Les 5 choses incontournables à faire à Saint-Barthélemy

avatar

Envie de plages paradisiaques et de soleil ? Direction les Antilles françaises pour visiter Saint-Barthélemy, petit bijou des Caraïbes !

Destination paradisiaque, cette petite île de 25 km², située au nord de la Guadeloupe, est devenue en l’espace de 30 ans la destination de la jet-set et des milliardaires du monde entier. Au delà de l’image superficielle que peut avoir cette île des Antilles françaises, Saint-Barthélemy – ou Saint Barth pour les intimes – reste tout de même une destination tout à fait singulière qui échappe encore au tourisme de masse et qui mérite d’être explorée.

Découverte par Christophe Colomb en 1493, ce dernier a baptisé l’île « Saint-Barthélemy » en l’honneur de son frère, Bartoloméo. Elle fut achetée par la France en 1674 à l’Ordre de Malte, qui en était alors propriétaire depuis 1651. Après avoir été cédée à la Suède pendant un peu plus de 90 ans, ce joyaux des caraïbes fut alors rétrocédé à la France et rattaché à la Guadeloupe. Ne possédant alors que peu de ressources, il a fallut attendre que le richissime David Rockefeller achète une propriété de 27 hectares pour que l’île gagne en notoriété et qu’elle devienne l’un des emblèmes de la destination touristique haut de gamme.

Entre ses plages de sable fin, ses petites criques, ses montagnes, sa mer bleue turquoise… Visiter Saint-Barthélemy fait rêver et vous comprendrez vite pourquoi une fois que vous y aurez mis les pieds ! Alors que voir et faire à Saint-Barthélemy ? Suivez le guide !

1. Les plages

Vous l’aurez compris, l’île de Saint-Barthélemy attire principalement pour ses plages paradisiaques. Sur les 22 plages que vous pourrez découvrir si vous venez visiter Saint-Barthélemy, vous trouverez forcément celle qui correspond le plus à vos envies :

Il y a tout d’abord la classique : Shell Beach. Située à quelques pas du centre de Gustavia, la capitale, cette plage doit son nom aux nombreux coquillages que vous pourrez trouver sur place ! D’ailleurs c’est sûrement le meilleur endroit pour regarder le coucher du soleil.

Ne manquez SURTOUT pas l’anse de Colombier : Croyez-le ou non, mais l’anse de Colombier est la définition même du paradis sur Terre. Cette plage paradisiaque se trouve à l’abris des regards, mais est par conséquent assez difficile d’accès. Il vous faudra soit prendre le bateau, soit marcher pendant une vingtaine de minutes depuis la Petite-Anse. Si vous recherchez un spot de plongée, c’est là aussi l’endroit idéal pour ce genre d’activité !

Pour une session de plongée, vous pouvez également vous rendre à Lorient, très appréciée aussi par les amateurs de surf, qui aiment aller dompter la vague à l’anse des Cayes et l’anse Toiny. Cette dernière cache d’ailleurs une piscine naturelle, tout comme à Petit Cul-de-Sac, où vous pourrez vous baigner dans une eau limpide !

La planche à voile se pratique quant à elle à Grand-Cul-De-Sac et à Saint-Jean. Vous êtes plutôt à la recherche d’un lieu branché et festif ? Nous vous conseillons donc de vous diriger à Nikki Beach, située dans la Baie de Saint-Jean.

2. Gustavia

Gustavia

Crédit photo : Flickr – Andries3

Capitale de Saint-Barthélémy, Gustavia a tout d’une petite ville charmante : ses maisons au toit rouge qui se fondent parfaitement dans le décor, ses plages paradisiaques (comme Shell Beach ou encore Grand-Galet), ses cafés où règne la bonne humeur, mais aussi son port de plaisance qui anime toute une population.

Si vous venez visiter Saint-Barthélémy et que vous décidez de vous arrêter à Gustavia, prévoyez un peu de temps sur place car il y a de quoi vous occuper ! L’île possède quelques monuments historiques et beaucoup se trouvent dans cette ville :

Maison des Gouverneurs et Maison Dinzey

Vous découvrirez en effet la maison des Gouverneurs, qui était jusqu’au 13 décembre 2001 l’Hôtel de ville de la capitale.

Ce bâtiment fut d’ailleurs construit pendant la colonisation suédoise, en tant qu’administration des douanes, durant l’occupation par la Compagnie des Indes à la fin du 18ème siècle et possède désormais le titre de monument historique depuis 1995, tout comme la maison Dinzey, dit Le Brigantin, dont l’architecture mérite aussi qu’on s’y attarde.

Le Fort Gustav et le Fort Karl

En remontant la rue de l’ancienne mairie, vous pourrez apercevoir le très joli phare de Gustavia et ses canons, niché au sommet du Fort Gustav, qui vous réserve une vue sur toute la ville et peut-être même jusqu’aux îles de Saint-Kitts et Saint-Eustatius si le temps est clément ! Si vous aimez ce genre d’endroits, le fort Karl, situé à l’opposé, vous offrira là aussi un panorama d’exception sur Gustavia.

Les Eglises et l’Ancre

Votre périple à Gustavia ne s’arrête pas là puisque vous n’avez pas encore visité l’ancien presbytère de l’église Catholique « Notre Dame de L’Assomption », l’église Anglicane, l’Ancre de 10 tonnes qui se situe Place de la Rétrocession, ainsi que le Clocher suédois de Gustavia, bien que très endommagé après le passage d l’ouragan Irma.

La Wall House

Wall House

Crédit photo : Flickr – Roger W

Enfin, si vous venez visiter Saint-Barthélémy et que vous êtes plutôt musée, il y a la Wall House, qui n’est autre que le musée territorial de Gustavia, où vous pourrez en apprendre un peu plus sur l’histoire de Saint-Barth.

3. Corossol et Flamands

Si vous venez visiter Saint-Barthélemy et que vous êtes à la recherche d’authenticité, c’est vers Corossol et Flamands que vous devez aller ! Corossol est un petit village de pécheurs où les femmes continuent de confectionner des articles artisanaux en feuilles de latanier tels que des paniers et des chapeaux.

C’est aussi à Corossol que vous trouverez le musée international du coquillage, vous invitant à découvrir près de 9 000 coquillages ! Si vous souhaitez vous dégourdir les jambes et que vous avez de bonnes chaussures, une randonnée au col de la Tourmente à Saint-Jean peut être une très bonne idée.

Flamands est un village rural qui attire tant les amateurs de plage que les habitués à la recherche de simplicité. N’oubliez pas votre masque et votre tuba car vous pourriez être tenté de plonger dans la magnifique baie.

4. Morne du Vitet

Morne du Vitet

Crédit photo : Instagram – hugoallard

Avec 286 mètres d’altitude, Morne du Vitet est le point culminant de l’île. Si vous aimez la nature et que vous vous demandez que faire à Saint-Barthélemy, cet endroit devrait vous plaire.

En plus des randonnées sympathiques, vous devriez rencontrer sur votre chemin de charmantes petites cases traditionnelles.

5. Fêtes et festivals

Si vous pensez que rien ne se passe à Saint-Barthélémy, détrompez-vous ! Il y a des animations sur l’île toute l’année, et pour tous les goûts :

  • Culture

A la mi-janvier, et pendant deux semaines, est organisé un festival de musique où vous pourrez essentiellement écouter de la musique classique dans les églises de l’île et du jazz, et assister à des spectacles de danse.

Il y a également le St. Barth Film Festival et le Festival de théâtre, en avril et en mai : l’occasion de découvrir ou de redécouvrir le cinéma caribéen ou bien des troupes de théâtres locales.

  • Cuisine

Vous aimez goûter à la nourriture locale ? Sachez qu’un festival de gastronomie, anciennement appelé  » Taste of Saint-Barth, gourmet festival », se tient tous les ans au mois de novembre. Vous pourriez alors découvrir les cuisines des établissements partenaires de l’événement et manger local !

  • Sport

Les activités nautiques sont une véritable religion à Saint-Barthélemy et au moins trois régates sont organisées chaque années, mettant en compétition des centaines de bateaux.

  • Fêtes locales

Si vous venez visiter Saint-Barthélemy courant février-mars, vous pourrez assister au Carnaval de Gustavia. Au programme : spectacles de rue et défilés… Ambiance caliente assurée !

Le 24 août, c’est également la Saint-Barthélemy sur toutes les îles de Guadeloupe. Vous assisterez à des manifestions locales avec des feux d’artifice, bals, régates…

Comment visiter Saint-Barthélemy ?

Le seul moyen de venir visiter Saint-Barthélemy depuis la métropole est en avion. Comme l’aéroport de Saint-Barthélemy ne peut accueillir que des petits avions, il vous faudra absolument passer par La Guadeloupe ou Saint Martin. Le voyage coûte relativement cher (environ 600 euros) et dure environ 11h, avec une escale. Pour comparer les prix des vols, vous pouvez vous diriger vers le site Skyscanner.

Si vous êtes déjà dans les caraïbes, sachez qu’il est aussi possible de s’y rendre en bateau depuis Saint Martin.

Bon à savoir : A Saint-Barthélemy, il n’existe aucun transport public. Vous devrez donc vous déplacer en taxi ou louer un véhicule (moto, scooter ou voiture).

Où loger à Saint-Barthélemy ?

Si vous venez visiter Saint-Barthélemy, il faut savoir que vous ne trouverez ni campings ni gîtes pour vos vacances. L’île tient sa réputation de destination haut-de-gamme aussi grâce aux établissement hôteliers de luxe qu’elle propose. Vous trouverez donc des petits hôtels 4 ou 5 étoiles dans les endroits les plus touristiques, ou bien dans des coins plus reculés de l’île pour plus d’authenticité. Ce comparateur d’hôtels pourra vous aider à faire votre choix pour loger à Saint-Barthélemy.

Au niveau de la localisation, privilégiez Gustavia et la proximité avec les belles plages de l’île comme l’anse de Colombier, l’anse des Cayes ou encore Saint-Jean : pour choisir votre pied à terre à Saint Barth, ne manquez pas de jeter un oeil à notre article « Dans quelle ville loger à Saint-Barthélemy ?« 

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. merci a vous pour toute ses infos nous y partons début mars
    merci encore

Laisser un commentaire