×
Mot de passe oublié ?

Les îles les plus dangereuses au monde

Comparez et trouvez vos activités voyage
Les îles les plus dangereuses au monde

Neuf îles potentiellement mortelles où vous ne voudriez pas vous échouer.

La plupart des îles qu’on va vous présenter ici ont en apparence tout pour figurer parmi les plus belles îles du monde… En y regardant de plus près, personne ne voudrait y mettre les pieds. Pourquoi ? Ce sont les îles les plus dangereuses sur Terre. Serpents venimeux, crocodiles affamés, sol irradié, etc. Chacune de ces îles a quelque chose qui la rend cauchemardesque pour des vacances au soleil.

Ilha da Queimada, Brésil

île de Queimada Grande, serpents

Crédit photo: viajeaqui.abril.com.br

L’Ilha da Queimada, surnommée « l’île aux serpents », se trouve au large des côtes du Brésil et abrite des milliers de vipères Fer de lance Dorée, et rien d’autre. Ces serpents sont parmi les plus venimeux au monde, et il y a, selon la légende locale, environ cinq de ces bestioles rampantes à chaque mètre carré de l’île. Pendant des années, le seul habitant humain était un gardien de phare, mais maintenant, la marine brésilienne interdit à tout civil de pénétrer sur l’île.

Miyake-jima, Japon

Miyake-jima, île dangereuse, Japon

Crédit photo: Wikimedia – User:っ

Située dans l’archipel d’Izu au large de Tokyo, au Japon, la caractéristique la plus importante de Miyake-jima est son volcan actif, le mont Oyama, qui est entré en éruption à plusieurs reprises ces dernières décennies. Depuis l’éruption la plus récente, en 2005, des émanations toxiques fuient du volcan et les visiteurs sont contraints de porter un masque à gaz à tout moment. Des sirènes se déclenchent à travers l’île lorsque les niveaux de soufre augmentent fortement.

Saba, Antilles néerlandaises

Saba, Antilles Néerlandaises, Île dangereuse

Crédit photo: Wikimedia – Simonwwong

Selon le Caribbean Hurricane Network, la petite île de Saba a été frappée par les ouragans les plus lourds au cours des 150 dernières années, plus que toutes les autres îles de la région, dont quinze ouragans de catégorie 3 et sept de catégorie 5. Rendez vous sur cette île seulement en hiver.

Atoll de Bikini, Îles Marshall

Atoll des Bikini, île dangereuse

Crédit photo: Wikimedia – United States Department of Defense

Ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco est dangereux pour deux raisons: la radiation nucléaire et les requins. Elle fut le théâtre de plus de 20 essais nucléaires entre 1946 et 1958, et, bien que les îles furent déclarées «sûres» en 1997, leurs habitants ont refusé de revenir, et manger des produits cultivés localement est déconseillé. En outre, le manque de pêche dans la région au cours des 65 dernières années a fait prospérer la vie marine et notamment les requins, ce qui, avec les nombreuses épaves dans la région, attire des centaines de plongeurs chaque année.

L’île de North Sentinel, îles Andaman (Océan indien)

North Sentinel, île dangereuse

Crédit photo: Daily Mail Online

Cette petite île peuplée d’environ deux cents individus, appelés les Sentinelles, est célèbre pour accueillir le peuple le plus isolé au monde. Toute tentative de contact avec l’extérieur se solde par des tirs de pierres et de flèches. En 2006, deux pêcheurs qui s’étaient retrouvés dans la zone maritime de l’île North Sentinel ont été tués par des archers.

Île Gruinard, Écosse

Île Gruinard, île dangereuse

Crédit photo: Wikimedia – Kevin Walsh

Cette petite île dans le nord de l’Écosse a été utilisée par le gouvernement britannique pour des essais d’armes biologiques au cours de la Seconde Guerre mondiale. Des expériences ont été menées sur l’île inhabitée en utilisant la bactérie bacille du charbon, très virulente, qui a tué des centaines de moutons et obligé les autorités à mettre l’île en quarantaine. L’île a été décontaminée dans les années 1980, en utilisant des centaines de tonnes de formaldéhyde, un autre matériau potentiellement dangereux.

Îles Farallon, Etats-Unis

iles Farallon, îles dangereuses

Crédit photo: Wikimedia – Frank Schulenburg

Entre 1946 et 1970, les eaux autour des îles Farallon au large des côtes de San Francisco ont servi de site de déversement de déchets radioactifs. On estime que 48.000 fûts de déchets faiblement radioactifs ont été immergés au large des îles, mais leur exacte localisation et leur danger pour l’environnement restent incertains. Il y a aussi une importante population d’éléphants de mer, qui attire des dizaines de grands requins blancs. En mars 2015, l’épave du porte-avions USS Independence est redécouverte dans la région; les mesures faites à proximité de l’épave ne montrent pas de contamination nucléaire, malgré un chargement de fûts de déchets lors de son torpillage volontaire en 1951.

Île Ramree, Birmanie

Île Ramree, crocodiles marins, île dangereuse

Crédit photo: Flickr – fvanrenterghem

Cette île, au large des côtes de la Birmanie, est célèbre pour un incident horrible qui a eu lieu au cours de la Seconde Guerre mondiale. En 1945, suite aux combats entre les troupes britanniques et japonaises, quelque 400 soldats japonais ont été contraints de fuir dans les marais qui entourent l’île, où ils ont apparemment été pris à partie par une importante population de crocodiles marins. L’incident est, selon le Livre Guinness des Records, « la plus grande catastrophe endurée (par les humains) par des animaux ».

Île Thilafushi, Maldives

Île poubelle aux Maldives, Thilafushi, Alison Teal, déchets plastiques

Crédit photo: Alison Teal

On la surnomme l’île poubelle. En effet, la nation insulaire des Maldives ne peut pas enterrer ses déchets dans d’immenses décharges comme le reste d’entre nous le fait. Confrontés à beaucoup de déchets et peu d’options, les maldiviens ont décidé de commencer à les jeter dans un lagon inhabité. Inutile de venir avec sa serviette et son maillot de bain ici, il n’y a pas de place pour s’étaler sur la plage.

A voir aussi dans la rubrique Insolite
A voir aussi dans la rubrique Ile
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi