À la découverte de l’intrigante Albanie, la méconnue de la côte adriatique

avatar

Complètement fermée durant la seconde moitié du XXe siècle, l’Albanie s’est ouverte au monde extérieur. Bénéficiant de paysages somptueux, le développement du tourisme est l’un des projets phares du pays.

Contrée la plus énigmatique des Balkans, l’Albanie n’a pas bonne réputation. Des idées reçues répétées et trop partagées font du pays des Aigles une contrée hostile. Pourtant, l’Albanie (Shqipëria en albanais) est une terre calme, accueillante, diverse et magnifique. Immunisée face au tourisme de masse, l’Albanie est une magnifique découverte.

L’Albanie, c’est un État unique et singulier sur de nombreux points. Par exemple, sa langue, l’albanais, n’est officiellement rattachée à aucune famille. Aucun linguiste ne peut dire avec certitude son origine, même si on suppose aujourd’hui qu’elle appartient au groupe des langues paléo-balkaniques dont l’albanais serait la seule langue encore parlée aujourd’hui.

Pays à l’histoire riche et diverse, l’Albanie traverse l’Histoire en passant d’un empire à un autre, avec de brèves indépendances. De toutes les occupations, c’est la période ottomane (1479-1912) qui marque durablement le pays. Les Albanais se convertissent majoritairement à l’islam, la langue albanaise est réprimée et même interdite en 1779, l’architecture turque devient dominante. Au cours du XXe siècle, après une brève période républicaine et monarchique, la Seconde Guerre mondiale change tout.

En 1946, la pire dictature de l’Europe d’après-guerre se met en place. Jusqu’en 1991, l’Albanie est un régime stalinien, fermé sur le monde, où toute pratique contestataire et religieuse est réprimée. Cette période est marquée par la personnalité d’Enver Hoxha, mort en 1985, fondateur l’Albanie autarcique.

L'Albanie sous la dictature

Enver Hoxha, un dictateur hors du commun comme en témoigne la montagne, sur laquelle il avait fait inscrire son nom – Crédits photo : Wikipédia – Comintern | Albinfo

En 1991, l’Albanie est le pays le plus pauvre d’Europe, ses habitants fuient en masse et la reconstruction est difficile. Aujourd’hui, le pays s’est relevé et ses richesses peuvent désormais s’ouvrir sous vos yeux.

Envie de découvrir l’Albanie ? Envolons-nous pour un voyage à travers cette contrée méconnue des Balkans. En préambule, notez que les villes et lieux-dits peuvent avoir deux terminaisons différentes avec un « a » ou un « ë ». Ainsi, Tirana peut s’écrire Tiranë. L’article alterne l’une et l’autre graphie mais sachez que vous pouvez toujours l’écrire des deux façons.
 

Tirana, capitale de l’Albanie et symbole du renouveau

Fondée au XVIIe siècle, Tirana est l’une des plus jeunes capitales d’Europe. Et la croissance de la ville semble ne s’être jamais arrêtée ! Tirana est en effet une capitale en chantier permanent. On y construit, démolit et rénove chaque jour, sans cesse. Même les lieux emblématiques sont susceptibles d’être rénovés voire de disparaître !

Si vous débarquez par avion, Tirana sera votre début de voyage en Albanie. La capitale est une ville qui bouge et dans laquelle on se sent bien. On aime y flâner pour y découvrir les richesses conservées ou rénovées. La ville a fortement changé depuis la chute de la dictature. Symbole de cette dernière, Tirana était une ville délabrée et très pauvre. Sur la place principale, place Skanderbeg, trônait des effigies de Hoxha et l’une des rares mosquées préservées.

Tirana, Albanie

Tirana possède des traces de son passé, même si elle se tourne vers l’avenir – Crédits photo : Shutterstock – Truba7113 | capture_blog

À la mort de Hoxha, un mausolée hideux est construit, la fameuse pyramide, à quelques mètres de la place Skanderbeg. À la chute du régime, la pyramide devient un fourre-tout bizarre entre une station de radio, un centre culturel, une petite gare routière et un parking !

Outre ce symbole, Tirana est marquée par sa place Skanderbeg. Récemment rénovée, la statue équestre du héros national, Skanderbeg, trône en son centre. On y trouve la fameuse mosquée préservée, Et’hem Bey, le musée national d’Albanie, l’opéra national ou encore de nombreux ministères.

C’est un lieu agréable à découvrir et pour s’imprégner de l’ambiance locale. Et on s’imagine les douleurs vécues par la population durant des décennies…

Place Skanderberg, Tirana

La statue équestre et la mosquée Et’hem Bey sur la place Skanderbeg – Crédit photo : Shutterstock – Denis Kapexhiu

Certes, Tirana n’est pas une ville où nos yeux sont ébahis à chaque coin de rue. Les principales attractions se concentrent en une centaine de mètre, de la place Skanderbeg à la place Mère Teresa, celle du stade de football. On y découvre néanmoins une ambiance particulière et on se plaît à la découvrir.

Pour terminer votre journée, n’hésitez pas à prendre un verre au Sky Tower Bar, un lieu panoramique où la terrasse tourne sur elle-même ! La vitesse est tellement lente que l’on ne s’en rend même pas compte.

La Riviera albanaise, plages de rêve et farniente

Proche de la frontière grecque, ce que l’on appelle communément la Riviera albanaise est un ensemble de plages de rêves et de stations balnéaires. On y trouve aussi des lieux historiques dont nous parlerons dans un autre paragraphe.

De Dhermi à Ksamil, la Riviera albanaise est le trésor méconnu de la région balkanique, un lieu magique où le repos prend tout son sens. C’est d’ailleurs une excellente idée de road-trip !

Saranda

Sarandë est la plus importante et la plus fréquentée des villes de la Riviera. C’est aussi la ville centrale, idéale pour ceux qui aiment séjourner en milieu urbanisé. De la plage aux bars en passant par certaines ruines, la cité est agréable et pas seulement en été.

Saranda de nuit

Saranda de nuit – Crédit photo : Shutterstock – egzonbytyqphoto

Les villages et plages au nord de Saranda : Dhërmi, Gjipe, Himarë, plage de Livadhi, Porto Palermo

Au nord de Saranda, on découvre de petits villages sympathiques. En premier lieu, Dhërmi, un village perché faisant face à la mer. Un endroit idéal pour les amoureux du mélange mer – montagne ! Il est tout à fait possible de faire randonnée et baignade au cours de la même journée.

Dhërmi

Dhërmi, son village et sa plage – Crédits photo : Shutterstock – JM Travel Photography | Arton

Tout proche se trouve Gjipe, une crique perdue au milieu de nulle part, faisant face à un canyon. Rien que ça ! Les plus aventureux peuvent séjourner au camping y faisant face. Si on peut y accéder en véhicule, rien ne vaut la découverte de la crique tout en haut de la colline après une longue marche !

Gjipe

Un canyon…La plage… Gjipe a de quoi séduire ! – Crédits photo : Shutterstock – Giuma | Tokil

Quelques kilomètres plus loin se trouvent Himarë et la plage de Livadhi. Himarë est un petit village bénéficiant d’une plage exceptionnelle, incluant Livadhi, la plage la plus sauvage. De la Riviera albanaise, Himarë et Livadhi sont les moins intéressants mais méritent, tout de même, une petite halte si vous le souhaitez.

Himare, Albanie

À gauche : vue aérienne de Himarë | À droite : La plage sauvage de Livadhi – Crédits photo : Shutterstock – lukaszimilena

Partez également à la rencontre de Porto Palermo, un château situé sur un îlot tout proche de la terre ferme et de Himarë. Forteresse ottomane, le château est l’un des édifices militaires les mieux conservés d’Albanie. Cette visite culturelle offre une vue splendide en contrebas.

Après avoir quitté l’île, quoi de mieux qu’une baignade pour se détendre ?

Vue depuis la forteresse Ali Pasha à Porto Palermo

Vue depuis la forteresse Ali Pasha à Porto Palermo – Crédit photo : Shutterstock – lukaszimilena

Ksamil, un rêve caribéen au sud de Saranda

Enfin, face à Corfou se trouve Ksamil, un lieu digne des Caraïbes d’où l’on aime se prélasser. Petit village situé entre le lac Butrint et la mer, Ksamil est le lieu de villégiature par excellence, où la farniente est à son paroxysme. Un lieu qu’on adore et que l’on conseille à tout voyageur en Albanie.

Ksamil, Albanie

Difficile de trouver une eau aussi claire ailleurs en Albanie – Crédits photo : Shutterstock – upslim | CA Irene Lorenz

C’est objectivement l’une des plus belles plages d’Albanie. Subjectivement, beaucoup diront que c’est l’une des plus magiques de la région balkanique…

L’Albanie historique, à la découverte des trésors architecturaux

Comme on l’a vu, le pays des Aigles est chargé d’Histoire et d’occupations multiples. Cette singularité fait que l’Albanie regorge de lieux et vestiges historiques importants, divers et variés. Parmi eux, trois sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco : Butrint, Berat, Gjirokastër.

Butrint est une ancienne ville antique toute proche de Ksamil. Idéalement située sur l’embouchure du lac Butrint, les ruines de la cité font partie des mieux conservées de la région, hors Grèce. On se plaît à marcher dans les ruelles d’une ville qui autrefois était étincelante, dans un cadre naturel majestueux.

Butrint

À gauche : l’amphithéâtre de Butrint | À droite : la passerelle menant au château de Butrint – Crédits photo : Shutterstock – Aleksandar Todorovic | Zdenek Matyas Photography

Très différent de Butrint, Berat est un village, bien vivant celui-là, célèbre pour ses maisons identiques au style unique. La balade dans les ruelles est une véritable évasion et que l’on peut apprécier un peu plus en prenant un café en terrasse. Si vous levez les yeux vers le sommet de la colline, on aperçoit le château de Berat et son église Saint-Théodore, remarquablement conservé et offrant une vue à couper le souffle.

Berat, Albanie

À gauche : les maisons de Berat, au style particulier | À droite : l’église Saint-Théodore – Crédits photo : Shutterstock – milosk50 | Leonid Andronov

Puis il y a Gjirokastër, qui n’est pas moins que le lieu de naissance de Enver Hoxha. C’est un village perché magnifique surmonté par les ruines de son château. Un village de montagne authentique qui n’a rien perdu de sa splendeur. C’est aussi le point de départ de nombreuses randonnées, certaines situées dans des parcs nationaux.

Vue de Gjirokastër depuis le château

Vue de Gjirokastër depuis le château – Crédit photo : Shutterstock – Kateryna Mashkevych

Autres sites historiques : Apollonia, châteaux de Krujë et Rozafa, Durrës, Finiq

Outre les lieux classés, l’Albanie dispose de tellement de vestiges historiques qu’il n’est pas possible de tous les citer. Apollonia est une ancienne ville antique comportant de nombreuses vieilles pierres, notamment une église byzantine remarquablement conservée. Située entre Dürres et Saranda, proche de la côte, le lieu est très accessible malgré son éloignement des grandes villes.

l y a aussi plus de vingt châteaux ! On a sélectionné pour vous les châteaux de Krujë et Rozafa. Le premier d’entre eux est le plus important de l’histoire albanaise car il est le point de départ de la rébellion de Skanderbeg contre les Ottomans au XVe. Aujourd’hui, Skanderbeg est le personnage central de l’histoire de l’Albanie. Quant au château de Rozafa, situé sur les hauteurs de Shkodër, il est célèbre pour les nombreuses légendes atroces qui l’entourent. Ce sont aussi les ruines parmi les mieux conservées du pays. D’en haut, la vue est splendide.

Châteaux de Krujë et Rozafa

Châteaux de Krujë et Rozafa – Crédits photo : Shutterstock – Zdenek Matyas Photography | Leonid saiko3p

À la fois station balnéaire et ville historique, Durrës est une ville bénéficiant de belles plages et de nombreux vestiges, notamment de superbes mosaïques. Idéalement situé au centre du pays, c’est un lieu idéal pour séjourner une ou plusieurs nuits. Quant aux ruines d’Apollonia, elles sont assez éloignées des attractions du pays mais valent clairement le coup si vous passez par-là.

Durres et Apollonia

À gauche : les vestiges de l’amphithéâtre de Durrës | À droite : un ancien temple à Apollonia – Crédits photo : Shutterstock – Per-Boge | RossHelen

Ce sont en effet les vestiges antiques les mieux conservés avec Butrint. Enfin, ceux qui aiment tout particulièrement les vestiges historiques peuvent se rendre au parc archéologique de Finiq, proche de Saranda.

L’Albanie nature et les paysages de rêve des parcs nationaux

Avec quatorze parcs nationaux, l’Albanie est aussi une destination pour les randonneurs et les amoureux de la nature. Pour ce paragraphe, nous avons sélectionné cinq parcs nationaux, dont un parc marin, mais d’autres ont soit déjà été présentés (Butrint, Apollonia) et le seront ultérieurement comme ceux situés dans les montagnes.

Les parcs sélectionnés pour ce paragraphe sont plutôt en bord de mer ou ne nécessitent pas d’escalader des sommets. Enfin, l’œil bleu est une merveille naturelle non classée comme parc national mais qui mérite un petit billet.

Mont Dajti

Le premier d’entre eux est celui du Mont Dajti, que l’on surnomme le balcon de Tirana. Il faut dire qu’il est tout proche de la capitale et qu’on peut même le rejoindre en téléphérique ! D’en haut, la vue sur le petit lac et la capitale est sublime.

Vue depuis le Mont Dajti

Vue depuis le Mont Dajti – Crédit photo : Shutterstock – PaulSat

Lagune de Karavasta

Également proche de Tirana et sur la côte adriatique, le parc de Karavasta est l’une des plus grandes lagunes d’Europe. Célèbre pour ses pélicans frisés, le parc offre des paysages magnifiques et préservés, un mélange naturel entre mer, étang et terre ferme.

Lagune de Karavasta

Lagune de Karavasta – Crédit photo : Shutterstock – Zbigniew Dziok

Bredhi Hotoves

Proche de la frontière grecque et du village de Gjirokastër, se trouve le parc de Bredhi Hotoves. Grand par la taille, il est l’un des plus beaux lieux naturels d’Albanie, un canyon peu profond ou asséché en été. Pratique pour s’y balader lorsque l’on est à Gjirokastër.

Canyon du parc de Bredhi Hotoves

Canyon du parc de Bredhi Hotoves – Crédit photo : Shutterstock – A Daily Odyssey

Parc de Lurë

Perdu dans la pampa albanaise au nord de Tirana, le parc de Lurë offre des paysages absolument fantastiques et c’est un véritable paradis pour les randonneurs. Les moins téméraires pourront aussi goûter aux joies du 4X4 !

Le parc de Lurë

Le parc de Lurë – Crédit photo : Shutterstock – marketa1982

Parc de Karaburun-Sazan

Dernier parc national sélectionné, le seul parc marin de l’Albanie, le parc de Karaburun-Sazan. Situé à proximité de Vlorë et sur l’île de Sazan, le parc national couvre une zone sur terre et sur mer. Malgré une petite superficie, le parc offre une grande diversité d’animaux terrestres et marins dont des dauphins, des caves, criques et autres points de vue superbes.

Vue de la péninsule de Karaburun

Vue de la péninsule de Karaburun – Crédit photo : Shutterstock – Kiev.Victor

C’est aussi un paradis pour les plongeurs, qui ne peuvent rater ce lieu d’exception.

Syri i Kaltër (Œil bleu)

Ce n’est pas un parc national probablement parce que la superficie est loin d’atteindre celle d’un parc. Cela n’enlève rien au charme de l’œil bleu, un site naturel unique en son genre.

Un phénomène géologique permet d’y voir une végétation verdoyante et superbe comme on en voit peu dans sa vie et nulle part ailleurs en Albanie. L’eau est régulièrement fraîche et on y est surpris par la présence de bulles d’une piscine naturelle dont la profondeur peut atteinte 50 mètres !

La piscine naturelle de l’œil bleu, Albanie

La piscine naturelle de l’œil bleu – Crédit photo : Shutterstock – Terje Lillehaug

Les Alpes albanaises, le bon air frais de la montagne

Si l’Albanie n’est pas un pays aussi montagneux que le Monténégro, elle profite de la même chaîne de montagne que son voisin grâce à la frontière partagée. Le terme « Alpes albanaises » est devenu le nom courant de ces montagnes, que l’on appelle aussi Prokletije. Ce dernier est d’ailleurs le nom d’un parc national monténégrin dont le plus haut sommet, le Zla Kolata, est la frontière naturelle entre les deux pays. En albanais, on trouve aussi le nom de « Bjeshkët e Nemuna », qui signifie les monts maudits… Méfiance donc !

Pour simplifier, les Alpes albanaises se composent de trois entités distinctes : Valbonë, le parc national de Valbona et le parc national de Thethi . Pour vous y rendre, vous pouvez partir de Shköder et traverser le lac de Koman en bateau. S’il n’est pas situé dans les montagnes, c’est une croisière magnifique où des paysages fabuleux s’offrent à vous pendant six heures.

Les paysages magnifiques du lac de Koman

Les paysages magnifiques du lac de Koman – Crédit photo : Shutterstock – Andrii Lutsyk

Sachez que le lac n’est pas naturel mais un réservoir après la construction du barrage de Koman.

Bien entendu, pour apprécier au mieux les randonnées en montagne, celles-ci doivent être effectuées en haute saison, de mai à octobre, afin d’éviter la neige. En été, l’air frais et rafraîchissant de la montagne est indéniablement un plus !

Si vous arrivez par le lac Koman, vos aventures montagnardes débutent à Valbonë. Soyons honnête, ce village ne restera pas dans vos mémoires. Mis à part ses bords de rivière, le charme n’opère pas. Néanmoins, il est le point de départ idéal pour les randonnées et se reposer après une longue ballade.

Parc national de Valbona

La vallée de Valbona est un autre grand et merveilleux parc national d’Albanie. Ils sont décidément nombreux ! C’est aussi l’un des deux parcs nationaux composant les Alpes albanaises.

Il y a pléthore de randonnées, simples ou difficiles, courtes ou comprenant plusieurs dizaines de kilomètres. Ainsi, il y en a pour tous les niveaux et les goûts. Ce qui est commun, ce sont les paysages magnifiques, des vues à couper le souffle et une découverte des plus beaux paysages naturels du pays.

Il est possible de faire quelques pauses, dans les rares cafés ou buvettes se trouvant sur les sentiers. Les randonnées sont possibles à faire seul ou accompagné d’un guide. Lorsque la difficulté est importante, il est néanmoins conseillé voire obligatoire de partir avec un guide.

La Vallée de Valbona

La Vallée de Valbona, un spectacle à couper le souffle ! – Crédits photo : Shutterstock – Florian Muharremi | Uwe Seidner

Bien que situé de l’autre côte de la vallée de Valbona, il est possible d’escalader le Zla Kolata (2534 mètres), point culminant du Monténégro et frontière entre les deux.

Au sommet du Zla Kolata

Au sommet du Zla Kolata – Crédit photo : Shutterstock – Andrii Lutsyk

Parc national de Thethi

S’il est possible de relier à pied les deux parc nationaux, il est impossible de le faire au cours d’une même journée. Il existe quelques maisons d’hôtes ou hôtels au village de Theth, point de départ des randonnées.

Parc national de Thethi

Le Parc national de Thethi – Crédits photo : Shutterstock – MehmetO | ollirg

Pourtant si proche, ce parc national offre des paysages différents du précédent. Les sentiers sont jalonnés de lacs, cascades et petits ponts. En se rapprochant des sommets, on découvre un paysage montagneux exceptionnel !

Et si ce parc vaut le coup d’œil, c’est aussi car il abrite le point culminant de l’Albanie, le Maja Jezercë (2694 mètres).

Le Maja Jezercë

Le Maja Jezercë, grimpé par les randonneurs – Crédit photo : Shutterstock – Andrii Lutsyk

Les trésors albanais proches de la frontière macédonienne

Il y a peu, Generation Voyage vous a déjà fait découvrir la Macédoine du Nord et ses merveilles. Mais vous pouvez passer la frontière, pour cette fois découvrir d’autres merveilles, celles se trouvant en Albanie.

Pogradec et le lac d’Ohrid

Soyons honnête dès le départ : le côté albanais du lac d’Ohrid n’a pas la magie du côté macédonien. Il n’en reste pourtant pas moins un lieu lui aussi classé au patrimoine mondial de l’Unesco et qui vaut le coup d’œil.

Pogradec et le lac d'Ohrid

Pogradec et le lac d’Ohrid – Crédit photo : Shutterstock – Radek Vicar

Le centre d’intérêt se situe autour de la ville de Pogradec. Cité antique, elle abrite des vestiges datant de l’époque byzantine, notamment de belles mosaïques. C’est une ville agréable et point de départ pour une croisière sur le lac. Si vous êtes véhiculé, la route de Pogradec à Lin longe le lac et offre un road trip de toute beauté !

Dans les terres, n’hésitez pas à vous rendre dans le village de Selcë e Poshtëme où se trouvent des tombes illyriennes datant de plus de 2 200 ans !

Lin, Albanie

À gauche : le village de Lin | À droite : l »une des tombes royales illyriennes – Crédits photo : Shutterstock – andre quinou | Wikipédia – Albinfo

Parc national Shebenik-Jabllanicë

Situé au nord du lac d’Ohrid, ce parc national est l’un des moins connus du pays, ce qui en fait un des moins fréquentés. Pourtant, la beauté naturelle des paysages ne manque pas, hiver comme été !

Les sommets enneigés du parc national Shebenik-Jabllanicë

Les sommets enneigés du parc national Shebenik-Jabllanicë – Crédit photo : Wikipédia – Liridon

Les randonnées y sont difficiles et plutôt réservés aux aguerris. La beauté des lieux s’apprécie encore plus en hiver.

Parc national de Prespa

Voici un parc national pas comme les autres. En effet, Prespa a la particularité d’héberger un lac situé sur le territoire de trois pays différents : l’Albanie, la Macédoine du Nord, mais aussi la Grèce.

Le parc national est peu étendu et peut ainsi être visité en quelques heures seulement. Il offre de beaux paysages, une faune et une flore diversifiées. L’ours brun est l’animal symbole du parc, que l’on ne vous conseille pas de croiser néanmoins…

Les petits villages côtiers du lac ne sont pas réellement prévus pour y accueillir les touristes. Mais ils permettent toutefois de s’aventurer dans des contrées uniquement fréquentées par des locaux.

Lac Prespa

Le décor inspirant du Lac Prespa – Crédit photo : Shutterstock – agrofruti

Nous voilà déjà à la fin de cette découverte adriatique qu’est l’Albanie. Une terre riche et intrigante, aux paysages variés et beautés naturelles encore préservées. Si le pays ne figure pas encore dans de nombreux guides de voyage, c’est le moment de le visiter et de profiter de ses richesses.

Les idées reçues sont tenaces et le pays des Aigles peut faire peur. Mais la population est très accueillante et heureuse de vous montrer leur pays dont ils sont si fiers. Alors partez à l’aventure dès maintenant et en route pour Tirana et l’Albanie !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
30 avis (4.6/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
  1. Génial. Ça donne envie d’y partir ….

  2. Très intéressant .Vous nous donner l’envie de découvrir toutes ces merveilles ,alors que les albanais ont mauvaise réputation peut être injustifiée en attendant la fin des confinement, ce reportage nous fait rêver.

    • Benjamin Allouch

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire !

      Belle journée,

      La team GV 🌎

  3. je remercie la personne qui a écrit cet article , en tant qu’Albanaise je suis très heureuse que mon pays soit apprécié , non juste pour ses beautés naturelles mais en général . Merci d’avoir pris le temps d’en savoir plus et d’avoir écrit ce magnifique article.

    • Benjamin Allouch

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire, nous sommes ravis que notre article t’ait plu !

      Belle journée,

      La team GV 🌎

  4. Déjà visité Tirana en 2019.Nous devrions y retourner cette année, mais reportée pour raison sanitaire. Nous avons apprécié la capitale.,en toute sécurité.

    • Benjamin Allouch

      Bonjour,

      Merci pour ton retour !

      Belle journée,

      La team GV 🌎

  5. Magnifique et splendide l’Albanie

  6. Très intéressant
    Reportage qui donne vraiment envie de découvrir ce pays Méconnu .
    Merci pour cette évasion

    • Benjamin Allouch

      Bonjour,

      Merci pour ton retour, nous te souhaitons un agréable futur voyage en Albanie !

      Belle journée,

      La team GV 🌎

  7. Bravo pour cette description du pays de mes origines.
    En 2019, j’ai fait le lac Koman. J’ai mis 2h30 et vous 6h. Vous avez pris une barque ? 🙂

    • Benjamin Allouch

      Bonjour Alban,

      Nous avons pris beaucoup de plaisir à rédiger cet article. Et en effet, l’équipe GV aime bien ramer ! 😉

      Bonne journée,

      Louise de Generation Voyage

  8. Votre texte donne envie d’y aller.. Nous avions cru que vous organisiez des voyages . Mais nous allons nous renseigner et envisager un séjour possible.
    Cordialement

    • Benjamin Allouch

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire ! En effet, nous sommes là pour inspirer et vous donner de précieux conseils. Nous te souhaitons de pouvoir voyager dans ce magnifique pays qu’est l’Albanie !

      Belle journée,

      La team GV 🌎

  9. Super commentaire.
    Les photos sont très jolies.
    A la lecture, on a envir de découvrir ce pays.
    Vraiment très bel article, bien paraphé, bien argumenté, et très agréable à lire.
    C’était déjà en projet d’y aller, mais là ça va se préciser.
    Seul regret il n’y apas beaucoup de guide de voyage.

    • Benjamin Allouch

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire et ta suggestion du guide voyage !

      Belle journée,

      La team GV 🌎

  10. Merci pour cet article
    Je confirme l’Albanie est l’un des pays qui m’a le plus marqué de part ses paysages et la gentillesse des ses habitants
    J’espère pouvoir y retourner un jour

    • Benjamin Allouch

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire ! Nous n’avons aucun doute sur le fait que tu y retourneras un jour, en tout cas nous l’espérons aussi !

      Belle journée,

      La team GV 🌎

Laisser un commentaire