Visiter les Falaises de Moher en Irlande : billets, tarifs, horaires

avatar
Réservez votre excursion aux Falaises de Moher

Vous partez en Irlande ? Ne manquez pas les falaises de Moher ! Voici l’essentiel à savoir pour votre visite : billets, tarifs et horaires !

Haut lieu du tourisme irlandais, les falaises de Moher — Cliffs of Moher en anglais — sont le site naturel le plus visité d’Irlande. Situées à Liscannor sur la côte ouest, au sud de Galway, elles sont un ensemble de falaises abruptes et vertigineuses qui s’élèvent à 214 mètres au dessus de l’océan Atlantique Nord, et qui s’étendent sur 8 kilomètres de longueur. Ou comment faire passer les falaises d’Étretat pour un petit caillou !

Les falaises de Moher sont un massif de calcaire et de schiste, érodés par les éléments (vent, pluie) et l’océan les taillant au gré des vagues. Outre leur beauté naturelle, elles abritent une faune très riche, notamment des oiseaux marins. En raison de leurs atouts, plus d’un million de touristes viennent visiter les falaises de Moher chaque année.

Vous voulez, vous aussi, fouler le sol de ces falaises surplombant l’océan ? Vous allez en prendre plein la vue. Voici notre guide de visite pour visiter les falaises de Moher !

À lire aussi : Les 16 plus beaux endroits à visiter en Irlande

Histoire des falaises de Moher

Falaises de Moher, Irlande

Crédit Photo : Shutterstock / shutterupeire

Les falaises de Moher se sont formées il y a environ 320 millions d’années, à l’embouchure d’une rivière pendant le Carbonifère Supérieur (entre 358 et 298 millions d’années avant notre ère) sous un climat chaud. Les roches des falaises se composeraient de sédiments de sable et de boue, charriés et déposés par la rivière à l’époque.

Plusieurs légendes enrobent l’histoire des falaises de Moher. Une des plus répandues est qu’elles racontent une histoire d’amour qui aurait mal tourné. L’une des protagoniste serait une femme ayant donné la forme de son visage à un rocher situé au sud des falaises : Hag’s Head. Notons que le terme Hag signifie « vieille », « laide » ou « sorcière ». Cette femme, dénommée Mal, serait tombée amoureuse d’un héros irlandais nommé Cu Chulainn, qui aurait fui en sautant par dessus la mer. Mal le suivant, se serait écrasée au pied des falaises et aurait déversé son sang dans la mer sur 8 kilomètres de long, colorant l’océan de rouge.

Protégé par l’UNESCO, ce site naturel — pourtant menacé par les centaines de milliers de visiteurs qui le piétinent — abrite de nombreuses espèces d’oiseaux, parmi lesquelles des macareux, des guillemots, des pétrels, des cormorans, mais aussi les mouettes, les faucons, ou les craves à bec rouge.

Les falaises permettent également d’observer les phoques et les dauphins. Étendues le long de la façade Atlantique irlandaise, elles offrent un paysage ciselé, au sommet duquel on peut faire de belles randonnées, jusqu’à atteindre le meilleur point de vue au Hag’s Head, au sud-ouest du Visitor Center.

Que voir et faire aux falaises de Moher ?

Falaises de Moher, Irlande

Crédit Photo : Shutterstock / shutterupeire

Visite Classique

Que voir en venant visiter les falaises de Moher, si ce n’est de l’eau et des cailloux ? Le site offre un dépaysement total et des vues époustouflantes, le long d’un sentier pédestre qui mène en haut du monument emblématique du site : la tour O’Brien, construite en 1835, par Sir Cornelius O’Brien afin d’offrir un point d’observation pour les randonneurs qui s’y pressaient déjà à l’époque.

Même si le chemin ne se trouve pas au bord du précipice, une sensation de vertige pourrait vous envahir. Si le vide vous effraie, contentez-vous du point de vue de Hag’s Head où l’on a le meilleur point de vue sur les falaises. Le sentier de randonnée, très bien balisé, se nomme Burren Way mais il est très fréquenté (puisque facile). La plupart des touristes commencent leur marche au départ de Doolin ou de Hag’s Head.

Il faut compter environ 2 heures pour rallier le Visitor Center, perché sur la falaise où les touristes arrivent sur le site. La randonnée est facile, puisqu’on marche sur un plateau. Toutefois, par temps de pluie et par vents forts, le chemin peut être littéralement inondé, ce qui incite à faire des écarts près du bord. Or le vent peut déstabiliser et donner des sensations de frayeur.

Il faut donc veiller aux conditions météorologiques avant de visiter les falaises de Moher. De toute façon, si l’on a la chance de visiter le site par temps clair, la probabilité d’y aller sous la pluie est forte (on est en Irlande). Mais l’écume des vagues rejetant de fines particules d’eau dans l’atmosphère et le revêtement verdoyant des falaises ajoutent du charme à l’excursion.

Visiter autrement

Pour visiter les falaises de Moher autrement, une autre alternative s’offre à vous : les visiter depuis l’océan, en embarquant à bord d’un ferry au départ du port de Doolin Pier. Nombreuses sont les excursions en bateau qui permettent par ailleurs de se rendre, après avoir vu les falaises, aux îles d’Aran.

Afin de valoriser l’attrait touristique du site, les falaises de Moher se sont vues installer un centre commercial — l’ Atlantic Edge — officiellement placé sous la terre pour ne pas dénaturer le site. Atlantic Edge abrite un petit musée dédié à l’écosystème des falaises, ainsi qu’à leur faune et flore (entrée incluse dans le prix du parking), un restaurant panoramique et des boutiques à souvenirs.

À noter : Officieusement, ce centre commercial — exploitant le tourisme de masse — rend logiquement les falaises de Moher moins authentiques. Les espèces animales et les falaises de Moher étant déjà fragilisées par l’hyper-fréquentation touristique, l’exploitation commerciale du site est parfois décriée par les locaux et certains touristes.

Comment aller aux falaises de Moher ?

L’accès aux falaises est facile car depuis la route, celles-ci sont très bien indiquées depuis le comté du Clare.

En voiture

En voiture, 3 options de parkings sont possibles.

  • Le parking principal

Rejoignez la N67 depuis Galway en longeant la côte. Suivez « Doolin/Cliffs of Moher » depuis le nord ou aller jusqu’à « Ennistymon » depuis le sud. Puis empruntez la R478 jusqu’au parking principal. On peut se garer au Visitor Center, mais ce n’est pas là que vous aurez le meilleur point de vue, car vous marcherez sur la falaise et non pas à côté d’elle.

  • Le parking privé de Liscannor

Situé à 15 minutes de marche du premier point de vue, et à 2 heures du Visitor Center, il permet un meilleur point de vue.

  • Parking d’un Pub

La dernière option est de se garer gratuitement sur le parking d’un des pubs de Doolin s’il reste des places. Mais il faudra marcher encore davantage !

En train

De nombreux trains desservent la gare de Galway. Il faudra ensuite prendre ensuite un bus pour rejoindre les falaises de Moher :

  • Ligne 350, au départ d’Ennis : 19,50 € (ticket aller-retour)
  • Ligne 350 au départ de Galway : 24,50 € (ticket aller-retour)

Il n’y a aucun sens de visite obligatoire, on peut randonner dans les deux sens, du Visitor Centre à Hag’s Head ou dans le sens inverse.

Horaires et tarifs des falaises de Moher

Falaises de Moher, Irlande

Crédit Photo : Shutterstock / shutterupeire

Les parkings pour stationner aux abords des falaises sont hélas payants, et leurs horaires sont réglementés. Voici les horaires et tarifs du site.

HORAIRES

Parking du Visitor Centre :

  • De novembre à février : 9h-17h
  • Mars, avril, septembre et octobre : 9h-19h
  • De mai à août : 9h-21h

Les autres parkings n’ont pas d’horaires.

TARIFS

  • Parking Visitor Center : 6€ par passager
  • Parking privé de Liscannor : 2€
  • Accès à la tour O’Brien : 2€

Bon à savoir

– Il est préférable de visiter les falaises de Moher par beau temps
– Prévoir K-way et bonnes chaussures de randonnée
– Vérifier la météo (gare au vent !)
– Le sentier peut être très fréquenté. Optez pour une visite le matin et en soirée l’été

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire