L’astrotourisme, sky is the limit

avatar

Enfilez votre combinaison d’astronaute, nous faisons décoller notre fusée vers l’espace… et nous vous embarquons avec nous !

Quand on part en voyage, forcément, l’idée est de découvrir un endroit que nous ne connaissons pas. La tradition, la culture, la gastronomie… Tout donne de bonnes raisons de partir, car l’être humain est curieux de nature. D’ailleurs, la nature, parlons-en. De prime abord, nous imaginons la nature comme de sauvages forêts verdoyantes, où les cris d’animaux encensent une mélodie joyeuse et terrifiante. Ou encore, nous pouvons imaginer de grandes falaises rocheuses, indomptées et secouées par les flots incessants d’océans en colère. Mais la nature ne se résume pas qu’à ça.

Revenons au premiers instants de l’Univers, et partons à la conquête des cieux. Tels des astronautes, les voyageurs peuvent maintenant prendre un ticket pour l’espace. Mais gardez-nous de toute avant-garde, nous parlons ici de l’astrotourisme, ou tourisme astronomique, pas d’un billet direction Mars avec escale sur la Lune. Ce sera peut-être bientôt le cas, d’ici quelques décennies.

Mais en attendant, évadons-nous avec les songes qui sont à notre portée, et faisons-en des réalités pour nos yeux et notre esprit.

À lire aussi : Les 9 meilleurs endroits où observer les étoiles en France

Compter les étoiles, c’est désormais possible !

Vous vous demandez certainement en quoi consiste l’astrotourisme, et vous avez raison. Il n’est pas très démocratisé, mais une tendance à revenir vers nos propres origines le rend un peu plus populaire chaque année. Il s’agit en réalité de séjours touristiques totalement tournés vers l’astronomie.

À l’instar de l’œnotourisme, où la dégustation de vins, la visite de vignobles et l’apprentissage primaire du processus de vinification sont de mise, l’astrotourisme a pour but de vous familiariser avec l’autre monde, celui qui nous entoure littéralement : l’espace. Tout l’univers vous y attend, entre comètes et constellations, nuages de poussière cosmiques et trous noirs. C’est l’envers du décor, l’autre face de notre vie, finalement, car chaque objet cosmique est un témoin lumineux dans cet immense vide qu’est l’espace, qui porte d’ailleurs très bien son nom.

Astrotourisme

Contempler les étoiles, comme ici dans le Parc national de Yellowstone, offre un moment d’évasion – Crédit photo : Shutterstock – Pozdeyev Vitaly

Tout comme durant les séjours à thème, les séjours astrotouristiques se veulent impactants. Et pour cause ! Ils lèvent le voile mystérieux qui vous sépare du ciel, ce n’est pas rien. Vous observez, vous apprenez et vous vous évadez entre les milliards d’étoiles qui jonchent le tapis noir au-dessus de vous.

Pas de dégustation, ni de voyage dans l’espace. Il s’agit de prendre le temps d’observer, comprendre et apprécier ce qui brille au-dessus de vous. Forcément, beaucoup d’interrogations auxquelles les guides et conférenciers ne peuvent pas toujours répondre.

Le label RICE

Dans le monde, des labels, il en existe des centaines, voire de milliers. Tous œuvrent pour la préservation de quelque chose : une qualité, un savoir-faire, par exemple. Ici, en ce qui nous concerne, le label RICE représente les espaces privés ou publics qui permettent l’observation du ciel étoilé de manière très concrète. En effet, ce label signifie Réserve International de Ciel Étoilé. Il a été mis en place en vue de protéger ces sites d’où l’on pourrait presque voir le fond de l’Univers.

Custer Astronomical Observatory

Exemple d’un RICE : le Custer Astronomical Observatory, aux États-Unis – Crédit photo : Wikipédia – Astroval1

Par contre, au-delà de la croyance commune, il n’y a pas que l’obscurité naturelle de la région qui entre en considération. Et pour cause, la valeur d’appréciation du ciel étoilé est très importante dans l’application du label RICE. Effectivement, il doit être reconnu et partagé par la région où le label s’applique que le ciel étoilé a une valeur particulière, tant sur le plan scientifique que culturel ou éducatif. Surtout à l’heure où les écrans nous absorbent toujours un peu plus.

Pour résumer, l’indication du label RICE vous garantit une certaine qualité du ciel nocturne et la protection de l’espace sous et autour de ce dernier.

Imaginez votre tête dans les étoiles…

En dépit de ce que l’on pourrait croire, le tourisme astronomique n’est pas réservé qu’à des voyageurs érudits. Nul besoin d’être un as de l’astronomie, le tout est de savoir apprécier l’immensité du ciel étoilé. En résumé, ce n’est pas compliqué, et de toute façon, quand vous verrez ce que le ciel vous réserve, vous ne pourrez plus le quitter des yeux. Étoiles, constellations, ou planètes attendent sagement, flottant dans un vide cosmique très mystérieux.

Et du mystère, il y en a. Si de très nombreux chercheurs observent, calculent, étudient et travaillent pour trouver les réponses à toutes leurs questions, l’astronomie est un domaine qui garde pour lui ses plus grands secrets. Aujourd’hui, nous sommes capables de répondre sommairement à des questions qui se sont posées il y a parfois plusieurs siècles ! Pour autant, cela n’empêche en rien de prendre un plaisir monstre à observer le ciel lorsque le soleil s’en échappe.

Astrotourisme

Avec télescope, dans un observatoire ou allonger dans l’herbe, le ciel offrira toujours un spectacle – Crédits photo : Shutterstock – AstroStar | faboi

Vous vous retrouvez face à l’univers tout entier, ou presque, et devez alors trouver votre place. C’est le pourquoi de l’astrotourisme. Les voyages sont faits pour vivre de nouvelles expériences, découvrir des endroits, vivres des sensations encore inconnues. L’astrotourisme, lui, met en lumière (et c’est un comble) votre capacité à observer, penser et relativiser.

C’est ça aussi, la joie de l’astrotourisme, car vous apprendrez sûrement beaucoup de choses sur l’espace mais également sur vous-mêmes. Vous y perdrez toutes notions de temps, du quotidien ou de ce qui vous tracasse. Livrés à vous-mêmes, devant le ciel noir, étoilé, parsemés d’objets lumineux ou solides que le soleil décide, ou non, de vous dévoiler…

Finalement, c’est peut-être ça, l’origine de l’expression “avoir la tête dans les étoiles”.

Évadez-vous et observez le ciel !

S’il est évident que vous pouvez tout à fait vous évader vers les cieux cosmiques depuis votre balcon ou votre jardin, il existe aujourd’hui des prestations qui permettent de lier le voyage à la découverte. Ainsi, dans le monde, de nombreux endroits sont propices à la découverte cosmique dans le cadre d’un voyage organisé. Il serait alors dommage de se priver d’un tel plaisir, n’est-ce pas ?

Les observations que l’on trouve en France

La France n’est pas dernière sur la liste des pays qui possèdent des observatoires nocturnes. Retenons que pour observer le ciel, il suffit en réalité de se trouver une zone sans lumière, un ciel dégagé et le tour est joué. Mais notez quand même que nous avons à notre disposition trois zones disposant du label RICE (évoqué précédemment dans cet article) :

Trois sites où un ciel exceptionnel, extrêmement pur et privé de toute lumière artificielle vous est garanti. C’est l’occasion de visiter les régions auxquelles ces sites appartiennent le jour, mais aussi et surtout, de lever la tête la nuit !

Astrotourisme dans le Mercantour

Depuis l’observatoire du plateau de Calern (droite) ou d’autre part comme à Valberg (gauche), le RICE du Mercantour est un paradis étoilé – Crédits photo : Shutterstock – Frings Carsten | MOSSOT

Et des endroits comme ceux-ci, il y en a aussi partout dans le pays et dans le monde. Bien qu’ils ne soient pas forcément tous labellisés, ils valent, pour la plupart, le détour, l’attardement et l’observation.

Par exemple, si nous devions rester sur le territoire français, il ne faut pas passer à côté du Centre d’Astronomie de Saint-Michel, en Haute-Provence. Il vous propose des soirées et des événements dédiés à l’observation du ciel et de ses astres. Équipé de télescopes puissants, ce centre met la culture scientifique à portée de tous. C’est une belle idée pour approfondir ses connaissances, faire grandir sa curiosité et celle des plus jeunes.

Astrotourimse au Pic du Midi

Autre RICE français et spectaculaire : le Pic du Midi de Bigorre – Crédits photo : Flickr – Tom Davidson | Anibal Trejo

Dans le département de la Haute-Garonne, retrouvez également l’Observatoire de Bélesta, à Bélesta-en-Lauragais. Il est le fruit des efforts de 5 astronomes amateurs, qui ont œuvré dans les années 1990 pour le développement de leur passion en France. Ils sont à la tête de l’Association pour le Développement Amateur d’un Grand Instrument d’Observation (ADAGIO), qui organise encore aujourd’hui des soirées d’observation ouvertes à tous.

Et ailleurs dans le monde ?

Bien évidemment, la France n’est pas le seul pays d’où vous pouvez observer le ciel. L’astrotourisme est une notion internationale, et certains endroits s’y prêtent d’ailleurs mieux que d’autres. Ainsi, si vous avez l’occasion, rendez-vous en Amérique du Sud ! De par son impressionnante topologie, le continent est un endroit extrêmement adapté à l’observation nocturne.

Le long de la Cordillère des Andes, surtout, ou au cœur des déserts du pays, comme par exemple le Désert d’Atacama, au Chili. Sa situation, la qualité du ciel, ainsi que la présence d’un observatoire font de ce désert l’un des très hauts lieux d’astronomie moderne.

Désert d'Acatama

Le désert d’Acatama, lieu parfait d’un voyage astrotouristique. Une aventure qui reste dans les mémoires – Crédit photo : Shutterstock – doleesi

Exceptionnellement bien équipé, grâce de très puissants télescopes et instruments de mesure, vous pouvez découvrir son ciel impeccable deux week-ends par mois  Aussi, il est important de préciser qu’il y a un autre observatoire, tenu par un astronome français professionnel reconnu : Alain Maury. Il est possible, et néanmoins fortement recommandé, de réserver à l’avance les soirées (dispensées en français).

Plus au nord, les États-Unis et le Canada ne sont pas en reste. Au cours d’un voyage où vous pourriez découvrir ces pays merveilleux, attardez-vous sous leurs cieux. L’Astrolab du parc national du Mont-Mégantic, au Québec, est très réputé dans le monde des fins connaisseurs.

Parc national du Mont-Mégantic

Nos cousins québécois sont aussi chanceux, avec le Parc national du Mont-Mégantic – Crédits photo : Shutterstock – Do Mi Nic | Genevieve de Messieres

Côté américain, vous devez absolument vous rendre à l’Observatoire ALMA, dit Golden Nugget, situé à Las Vegas à près de 5 000 mètres d’altitude. En plus d’être particulièrement proche des étoiles, beaucoup des privilégiés qui ont eu la chance d’y observer des nébuleuses le recommandent fortement.

Sinon sur le continent d’en face, en Afrique, il y a évidemment le désert marocain qui est aussi une destination pour pratiquer l’astrotourisme, notamment à Ouarzazate. Des séjours y sont d’ailleurs organisés dans ce but, avec comme plus-value la découverte du désert en lui-même.

La nuit à la belle étoile : vivez-la autrement

Depuis le début de cet article, nous vous parlons de l’astrotourisme comme une envolée mirifique vers les cieux étoilés, leurs étoiles, leurs comètes et autres magnifiques nébuleuses. Mais finalement, à quoi pouvez-vous vraiment vous attendre si vous décidez de vous laisser tenter par l’astrotourisme ? Quelles sensations pourrez-vous vivre ?

Mais aussi, à quoi ressemble une nuit à la belle étoile, encadrée par des experts et dont l’Univers est la seule limite ?

Voyager autrement

Car il ne s’agit pas seulement de lever la tête, s’émerveiller et s’endormir des étoiles plein les yeux. Au contraire, en plus de paysages – par conséquence, extraterrestres – inouïs, vous allez pouvoir en apprendre plus sur l’espace, sa formation, ses composants et son histoire ! L’astrotourisme existe pour rendre accessible cet immense vide intergalactique et pourtant puits de connaissances. Il est trop courant d’entendre dire que les données astronomiques sont réservées à une élite qui l’a étudiée des années durant.

Justement, c’est tout le contraire. Aujourd’hui, la volonté de cette communauté passionnée est de rendre possible la découverte, et ce, à tout âge. Les vocations se découvrent parfois très tôt, ne l’oublions pas.

Observatoire ALMA

L’observatoire ALMA, et son décor digne d’une station spatiale – Crédit photo : Shutterstock – Framalicious

L’idée de cadrer la découverte de l’astronomie dans un séjour est née de ces passionnés qui parcourent le globe à la recherche de sensations fortes… tout en gardant les pieds sur terre, car ici, il n’est pas question de sports extrêmes. Les sensations sont fortes, surtout pour l’esprit, car comme nous l’avons déjà évoqué, il est très stimulé durant une observation spatiale. Et pour cause, votre condition même d’être humain, tout petit être humain, vivant sur la planète Terre, elle-même grain de sable sur la plage que représente tout l’Univers.

Ce n’est pas une mauvaise chose que de faire le point. Les enfants, quant à eux, se verront offrir l’occasion d’apprendre et aussi mais surtout de comprendre ce qui se passe au-dessus de leur tête.

Synthèse d’une soirée astrotouristique

Disons que cette année, vous avez décidé de visiter la France, sa campagne mais surtout son ciel. Votre cœur a penché, par exemple, pour la Haute-Garonne, en Occitanie. C’est une terre culturellement riche, mais surtout, elle dispose de l’Observatoire de Bélesta, à Bélesta-en-Lauragais.

Alors en plus de vous prévoir quelques soirées éclairées de science astronomique, vous aurez la magnifique opportunité de visiter les alentours et de découvrir les incontournables d’Occitanie. Une réellement aubaine. Bref. Quoiqu’il en soit et quoiqu’il advienne, votre expérience va se dérouler le soir, pour des raisons évidentes. Aucun intérêt à observer l’espace lorsque le soleil l’illumine et nous offre son bleu ciel adoré !

Observatoire de Bélesta

L’observatoire de Bélesta, un projet de passionnée, né dans le petit village de Bélesta-en-Lauragais – Crédits photo : Wikipédia – Jcb-caz-11 | Association ADAGIO

Une fois vêtus, ou non, c’est selon la saison, de vos vêtements chauds, vous aurez la possibilité de vous plonger dans l’espace, guidés par un expert professionnel ou amateur. En tout cas, quelqu’un qui se passionne pour l’espace et pour l’enseigner. L’Univers, ses phénomènes et ses lois, plus rien n’aura de secrets pour vous. Enfin, si, peut-être un peu. Admettons-le, en une soirée ou deux, impossible de tout savoir. Vous irez à l’essentiel.

Les équipements (télescopes, surtout), seront déjà bien réglés pour vous faire découvrir les plus belles pièces spatiales : planètes, étoiles, constellation entières ou comètes…

Et enfin, selon les observatoires, vous pourrez clore votre soirée de rêve autour d’une boisson chaude, en assistant et participant à une séance de questions et réponses. La curiosité est donc un atout primordiale pour pratiquer l’astrotourisme !

Ciel ! Mon voyage dans l’espace !

Pour conclure, nous ne pouvons que recommander l’astrotourisme aux personnes que l’Univers intrigue. Ce n’est pas quelque chose d’évident pour tout le monde, l’astronomie étant un domaine assez pointu. Pour autant, si cela vous attire, vous passionne, mais que vous n’y connaissez pas grand chose, foncez quand même !

Évidemment, il y a peut-être des choses que vous ne comprendrez pas, mais les guides et autres participants (s’il y en a) sont bienveillants et là pour que tout le monde passe un bon moment. Alors n’hésitez pas.

D’ici quelques années…

Dans quelques décennies, vous pourrez réellement parler de voyage dans l’espace, une définition encore plus poussée du tourisme astronomique. Les actualités et avancées technologiques des vingt premières années du XXème siècle nous prouvent que le voyage interstellaire est bientôt possible.

Pour l’instant pensées à un coût parfaitement irrationnel, ces excursions dans l’espace vous amèneront vers la Lune, ou Mars peut-être ? Qui sait, la technologie commence à rattraper l’imaginaire ! Déjà que des expéditions sans retour sont imaginées à l’aube de notre siècle, imaginez-les dans 50 ans !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
2 avis (5/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire