Les 9 choses incontournables à faire à Phnom Penh

avatar
Réservez vos visites & activités à Phnom Penh Voir les offres

Si vous visitez le Cambodge, la capitale sera certainement une étape obligatoire : découvrez que faire à Phnom Penh à travers notre sélection d’incontournables !

Vous vous demandez que faire à Phnom Penh ? Autrefois surnommée la Perle de l’Asie, la capitale du Cambodge a une image ambiguë aux yeux des touristes. Si certains voyageurs, effrayés par sa réputation de ville bruyante et polluée, préfèrent prendre au plus vite la route vers les temples d’Angkor Vat, d’autres s’y plongent avec plaisir. Et pour cause : véritable tourbillon de bruits, d’odeurs et de culture, c’est une étape clé pour s’imprégner pleinement du pays et de son histoire.

Voici notre sélection des 9 choses incontournables à faire dans la ville, soit autant de raisons de visiter Phnom Penh !

À lire aussi : Les 10 plus beaux endroits à visiter au Cambodge

1. Le Palais Royal et la Pagode d’Argent

Palais royal de Phnom Penh

Le Palais Royal de Phnom Penh est une visite à faire si vous désirez en apprendre plus sur la période moderne de la royauté au Cambodge. Cet immense complexe de bâtiments est la résidence du roi depuis sa construction en 1860, lorsque le roi Norodom 1er déménage de Oudong à Phnom Penh. Le palais a également toujours été un lieu d’attraction touristique.

Le Palais Royal est un merveilleux exemple d’architecture traditionnelle khmère, intégrant également quelques éléments d’origine européenne. Si la moitié du complexe est privée (Salon du Roi), les visiteurs pourront s’émerveiller devant le complexe central, comprenant la Salle du Trône et le Pavillon Chan Chhaya, et la Pagode d’Argent. Vous pourrez admirer dans cette dernière de véritables trésors nationaux, dont le Bouddha d’Émeraude (qui est en fait de cristal) et le Bouddha Maitreya, statue en or grandeur nature incrustée de 9 584 diamants ! Des fresques illustrent le Reamker, version khmère du Ramayana, poème épique sanscrit. Enfin, la Pagode d’Argent tient son nom de ses 5 000 dalles d’argent massif, en partie visibles encore aujourd’hui.

2. Le musée du génocide de Tuol Sleng

Tuol Sleng mamorial museum, Phnom Penh

Crédit photo : De Akarat Phasura / Shutterstock.com

Difficile d’appréhender l’histoire du Cambodge sans prendre en compte la sombre époque du Kampuchéa démocratique des Khmers rouges, de 1975 à 1979. Visiter Phnom Penh passe donc par la découverte de Tuol Sleng. Ancien lycée transformé en prison (la fameuse prison S-21) par les Khmers rouges, le bâtiment a été ensuite transformé en musée le 19 août 1979, jour de la condamnation de Pol Pot et de Ieng Sary.

La visite du musée est difficile. Ce sont près de vingt mille personnes qui ont été détenues dans cette prison, dont une grande partie torturée et assassinée. Un passage pourtant nécessaire pour comprendre le pays, toujours marqué par cette période qui a vu disparaître un tiers de sa population en seulement quatre ans.

3. Le cimetière de Choeung Ek

Cimetière de Choeung Ek, Phnom Penh

Crédit photo : De Sophie Lenoir / Shutterstock.com

Que faire à Phnom Penh pour comprendre encore mieux la période Khmers rouges ? Le cimetière de Choeung Ek était le premier lieu d’exécution des prisonniers lors du Kampuchéa démocratique. Ils étaient emmenés au cimetière pour être assassinés sur place, à coup de pioche ou de machette, puisque les soldats avaient l’ordre de ne pas utiliser leurs fusils. Ils étaient ensuite jetés dans une des 129 fosses communes du site.

La visite du cimetière est chargée d’émotion. Situé un peu en dehors de Phnom Penh, c’est un complément à la visite du musée Tuol Sleng.

