Hell’s Gate : le Royaume du Roi Lion vous ouvre ses portes

avatar

Niché dans la vallée du Rift au Kenya, se cache un lieu unique et inspirant. Pénétrez dans le Parc National Hell’s Gate.

La plaine est inondée de soleil. Le ciel flamboie. Les herbes sèches ploient doucement au vent. La terre rouge vole en petite bourrasque. Les arbres ne ressemblent qu’à des pousses timides dans l’immensité aride. Les étendues d’eaux sont rares et chatoyantes. Ici, les paysages de savane s’étendent à perte de vue.

Non, vous ne rêvez pas. Vous êtes au cœur de l’Afrique et de ses terres symboliques. Plus précisément, au Parc National Hell’s Gate, au Kenya. Peut-être même, vous êtes-vous senti catapulté dans le Roi Lion ? À vrai dire, rien d’étonnant. Cette vallée africaine a su conquérir et inspirer les créateurs du dessin animé mythique. Prêt pour l’aventure ? On vous dévoile l’essentiel pour visiter le Parc National Hell’s Gate.

Entendez-vous au loin résonner la musique de Hakuna Matata ? Mais si ! Tendez bien l’oreille et suivez-nous dans cet univers merveilleux où la vie n’est pas un souci… philosoooophie !

A lire aussi : Les 7 choses incontournables à faire à Nairobi

Ouvrez les portes du Parc de l’Enfer

Littéralement, on appelle cette perle du Kenya : Le Parc National des Portes de l’Enfer. Certes, ce nom n’est pas très accueillant. Pourtant, croyez-nous, cet endroit est un joyau encore préservé, qui a énormément à offrir aux âmes d’aventuriers et amoureux de nature intacte.

Soixante-neuf kilomètres carrés, c’est la taille de ce Parc National volcanique situé au Kenya. Il borde le Lac Naivasha.

D’où vient ce nom si menaçant ? De plusieurs choses !

En réalité, cette vallée se compose de falaises fracturées. Les entailles sont gigantesques et si profondes qu’elles rappellent les gouffres de l’Enfer. De plus, deux immenses falaises de roches rougissantes sortent de terre. Une allégorie parfaite des portes de l’Enfer. Ce phénomène géologique spectaculaire est à couper le souffle. Enfin, d’après l’Histoire, les éruptions volcaniques anéantirent une partie du territoire, autrefois Maasaï. Ce peuple associant le feu à l’Enfer, le Parc National devient Hell’s Gate.

Dans tous les cas, vous avez saisi que le Parc National Hell’s Gate vous promet un séjour hors du commun.

Parc National Hell’s Gate : le lieu secret des studios Disney

Phacochère dans le parc des Portes de l'Enfer au Kenya

Crédit photo : Flickr / Pablo Necochea

Le paysage rocailleux abrite deux volcans endormis, Olkaria et Hobley’s, ainsi qu’une faune luxuriante et singulière. Au détour d’un sentier de randonnée, vous pouvez même atteindre des sources d’eau chaude et des forêts tropicales. Parmi les animaux endémiques peuplant le parc, aucun félin. Ce qui fait que vous pouvez visiter le Parc National Hell’s Gate à pieds ou à vélo. Cette particularité est très appréciée, car la majorité des parc kenyans ne peuvent se visiter qu’en 4×4.

Néanmoins la rareté des félins n’a pas empêché le Parc National Hell’s Gate d’être la star des studios Disney. En terme de paysages, c’est bel et bien cet endroit qui a nourrit l’imagination des dessinateurs du Roi Lion. Les décors spectaculaires ont notamment inspiré le fameux rocher où Simba rugit fièrement…

A la découverte du Parc National Hell’s Gate

Des sentiers et des monuments volcaniques

Le Parc National Hell’s Gate offre un panorama particulier où les failles, volcans, tours rocheuses et canyons s’imposent dans le paysage.

Parmi les randonnées phares (à pieds ou à vélo): les boucles volcaniques. Ne ratez pas, notamment, le circuit Buffalo, une boucle de quinze kilomètres à travers les hautes falaises, à la recherche des animaux et avec pour toile de fond le Mont Longonot. Moins physique et plus court, le Twiga Loop n’en reste pas moins fabuleux.
Opter pour un tour du parc à vélo est intéressant si vous souhaitez en voir un maximum. Les chemins poussiéreux sont parfois rocambolesques, mais c’est un moyen pratique d’avaler les bornes et d’explorer toute la splendeur de la faune et la flore.

Au cours de vos balades, arrêtez-vous un instant à la Fisher’s Tower : une aiguille volcanique haute de vingt cinq mètres qui s’élève en vigie. Visiter le Parc National de Hell’s Gate, si vous n’avez pas le vertige, vous permet même de vous découvrir des talents de grimpeur. Pour les plus courageux ou curieux, escaladez la Fisher’s Tower ! Les instructeurs sont là, pas de panique. Agrippé en haut de ce promontoire de basalte, la vue est splendide. Les babouins auront tout le loisir de rirent de vos mouvements hésitants !

Des animaux sauvages en liberté

C’est l’expérience la plus incroyable qu’il est donnée de vivre au Parc National Hell’s Gate !
Randonnez à pieds et croisez, libres et sauvages, des troupeaux de zèbres, gazelles ou buffles. Levez les yeux, quelques babouins farouches jouent dans les arbres tandis que des girafes broutent les feuilles. Levez la tête un peu plus haut, des milliers d’oiseaux parcourent le ciel étincelant.
Ces balades invitent à une profonde contemplation et il est impossible d’en ressortir sans un millier d’étoiles dans les yeux.
Nous vous l’avons dit, les prédateurs carnivores sont très rares dans l’enceinte du parc national. Mais pour le coup, tant mieux pour vous !
Bien sûr, il vous faudra parfois vous armer de patience et de discrétion pour avoir le privilège de ces spectacles.

Une station thermale

En pénétrant dans le Parc National Hell’s Gate, vous découvrez un paysage volcanique d’exception. Savez-vous que cela inclut une vie souterraine intense ? Le Parc National est donc un endroit idéal pour admirer les geysers et expérimenter les bains d’eau chaude naturelle.

Ol Katia est une centrale thermique établis en 1981. Dans ses spas, décontractez vos muscles endoloris ou profitez simplement d’un bon moment de repos. L’eau frôle naturellement les 60 degrés et aurait même des vertus curatives grâce aux milliers de minéraux contenus dedans. La station thermale génère même de l’électricité grâce aux geysers et sources d’eau chaude ! Oui, le Parc National Hell’s Gate est unique en son genre !

Les Gorges d’Ol Nijorwa

gorges ol nijorwa au kenya

Crédit photo : Flickr / Nina R

Lisses ou striées, abruptes, sablonneuse, glissantes et physiques, les Gorges d’Ol Nijorwa sont des formations naturelles époustouflantes.

Un parcours à pieds, long de deux heures environ, vous permet de les explorer. Si la randonnée n’est pas de tout repos, elle est grandiose et plutôt fun ! Votre guide vous prête main forte pour marcher sur quelques arrêtes et vous indique la meilleure pierre où poser votre pied. Le rythme est irrégulier et de temps en temps acrobatique. Parfois même, les cours d’eau ayant creusé la pierre volcanique semblent avoir été détournés : le chemin se rapetisse. Mais crapahuter dans une telle prouesse de la nature, telle une antilope dans le Roi Lion, ça n’a pas de prix !

Ce labyrinthe hors du temps vous mène parfois à la rencontre d’une source d’eau chaude naturelle, dévoilant l’activité souterraine intense de parc national.

Savez-vous que même Lara Croft a parcouru ces gorges étroites et enlacées ? À défaut de rugir et remuer une crinière, prêt à arpenter le Parc National Hell’s Gate en mode Tomb Raider ?

Aller au parc national Hell’s Gates

Comment ?

Depuis la France, vous devrez prendre l’avion pour accéder au Kenya. Nous vous invitons à consulter les offres de notre partenaire Skyscanner pour trouver le vol qui répondra le plus à votre budget.

Une fois arrivé au Kenya, les départs s’effectuent généralement de Nairobi, la capitale du pays. Comptez deux heures et demi de route, à travers les plaines rougies et bruissantes. Un trajet à travers le Vallée du Rift est déjà un voyage en soi ! Vous avez le choix entre deux routes d’accès :

  • Elsa Gate, la plus proche ;
  • Ol Karina Gate, près de la station thermale.

Si vous louez un véhicule à Nairobi, préférez un 4×4, plus adapté aux chemins de terre.

Quand ?

Si les gorges Ol Nijorwa étouffe la lumière du soleil, vous serez facilement, et quasiment toute l’année, au soleil ! La vallée du Rift est globalement épargnée par les longs mois caniculaires.

Préférez visiter le parc national de Hell’s Gates au mois de juin à octobre : la température oscille autour des vingts/vingt-cinq degrés, sans précipitions. Avant et après, les épisodes pluvieux sont présents. Attention particulièrement aux mois d’avril et mai : le coeur de la mousson.

À quel prix ?

Quel prix pour entrer dans le Parc National de Hell’s Gate ? En tant que touriste, votre droit de passage coûte environ trente euros.

Si vous faites appel à un guide, le prix est d’environ vingt euros la journée.

De nombreuses excursions « all inclusive » sont organisées par des agences sur Nairobi. Le prix dépend du package et du temps passé sur place. En moyenne, comptez entre trente-cinq et cent-soixante-dix euros le voyage.

Les autres trésors de la région du Rift

Les lacs Naivasha et Nakuru

lac nakura

Crédit photo : Flickr / Adam Lane

Oui, les créateurs de Simba ont du s’éclater pendant leur repérage !

Visiter le Parc National Hell’s Gate offre de nombreuses possibilités d’activités assez proches. Parmi elles, une balade près des lacs perdus dans la savane africaine.

Naivasha et Nakuru sont des lacs enchanteurs, auréolés de bandes roses, qui valent absolument le détour si vous restez plusieurs jours dans la vallée du Rift. Ces rubans sont en réalité des centaines de flamants roses brillants au soleil. Vous avez la possibilité de faire une balade en bateau sur le lac Naivaisha. Les deux lacs sont également un paradis pour les passionnés d’oiseaux. Vous pouvez prendre une journée depuis Nairobi pour visiter l’un ou l’autre.

Les volcans du Mont Longonot et Menengaï

volcan menengai au kenya

Crédit photo : Flickr / Henri Bergius

Lors d’une excursion dans le parc national du Mont Logonot, vous pouvez randonner sur un volcan. Certes endormi, mais c’est tout de même bien impressionnant ! Surtout lorsqu’on arrive au bord du cratère, qui semblait quelques heures plutôt perdu dans les nuages…

Non loin, le cratère du Menengaï, est le plus grand du pays. Ses coulées de laves en mer noire sont encore bien visibles malgré la végétation qui a reprit ses droits. L’ascension se fait à pieds ou en voiture. D’après la légende, les jets de vapeurs qui jaillissant du fond du cratère transportent les âmes des guerriers Maasaï jusqu’au paradis.

Bon à savoir

  • Faites très attention aux montées d’eau subites qui inondent parfois l’intérieur du Rift. Plusieurs personnes y décèdent chaque année ;
  • L’entrée dans le parc n’est pas gratuite. En novembre 2019, il fallait s’allouer d’un droit d’entrée de 26 US$;
  • Vous pouvez faire appel à un guide local ;
  • Les safaris vélo sont une activité très prisée. N’hésitez pas à louer un vélo ;
  • La seule règle de conduite ici est de respecter la faune et la flore locale. Peut-être aurez-vous la chance de tomber sur les célèbres Timon et Pumba au détour d’un sentier ?
randonnee au kenya au milieu des zebres

Crédit photo : Piqsels.com

interieur du rift au kenya hells gate national park

Crédit photo : Flickr / Nao Lizuka

tribu massai

Crédit photo : Flickr / Rita Willaert

vegetation dans le parc national Hell's Gate

Crédit photo : Flickr / Francois

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée