Irlande : à la découverte de la Saint-Patrick

avatar
Saint-Patrick

Cette année, la Saint-Patrick va vous redonner de sacrées couleurs… Car vous allez la vivre dans son pays d’origine, l’Irlande !

Contrairement aux idées reçues simplistes, la Saint-Patrick n’est pas la fête nationale irlandaise. Pourtant, c’est l’une des journées les plus emblématiques du pays. On y fête l’Irlande et son folklore à travers des traditions parfois loufoques. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir les secrets de cette célébration de renommée mondiale dans le pays qui l’a vue naître : l’Irlande. Leprechaun, couleur verte, trèfles, bière et bien d’autres festivités en tout genre vous attendent pour une journée et une soirée mémorables. Bienvenue en Irlande, ou plutôt Fáilte go Éirinn !

L’histoire de la Saint-Patrick

Biographie de Saint-Patrick

Saint-Patrick

Rues décorées de fanions aux couleurs de l’Irlande à l’occasion la Saint-Patrick – Crédit photo : Shutterstock – Delpixel

Avant toute chose, il faut savoir que la Saint-Patrick est d’abord un hommage au saint patron de l’Irlande : Maewyn Succat, plus communément appelé… Saint-Patrick. En réalité, c’est l’anniversaire de sa mort, survenue le 17 mars 461, qui est célébré. Saint-Patrick est considéré comme le fondateur du christianisme irlandais, ayant façonné son paysage religieux dès le Ve siècle.

Patrick d’Irlande est donc devenu un saint presque légendaire, connu de toutes et de tous. Son histoire est assez intéressante. Enfant de Bretagne insulaire, il aurait été enlevé puis revendu par des pirates. Durant six années, il fut berger pour un clan irlandais, avant de rencontrer Dieu et de lui vouer le reste de son existence. Saint-Patrick se met alors en tête de convertir l’Irlande, une terre aux dieux païens. C’est l’évangélisme irlandais qui débute.

Indication d’origine protégée

Contre toute attente et aussi surprenant que cela puisse être, la première parade de la Saint-Patrick n’a pas eu lieu en Irlande. En effet, c’est à Boston, en 1737 que la Saint-Patrick est célébrée pour la toute première fois. En Irlande, il faudra attendre 1931. La communauté irlandaise est très forte dans cette ville américaine. Et pour cause, en 1900, c’est la moitié de la population de Boston qui est irlandaise ! C’est sans compter la nouvelle vague d’immigration qui surviendra au cours de la Grande Famine irlandaise du XIXe siècle.

Aujourd’hui, les origines anciennes des festivités sont gardées en mémoire puisqu’au-delà de célébrer Saint-Patrick, c’est toute l’Irlande qui est mise à l’honneur. La nation y voit l’intérêt de promouvoir sa culture, son énergie et tout son folklore. En Irlande, le 17 mars est d’ailleurs un jour férié depuis 1903, après avoir été déclarée fête religieuse au XVIIe siècle.

Entre folklore traditionnel et festivité populaire

Saint-Patrick

Le trèfle, le vert et la bière : les emblèmes de la Saint-Patrick – Crédit photo : Shutterstock – VGstockstudio

Comme évoqué, la fête de la Saint-Patrick met à l’honneur l’Irlande et tout son folklore. Cela se voit bien : le trèfle, le vert, la bière et la musique celtique sont les principaux signes d’une Saint-Patrick réussie. Dans les rues, les rires résonnent et les pintes s’entrechoquent, la bière coule à flot et le tintamarre irlandais irradie au rythme des cornemuses. Très populaire, la fête de la Saint-Patrick est avant tout patriotique et se veut traditionnelle. Toutes les facettes de l’Irlande se dévoilent, dans la bonne humeur et avec fierté. C’est le côté chauvin des Irlandais, sûrement.

Alors, pendant 5 jours, les pubs irlandains se remplissent, les litrons de bière parfois verte s’écoulent sans interruption et les Grandes Parades affolent le pays. À contrario de cette débauche, cette célébration de l’Irlande rappelle en partie l’histoire de ce pays et souligne sa résistance au fil des siècles. L’Irlande a su construire sa propre identité et la déployer à travers le monde entier. C’est aussi ça, la Saint-Patrick.

Religion, sainteté… et légendes

Saint-Patrick

Drapeau irlandais décoré d’un trèfle, emblème de de la Saint-Patrick – Crédit photo : Shutterstock – JoskaPhoto

À toutes histoires anciennes, même religieuses, leurs lots de légendes associées. Il fallait bien trouver des choses à se raconter au coin du feu quand la télévision et les smartphones n’étaient pas légion. Saviez-vous alors que la Saint-Patrick est assortie au trèfle à trois feuilles parce que Saint-Patrick, l’évangéliste religieux, aurait utilisé cette plante comme symbole de sa mission ? En a découlé une symbolisation du pays en lui-même, le fameux shamrock qui donne souvent son nom à des pubs irlandais, même en France.

D’autres légendes courent aussi les rues. Le jour de la Saint-Patrick, si vous avez la chance de croiser un leprechaun, un petit personnage malicieux et facétieux, attrapez-le. Il sera dans l’obligation de vous révéler l’emplacement de son trésor, souvent au pied d’un arc-en-ciel. Sinon, sachez que si vous n’êtes pas vêtu de vert, les autres participants sont en droit de vous pincer ! En effet, vous ne respectez pas la tradition qui rend hommage au trèfle de Saint-Patrick ! Mais si vous portez du vert, sachez que vous devenez invisible aux yeux des lutins malveillants. Autant en profiter !

Envergure internationale

Chicago River

La Chicago River, colorée en vert à l’occasion de la Saint-Patrick – Crédit photo : Flickr – Asten

Comme nous vous l’avons dit, la toute première célébration de la Saint-Patrick a eu lieu en 1737 à Boston, aux États-Unis. Les immigrés irlandais se sont donnés à cœur-joie pour rendre hommage à leur culture. Après la Grande Famine irlandaise des années 1830, l’émigration vers les États-Unis n’a guère cessé et les irlandais se sont éparpillés sur le territoire américain. C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous pouvons retrouver d’exceptionnelles célébrations et parades de la Saint-Patrick à New-York ou à Chicago.

New York, par exemple, dispose de l’une des plus belles parades du monde. La ville se transforme en Irlande le temps de quelques jours, le son des cornemuses résonnant jusque dans les hauteurs des buildings. Quant à Chicago, la ville colore carrément la Chicago River en vert sur près de 250 kilomètres avec un colorant écologique à base de fluorescéine, d’ordinaire employé pour l’étude des courants. Et ce, depuis 1962 !

En Europe également, les célébrations vont bon train. En France et en Allemagne notamment, où la bière coule à flot, rappelant immanquablement l’Oktoberfest allemand. Enfin, aussi surprenant que cela puisse paraître, Singapour et Dubaï fêtent aussi la Saint-Patrick. Jouant le jeu comme les occidentaux, le vert, la musique et l’esprit irlandais les inondent le temps d’un festival aux allures fantastiquement celtiques.

Fêter la Saint-Patrick, en Irlande ou ailleurs

Valoriser l’Irlande et sa culture

Saint-Patrick

Parade de la Saint-Patrick à Dublin, Irlande – Crédit photo : Shutterstock – Ryan McCarrel

Alors que dans les autres pays, il s’agit surtout de l’histoire d’un soir ou d’un week-end, en Irlande la Saint-Patrick est un festival ! Il s’est d’abord étendu sur 3 jours en 1996 avant de finalement s’étaler sur 5 jours à partir de 2006 ! Même si seul le 17 mars est férié, les festivités s’articulent autour de la tradition des jours durant. Grandes parades, spectacles, concerts, théâtres de rue et autres animations intègrent et dynamisent le programmation du festival de la Saint-Patrick.

C’est d’ailleurs le gouvernement qui est à l’origine de la transformation en festival de ce qui n’était alors qu’une simple fête religieuse. Et ce, dans le but de faire découvrir, diffuser et vivre la culture irlandaise. Cela se traduit par le respect et la transmission des traditions, du folklore et des innovations du pays. Vivre la Saint-Patrick, c’est prendre part à une action commune de tout un pays pour soutenir et faire perdurer sa culture.

Nous pourrions aussi nous demander ce à quoi ressemble une journée typique du festival de la Saint-Patrick. D’abord, il faut rappeler que selon l’endroit où vous vous trouvez, les festivités ne seront pas les mêmes. Par exemple, si vous vivez la Saint-Patrick à Dublin, ce ne sera pas la même chose qu’à Cork, Galway ou Belfast. Bien sûr, les ambiances sont toujours excellentes et le principe reste de célébrer le saint patron et le pays irlandais.

Expérimenter la Saint-Patrick

Saint-Patrick

Célébration de la Saint-Patrick entre amis – Crédit photo : Shutterstock – wavebreakmedia

L’une des coutumes est évidemment de s’habiller en vert. Il n’est pas nécessaire de s’en vêtir de la tête aux pieds, un élément de votre tenue suffit à vous éviter les pincements des plus superstitieux. Vous vous retrouverez d’ailleurs mélangé à de nombreuses autres personnes qui ont pris la chose plus ou moins au sérieux.

Par exemple, certains prennent l’apparence de leprechaun géant, quand d’autres se peignent entièrement de vert. Ceux-là n’auront pas démérité leur collation. Et des collations, vous en aurez à tout-va. Effectivement, rappelons tout de même que l’une des boissons les plus consommées lors de la Saint-Patrick est la bière. Les vannes sont ouvertes et des dizaines de milliers de pintes sont servies par jour à travers le pays. Blonde, blanche, rousse ou la plus connue des brunes, la Guinness, font entièrement partie du spectacle et du folklore. À consommer avec modération, bien entendu !

D’ailleurs, parlons des plats servis ! Les pubs irlandais et les restaurants plus classiques s’amusent à créer des cartes spéciales autour de la Saint-Patrick. Ainsi, vous retrouverez facilement des irish stew (ragoût irlandais) à la bière. Mais également de nombreuses autres spécialités gourmandes typiques du pays, revisitées pour l’occasion.

Dans les rues, la musique celtique et les chants irlandais vous mettront dans l’ambiance. Vous pourrez alors rejoindre des pistes de danse improvisées ou assister à des concerts inopinés. Le temps est à la fête et ce n’est pas le moment de réfléchir. À la Saint-Patrick, il ne faut pas se prendre au sérieux, simplement vivre le festival avec les irlandais, fiers et un peu chauvins. Mais aussi ravis de partager cette expérience unique avec ceux et celles qui s’y intéressent !

Rendre hommage au patrimoine

Vous l’avez compris. L’idée de la Saint-Patrick et de son festival est de rendre hommage aux patrimoines culturel et historique irlandais. Vues de cet œil, les festivités prennent une toute autre envergure. Même si, sans surprise, nombreux sont ceux qui ne connaissent pas les raisons exactes de la Saint-Patrick, les rues ne désemplissent pas. Chaque année, en dépit des températures de mars et de la météo capricieuse de l’Irlande, les gens déferlent dans les pubs irlandais et dans les rues. Quelques animations souhaitent néanmoins rappeler l’origine de la Saint-Patrick et proposent même un parcours historique et théologique. Selon les années, des conventions plus sérieuses sont organisées. Par exemple, en 2004, la thématique du symposium de la Saint-Patrick était « Talking Irish » et avait pour but d’échanger sur la nation irlandaise.

Donc même si l’objet du festival est festif, il ne faut pas oublier l’origine de la fête : le saint patron de l’Irlande. Ces différents hommages au patrimoine participent activement à rendre la Saint-Patrick populaire auprès de toute la société, des plus religieux aux plus fêtards.

Tous ensemble pour fêter un pays

Saint-Patrick

Temple Bar, bar emblématique de Dublin, Irlande – Crédit photo : Shutterstock – Ale Gyss

Nous l’avons évoqué plus haut, c’est tout le pays qui se rassemble pour la Saint-Patrick. Certains lieux emblématiques comme le Temple Bar, situé dans le quartier du même nom de Dublin, voit ses rues bloquées par les passants. À l’intérieur, c’est plus compliqué que d’habitude, les gens affluent, viennent boire un coup, ou deux, et écouter le concert, forcément en live. Enfin, rappelons aussi que vous n’avez pas besoin d’être irlandais pour festoyer comme il se doit. Les irlandais se fichent d’où vous venez. Ce qu’il veulent, c’est faire la fête avec vous. Ils sont même plutôt ravis de pouvoir partager avec vous leur culture, leur folklore ainsi que leurs traditions. Plus on est de fous, plus on rit. Surtout habillés en vert !

Enfin, anticipez le plus possible !

Depuis le début de cet article, nous vous disons que le succès de la Saint-Patrick est national, voire international. Alors vous vous doutez certainement que les structures touristiques et les transports sont pris d’assaut. À l’image de l’Oktoberfest de Munich, la Saint-Patrick attire de plus en plus de monde. Difficile, donc, de trouver un Airbnb à Belfast ou un hôtel à Dublin lors de la Saint-Patrick. Dans le reste du monde, c’est la même chose. Puisque la fête est célébrée partout, il faut s’y prendre en avance.

Alors si vous le pouvez, anticipez votre voyage afin de vous assurer de pouvoir dormir proche des festivités, par exemple. De même, nous vous déconseillons d’envisager de vous déplacer en voiture dans les villes où le festival prend place. D’abord parce que les centres-villes sont fermés pour privilégier la sécurité piétonne. Ensuite, parce que même les alentours deviennent compliqués à envisager.

Alors, c’est pour quand votre Saint-Patrick avec une bière verte à la main ?

2408
Laisser un commentaire ou

Restez inspiré !

Inscrivez votre email et recevez chaque semaine notre newsletter !