Le Pantanal au Brésil: le plus grand marais du monde

Comparez et trouvez vos activités voyage
Le Pantanal au Brésil: le plus grand marais du monde

Le Pantanal est la plus belle réserve naturelle d’animaux du Brésil, à découvrir sans modération, bien qu’inondée la moitié de l’année.

À la frontière entre la Bolivie et le Paraguay subsiste une nature immaculée, un petit paradis terrestre avec une faune extravagante, c’est le Pantanal.

Mère nature, la maîtresse des lieux

Dans cette région reculée du monde, la nature a repris tous ses droits, c’est elle qui mène la danse et impose son rythme, les hommes doivent s’adapter.

Connu comme le réservoir du Brésil avec ses 3 millions de têtes de bétail, c’est aussi la première production de soja de tout le pays, le Pantanal est surtout la zone inondable la plus importante et la plus vaste du globe.

carte du Pantanal, Brésil

Crédit photo: Wikimedia – NASA

La région est connue pour être réserve mondiale de biosphère et elle se remplit pour devenir un marais de la taille de la Grande-Bretagne avec un niveau atteignant les 13 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Entre décembre et mars, les 230.000 kilomètres carrés de plaines sont ensevelis par les eaux (il faut alors troquer la Jeep contre un bateau à moteur) tandis qu’en période sèche, la région devient l’un des meilleurs spots d’observation de la faune locale, animaux et oiseaux à la recherche d’eau.

Ara hyacinthe, Pantanal, Brésil

Des Ara hyacinthes – Crédit photo: Flickr – dany13

Un paysage fragile

Le Pantanal, c’est un paradis sur notre planète mas aussi un endroit extrêmement fragile: entre son tapis de sable immaculé, ses coquillages nacrés, ses lianes interminables comme des cheveux verts, ses poissons multicolores, le Pantanal fourmille de curiosités qu’il faut approcher avec prudence.

Comme un rêve sur le point de se terminer, il faut visiter cette région avec soin, se concentrer sur ses détails, ses beautés; cris de singes, chants des animaux comme le capybara (un des plus gros rongeurs du monde) et notamment d’oiseaux comme le Touyouyou (un grand échassier symbole de la région) ou encore le légendaire Ara hyacinthe qui est sûrement le plus grand perroquet du monde, mais aussi les matins-pêcheurs, les hérons, les buses, les aigrettes, le calme et sinueux cours d’eau, le Pantanal s’apprivoise doucement, à pas de loups, ou plutôt de jaguar.

Dryadula Phaétusa, Pantanal, Brésil

Dryadula Phaétusa – Crédit photo: Flickr – dany13

Un phénomène naturel époustouflant qui nous offre, à nous humains, l’opportunité de mesurer la fragilité de cet équilibre écologique. Pour un séjour dans la région du Pantanal, il est conseillé d’éviter la saison des pluies, qui s’étend de début décembre à fin mars.

Cowboy, fazenda, Pantanal, Brésil

Crédit photo: Flickr – dany13

Termitières, Pantanal, Brésil

Termitières – Crédit photo: Flickr – dany13

Jaguar, Pantanal, Brésil

Un jaguar – Crédit photo: Flickr – Bart van Dorp

Grand fourmilier, Tamanoir, Pantanal, Brésil

Grand fourmilier ou Tamanoir – Crédit photo: Flickr – dany13

Caiman yacare, Pantanal, Brésil

Jacara ou Caïman yacare – Crédit photo: Flickr – dany13

Crédit photo principale : Flickr – miquitos

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Brésil
A voir aussi dans la rubrique Perroquet
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi