Les 12 choses incontournables à faire en Cappadoce

avatar

Rendez-vous en Turquie pour découvrir une des plus belles régions de la planète ! Que faire en Cappadoce ? Voici les 12 incontournables à ne pas manquer.

Située au cœur de l’Anatolie, la région de Cappadoce est unique au monde. Trois volcans y ont sculpté un paysage qui semble tout droit venir d’une autre planète. Ses terres aux couleurs ocre et poudrées renferment de véritables œuvres d’art naturelles. Mais les différentes civilisations humaines qui s’y sont succédé ont également légué au monde des trésors inestimables. Vous y trouverez ainsi une profusion de vestiges troglodytes et de sites rupestres, balayés par un véritable souffle mythologique.

Gorëme, Derinkuyu, Ürgüp… Découvrez Cappadoce, ses vallées, ses villes souterraines et ses villages aux noms si évocateurs. Voici les 12 choses à ne pas manquer lors de votre séjour !

À lire aussi :
Les 25 plus beaux endroits à visiter en Turquie
La Turquie en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

1. Gorëme

Maisons, musée à ciel ouvert de Gorëme, Cappadoce, Turquie

Crédit photo : Shutterstock / Nejdet Duzen

Parmi toutes les merveilles qu’on peut trouver en Cappadoce, la vallée de Gorëme est la plus célèbre. Elle renferme un petit village troglodyte du même nom, sculpté conjointement par l’érosion et par l’homme. En parcourant ses ruelles, vous avez l’occasion d’observer ces curieuses maisons rondouillettes creusées dans la roche à partir de IVe siècle. Autour de vous, un panorama lunaire s’étend. Il est moucheté de cheminées de fées, des colonnes de roches naturelles surmontées d’un chapeau.

Tout près, vous trouverez le musée en plein air de Gorëme. Il s’agit d’un complexe monastique byzantin, devenu un lieu de pèlerinage à partir du XVIIe siècle. Ici, vous pouvez vous émerveiller devant des églises, des monastères et des chapelles creusées dans la roche. Certains vestiges recèlent des fresques religieuses à couper le souffle.

2. Derinkuyu

Ville souterraine de Derinkuyu, grotte

Crédit photo : Shutterstock / Nina Lishchuk

La toponymie de Cappadoce participe souvent à la magie des lieux. C’est particulièrement vrai pour Derinkuyu, qui signifie « puits profond ». Derinkuyu est une ville souterraine, la plus grande et certainement la plus belle de Turquie. Si son histoire est baignée de mystères, on sait qu’elle aurait été creusée au VIIIe ou VIIe siècle avant notre ère. Elle pouvait alors abriter près de 20 000 personnes et leur bétail !

Mais Derinkuyu a eu bien d’autres fonctions. Refuge pour les chrétiens grecs persécutés par l’Empire romain, puis pour les chrétiens orthodoxes chassés par les Omeyyades et les Abbassides, lieu de protection pour les grecs contre les nationalistes turcs… Aujourd’hui, elle est ouverte au tourisme. Visiter la Cappadoce est l’occasion de parcourir les dédales de Derinkuyu et d’en savoir plus sur le curieux quotidien de ses anciens habitants.

3. La vallée de l’amour

La vallée de l'amour en Cappadoce

Crédit photo : Shutterstock / volkova natalia

Visiter la Cappadoce, c’est découvrir des vallées qui ne ressemblent en rien à ce que vous connaissez déjà. La vallée de l’amour est un parfait exemple. Elle offre un immense paysage tout en camaïeux de beige, qui abrite d’insolites formations rocheuses ! Car si la vallée a été inscrire au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est en particulier pour ses nombreuses cheminées de fées. Ce sont ces grandes colonnes qui ont donné son si joli nom à la vallée. Pourquoi ? On vous laisse en juger par vous-même en contemplant les photos…

La vallée de l’amour offre d’inoubliables balades parmi ces belles cheminées en tuf à la forme suggestive. La lumière particulière qui baigne les lieux et le parfum des abricotiers participent à rendre l’atmosphère unique.

4. L’église de Tokali

Intérieur de l'église Tokali, Cappadoce, Goreme, Turquie

Crédit photo : Shutterstock / EvrenKalinbacak

Que faire en Cappadoce pour profiter au maximum de son patrimoine religieux ? La visite des églises rupestres est bien évidemment un incontournable. Si la plupart ont été fondées vers le XIe siècle, d’autres remontent au IVe siècle. La région en abrite un grand nombre, et toutes sont exceptionnelles. Cependant, la plus impressionnante de toutes est peut-être l’église de Tokali, ou église de la Boucle. Érigée au début du Xe siècle, elle abrite un spectaculaire ensemble de fresques médiévales.

Malgré leur âge vénérable, elles sont admirablement bien conservées. Visiter la Cappadoce, c’est donc l’occasion d’admirer ces exemples saisissants de l’art byzantin du haut Moyen-âge. Un vestige millénaire hors du commun.

5. Zelve

Maison et coucher de soleil à Zelve, Cappadoce, Turquie

Crédit photo : Shutterstock / Isa KARAKUS

Le musée à ciel ouvert de Zelve est une excellente alternative à celui de Gorëme. Si vous cherchez à savoir que faire en Cappadoce pour fuir la foule, c’est ici qu’il faut aller ! Zelve offre des reliefs à couper le souffle. Tapissé de petites cheminées en tuf, le site abrite également de nombreuses constructions rupestres. Églises, habitations, moulin, pigeonniers…

En un peu plus de deux heures, vous aurez les temps de parcourir les sentiers réservés au tourisme. Une balade très charmante, pendant laquelle vous ne croiserez peut-être personne !

6. Sobesos

Ruines de l'ancienne cité de Sobesos, Cappadoce, Turquie

Crédit photo : Shutterstock / Lev Levin

Que faire en Cappadoce pour connaître mieux son histoire ? Saviez-vous que la région avait appartenu un temps à l’Empire romain ? De cette époque, il ne reste plus grand-chose. Le vestige le plus notoire est la cité antique de Sobesos, fondée au IVe siècle de notre ère. En fait, il s’agit de la seule ville romaine connue dans la région. Elle a été découverte seulement en 2002 ! Perdue dans un champ vert, Sobesos sera une visite un peu à part lors de votre séjour à Cappadoce. Si les fouilles sont encore en cours, vous pouvez déjà en avoir un bel aperçu ! Parmi l’Agora, les thermes, la basilique et le cimetière, vous trouverez de magnifiques mosaïques et bas-reliefs.

Sobesos attire peu les touristes. Pourtant, nous vous conseillons cette parenthèse. Entre la tranquillité ambiante et les pommiers en fleur, l’atmosphère se prête à l’immersion.

7. Uçhisar

Château de Uçhisar, Turquie

Crédit photo : Shutterstock / myexif

Visiter la Cappadoce est l’occasion de découvrir de nombreux villages troglodytes. Uçhisar est un des plus beaux de la région. Moins touristique que Gorëme, il offre de somptueux paysages. Sa particularité ? Il est dominé par un piton rocheux, le Château d’Uçhisar, ou Kale. Ce dernier est parcouru par un réseau complexe de galeries et de grottes. Elles ont été creusées à l’époque hittite, c’est-à-dire environ 1500 ans avant notre ère ! Le « premier gratte-ciel connu de l’Histoire » donne à Uçhisar des airs de Tatooine. D’autant plus qu’il ne s’agit pas d’un patrimoine « mort ». Certaines maisons troglodytes sont encore habitées !

8. Açik Saray

Açik Saray, Cappadoce, Turquie

Crédit photo : Shutterstock / spi88

Açik Saray est une visite incontournable à faire pour visiter la Cappadoce dans toute sa complexité. C’est un patrimoine exceptionnel, qu’on nomme le palais en plein air. En vérité, il s’agit d’un ensemble monastique fondé par les adeptes de Saint Basile le Grand de Césarée.

Vous trouverez sur le site trois églises rupestres, ainsi qu’une série de salles creusées dans le tuf. Deux façades sculptées attirent particulièrement le regard. D’une certaine manière, elles rappellent la porte Al Khazneh de Petra.

Sur le chemin, ne manquez pas le Mantar, la star des cartes postales ! En effet, il s’agit de la cheminée de fée la plus emblématique de la Cappadoce. Un trésor insolite.

9. La vallée rose et la vallée rouge

Vallée de Kizilcukur, Cappadoce

Crédit photo : Shutterstock / Ahmet Cigsar

Visiter la Cappadoce sans admirer la palette de couleurs flamboyantes qu’offrent la vallée rose et la vallée rouge ? Impensable ! Güllüdere et Kizilcukur sont des immanquables. Prenez une journée pour parcourir les reliefs caractéristiques de ces sites. L’érosion a sculpté sur le paysage des courbes d’une grande délicatesse. Mais la nature n’est pas le seul artisan ! Sur le chemin, vous rencontrerez également des églises rupestres ornées de fresques millénaires.

Si le chemin est réputé pour être facile à parcourir, nous vous conseillons néanmoins de vous munir d’une carte pour vous repérer. Nombreux sont les visiteurs qui terminent la randonnée en ayant manqué certains points d’intérêts. Quoi qu’il en soit, cette escapade dans la nature turque gravera dans votre esprit bien des formes et des couleurs.

10. Le caravansérail de Sarihan

caravansérail de Sarihan, Turquie

Crédit photo : Shutterstock / MicheleB

Le caravansérail de Sarihan est un superbe exemple d’architecture islamique à visiter en Cappadoce. Mais qu’est-ce qu’un caravansérail ? Il s’agit d’un lieu destiné à servir de halte aux caravanes de marchands et aux pèlerins. Fortifié, il dispose d’écuries, de magasins et de chambres. Le caravansérail de Sarihan a été construit au XIIIe siècle par les Seldjoukides et restauré au XXe siècle. D’où les différentes teintes de pierres que vous pourrez observer sur le site.

L’entrée monumentale de Sarihan est particulièrement intéressante. Sa façade, superbement conservée, est très finement sculptée. Elle comporte des motifs complexes, dont certains sont tout simplement uniques dans la sphère islamique.

11. Mustafapasa

Village de Mustafapasa

Crédit photo : Shutterstock / Nejdet Duzen

Mustafapasa est une charmante commune qui fut habitée par les Grecs jusqu’en 1923. C’est une visite idéale si vous cherchez que faire en Cappadoce pour en savoir plus sur cette cohabitation ! En effet, parmi les belles maisons troglodytes percées dans la falaise, vous rencontrerez des habitations grecques typiques. Vous avez l’occasion de les visiter. Elles présentent un travail de la pierre admirable. Faites une pause à la Old Greek House, construite au XIXe siècle, pour savourer un thé à la menthe.

À Mustafapasa, ne manquez pas la visite des églises Saint-Constantin et Sainte-Hélène. Leurs frontons sont ornés de peintures de grappes de raisins. Si vous souhaitez rentrer à l’intérieur, vous pouvez demander les clés à l’office de tourisme.

12. Ürgüp

Comerces à Ürgüp, Cappadoce

Crédit photo : Shutterstock / el_cigarrito

Que faire en Cappadoce si vous êtes à la recherche d’authenticité ? Ürgüp est un village troglodyte qui a su conserver tout son charme. Se promener dans ses vieux quartiers creusés dans la roche blanche promet un véritable moment d’évasion. Outre le somptueux paysage qui s’étale à ses pieds, ses ruelles animées valent le détour.

Le cliquetis des outils des artisans et la rumeur des petits commerces participent à enrichir l’ambiance. S’il faut choisir un jour de la semaine pour visiter Ürgüp, c’est le samedi ! Le marché est en effet particulièrement agréable. Envie de vous relaxer ? Rendez-vous au hammam d’Ürgüp, une ancienne église grecque réaménagée.

Comment aller en Cappadoce ?

Pour visiter la Cappadoce, vous pouvez effectuer une liaison depuis une des principales villes de Turquie. En général, depuis la France, vous atterrirez à Istanbul. Mais vous pouvez également vouloir vous y rendre depuis Bodrum, Izir, Antalya, Ankara, etc. Pour dénicher les vols les plus intéressants, rendez-vous sur le site de notre partenaire Skyscanner : le comparateur sélectionne les tarifs les plus accessibles en fonction de vos dates de départ.

Ensuite, pour rejoindre la Cappadoce, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • L’avion : l’aéroport de Kayseri se trouve à 80 kilomètres d’Uçhisar. Des vols intérieurs vous permettent d’y accéder depuis Istanbul, Bodrum, Izir, Antalya, etc.
  • Le bus : solution bon marché, il vous permet de visiter la Cappadoce en partant de nombreuses villes turques ;
  • La voiture : louer une voiture de location est une excellente solution. Elle vous permettra de visiter la Cappadoce en toute liberté !

Une fois sur place, vous pouvez utiliser le moyen de transport le plus turc qui soit, le dolmuş. Idéal pour rejoindre différents villages et sites d’intérêt.

Où loger en Cappadoce ?

Vous vous demandez où dormir en Cappadoce ? Beaucoup de choix s’offrent à vous. Si vous désirez séjourner dans un véritable décor de carte postale, vous pouvez vous tourner vers Gorëme ou d’Uçhisar. Il s’agit de lieux touristiques qui abritent une large gamme de solutions d’hébergement. D’ailleurs, pour la découvrir et ainsi profiter des meilleures offres du moment, nous vous suggérons d’utiliser un comparateur d’hôtels.

Si vous souhaitez vous éloigner de l’agitation touristique, vous pouvez vous rendre à Ürgüp ou à Cavusin. Ces villages troglodytes typiques possèdent un charme redoutable qui s’allie à une douce tranquillité.

Vous voulez séjourner dans une véritable ville turque ? Rendez-vous à Avanos ! Si elle ne comporte pas beaucoup de sites d’intérêt, elle offre aux visiteurs une belle authenticité. Vous y trouverez des hôtels et des Airbnb à bon prix.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire