La vie en van : sur les routes avec Aude & Wavy

avatar

Vous vous demandez à quoi ressemble une vie sur la route ? Embarquez avec Aude et sa voiture aménagée !

Traduction littéraire de l’expression anglophone « Vanlife », la vie en van enveloppe tout un univers : celui d’un mode de vie alternatif dont le mot d’ordre est liberté. Que ce soit en combi Volkswagen ou en voiture aménagée, peu importe le modèle utilisé. La Vanlife est avant tout une façon de vivre, un état d’esprit. Être libre de bouger au gré de ses envies, de dormir chaque nuit dans un endroit différent.

Mais qu’il y a t-il vraiment derrière ce mode de vie alternatif ? Generation Voyage vous présente aujourd’hui Aude, qui a accepté de nous partager son expérience sur les routes avec Wavy, son véhicule aménagé. Originaire de région parisienne, cette jeune voyageuse passionnée nous livre son histoire à travers son témoignage. Et si vous voulez suivre ses aventures, c’est par ici !

À lire aussi :
Aménage ton fourgon : Louise & Julien
Camping-car, van ou fourgon aménagé : comment choisir ?

Pourquoi avoir décidé de vivre en véhicule aménagé – une vie de nomade ?

Aude : « Alors pour commencer, ma passion pour le voyage est née dès mon plus jeune âge. En effet, j’ai eu la chance de pouvoir voyager très jeune avec mes parents. Ainsi, je suis partie en famille pour mon tout premier roadtrip à l’âge de 6 ans : départ en voiture depuis la France, pour aller jusqu’en Jordanie » !

« Puis, tous les ans, on faisait un grand voyage en voiture avec mes parents en passant des jours sur les routes en mode « roots », à dormir dans les campings ou même en tente… C’était vraiment le début de l’aventure, toutes ces années sur les routes qui m’ont donné envie de me lancer dans tout ça. »

Comment ton aventure a-t-elle commencé ?

A : « On peut dire que mon aventure a réellement commencé en 2018. Pour moi, ca a été l’année du voyage. Je suis partie à Oman, au Maroc ou encore à l’île Maurice. Enfin, il y a eu le départ pour mon voyage de rêve : l’Australie ! Un périple de 6 mois où j’ai voyagé avec d’autres personnes de toutes les manières possibles : voiture, 4×4, tente, van… »

aude-australie-voyage

Crédit photo : Aude

« J’ai beaucoup accroché avec ce mode de vie : être sur les routes, ne pas trop savoir de quoi sera fait le lendemain, s’endormir et se réveiller dans des endroits différents avec des paysages tous plus beaux les uns que les autres… Et surtout, partager tout ça avec d’autres voyageurs ! »

« A mon retour en France, je savais que je voulais continuer à vivre de cette manière. Mais, petit imprévu : le covid a fait son apparition ! Finalement, j’ai tiré avantage de cette situation où il fallait rester à la maison. En effet, j’avais comme projet de lancer mon entreprise, et ça prend du temps. Beaucoup de temps. C’était donc l’opportunité parfaite pour rester focus sur mon projet ! »

« C’est là que j’ai vu un post sur un groupe Facebook »

« Une fois cette période spéciale de passée, les beaux jours sont arrivés et je me suis demandée : que faire de mon été ? Ayant de la famille à Arcachon, l’idée était de commencer l’été là-bas. Mais ce n’était pas suffisant. J’avais envie de bouger, mais je ne savais pas trop comment. »

« C’est là que j’ai vu un post sur un groupe Facebook. Quelqu’un qui planifiait de faire un roadtrip sur la côte ouest française cherchait d’autres personnes partantes pour cette aventure. Et il se trouve que le départ du roadtrip était prévu non loin d’Arcachon. Seulement, je n’avais pas de van, mais une voiture break. Ainsi m’est venu l’idée d’aménager cette voiture : c’est comme ça qu’est né Wavy ! »

Quels sont les pays / endroits dans lesquels tu as voyagé avec ton véhicule aménagé ?

A : « Quand je suis rentrée d’Australie, j’avais une chose en tête : voyager en van en Europe ! Mais comme je l’ai expliqué, la situation sanitaire qui s’en est suivie a changé un peu les plans. C’est comme ça que je suis finalement partie en roadtrip avec un groupe de personnes sur la côte ouest française, l’été juste après le premier confinement. Sur les routes avec Wavy, mon tout premier véhicule aménagé ! »

voyager-vehicule-amenage

Crédit photo : Aude

« Basé sur le concept du surftrip, le voyage a commencé au départ de Biscarrosse. Ensuite, on est descendus vers Messanges, Vieux-Boucau-les-Bains… On a descendu la côte jusqu’aux Pays-Basques et Saint-Jean-De-Luz. Pour finir, je suis encore allée un peu dans les Pyrénées. »

Que faisais-tu avant, à quoi ressemblait ta vie d’avant ?

A : « Quand je suis partie pour mon voyage en Australie, je venais tout juste d’être diplômée. Je faisais mes études en alternance dans le domaine du marketing, tout en continuant de voyager en parallèle durant mes vacances. Ainsi, le départ en Australie a été le réel changement, le déclanchement d’une nouvelle vie. »

Et aujourd’hui, que-fais tu pour gagner ta vie ?

A : « C’est en mai dernier, juste avant de partir pour le roadtrip, que j’ai lancé mon projet : devenir freelance en travaillant en tant que Community Manager. Je voulais trouver un job qui me permette de voyager autant que je veux tout en travaillant. »

« De manière générale, mon métier c’est d’aider des marques (et plus spécifiquement les marques de cosmétiques bio et naturels) à faire plus de ventes grâce à Instagram. Après, je propose deux types de services. Soit je gère moi-même le compte Instagram de mes clients de A à Z, soit je leur apprends à le gérer eux-mêmes pour qu’ils soient ensuite autonomes. »

« En bref, c’est un boulot à temps plein, même en voyageant ! »

« Au départ quand je me suis lancée, j’avais peu de clients. Au final, cette situation qui nous empêche un peu de voyager m’a permise de travailler énormément sur mon activité. C’est une vraie entreprise à gérer : il faut savoir se débrouiller sur les aspects administratifs, savoir vendre et convaincre, apprendre toutes les techniques de communication… »

« Au final, c’est un apprentissage constant pour se former au quotidien. Et c’est génial parce que j’adore apprendre, lire, écouter des podcasts… Même si pour être honnête je pensais que ce serait plus facile. »

« Finalement aujourd’hui, je vois une énorme progression dans mon activité. Je n’ai pas mis pas trop longtemps à en vivre mais rien n’est stable, on peut avoir de nouveaux clients comme en perdre d’un mois à l’autre. En bref, c’est un boulot à temps plein, même en voyageant ! »

Est-il facile de rencontrer de nouvelles personnes avec ce mode de vie ?

A : « Au départ j’étais toute seule, mais finalement il y a pleins de gens qui voyagent de cette manière. C’est une tendance qui se développe de plus en plus, donc ce n’est pas compliqué de trouver d’autres personnes pour voyager. »

aude-voiture-amenagee-wavy

Crédit photo : Aude

« Après, j’ai aussi rencontré beaucoup d’autres voyageurs via les groupes Facebook. C’est comme ça que j’ai trouvé des gens pour voyager en Australie, ça fonctionnait super bien. Sinon, on rencontre aussi du monde sur les spots et les parkings. Des personnes arrivent, d’autres partent, on apprend à se connaitre, on créé même des liens… »

Qu’attends-tu de l’avenir – comment vois-tu ton avenir proche / plus lointain ?

A : « Pour l’instant, je suis plutôt concentrée sur mon entreprise. Mais ensuite, j’ai pour projet d’investir dans un réel van et de l’aménager moi-même pour partir voyager en Europe. Au final, c’est pas seulement le résultat de me retrouver dans mon van à voyager et travailler qui est important, mais aussi toute la phase de conception du projet. Même si certaines parties comme l’isolation ou l’électricité paraissent compliquées, j’aime beaucoup l’aspect « do it yourself ». »

« Quand le projet avancera et que la situation sera meilleure pour voyager, il y a beaucoup d’endroits que j’aimerais visiter. Que ce soit en Europe ou même en France : j’aimerais retourner dans les Pyrénées par exemple, voyager en montagne, aller en Corse… Donc il me faut vraiment une petite maison à roulettes bien aménagée, bien pensée : que ce soit pour le boulot où pour affronter les différentes saisons. »

Quel est ton plus beau souvenir et ta plus grosse galère ?

A : « Durant le roadtrip, on trouve un spot près d’un étang pour passer la nuit. Sauf que l’endroit s’est avéré être ensablé. Avec Wavy ça allait, mais pour ceux qui étaient en van avec moi c’était plus compliqué. Et là, un énorme camping-car s’est bloqué dans le sable ! On ne les connaissait pas, mais tout le monde est venu à leur secours en essayant de dessabler tant bien que mal. C’est là qu’on se rend compte qu’il y a une énorme communauté très solidaire ! Au final, cette petite galère s’est avérée être un beau souvenir, des liens se sont tissés et tout le monde a fini par jouer aux cartes ensemble dans la soirée devant le lac. »

« Et là… ma gazinière prend feu ! »

« Dans la même journée, j’ai eu un problème avec mon convertisseur de courant, je ne pouvais plus rien charger. Plus tard dans la soirée, je me fais à manger et là… ma gazinière prend feu ! Du coup, je sors la bouteille de gaz du véhicule, sauf que c’est interdit et assez dangereux. Pour couronner le tout, on se fait réveiller par la police le lendemain matin ! Par chance, on a pas eu d’amende et tout s’est arrangé. »

aude-temoigagne-vie-van

Crédit photo : Aude

« Pour mon meilleur souvenir, c’était au même endroit mais un spot différent. On s’est réveillé avec un lever de soleil magnifique sur le lac. C’était vraiment génial, ouvrir les yeux avec les rayons du soleil qui tapent sur la vitre, en pleine nature avec les oiseaux qui chantent… Les couleurs étaient incroyables, un moment magique que je n’oublierai jamais. Après, les Pyrénées m’ont aussi beaucoup marqué. Se réveiller en pleine montagne… c’est le rêve. »

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui souhaitent vivre ainsi ?

A : « Le conseil que je pourrais donner c’est vraiment d’essayer. Ce n’est pas la peine d’acheter un van tout de suite pour voir que finalement c’est un mode de vie qui ne vous convient pas forcément. Après, ça dépend aussi de votre projet de vie. »

« Si c’est seulement pour faire des petites escapades le week-end ou passer des vacances c’est très bien. Mais si vous souhaitez y vivre à temps plein, le mieux est vraiment de tester un véhicule avant de faire le grand pas. Cela vous permettra aussi de voir quel modèle vous correspond le mieux, avec tel ou tel équipement… En plus aujourd’hui, on trouve des entreprises de location partout, profitez-en !«

Comment avez-vous trouvé cet article ?
2 avis (5/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
  1. avatar

    Bonjour.
    Ma tatoumobile est en cours de réalisation (Voiture aménagée et non un van) suite à des problèmes de santé.
    Je découvre les conseils et les « spots » pour dormir et j en suis ravie.
    Quels sont les conseils que vous pouvez me donner pour partir tranquillement.
    Tatou.

Laisser un commentaire ou