4. Le quai Sisowath

Quai Sisowath, Phnom Penh

Crédit photo : De Mick2770 / Shutterstock.com

Ouf ! Un peu plus de légèreté le long du quai Sisowath, longue balade piétonne longeant le Tonlé Sap avant sa rencontre avec le Mékong et le Bassac. C’est ce confluent qui a donné à la ville son ancien nom, Chaktomuk, littéralement “quatre bras”. Un incontournable lorsque l’on veut visiter Phnom Penh.

En plein cœur de la ville, le quai est sans conteste le lieu le plus animé de Phnom Penh. Les locaux viennent s’y rencontrer, y pratiquent le tai chi et le jogging, dînent le soir sur la pelouse. Bordé de restaurants, d’hôtels et de bars, le quai est également jonché de vendeurs ambulants. Un lieu idéal pour se promener, après la visite du Palais Royal ou du Musée National, situés tout près…

5. Le Musée National

Musée national du Cambodge, Phnom Penh

Crédit photo : De Marcel Toung / Shutterstock.com

Le Musée National est le principal musée historique et archéologique du pays. Il abrite une collection impressionnante d’objets et d’œuvres d’art khmers : 14 000 pièces, dont 2 000 sont exposées aux visiteurs. Statues, peintures, céramiques… L’art khmer séduit par sa spécificité et son raffinement. Visiter Phnom Penh est donc une très belle occasion d’admirer des œuvres majeures de la civilisation khmère, voire même de l’Asie du Sud-est.

L’architecture du bâtiment est inspirée des temples khmers ; quatre galeries encadrent un somptueux patio décoré de bassins de lotus. La visite du musée est donc également l’occasion de se rafraîchir hors du tumulte de la ville le temps d’une après-midi. Une idée pour savoir que faire à Phnom Penh le soir : un spectacle de danse traditionnelle khmère est donné régulièrement dans l’enceinte du musée.

6. Le Marché Central

Marché central Phsar Thmey, Phnom Penh

Crédit photo : De Iryna Hromotska / Shutterstock.com

Visiter Phnom Penh sans aller faire un tour au Marché Central ? Impensable ! Nommé Phsar Thmey (“nouveau marché”) par les locaux, c’est le cinquième plus grand marché au monde. Gigantesque bâtiment art-déco, il est composé d’un dôme de 26 mètres de haut et de quatre ailes symbolisant les quatre bras du confluent. Il a été construit dans les années 1930, lors de la période coloniale française, pour répondre à l’augmentation rapide de la population.

Lieu de rendez-vous des cambodgiens et des touristes, le marché est composé de plus d’un millier de commerces, regroupés par thèmes (nourriture, bijoux, appareils électroniques, vêtements, chaussures, etc.). Vous pourrez y trouver un large choix de souvenirs typiques, comme les écharpes krama ou le poivre de Kampot. Enfin, c’est un très bon choix pour découvrir l’authentique cuisine traditionnelle khmère en se mêlant à la population locale. Un incontournable pour visiter Phnom Penh pleinement.

7. Le marché Orussey

Orussey Market, Phnom Penh

Crédit photo : De Elzbieta Sekowska / Shutterstock.com

Vous vous demandez que faire à Phnom Penh pour vous imprégner totalement de l’ambiance de la ville ? Bien plus authentique que le Marché Central, ou pire, que le marché russe, Phsar Orussey n’est quasiment pas fréquenté par les touristes. Vous n’y trouverez pas de souvenirs, mais les prix sont bien plus bas et surtout, vous pourrez réellement entrer en contact avec la population locale. En parcourant ses allées étroites, vous vous sentirez dépaysés comme nulle part ailleurs dans Phnom Penh !

Grand bâtiment carré peint en bleu, le marché Orussey est un haut lieu d’affaire de la capitale. Il est situé au cœur de Phnom Penh et est très animé. Montez les escaliers pour admirer les étages inférieurs du marché, grouillants de vie : la vue est incroyable !

8. Se faire masser à Phnom Penh

Se faire masser à Phnom Penh

Crédit photo : Instagram – bodia_spa

Que faire à Phnom Penh le soir ? Si vous ne voulez pas sortir, la capitale dispose de nombreux spas pour se détendre après une journée fatigante. Goûtez aux massages khmers, qui permettent de rééquilibrer les énergies du corps en suivant une série de principes stricts. Vous pourrez également vous laisser tenter par d’autres types de massages asiatiques (shiatsu, massage thaïlandais, massage balinais…). Généralement, le prix est d’à-peu-près cinq dollars pour une demi-heure de massage.

Pour choisir le bon centre de massage, veillez tout d’abord à la propreté du lieu et consultez les avis sur internet. Certains ont une très bonne réputation, comme Bodia Spa ou Bliss Spa. Pensez également à Seeing Hands, une association qui propose des massages pratiqués par des aveugles, située en bas du temple Wat Phnom.

9. L’île de la Soie

Vous souhaitez échapper un moment à l’agitation de la capitale ? L’île de la Soie, ou Koh Dach, est une oasis de verdure située à quelques kilomètres de Phnom Penh. Pour vous y rendre, vous pouvez choisir entre différents moyens de transport : le tuk-tuk, le scooter ou le vélo, et prendre le ferry jusqu’à l’île. Pensez-y pour une escapade le temps d’une journée.

Une fois sur l’île, vous serez frappés par le contraste avec la capitale. Ici, vous êtes plongés en plein cœur de la campagne cambodgienne. Maisons sur pilotis, rizières, manguiers, temples entourés de végétation luxuriante, métiers à tisser qui cliquettent depuis les habitations, enfants qui jouent dans les rues… Si vous souhaitez encore plus d’authenticité, vous pouvez traverser un petit pont qui vous mènera sur une deuxième île qui voit passer très peu de touristes. N’hésitez pas à sortir des sentiers battus !

Comment aller à Phnom Penh ?

Pour visiter Phnom Penh, vous pouvez prendre un vol jusqu’à l’aéroport international de Phnom Penh, qui est le plus grand aéroport du Cambodge. Depuis la France, une escale sera nécessaire. Pour être sûr de profiter d’un prix avantageux, vous pouvez utiliser le site de notre partenaire Skyscanner : il sélectionnera pour vous les meilleurs vols selon la durée, le nombre d’escales et le prix de chaque trajet.

L’aéroport est situé à seulement sept kilomètres de la capitale, que vous pouvez donc rejoindre en taxi, en rickshaw ou en tuk-tuk. Un conseil : installez sur votre téléphone une application pour réserver votre transport, comme Pass App. Vous éviterez ainsi la négociation du prix de chaque trajet et paierez bien moins cher.

Par ailleurs, de nombreuses lignes de bus relient la capitale à d’autres villes, vous permettant d’accéder aux principaux pôles touristiques du Cambodge et de ses environs.

Où loger à Phnom Penh ?

Les choix ne manquent pas pour vous loger lors de votre passage à Phnom Penh. De la guesthouse animée aux somptueux hôtels étoilés, vous trouverez votre bonheur à tous les prix ! N’hésitez pas à utiliser ce comparateur d’hôtels pour être sûr de trouver le logement idéal sans payer trop cher.

Si vous souhaitez rester près des attractions principales et résider dans un quartier animé le jour comme la nuit, choisissez de loger près du quai Sisowath. Vous préférez un cadre plus calme et authentique, quitte à sacrifier la vue sur les couchers du soleil sur le Mékong ? Le quartier du Central Market est le compromis parfait. D’autre part, vous trouverez les logements les moins chers, situés dans un quartier calme et idéal pour l’immersion, près du stade olympique. Enfin, les alentours du Monument de l’Indépendance correspondent au quartier branché de la ville, très prisé des expatriés. Vous y trouverez les hôtels les plus chics. Pour savoir quel pied à terre choisir à Phnom Penh, rendez-vous sur notre article « Dans quel quartier loger à Phnom Penh ? » !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. Intéressant peut on y reter six moi par ans quelles conditions ̂??merci pour les informations

Laisser un commentaire