !

La forteresse visible de nos jours est datée avec certitude du temps des Croisades. On peut notamment profiter du musée attenant, permettant d’en apprendre plus sur l’histoire de la ville. Encore une fois, la Tour de David est immanquable si vous venez visiter Jérusalem.

6. L’église Sainte-Marie-Madeleine

L'Église Sainte Marie-Madeleine, Jérusalem

Crédit photo : Shutterstock – Aleksandar Todorovic

Une pure splendeur, une fierté locale voire un symbole national. Quel cadeau ! C’est en effet un présent du tsar Alexandre III de Russie en personne que nous vous présentons. L’église Sainte-Marie-Madeleine, construite dans le plus pur style orthodoxe russe, est située non loin des monuments du mont des Oliviers. Il s’agit clairement d’un immanquable lorsqu’on vient visiter Jérusalem ! Construite entre 1885 et 1888, l’église est dédiée à sainte Marie-Madeleine, disciple de Jésus. Elle aurait été la première à l’avoir aperçu après sa résurrection. Elle se démarque par ses « oignons », rappelant les célèbres dômes moscovites surveillant la Place Rouge. La Russie n’est d’ailleurs pas très loin : après leur assassinat par les Bolcheviks, on y a fait reposer les corps de la grande-duchesse Élisabeth Feodorovna et de sa domestique.

7. Yad Vashem

Yad Vashem, Jérusalem

Crédit photo : Flickr – Steve Conger

Yad Vashem n’est pas à proprement parler un site touristique. C’est bien plus que ça. Ce mémorial israélien a été construit en mémoire des victimes de la Shoah juste après la Seconde Guerre mondiale. Il se trouve précisément dans la forêt de Jérusalem, sur le versant ouest du mont Herzl à 804 mètres d’altitude.

Yad Vashem, lieu de mémoire, n’est certes pas une activité divertissante mais s’avère primordial pour mieux comprendre les rouages de l’horreur nazie. Plus qu’un musée, on vient s’y recueillir et découvrir témoignages, présentations artistiques, archives historiques voire y étudier. Cet endroit passionnant attirera sans doute les féru·e·s d’Histoire venu·e·s visiter Jérusalem.

8. La grotte de Soreq

La grotte de Soreq

Crédit photo : Flickr – John Estrada

La grotte de Soreq, aussi appelée grotte d’Avshalom ou grotte de la stalactite, se situe sur le versant ouest des splendides monts de Judée. Elle a été découverte en 1968 tout à fait par hasard ! En cherchant à fissurer la roche pour obtenir des pierres à tailler, une fissure a laissé apparaître des stalactites. Et quelles stalactites ! Dans cette grotte datant de 8 à 25 millions d’années et mesurant plus de 7 000 m², on en dénombre des centaines, parfois colossales. Elle est connue pour être l’une des plus belles grottes de stalactites au monde !

Au fait, connaissez-vous la différence entre une stalactite et une stalagmite ? La stalactite, avec un T, tombe du plafond tandis que la stalagmite, avec un M, monte du sol. Si vous ne le saviez pas, à votre tour de communiquer l’info !

9. Faire la fête

Faire la fête à Jérusalem

Crédit photo : Flickr – ADAM MUSIAŁ

Lorsqu’on vient visiter Jérusalem, on n’imagine pas forcément qu’il est possible d’y faire la fête. Et pourtant ! Essayez donc de vous rendre, dès la nuit tombée, dans le surprenant quartier de Yehuda Mahane. Ici, restaurants huppés et bars branchés cohabitent sans peine avec les échoppes de falafel et de brochettes épicées. C’est toute la jeunesse de Jérusalem qui se retrouve dans les bistros pour déguster -avec modération- d’étonnantes bières locales de très bonne facture. Des cafés-bars diffusent un son live jusqu’au petit matin rue Jaffa ou Ben Yehuda. Parfait pour danser et vous éclater lorsque vous viendrez visiter Jérusalem !

10. Le parc Teddy

Le parc Teddy, Jérusalem

Crédit photo : Flickr – zeevveez

Le parc Teddy est un endroit tout à fait adorable. Dans ce pays au climat chaud, on apprécie les fontaines du parc Teddy -du nom de Teddy Kollek, ancien maire de la ville. Familles, amis ou amoureux viennent s’y détendre après le travail et profiter de la fraîcheur des 256 jets d’eau placés en contrebas des murailles de la vieille ville.

Lors de la saison estivale, on vient y admirer de jolis spectacles sons et lumières une fois le soir venu. Si vous êtes de passage et que vous cherchez à ne rien faire à Jérusalem, n’hésitez pas à vous y arrêter !

Comment aller à Jérusalem ?

Jérusalem n’a pas d’aéroport : pour vous y rendre, vous devrez sûrement passer par l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv. Par conséquent, pensez à utiliser un comparateur de vols, comme Skyscanner, afin de vous rendre à Jérusalem en trouvant le bon vol, au meilleur prix.

De là, vous pourrez prendre un taxi, un sherout (taxi collectif) ou le bus N° 475 jusqu’à Tel-Aviv, où vous pourrez facilement trouver un moyen de vous rendre à Jérusalem. Une fois sur place, compte tenu de la configuration et de la taille de la Vieille ville, vous n’aurez pas d’autre choix que de vous déplacer à pied.

Pour atteindre les points d’intérêt extérieurs à Jérusalem, comme le mont des Oliviers, des bus existent mais vous aurez besoin de la RavKav Card pour y monter. À Jérusalem, on n’achète pas de ticket auprès du chauffeur ! Cette carte de transport doit être achetée dans un kiosque et chargée avec du crédit. Mais nous vous recommandons de profiter de vos jambes : rien de tel qu’être piéton à Jérusalem !

Où loger à Jérusalem ?

Lorsqu’on cherche que faire à Jérusalem, on doit aussi chercher à s’y loger. Vous trouverez sur place plusieurs types d’hébergement à choisir selon vos envies, et votre budget. Le quartier de la Vieille ville et tout particulièrement la rue de Jaffa, très touristique, abritent plusieurs établissements hôteliers de renom.

Mais attention : les tarifs sont assez élevés ! Par conséquent, aidez-vous d’un comparateur d’hôtels pour dénicher les meilleurs prix. Des établissements splendides se situent sur le mont des Oliviers, et vous font profiter d’un incroyable coucher de soleil sur la Vieille ville.

La ville nouvelle peut aussi être une option intéressante, et dispose d’une offre locative comparable aux pays européens par exemple, y compris en terme de budget. Il y en a pour tous les goûts !

Pour finir, pourquoi ne pas opter pour Jérusalem-Est, côté Cisjordanie ? Cela vous permettra de bénéficier de tarifs nettement plus abordables et d’un hébergement Airbnb plus typique.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire