Les 18 choses incontournables à faire à Moscou

avatar
Réservez les meilleures activités à Moscou Voir les offres

Visiter Moscou : quelles sont les meilleures choses à faire et voir dans la capitale de la Russie ?

À toutes saisons et à n’importe quelle heure de la journée, Moscou fait rêver avec son art, son histoire et sa majesté. L’immense capitale russe recèle d’innombrables monuments et sites importants à visiter. Les vestiges de l’Etat soviétique sont dispersés tout autour de la ville, les monuments nous rappellent les héros tombés au combat et les batailles victorieuses, tandis que les musées tentent d’analyser et de synthétiser le passé.

Moscou ne cesse d’inspirer, de confondre, de dégoûter ou d’enchanter mais vous surprendra toujours. Si son gigantisme vous effraie, vous voici bien tombés : nous avons rassemblé pour vous les meilleures choses à faire à Moscou quelle que soit la durée de votre séjour (un weekend, 3-4 jours ou plus). Alors…Davaï !

Réservez le « Moscow CityPass » et bénéficiez de nombreuses réductions pour visiter Moscou !

1. Le métro moscovite

Station de métro, Moscou

Crédit photo : Flickr – Thomas Huston

Bizarre comme première idée de visite dans la capitale ? Pas vraiment… Ce système de métro n’est comme aucun autre en Europe. Staline appelait les stations les « palais du peuple » et les stations de métro de Moscou ressemblent en effet à des palais. A chaque fois que vous emprunterez ce moyen de transport, vous serez enchantés. Levez la tête et laissez-vous surprendre par les lustres fantaisistes, les magnifiques ornements muraux et les piliers de marbre. Chacune des stations a quelque chose d’exceptionnel. Les stations à ne pas manquer sont celles de Mayakovskaya, Prospekt Mira, Arbatskaya, Kievskaya, Komsomolskaya, Novoslobodskaya, Belorusskaya…

A noter que le métro de Moscou est profondément enterré sous la surface. Parfois, vous n’êtes même pas capables de voir la fin de l’escalator, notamment à la station de Park Pobedy où se trouve le plus long escalator au monde, mesurant 126 mètres. Neuf millions de personnes utilisent le métro de Moscou chaque jour.

2. Le Kremlin

Kremlin, Moscou

Sommet du pouvoir politique russe et autrefois centre de l’Eglise orthodoxe, le Kremlin n’est pas seulement le noyau de Moscou, mais de l’ensemble du pays.

C’est d’ici que les tsars autocratiques, les dictateurs communistes et les présidents des temps modernes ont fait de leur mieux (ou de leur pire) pour la Russie. Recouvrant la colline Borovitski sur la rive nord de la Moskova, le Kremlin est entouré de hauts murs sur 2,25 km de long, avec la Place Rouge à l’extérieur du mur. Vous aurez une belle vue du complexe depuis Sofiyskaya, de l’autre côté de la rivière.

Avant de rentrer dans l’enceinte, laissez vos affaires sous la tour Kutafya. La billetterie se trouve proche du jardin Alexandrovsky. Le billet d’entrée (350 roubles) comprend la visite des cinq églises-musées, et du Palais du Patriarche, mais pas du palais des Armures ni du musée DiamondFund et des expositions temporaires (payés séparément). Il est aussi possible de réserver en ligne votre visite du Kremlin.

3. La Place Rouge et la cathédrale Basile-le-Bienheureux

Place Rouge, Cathédrale de Basile-le-Bienheureux, Moscou

La Place Rouge est l’une des places les plus célèbres au monde et elle est le point central de la capitale russe. Son nom ne vient pas de la couleur des briques rouges environnantes, ni du lien entre cette couleur et le communisme. En russe ancien, la place s’appelait autrefois krasny, qui signifie à la fois « rouge » et « beau ». C’est d’ailleurs depuis cette place que vous pouvez aller visiter le Kremlin.

Mais la célèbre et immense place est plus connue encore pour sa basilique colorée, la basilique de Basile le Bienheureux. Cette folle confusion de couleurs, de motifs et de formes est l’aboutissement d’un style qui est unique à l’architecture russe. C’est pour célébrer la prise de la forteresse de Kazan par les troupes russes que le tsar Ivan le Terrible (Ivan IV) ordonna sa construction. Cette église historique se nommait officiellement l’église de l’Intercession. Créé entre 1555 et 1561, ce chef-d’œuvre est devenu le symbole ultime de la Russie. La légende veut que Ivan rendit aveugle les architectes afin qu’ils ne puissent jamais construire quelque chose de comparable. Ceci est un mythe, car les archives indiquent qu’ils ont été employés un quart de siècle plus tard (quatre ans après la mort d’Ivan IV) pour ajouter une chapelle supplémentaire à la structure. L’entrée dans la cathédrale est de 250 roubles.

Toujours sur la place Rouge, vous pourrez apercevoir le Mausolée de Lénine. Situé à l’angle ouest de la place, près du jardin d’Alexandre, l’ancien leader russe repose embaumé dans un mausolée à son nom. Le photographier n’est pas autorisé et des gardes veillent à ce que les touristes restent respectueux et silencieux. Il est ouvert au public gratuitement tous les jours de 10 heures à 13 heures, sauf les lundis et vendredis. Joseph Staline y fut également exposé mais fut ensuite déplacé au petit cimetière réservé aux dirigeants communistes, juste derrière le mausolée.

Réservez votre billet pour visiter la Place Rouge et la cathédrale Basile-le-Bienheureux

4. Musée des beaux-arts Pouchkine

C’est le premier musée d’art étranger à Moscou, exposant une large sélection d’œuvres européennes, et notamment les chefs-d’œuvre de civilisations anciennes, de la Renaissance italienne et de l’âge d’or hollandais.

Tous les amateurs d’art se plairont au Musée des Beaux-Arts Pouchkine avec des peintures et sculptures de premier plan. Le musée compte des œuvres de Gauguin, Van Gogh, Cézanne, et Picasso parmi la collection de 640 000 pièces. C’est la plus riche après celle de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg. L’entrée est de 300 roubles, et vous pouvez réserver une visite du musée avec pick-up à votre hôtel pour plus de confort.

Réservez votre billet pour visiter le musée des beaux-arts Pouchkine

5. Cathédrale du Christ-Sauveur

Cathédrale du Christ Saint-Sauveur, Moscou

Juste à temps pour célébrer 850ème anniversaire de Moscou, la gigantesque cathédrale du Christ-Sauveur a été achevée en 1997. Édifiée une première fois entre 1839 et 1883, elle fut détruite en 1931 par Staline qui planifiait d’y construire à la place un Palais des Soviets surmonté d’une statue de Lénine de 100 m. Le projet ne prit jamais forme et jusqu’à la construction de l’église actuelle, on y trouvait la plus grande piscine à ciel ouvert dans le monde. La cathédrale a été consacrée le 19 août 2000. L’intérieur abrite des fresques superbes représentant des scènes de la guerre de 1812 menée par l’empereur Napoléon Ier.

Réservez votre billet pour visiter la Cathédrale du Christ-Sauveur

6. Théâtre Bolchoï

Théâtre Bolchoï, Moscou

Le Bolchoï est le théâtre national de la Russie et est l’un des plus grands théâtres du monde. Même pour ceux qui ne sont pas fans de ballet, de théâtre ou d’opéra, l’ambiance électrisante du Bolchoï garantit de captiver tous les membres de l’auditoire.

Si vous ne réservez pas vos billets en ligne, le meilleur moyen est d’aller directement au guichet du théâtre à Moscou. Soyez rapide cependant, car les billets se vendent rapidement (plus d’infos sur www.bolshoi.ru).

Réservez votre billet pour visiter le Théâtre Bolchoï

7. Bunker-42 ou Musée de la Guerre Froide

Bunker-42, Musée de la Guerre Froide, Moscou

Crédit photo : Flickr – Kate Brady

Dans une rue calme près de la place Taganskaya se trouve un bâtiment néoclassique quelconque. Il s’agit en fait de la porte d’entrée vers un centre de communications secret pendant la guerre froide, le bunker Tagansky (ou Bunker 42). Exploité pendant la guerre froide, l’établissement a été conçu pour servir de siège de communication en cas d’attaque nucléaire des Etats-Unis. En tant que tel, le bâtiment était juste une coquille vide et servait d’entrée au bunker de 7000 m² situé 60 m sous terre.

Aujourd’hui, ce lieu accueille le musée de la guerre froide. Un ascenseur vous transporte 18 étages plus bas où vous attend un film de 20 minutes sur l’histoire de la guerre froide suivi d’une visite guidée des quatre « blocs » souterrains, qui sont sombres, humides (et un peu effrayants). À travers une porte verrouillée, les visiteurs peuvent entendre le grondement des trains, cette installation étant à la même profondeur souterraine que la station de métro Taganskaya. Le musée tend à s’étoffer grâce aux recherches sur les activités qui ont eu lieu ici. Ce peut-être votre seule occasion d’explorer un centre secret de commande lors de la Guerre froide.

Réservez votre billet pour visiter le Bunker-42

8. Parc Gorki

Ce n’est pas seulement l’endroit où Martin Cruz Smith établit son roman. Le Parc Gorki, c’est aussi l’endroit idéal pour manger une glace, marcher le long de la rivière Moskova, et regarder les locaux à l’œuvre, ou encore pique-niquer, boire et se balader. Vous pouvez accéder à son entrée principale (photo) depuis la station de métro Park koultoury.

A l’intérieur, vous pouvez louer un vélo et l’hiver, les bassins sont gelés, devenant une patinoire géante sur laquelle patiner. Des manèges, une grande roue, ou encore une maquette du vaisseau Bourane sont les « attractions » du parc, idéal pour les enfants par ailleurs.

9. Le Musée mémorial de l’astronautique

Musée mémorial de l'astronautique, Moscou

Crédit photo : Flickr – Mike Norton

Ce monument unique fut construit en 1964 pour honorer le programme spatial russe, et mesure 110 mètres de haut. Le Musée mémorial de l’astronautique est entièrement réalisé en titane et est incliné à 77°, symbolisant une fusée(et son panache) sur son chemin vers l’espace.

A sa base, vous pourrez visiter le Musée des Cosmonautes (ou musée commémoratif de l’astronotique) dans lequel l’histoire russe de l’exploration spatiale est décrite et racontée. Sont exposés une réplique du premier satellite (Spoutnik), les combinaisons spatiales originales et autres gadgets utilisés pour former Youri Gagarine, le premier homme dans l’espace. Le musée montre de manière fascinante le rôle de la Russie dans la course à l’espace.

Ces deux sites (qui ne font en fait qu’un) sont situés près du Centre panrusse des expositions (VDNKh).

Réservez votre billet pour visiter le Musée mémorial de l’astronautique

10. Le centre d’art contemporain de Winzavod

Centre d'art Winzavod, Moscou

Crédit photo : Flickr – Oleg N

Cachée derrière la station de métro Kurskaya, Winzavod est une galerie très en vogue.

Autrefois une fabrique à vins, le centre héberge aujourd’hui trois grandes salles d’exposition, des ateliers d’artistes, les galeries d’art moscovites les plus reconnues et des galeries de photos. Dans ces galeries d’art, vous trouverez surtout des œuvres d’artistes russes et ça reste le meilleur endroit pour se rendre compte du milieu de l’art moscovite.

11. Kitaï Gorod

Que faire à Moscou, autre que ses célèbres monuments ? Direction le quartier Kitaï Gorod. Situé juste à côté de la Place Rouge, ce dernier n’est autre que le plus ancien quartier de la ville. Si des boutiques de luxe s’y sont progressivement installées, Kitaï Gorod garde encore quelques traces de son authenticité moscovite.

C’est le cas de la rue Varvarka qui abrite quelques églises à l’architecture typique et le musée d’arts décoratifs du palais des Boyards. Pour découvrir les habitations cossues typiquement locales, rendez-vous un peu plus loin rue Nikolskaya : si les établissements modernes y ont élus domicile, les quelques survivants de l’urbanisme soviétique vous transporteront quelques peu dans l’histoire de la ville.

12. Rue Arbat

Rue Arbat, Moscou

Crédit photo : Flickr – appaIoosa

Visiter Moscou, c’est aussi passer par ses célèbres rues. Installée à l’ouest de l’hyper-centre, la Rue Arbat est reconnue pour être le lieu-dit des boutiques souvenirs dans lesquelles vous trouverez des matriochkas à petit prix. Si elle n’a en soi, rien de bien exceptionnel, elle possède néanmoins un rythme plutôt trépident : de jour comme de nuit, Arbat St s’anime dans une ambiance plutôt conviviale.

Tout autour, vous découvrirez l’empreinte chic et bohème de Moscou. Poursuivez votre balade dans les rues adjacentes et découvrez une somptueuse architecture, ces mêmes demeures qui au fil du temps, ont vu défiler les grands noms moscovites, des poètes aux écrivains.

Vous l’aurez compris, le charme d’Arbat ne se résume pas à sa rue piétonne, mais aux petites pépites qui s’y cachent tout autour. C’est d’ailleurs dans le but d’explorer cette richesse historique qu’il est possible de visiter le secteur au fil d’une croisière sur un bateau mouche. Après avoir visité la rue Arbat et ses alentours, montez à bord pour une balade de 3 heures ! Le long de la rivière Moskva, découvrez alors Moscou comme vous ne l’avez jamais vu…

13. Moscou underground

C’est une face plutôt insoupçonnée et pourtant… Au delà de ses fastueux symboles, Moscou abrite aussi un incroyable potentiel artistique. Discret et pourtant bien encré, le Moscou arty défie l’histoire de la ville, s’adonnant ici et là à de véritables oeuvres d’arts.

Si le street art se déniche un peu partout au gré de vos balades, plusieurs entrepôts désaffectés font aujourd’hui office de pôles artistiques où le talent s’y exprime librement. Parmi eux, Winzavod, Art Play et Octobre Rouge.

Ancienne chocolaterie faisant front au Kremlin, le complexe d’Octobre Rouge dresse le portrait d’un coeur culturel, bien loin du totalitarisme rattaché au pays. Winzavod et Art Play quand à eux, ont notamment donné une seconde vie à des usines désaffectées, créant ainsi des pôles tout aussi créatifs et inspirants. En leurs seins, bars et cafés, restaurants, galeries d’arts, boutiques design et même hôtels et auberges de jeunesse s’y sont fait une place de choix. La balade vaut vraiment le détour, d’autant plus que le street art y est omniprésent : vous découvrirez là de vrais murs d’expression où le talent de certains artistes vont taperont peut-être dans l’oeil !

14. Palais Kolomenskoye

Palais Kolomenskoye, Moscou

C’est la curiosité moscovite par excellence. Si vous n’êtes pas pressés par le temps, partez pour le Parc de Kolomenskoye et ses merveilles. Un peu excentré, le site vaut pourtant le détour ! Fantaisiste et extravagant, il abrite le palais en bois du tsar Alexis à l’architecture unique mais aussi quelques églises (dont celle de l’Ascension, la plus vieille de la ville) et un musée de plein air dont les bâtiments ont été construits avec du bois provenant du monde entier. Si le palais est une réplique (les ruines de l’original sont situées à 1 kilomètre du site), il arrive pourtant à laisser bouche bée ceux qui en font la rencontre. Pour l’anecdote, le Palais fût même considéré comme 8ème Merveille du monde, digne d’un conte de fées !

Réservez votre billet pour visiter le Parc Kolomenskoye

15. Le Kremlin d’Izmaïlovo

Izmaïlovo, Kremlin

Toujours dans l’esprit décalé et un peu éloigné du centre, le Kremlin d’Izmaïlovo vous promet une découverte pour le moins… originale ! Typiquement russe, il s’agit en fait d’un lieu insolite abritant un faux Kremlin et une myriade de stands, musées et autres sites en bois. Un peu comme un Las Vegas Russe, Izmaïlovo regroupe une culture de l’extravagance où le kitsch règne en maître ! Le marché aux puces quand à lui, est un autre incontournable de ce curieux endroit qui vaut le détour : c’est ici que vous trouverez des souvenirs.

Réservez votre billet pour visiter Izmaïlovo

16. Le café Pushkin

C’est LE café incontournable de Moscou. Chantée par Gilbert Bécaud, le café Pouchkine a fait l’objet d’une légende et pour cause : si le chanteur fredonnait son nom, les lieux n’existaient pas pour autant. Alors face au succès inattendu de cette fameuse adresse, le café Pouchkine a fini par voir le jour !

Coup de coeur assuré, le café rend unanime chacun de ses visiteurs : c’est un lieu à la fois magique et magnifique. Réputé notamment pour ses délicieux chocolats chauds, Pushkin propose notamment des plats locaux comme bortsch (soupe à base viande, chou et betterave) et autres spécialités culinaires. Attention cependant, si le café vaut le détour, les tarifs qu’il pratique sont à l’image de la réputation des lieux : élevés !

17. La vie nocturne moscovite

Vie nocturne à Moscou

Que faire à Moscou, dès la nuit tombée ? Oubliez le froid glacial et les à priori plutôt frigides : Moscou promet avant tout des nuits mémorables ! Infatigable et jamais à court d’idées, la ville ne dort jamais et révèle jeunesse moscovite libre, exemptée du communisme. Discothèques de luxe, bars, clubs de jazz, casinos et même lieux tout en un dressent le portrait d »une vie nocturne cosmopolite où chacun y trouvera son bonheur !

Pour ceux qui privilégieraient les spectacles aux dance-floor, pensez aux ballets, théâtres et opéras de la ville qui regorgent de spectacles de renommée mondiale.

18. A voir et à faire aussi à Moscou

Moscou étant une véritable aventure, vous trouverez toujours de quoi vous occuper. Alors pour compléter notre guide, voici quelques autres idées de choses à faire ici à Moscou si vous avez encore du temps devant vous :

Comment aller à Moscou ?

Avant d’envisager tout séjour à Moscou, il faut d’abord se renseigner sur le visa. Pour cela, il suffit de lire notre article comment obtenir son visa pour la Russie.

Moscou étant une ville très importante, elle est reliée par de nombreux aéroports avec tout type de compagnies (low-cost, classique). Au départ de Paris par exemple, le vol est direct et dure environ 3h30. Quelle que soit votre ville de départ, notre partenaire et comparateur de vols Skyscanner vous proposera les offres du moment pour trouver votre vol au meilleur prix.

Comment se déplacer à Moscou ?

Le trafic à Moscou parle de lui-même : c’est une ville très bouchonnée, la voiture ne sera donc pas votre meilleur alliée ! Comme la plupart des moscovites et pour un voyage en toute mobilité, privilégiez le métro de la ville et faites le reste à pied.

Pour éviter d’acheter un ticket à chacun de vos déplacements et bénéficier notamment d’un accès à tous les autres transports en commun de Moscou (bus, trolleybus et tramway), pensez à la carte Troïka : rechargeable tout au long de votre séjour, elle se procure dans une station de métro et coûte 50 roubles. Cette somme-là est d’ailleurs récupérable du moment où vous rendez votre carte Troïka avant votre retour en France ! Et si il vous reste une somme dessus, elle pourra également être remboursée. Sachez notamment que la carte vous permet de vous déplacer pour 35 roubles le trajet (au lieu de 50 roubles pour un ticket à l’unité).

Bon à savoir : les plans et cartes des transports de Moscou ne bénéficient pas d’une traduction latine ! Un conseil donc, privilégiez les applications mobiles privilégiées pour le voyage comme City Map pour vous repérer. En bonus sur cet article : la carte du métro « traduite » !

Où loger à Moscou ?

Moscou est une ville assez chère pour s’y loger. Vous pouvez lire notre article pour savoir dans quel quartier loger à Moscou : il vous guidera sur l’endroit à choisir selon vos envies de séjour. En termes de pied à terre, la ville est riche en offre hôtelière mais il est aussi possible d’opter pour un logement Airbnb (de la simple chambre au logement entier) ou une auberge de jeunesse. Si vous optez pour un hôtel ou un appartement, rendez-vous sur comparateur d’hôtels : il vous permettra notamment de faire une recherche sur la carte de la ville pour dormir au plus près des meilleurs endroits à visiter.

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire