×
Mot de passe oublié ?

Visiter Hué, pour vous plonger dans le passé impérial du Vietnam

Comparez et trouvez vos activités voyage
Visiter Hué, pour vous plonger dans le passé impérial du Vietnam

Que faire à Hué au Vietnam ?

Hué se trouve en plein cœur du Vietnam, là où la plupart des voyageurs ne vont pas (ce qui est une bonne chose). Cette ville est remplie de sites culturels : Hue fut la capitale impériale du Vietnam dans les années 1800, à une époque où le pays a pratiqué une forme dynastique de gouvernement avec des empereurs à la barre. Avec une influence chinoise indéniable, la ville impériale de Hué était composée de centaines de bâtiments qui servaient de bureaux gouvernementaux, de résidences pour l’empereur et ses concubines et de temples. Une grosse partie de la cité impériale a cependant été détruite pendant la guerre du Vietnam, et aujourd’hui, seulement une dizaine de bâtiments subsistent.

Porte Ngo Mon Hue Vietnam

Flickr – Stephen Chipp

C’est peut-être l’ampleur des ruines qui conduit de nombreux touristes à ignorer Hue lors d’un voyage dans le pays. En vérité, il faut beaucoup d’imagination pour recréer ce que la vie avait l’air pendant l’apogée impériale du Vietnam. Néanmoins, les monuments impériaux de Hue ont été déclarés patrimoine mondial de l’UNESCO en 1993 en tant qu’ensemble de monuments.

Que visiter à Hué même ?

Semblable à celle de Pékin, la Cité impériale de Hue repose dans une enceinte fortifiée. Vous y rentrerez par la porte Ngo Mon (photo ci-dessus) qui est probablement aujourd’hui l’une des plus majestueuses structures à être encore debout à Hué. Une fois à l’intérieur, vous tomberez face à face avec le Thai Hoa, le palais de l’Harmonie suprême. Aujourd’hui, c’est le bâtiment d’origine le mieux conservé malgré les violents combats qui ont eu lieu lors de la bataille de Hué en 1968. Le Palais Thai Hoa était aussi le bâtiment le plus important à l’intérieur de l’enceinte impériale et traditionnellement utilisé par l’empereur pour les réceptions officielles.

Au-delà, les autres bâtiments ayant survécu étaient dans divers états de ruine. La Cité Pourpre Interdite (où vivaient l’empereur et sa famille) est partiellement restaurée.

Cité Pourpre Interdite Hué Vietnam

Flickr – dalbera

Lorsque vous serez à Hue, accordez au moins une journée complète pour visiter la ville. Contrairement aux idées reçues, les sites impériaux sont en fait très dispersés et ne sont pas tous concentrés uniquement dans la cité impériale.

A quelques kilomètres de la périphérie de la ville, on trouve des tombeaux impériaux, ceux des empereurs des années 1800-1900. Sept de ces tombes sont très visitées, mais les plus intéressantes sont le tombeau de Tu Duc Tự Đức) et le tombeau de Khai Dinh (Khải Định). Le tombeau de ce dernier est notamment très élaboré avec des escaliers à plusieurs niveaux, et des statues en terre cuite de gardes. L’intérieur est un mélange d’architectures magnifiques.

Je vous ai tracé le trajet depuis la citadelle jusqu’à ces deux tombeaux.

Tombeau Khai Dinh Hué  Vietnam

Flickr – Khánh Hmoong

Les autres tombeaux sont ceux de Minh Mạng et les tombeaux royaux de Đồng Khánh et de Gia Long.

Au passage, vous aurez certainement l’occasion de traverser le Pont Trang Tien qui enjambe la Rivière des Parfums et qui est un petit clin d’œil à la France, puisque Gustave Eiffel s’est chargé de sa construction au début du 20ème siècle.

Pont Trang Tien Hué

Wikimedia – ntt

Une visite à ne surtout pas manquer, au bord de la rivière des parfums, du côté de la cité impériale, est la Pagode de la Dame céleste ou Thien Mu. Elle est haute de 7 étages dont chacun représente une apparition humaine de Bouddha. C’est un symbole de la ville de Hué.

Pagode de Thien Mu Hue

Flickr – tallphil

Lors de votre séjour à Hué, si vous avez encore du temps pour visiter, vous pouvez aller voir le Palais An Định, le pont japonais, et le marché Dong Ba.

Que faire dans les alentours de Hué ?

Lorsque j’ai voyagé à Hué, après avoir vu les sites au sein même de la ville, j’ai été tenté de passer un jour dans le Parc National Phong Nha-Ke Bang qui est, notez-le, situé à 3h30 de route de Hué. Sur place, vous irez explorer des grottes après avoir fait une balade tranquille sur une rivière. C’est tout proche de là où se situe Hang Son Doong, la plus grande grotte du monde.

Parc National Phong Nha-Ke Bang Hué Vietnam

Flickr – gudi&cris

Après cela, j’avais pris un train à la gare de Dong Hoi pour me rendre à Hanoi.

Comment se rendre à Hué ?

Un petit mot tout d’abord sur les transports à Hué. Déplacez vous à pied principalement, mais le plus agréable est de louer un vélo, c’est assez sympa, surtout autour de la cité impériale, et pour se déplacer entre les sites (tombeaux, pagodes, marchés…).

Concernant le moyen de transport le plus simple pour aller à Hué, il faut s’y prendre de la même manière que pour aller à Hoi An, par exemple, ou Nha Trang. C’est à dire soit prendre un avion pour Danang (prenez ensuite un bus pendant 2h) depuis Ho-Chi-Minh Ville ou Hanoi, soit arriver en bus ou en train. Selon moi, il n’y a pas grand intérêt à s’arrêter entre Hanoi et Hué.

Où dormir à Hué ?

Comme je l’ai déjà expliqué dans plusieurs articles liés au Vietnam, vous n’avez pas forcément besoin de réserver à l’avance vos nuits d’hôtel. Pensez simplement à repérer les hôtels ou guesthouses qui vous plaisent. Utilisez notre comparateur d’hôtels Toolito pour vous aider.

Avez-vous visité Hué ? Mérite t’elle, selon vous, une visite de quelques jours ?

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Vietnam
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi