Les 8 choses incontournables à faire à Ankara

avatar
Réservez vos visites & activités à Ankara Voir les offres

Visiter Ankara : Quelles sont les meilleures choses à faire et voir dans cette ville mythique de Turquie ?

Ankara, capitale cosmopolite de la Turquie, est située au milieu du pays, dans la région d’Anatolie centrale. Vieille de près de 4000 ans -des vestiges Hittites, qui furent découverts sur place, en attestent-, elle est réputée pour être une métropole de culture : elle accueille en effet de nombreux points d’intérêt scéniques comme l’opéra et le ballet d’État, de nombreuses troupes de théâtres de renommée internationale et l’orchestre symphonique de la présidence du pays. Aujourd’hui peuplée de plus de cinq millions d’habitants, la ville, qui fut choisie en 1923 par Kemal Atatürk pour être la capitale de la Turquie moderne, se situe à plus de 900 mètres au dessus du niveau de la mer : elle est la deuxième plus grande ville du pays, juste après Istanbul ! Une fois sur place, les touristes cherchant que faire à Ankara peuvent tout aussi bien explorer sa splendide vieille ville, découvrir de fascinants monuments et édifices historiques ou profiter de la beauté des paysages propre à l’Anatolie centrale, qui étale ses steppes démesurées sur des plateaux juchés à près de mille mètres d’altitude.

Vous vous demandez que faire à Ankara lors de votre passage en Turquie ? Voici la réponse avec une sélection des activités incontournables à faire lorsqu’on vient visiter Ankara et qu’on ne veut rien rater de ce séjour incroyable !

À lire aussi : Les 25 plus beaux endroits à visiter en Turquie

1. La citadelle d’Ankara

Citadelle d'Ankara, Turquie

Crédit Photo : Shutterstock /  Bilal Kocabas

La citadelle d’Ankara abrite le coeur historique de la ville : tout en haut d’une colline, elle surplombe la ville et offre aux touristes venus visiter Ankara un panorama extraordinaire et l’occasion de prendre de superbes clichés ! L’enceinte extérieure, qui date du IX° siècle, s’étire sur plus de 1500 mètres, est haute d’une quinzaine de mètres de hauteur et comporte quarante-deux tours pentagonales : on la pénètre en passant par la porte Hisar Kapisi, ce qui donne accès à une seconde muraille, plus petite mais bien mieux conservée, qu’on franchit par la porte Parmak Kapisi.. ce qui mène le visiteur jusqu’à un somptueux petit village typiquement anatolien.

Le lieu est chargé d’histoire : contrôlé par les Romains et les Byzantins, puis par les Seldjoukides, les Croisés et à nouveau les.. Seldjoukides, ce château-fort monumental fut finalement agrandi par Ibrahim Pacha en 1832, époque considérée comme l’âge d’or ottoman. Si vous souhaitez découvrir ce qui fait de ce lieu un endroit unique en Turquie, n’hésitez plus, passez y faire un tour lorsque vous chercherez que faire à Ankara !

2. L’Elmadag Ski Resort

Une activité à laquelle on ne pense pas forcément, mais qui vaut le détour lorsqu’on vient visiter Ankara pendant la saison hivernale : la ville, perchée à plus de 900 mètres d’altitude, possède un domaine skiable accolé à l’agglomération ankarienne. L’Elmada Ski Resort est une station de ski de moyenne montagne, proposant tous les agréments nécessaires pour profiter des joies de la poudreuse. Remonte-pentes, restaurants, bars, agences de locations de matériel.. il est possible de s’initier à la conduite des chiens de traîneaux, de prendre des cours de ski ou de se perfectionner à l’art difficile du snowboard, tout en étant situé à quelques dizaines de minutes à peine de la ville !

L’été, le coin est apprécié des vététistes et randonneurs locaux, mais plaira à coup sûr à ceux qui, cherchant que faire à Ankara, apprécieraient de découvrir les paysages étonnants de l’Anatolie, cette si jolie région montagnarde aux paysages spectaculaires.

3. Le Club Watercity Aquapark

Situé près du Mogan Gölü, un lac à 25 kilomètres au sud d’Ankara, ce parc d’attractions aquatique n’est évidemment pas le lieu le plus propice pour se cultiver ou s’immerger dans la riche culture turque quand on vient visiter Ankara. Mais vous avez le temps, et vous pourrez le faire plus tard !

Il s’agit d’un des plus grands parcs à thème de Turquie, et si on vous en parle, c’est qu’en dehors de sa position géographique privilégiée par rapport à la ville, il est bon marché, moderne, parfaitement entretenu, et s’avère fort agréable lors de la saison estivale où les températures peuvent facilement dépasser les trente degrés.. mais jamais beaucoup plus, puisque la ville se trouve en altitude ! Si vous souhaitez emmener vos amis ou vos enfants se dépenser sur des toboggans vertigineux, boire un cocktail de fruit en terrasse ou tout simplement vous dorer la pilule, n’hésitez pas à y faire un tour si vous ne savez toujours pas que faire à Ankara.

4. Le parc Kuğulu

Quand on vient visiter Ankara, on ne pense pas forcément à y faire un tour, mais le parc Kuğulu est un petit parc public d’un hectare dans le joli quartier de Çankaya.

On vous fait part de cette activité puisque ce lieu est connu dans toute la Turquie pour ses cygnes -les cygnes sont un symbole de la ville d’Ankara- immaculés qui barbotent dans les étangs ; la promenade, romantique à souhait, sera l’occasion de déguster une bonne glace avec votre chéri(e) tout en profitant de la fraîcheur du lieu. Familial, de nombreux habitants du cru viennent s’y détendre en famille ou y déguster un borek -un plat typique du coin- au restaurant, avant de donner à manger aux canards qui se chamaillent joyeusement ! Des jeux d’eau raviront les enfants, et si le lieu est petit, il s’agit néanmoins d’un endroit où les Ankariens viennent souvent se détendre.

Petite anecdote : les cygnes furent évacués du parc en juin 2013 lorsque des manifestations se produisirent dans la ville. La raison ? Les gaz lacrymogènes, qui indisposaient les volatiles et poussèrent les autorités à les protéger temporairement de ces derniers ! Mais n’ayez crainte, ces majestueux oiseaux furent depuis réintroduits dans le parc Kuğulu, et attendent le visiteur venu visiter Ankara.

5. Le mausolée d’Anıtkabir

Le mausolée d'Anıtkabir, Ankara

Crédit Photo : Shutterstock / muratart


Anıtkabir
est le nom du palais colossal érigé en la mémoire du fondateur de la Turquie moderne, qui fut aussi son premier président de la République : Mustafa Kemal Atatürk, qui décéda le 10 novembre 1938. Ce mausolée splendide se situe précisément sur la colline d’Anıttepe ; non content d’être un monument national, cet espace à ne manquer sous aucun prétexte lorsqu’on vient visiter Ankara est aussi un lieu protocolaire puisque les visiteurs étrangers officiels doivent impérativement, lors de leur séjour diplomatique en Turquie, venir y déposer une gerbe et y signer le livre d’honneur ! Pendant les fêtes nationales, c’est le président de la République de Turquie en exercice qui doit y lancer les festivités.

Des dizaines de milliers de Turcs viennent d’ailleurs, le 10 novembre, commémorer la mort de leur leader historique en respectant deux minutes de silence à l’heure exacte de son décès : on comprend mieux l’importance de l’Anıtkabir pour le peuple turc ! Pour le touriste de passage cherchant que faire à Ankara, un musée consacré au fondateur du pays et à la guerre d’indépendance turque (qui eut lieu entre 1919 et 1922) permet d’en apprendre plus sur ce lieu quasiment sacré. Le nombre de visiteurs, toutes nationalités confondues, dépasse les trois millions de visiteurs chaque année : il vous appartient de comprendre pourquoi en visitant cet endroit historique unique !

6. Les thermes romains d’Ankara

Roman Baths, Ruines romaines, Bains romains, Ankara

Crédit Photo : Shutterstock / Izabela Miszczak

Les thermes ? Ce.. terme dérive du grec « thermos », signifiant « chaud », et s’utilise pour désigner des établissements balnéaires où les Romains venaient se détendre en profitant d’une baignade collective et conviviale. Une sorte de sauna antique, en fait ! Aujourd’hui, vous ne pourrez évidemment plus vous baigner dans les thermes romains lorsque vous viendrez visiter Ankara, mais les vestiges de ce complexe thermal, qui fut découvert au milieu du XX° siècle, peuvent être explorés par les visiteurs désireux de s’intéresser au passé antique de la ville. Construits au III° siècle de notre ère par l’empereur Caracalla sur le plateau nommé Çankırı Kapı, qui surplombe le centre historique d’Ankara, ils constituent désormais un trésor archéologique démontrant la forte influence romaine sur la ville actuelle.

Ce véritable musée à ciel ouvert vaut le détour de par son positionnement au beau milieu de..buildings ultra-modernes, mais aussi pour les riches visites guidées organisées pour ceux qui cherchent que faire à Ankara ! Nous vous recommandons le lieu si vous voulez profiter d’une halte culturelle insolite et fort intéressante.

7. Les paysages lunaires de la Cappadoce

Région de la Cappadoce, Turquie

Crédit Photo : Shutterstock / Olena Tur

On ne vous le cache pas, pour vous y rendre, il vous faudra parcourir 250 kilomètres de route à partir de l’agglomération ankarienne. Mais la visite de cette région semi-aride qu’est la Cappadoce, en plein centre de la Turquie, célèbre dans le monde entier pour ses cheminées de fées -des concrétions rocheuses coniques- et ses maisons datant de l’âge du bronze sculptées dans les parois par des troglodytes, puis qui servirent de refuge aux premiers chrétiens qui se rendirent sur place, vaut clairement le détour. En fait, c’est un des points d’intérêt majeurs lorsqu’on se rend en Turquie voire qu’on vient simplement visiter Ankara !

Ne pas manquer le célèbre canyon d’Ihlara, profond de plus de cent mètres, qui a vu émerger de nombreuses églises rupestres, ou les sentiers de randonnée qui longent ces espaces escarpes et qui permettent de se divertir tout en admirant de somptueux paysages. N’hésitez plus, cet endroit hors du commun fait clairement partie de nos coups de coeur et saura conquérir le visiteur de passage cherchant que faire à Ankara !

8. A voir et à faire aussi à Ankara

Mosquée Kocatepe, Ankara

Crédit Photo : Shutterstock / Orhan Cam

  • La mosquée Kocatepe
  • Le musée ethnographique
  • Flâner et faire du shopping dans les rues Cikrikcilar Yokusu et Saraclar
  • La prison musée d’Ulucanlar
  • Goûter aux spécialités turques
  • Assister à un spectacle de musique traditionnelle

Comment aller à Ankara ?

Depuis la France

Visiter Ankara en venant des airs, c’est forcément passer par l’aéroport international Esenboğa, le quatrième de Turquie, qui est situé à une trentaine de kilomètres de la capitale turque. Au départ de la France, plusieurs villes comme Paris, Nice ou encore Strasbourg et Toulouse assure des vols vers Ankara. En moyenne, comptez environ 7 heures de vol
au départ de Paris et comptez environ deux escales quelle que soit votre ville de départ en France.

Côté prix, tout dépend de votre ville de départ et de vos dates de séjour : en haute saison (été et vacances scolaires), les prix flambent alors qu’en novembre, vous pouvez trouver un vol pour le une centaine d’euros l’aller ! Pour anticiper les tarifs et donc opter pour un billet plus économique, pensez à jeter un oeil sur le site de notre partenaire Skyscanner qui en comparateur de vols, assure de vous trouver les meilleurs prix quelles que soient vos dates de départ.

Une fois à l’aéroport, il vous reste 30 kilomètres à effectuer pour rejoindre la ville d’Ankara. Pour ce faire, vous avez le choix entre la voiture (plusieurs agences de location se trouvent à l’aéroport), le bus (ligne 442, toutes les 20 minutes, comptez 8 TL l’aller simple), la navette Belko Air (toutes les 30 minutes, de 5h à minuit et toutes les 60 minutes entre minuit et 5h du matin, comptez 10 TL l’aller simple) ou encore le taxi (94.- TRY la course).

Depuis la Turquie

  • En train

Si vous êtes déjà en Turquie, par exemple à Antalya ou Istanbul, la gare d’Ankara vous permettra d’accéder à la ville en utilisant le train, transport simple d’utilisation et écologique.

  • En voiture

Et parce que profiter de la nature et des paysages typiques est décidément une des meilleures choses à faire quand on vient visiter Ankara, de nombreuses agences de locations de voiture permettent d’utiliser un véhicule pour se promener librement : comme chez nous, le réseau routier est, du moins à proximité des agglomérations de bonne taille, de très bonne qualité en raison du développement économique du pays ces trente dernières années ; profitez-en !

Où loger à Ankara ?

Visiter Ankara, c’est arpenter une grande ville turque : vous y trouverez donc de multiples types d’hébergements à choisir selon vos envies, et votre budget. La ville est dotée de plusieurs centaines d’hôtels et, cela ne surprendra personne, c’est évidemment la solution la plus simple et flexible pour le voyageur de passage qui cherche à visiter Ankara ; d’ailleurs, vous trouverez votre établissement idéal en consultant les offres sur ce comparateur d’hôtels.

Mais il vous est aussi possible de vous plonger dans la culture turque en louant un appartement en plein coeur de la ville -nous vous recommandons d’opter pour la vieille ville, typiquement turque, ou le quartier de Çankaya, qui s’avère idéal pour un touriste occidental. Si, dans les steppes d’Anatolie centrale, des campings vous accueillent dans les environs d’Ankara, il y a plus étonnant : le camping sauvage est tout à fait encouragé en Turquie et il est parfaitement possible de poser sa tente chez un particulier -après lui avoir demandé, bien entendu. La pratique est répandue et encourage les échanges : les Turcs forment un peuple rieur et très chaleureux, ouvert sur le monde et friands de culture occidentale !

Vous ne savez pas quel secteur choisir pour loger à Ankara ? Rendez-vous sur noter article « Dans quel quartier loger à Ankara » !

Désormais, vous savez comment profiter au mieux lorsque vous viendrez visiter Ankara, et des charmes de cette région au caractère si fascinant pendant votre séjour. Mais parviendrez vous à choisir que faire à Ankara et.. quand souhaitez-vous y partir ?

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire