Le gouffre de Krubera, la cavité naturelle la plus profonde au monde

avatar

Krubera-Voronja est, à ce jour, la grotte la plus profonde sur Terre

Le gouffre de Krubera (Krubera Cave), également connu sous le nom de Voronya Cave (russe pour la « grotte des corbeaux ») est la grotte (ou cavité) naturelle la plus profonde sur Terre connue jusqu’à aujourd’hui. Ce gouffre est situé dans le massif de l’Arabika, l’un des plus grands massifs karstiques de haute montagne dans la région du Caucase occidental, en Géorgie. Ces montagnes contiennent plusieurs centaines de grottes qui ont commencé à se développer lorsque les montagnes ont commencé à s’élever il y a plus de 5 millions d’années. Cinq de ces grottes sont profondes de plus de 1000 mètres, et celle de Krubera mesure 2197 mètres de profondeur et est la seule grotte connue sur Terre de plus de 2000 mètres de profondeur.

À lire aussi : Les 9 plus beaux gouffres du monde

Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie

La grotte de Krubera est un système de cavités long de 16 058 mètres qui, pour la majeure partie, se compose de profonds puits verticaux qui sont interconnectés avec des passages. La grotte trouve son ouverture haut dans les montagnes, à une altitude de 2256 mètres, avec une entrée étroite. L’intérieur de la grotte de Krubera est souvent très étroit et a dû être découpé en de nombreux endroits pour faciliter le passage en toute sécurité. Mais à certains endroits, le passage est plus grand qu’un tunnel de métro.

Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie

À 200 mètres de profondeur, la grotte se divise en deux branches principales : Non-Kuybyshevskaya (explorée jusqu’à 1293 m en 2008) et Main (2197 m de profondeur). À 1300 mètres de profondeur, Krubera se divise encore en de nombreuses branches. Lorsque les spéléologues ont commencé à explorer la grotte, l’une des difficultés auxquelles ils ont été confrontés a été des tunnels inondés appelés « puisard ». Quand ils rencontraient un puisard (bassin), les spéléologues devaient enfiler leur équipement de plongée et aller de l’avant. L’un de ces bassins, le plus profond, a été mesuré à 52 m de profondeur.

La grotte est maintenant une destination très populaire pour des expéditions en provenance de nombreux pays.

Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie Krubera, Krubera-Voronja, grotte la plus profonde du monde, Georgie

Source photos : Avaxnews

Comment avez-vous trouvé cet article ?
4 avis (4.8/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
  1. avatar

    Bonjour.
    Lors de vos nombreux voyages sur notre planète. comment vous déplacez vous ? a pied ? en avion ?
    Lorsque vous faite des articles pour encourager le monde à voyager partout, prenez vous en compte la destruction de la planète par la pollution du au voyage ?
    Cordialement
    EC

    • avatar

      Bonjour Eric,

      L’impact climatique du voyage est un enjeu majeur de notre société. C’est aussi un enjeu majeur pour notre média. L’écotourisme est une thématique que Generation Voyage prend très au sérieux. Dossiers, articles, guides, les moyens de transport plus responsables ont leur place dans notre contenu.
      Toutefois, notre but est de continuer à voyager dans le monde. Pas d’arrêter. Car l’apport culturel du voyage n’a pas d’égal. Connaître les autres, leurs traditions, leur culture est un formidable moyen de s’ouvrir sur le monde. Chose que notre civilisation n’a compris que depuis si peu de temps, à l’échelle de toute notre Histoire.

      Notre réflexion nous pousse donc à répondre à cette question « Comment bien gérer notre empreinte carbone ? ». Nous avons plusieurs idées : voyager plus longtemps mais aussi plus lentement. Voyager loin, mais donc moins souvent. Voyager plus souvent, mais ainsi plus près etc.
      Alors, oui, nous n’avons pas la « bonne réponse ». Peut-être que nous l’aurons jamais. Mais GV essaye. GV tente. GV change. Car si la planète meurt, le voyage aussi. Nous aimons notre planète, car c’est elle qui nous procure nos plus fortes émotions. Et croyez-nous, nous ne la laisserons pas tomber.

      Bonne journée,

      Louise de Generation Voyage

  2. avatar

    Magnifique ! soubhan allah

Laisser un commentaire ou