×

À Tokyo, le Sanja Matsuri fête les yakuzas

Comparez et trouvez vos activités voyage
À Tokyo, le Sanja Matsuri fête les yakuzas

Le festival des yakuzas, la mafia japonaise, dans le quartier d’Asakusa

Le pays du Soleil Levant a souvent une réputation décalée. Alors qu’on imagine les Japonais comme une population sérieuse, travailleuse, polie, respectueuse à souhait, il semblerait que cette belle image d’Epinal soit quelque peu écornée.

En effet, il existe au Japon une mafia très puissante que l’on appelle les yakusas, des hommes agissant sans aucun scrupule mais qui détiennent un code d’honneur puissant et un sacré respect des citoyens.

Comprendre les yakusas

Au Japon, il vous est possible de croiser un membre des yakuzas sans vous en rendre compte : ces hommes ont tendance à ne pas trop se faire voir et à mener une vie ordinaire comme vous et moi. Seulement, lors du troisième weekend de mai, les choses ne sont plus les mêmes : les yakusas sortent, se montrent, dévoilent leurs torses maculés de tatouages dans un festival incroyable, le Sanja Matsuri.

La mafia japonaise compte entre 70 000 et 90 000 membres et malgré le durcissement de la législation, les yakuzas ont un statut à part entière, ce qui montre combien ils sont intégrés dans la société.

Le matsuri des yakusas


Durant le 3ème weekend de mai a lieu l’un des plus grands matsuris du Japon (festivals et fêtes populaires japonaises), le Sanja Matsuri qui attire jusqu’à près de 2 millions de curieux. Ce festival se déroule en l’honneur de trois hommes qui sont les fondateurs du temple bouddhiste Senso-ji, à savoir Hinokuma Hamanari, Hinokuma Takenari et Hajino Nakamoto.

C’est avant tout une fête religieuse avec une forte connotation shinto. Le festival dure trois jours et se situe dans le quartier tokyoïte d’Asakusa. Les festivités commencent avec le grand défilé, le passage d’un cortège jusqu’au sanctuaire d’Asakusa. Six mikoshi (palanquin à bord duquel, selon la croyance, se trouvent une ou des Divinités) sont transportés par 12 personnes et chaque participant, chaque porteur est habillé avec des vêtements dédiés à l’occasion.

Le samedi, près de 100 mikoshis, venus des 44 quartiers d’Asakusa sont portés pour aller au sanctuaire d’Asakusa pour recevoir une bénédiction avant de revenir dans leur quartier d’origine. L’une des attractions du festival est, bien sûr, la présence en très grand nombre des yakusas qui ne se cachent pas et arborent fièrement leurs tatouages sur tout leur corps. Un événement unique que même la police, les pompiers et les badauds ne manqueraient pour rien au monde.

Un show unique

Ce rassemblement inédit des membres de la mafia japonaise est quelque chose d’extraordinaire car habituellement, nul ne voit un yakuza : on les reconnaît durant ce festival grâce à leur tenue (sous-vêtements de sumo). Il y a aussi des artistes en représentation comme des acteurs déguisés en grues. Le festival se termine lorsque chacun rentre chez soi et que le quotidien reprend ses droits sur Asakusa.

Le festival Sanja Matsuri est le seul moment de l’année où vous aurez l’occasion de voir défiler devant vos yeux ébahis des membres d’une mafia, exhibant leurs tatouages, mains dans les mains avec la police locale. Un cadre festif dans une ambiance très chaleureuse.

Sanja-Matsuri, yakuzas, Tokyo

Crédit photo: Flickr – Ari Helminen

Sanja-Matsuri, yakuzas, Tokyo

Crédit photo: Flickr – Ari Helminen

Sanja-Matsuri, yakuzas, Tokyo

Crédit photo: Flickr – Ari Helminen

Crédit photo principale : Flickr – Ari Helminen

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Tokyo
A voir aussi dans la rubrique Mafia
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi