26 spécialités norvégiennes à découvrir

avatar

Saumon, pain, hot berries, renne… Voici les meilleures spécialités norvégiennes à déguster le temps d’un séjour scandinave !

Au Nord de l’Europe, la Norvège est en tous points exceptionnelle. Dominé par la nature, parsemé de fjords, surplombé de montagnes, le pays offre de multiples facettes toutes les unes plus belles que les autres. Le cadre scandinave exceptionnel favorise une qualité de vie supérieure -avec un coût plus élevé- à l’instar de tous les pays scandinaves.

Un voyage en Norvège, c’est la promesse de découvrir un monde aux merveilles naturelles, artistiques et architecturales. Mais c’est aussi une immersion dans la culture locale : les spécialités norvégiennes. Emblématique et réputée, la Norvège regorge de délicieux mets ! Un voyage dans les contrées lointaines où cuisine d’exception rime avec produits simples.

Vous avez l’eau à la bouche ? Parfait, profitons-en pour faire un tour d’horizon des spécialités norvégiennes à découvrir lors de votre séjour. Faîtes confiance au Chef !

À lire aussi : Les 20 plus beaux endroits à visiter en Norvège

Les habitudes alimentaires

Lusskatt

Crédit Photo : Shutterstock / Krisztian Csatari

Le mode d’alimentation varie souvent selon les pays. C’est le cas de la Norvège qui, avec son climat particulier, implique un mode de vie différent et ce… jusqu’aux repas et habitudes alimentaires !

  • Frokost (le petit déjeuner) : en Norvège, le petit déjeuner mélange sucré et salé. Il est tout à fait habituel de trouver sur la table aussi bien du pâté de foie, du saumon cuit, des œufs de poisson, du jambon, du fromage à pâte dure…que du fromage blanc, des flocons d’avoine, du pain aux céréales avec de la confiture. A noter que le pain constitue une base importante de l’alimentation norvégienne. Le plus connu est le grovbrød, fait avec de la farine complète.
  • Matpakke (le déjeuner) : le midi (d’ailleurs c’est un peu plus tôt, aux alentours d’11h) s’apparente plus à une pause casse-croûte ou à un snack qu’à un déjeuner comme nous pouvons avoir l’habitude en France. Leur repas n’est pas franchement équilibré car il s’agit de sandwichs, de hot-dogs, de pizzas ou de burgers.
  • Middag (le dîner) : surnommé le repas chaud, il a souvent lieu après le travail donc entre 16h et 18h. Tout comme le petit-déjeuner, il est assez consistant car il s’agit souvent d’une protéine (viande ou poisson) accompagnée de féculents et légumes (souvent des pommes de terre et des crucifères).
  • Kveldsmat (le repas du soir): l’ultime repas, ressemblant plutôt à un en-cas, a lieu aux alentours de 22h. A noter que c’est à ce repas que les norvégiens aiment accompagner leur nourriture de boissons alcoolisées.

Maten er klar! (A table !)

Saumon

Crédit Photo : Shutterstock / Andrei Iakhniuk

La folie des produits de la mer

Vous vous en doutez, une partie des spécialités norvégiennes se base sur les poissons, les fruits de mer et autres crustacés. Bien sûr, quand on parle de spécialités norvégiennes, on pense de suite au saumon, mais il y a plein d’autres mets à découvrir. Voici quelques plats typiques à base de produits de la mer que vous pouvez déguster en Norvège :

  • Le saumon : il se mange « à toutes les sauces ». Base de leur alimentation, les norvégiens le mangent notamment fumé et accompagné de pain lors du petit-déjeuner. Vous pouvez aussi le retrouver cuit, en soupe, en gravlax ou mariné.
  • Rakfisk : truite généralement servie en tranches ou en filets avec de l’oignon rouge cru, de la crème aigre, du lefse (pain traditionnel norvégien composé de pommes de terre, lait ou crème fraîche, et farine) et des pommes de terre, ce repas se mange cru.
  • Le hareng : réputé pour ses valeurs nutritionnelles, le hareng est un poisson dont les norvégiens sont très friands. Ils aiment le consommer sur du pain beurré avec des pommes de terre amandines coupées en tranches et des oignons hachés. Le tout généralement accompagné de bière ou de schnaps ! Grillé, bouilli, en soupe, frit ou en salade, le hareng se décline de mille façons.
  • Lutefisk : ce plat est consommé pendant la période hivernale, juste avant les fêtes de Noël. Il s’agit d’un poisson blanc séché souvent du tørrfisk (morue séchée) accompagné de pommes de terre, bacon, moutarde et fromage de chèvre. A noter que ce plat est assez particulier pour les étrangers : son odeur et son goût son assez prononcés.
  • Les fruits de mer : appréciés des norvégiens, les fruits de mer sont consommés à foison. Entouré d’eau, le pays profite de ses avantages maritimes ! Ainsi, dans de nombreux restaurants, vous retrouvez aussi bien crevettes que coquillages. Une des spécialité est le gratin de poissons et crevettes accompagné là encore… de pommes de terre.

Jeg er sulten! (J’ai faim !)

rennes

Crédit Photo : Shutterstock / Fanfo

Pour les carnivores

Impossible de faire l’ellipse sur les spécialités norvégiennes à base de viande ! Tout comme le poisson, les norvégiens en consomme à tous les repas. Si vous avez l’occasion de voyager dans ce pays nordique, voici ce que vous devez absolument goûter :

  • Le gibier : l’élan, le renne, le cerf, le canard et autres gallinacées sont très présents dans les spécialités norvégiennes, notamment à la période des fêtes. De par son goût assez prononcé, la viande est souvent accompagnée d’une sauce épaisse. Quelques baies peuvent d’ailleurs venir parfumer cette dernière. A noter qu’au restaurant, les prix de la viande peuvent vite monter !
  • Fårikål : plat typique norvégien, il est l’emblème du pays. Composé principalement de mouton et de choux, il est généralement servi dans la cocotte de cuisson. Comme d’habitude, les norvégiens l’accompagnent de pommes de terre. Pour l’anecdote, ce plat est entré dans le livre des records en 2012 avec 594,2 kg de Fårikål préparés pour 10000 invités présents à Oslo !
  • Les saucisses : ingrédient phare de la gastronomie norvégienne, la saucisse s’accompagne de pain et de crème fraîche. Les saucisses les plus connues sont le fenalår (un gigot d’agneau en salaison) ainsi que le morr (une saucisse fumée dont la composition varie selon les régions). Attention, dans la composition de certaines saucisses, vous pouvez trouver diverses viandes !
  • Finnbiff : il s’agit d’un repas traditionnel scandinave. Composé de renne finement tranché, ce ragoût est servi avec de la purée de pommes de terre et des baies rouges. Nous vous recommandons d’y goûter car ce plat est extrêmement tendre et goûtu.
  • La viande séchée : les norvégiens raffolent de viandes séchées ! Ils apprécient aussi bien l’élan, que le renne ou le cerf. En résumé, la viande séchée peut se manger comme de la charcuterie, c’est-à-dire avec du pain et une bière. Néanmoins, elle s’utilise aussi pour les ragoûts comme le pinnekjott (ragoût de mouton) ou le finnbiff. D’ailleurs, un des plats les plus populaires est le fenalår : un gigot d’agneau salé et séché, servi avec du pain azyme, des œufs brouillés à la ciboulette et accompagné d’une bière Mack.

Jeg er vegetarianer! (Je suis végétarien!)

brunost norvège

Crédit Photo : Shutterstock / jonanderswiken

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la gastronomie norvégienne se rapproche beaucoup du mode culinaire végétarien. En effet, la pratique de proposer un plat végétarien est devenue courante pour les restaurants. Et puis en Norvège, vous avez l’embarras du choix !

Une grande partie de l’alimentation se base sur les féculents comme les pommes de terre. Economiques et faciles à produire, elles sont le produit phares de bon nombre de pays scandinaves. En ce qui concerne les fruits et légumes, nous vous recommandons de consommer ceux de saison. Ne manquez pas les baies que l’on peut cuisiner à toutes les sauces.

Qui a dit que les français avaient le monopole du pain ? Le pain constitue une base importante de l’alimentation norvégienne. Rien de comparable à la traditionnelle baguette, les pains norvégiens sont assez gros et souvent complets ou aux céréales. Nous vous conseillons de déguster le flatbrød (type pain azyme). Ces fines lamelles croquantes vous ferrons craquer !

Comment parler de spécialités norvégiennes sans parler des produits laitiers ? Peu nombreux mais pas moins intéressants ! Amoureuses et amoureux du lait, sachez que les norvégiens ne lésinent pas sur les fromages et autres produits laitiers.

Les mets les plus connus sont :

  • Mjølkkultur : sorte de lait fermenté.
  • Jarlsberg : fromage de chèvre typique.
  • Brunost : réduction de lait de chèvre ou de vache caramélisée.
  • Gammelost : fromage surmaturé très odorant à base de lait caillé.
  • Pultost : fromage à base de lait caillé et parfumé de graines de carvi.

Godteri eller kaker ? (Bonbons ou gâteaux ?)

desserts norvégiens

Crédit Photo : Shutterstock / yusuf akyuz Frames

Amatrices et amateurs de sucré, ne vous inquiétez pas, vous n’allez pas être en reste ! Les norvégiens ADORENT le sucre ! Voici quelques plats qui vont vous mettre l’eau à la bouche :

  • Julekake : il s’agit du gâteau de Noel traditionnel. Dans ce pain, vous retrouvez des fruits secs et des épices. Délicieux, il vous fera chavirer !
  • Fyrstekake : il s’agit d’une tarte norvégienne aux amandes et à la cardamome. Rien de plus simple mais tellement délicieux ! Le goût de ce gâteau est à mi-chemin entre le caramel et le cookie, donc à tomber !
  • Les gaufres norvégiennes : vous allez me dire que les gaufres ne sont pas norvégiennes. Cependant, les habitants en raffolent, c’est pourquoi elles apparaissent dans ce top concernant les spécialités norvégiennes. Elles se dégustent moelleuses accompagnée de crème aigre et de confiture, ou encore avec une tranche de jambon ou un morceau de chèvre. Dans tous les cas, les gaufres norvégiennes ne vous laisseront pas indifférent·e.
  • Tilslørte bondepiker : dessert traditionnel scandinave, il est composé de pommes en purée et de crème fouetté reposant sur du pain grillé. Tel un mille-feuilles, on retrouve plusieurs couches. Ce dessert, très esthétique, servi en verrines est très populaire en Norvège et nous comprenons pourquoi !

Helse ! (Santé !)

café norvège

Crédit Photo : Shutterstock / Kurkul

Boissons alcoolisées

Les boissons alcoolisées sont extrêmement chères dans les pays nordiques. A noter qu’il n’est pas possible de trouver autre chose que de la bière et du vin en supermarché. Les alcools fort quand à eux, se trouvent dans des magasins appelés Vinmonopolet.

  • Mjød : cette boisson s’apparente à de l’hydromel.
  • Aquavit :alcool norvégien par excellence, cette eau-de-vie fabriquée à base de pommes de terre et parfumée au cumin, anis ou coriandre, est servie glacée.
  • Cidre : le climat caractérisant les fjords convient parfaitement à la culture de la pomme.
  • Bière : connaisseuses et connaisseurs de bières, foncez en Norvège ! D’excellente qualité, les habitant·e·s comme les touristes l’apprécient. Le juleøl est une bière épicée traditionnellement brassée à Noël.
  • Karsk : boisson composée de café accompagné de vodka ou de moonshine, le Karsk est consommé avec ou sans sucre. La proportion d’alcool dépend des goûts du consommateur et peut varier de 10 à 90 %. A noter qu’une recette populaire consiste à placer une pièce de monnaie au fond du verre, à verser du café jusqu’à ce que la pièce soit invisible, puis de l’alcool jusqu’à ce que la pièce apparaisse à nouveau.

Boissons non-alcoolisées

  • Hot berries : en Norvège, il fait froid, c’est pourquoi les Norvégiens sont adeptes de boissons chaudes. Ils boivent beaucoup de jus aux extraits de baies. Si vous aimez les fruits rouges comme les myrtilles, airelles, groseilles, framboises et fraises, vous allez être heureu·x·se !
  • Café : les Norvégiens en boivent plus de 150L par an ! Il est fréquent d’en boire plusieurs fois dans la journée comme au petit-déjeuner, au goûter, lors d’une réception…

Vous connaissez désormais les spécialités norvégiennes ! Nyt måltidet!

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée