Fascination et frissons au coeur du monde perdu de Roraima

avatar

Il existe un monde où ni le temps ni les Hommes n’ont d’emprise. Levez le voile sur le mystérieux monde enfoui de Roraima.

 
Là où se rencontrent le Brésil, le Vénézuéla et la Guyane, le temps semble s’être figé. Au cœur de la forêt tropicale, des dédales de végétations luxuriantes et repères d’animaux endémiques, quelques sommets trônent fièrement depuis deux milliards d’années. Ils sont sortis de terre, perçant majestueusement l’Amazonie, et se sont imposés parmi les plus anciennes et mystérieuses formations géologiques du monde. Ces géants portent un nom : les Tepuys. S’ils sont si secrets, c’est bel et bien parce que seulement dix pour cent d’entre-eux ont été visités par l’Homme. Mais paraît-il qu’ils sont le berceau d’espèces animales et végétales uniques, et peut- être même, d’un autre monde… Parmi ceux auxquels vous pouvez accéder : le mont Roraima. Mais vous êtes prévenu(e)s : là-haut, toutes les rencontres et les découvertes sont possibles.

Bienvenue dans le monde perdu de Roraima, plateau d’altitude aux allures mystiques, inquiétantes et éblouissantes.

À lire aussi :
Les tepuys, une curiosité du Venezuela
110 lieux surréalistes que vous devez visiter avant de mourir

Montagnes sacrées, isolées et uniques au monde : découvrez les Tepuys

Vue sur le Mont Roraima, Venezuela

Crédit Photo : Shutterstock / Marcelo Alex

Au coeur de La Gran Sabana vénézuélienne, signifiant Grande Savane, vit le peuple Pemon. Ils vivent aux pieds d’étranges et fascinants promontoires rocheux, uniques sur Terre et confidentiels pour la plupart. Ils appellent ces montagnes tabulaires, âgées de millions et millions d’années, les Tepuys. Si vous préférez, nommez-les Maisons des Dieux ou Maisons des Esprits. C’est vrai, on dirait d’anciennes voix royales vers les cieux…

Mais la véritable légende raconte que ces montagnes étaient d’anciens troncs d’arbres, abritant tous les fruits et légumes de Terre. Ils furent sectionnés par un géant avide et affamé. En tombant, ces troncs gigantesques auraient inondé toute la plaine et donné naissance à la forêt tropicale brésilienne.

Certains diront cependant que les Tepuys cachent bien plus de secrets encore et promettent bien plus d’expériences déroutantes… En même temps, ils abritent tout de même des espèces végétales et animales préhistoriques, uniques au monde, s’étant développées dans un isolement complet depuis des millions d’années !

Le plus célèbre et sacré d’entre-eux est le Roraima. Étendu sur plus de trente kilomètres carrés et perché à deux mille huit cents mètres d’altitude, il est aussi le plus haut. Bien des explorateurs se sont frottés à ses flancs vertigineux, pour aujourd’hui en faire un Tepuy accessible aux visiteurs téméraires du monde entier. Les premiers étaient britanniques. Après leur aventure, en 1884, leur conférence scientifique et leurs rapports sur les espèces peuplant le Tepuy, le mont Roraima entre dans la légende.

Depuis, la montagne inspire alors de nombreux récits, comme celui du Monde Perdu de Conan Doyle. C’est pour cela qu’aujourd’hui, on nomme cet endroit : le monde perdu de Roraima.

Maintenant, préparez-vous. Chaussez vos boots imperméables, enfilez vos habits d’Indiana Jones et, même, accrochez quelques instruments de survie à votre ceinture !

À quoi ressemble une plongée dans le monde perdu de Roraima ?

Vue sur Kukenan en randonnant le mont Roraima à la frontière entre le Venezuela, le Brésil et la Guyane

Crédit Photo : Shutterstock / evenfh

Le soleil cogne fort sur la plaine inondée de lumière. Heureusement, quelques ruisseaux tracent leur chemin et offrent la fraîcheur de leurs eaux aux visages rougis par la chaleur. Au loin, les Tepuys s’enfoncent dans les nuages. Ils semblent posés là, imposants et sortis de nulle part, mais dominant La Gran Savana sans broncher. En s’approchant, leur immensité est aussi écrasante qu’époustouflante.

L’ascension est rude. La montagne en forme tabulaire, façonnée par l’érosion, a conservé ses profils déchiquetés et abruptes. Lorsque la montée débute, le paysage change. Les allures de savane laissent place aux tableaux tropicaux. La pluie ruisselle et nourrit les cours d’eaux qui peuvent devenir torrentiels. L’humidité perle des feuilles gorgées de vert. Les plantes touffues et étincelantes s’entassent en amas plein de vie. Les chemins se rétrécissent à mesure que la nature s’épaissit. Les bois moussus s’entassent aux abords, tandis que la terre devient meuble et transpirante. Caché dans les feuillages, tapis sous les végétaux, à la cime des arbres étouffants les rayons du soleil, tout un écosystème sans pareil règne en silence.

Tout à coup, la végétation dense et explosive se dissipe. La chaleur tropicale étouffante laisse place au froid sec. La brume descend lentement et serpente à travers une étendue plane, rocailleuse et mystérieuse. Il semble alors, que l’entrée du monde perdu se profile…

Rivière Cotingo, Mont perdu de Roraima

Crédit Photo : Shutterstock / Caio Pederneiras

Le son tamisé de la terre moelleuse disparaît au profit du bruit des cailloux qui s’entrechoquent. Cependant, la pierre ne ressemble en rien à ce qu’il existe autre part sur Terre. Les roches sont noires, tantôt plates, tantôt arrondies, parfois saillantes, parfois entassées, mais une choses est sûre : le décor revêt des allures préhistoriques. Elles semblent s’élever en tours du Jurassique et en parterres accueillant les pas lourds des dinosaures. Leur couleur sombre contraste immédiatement avec les tâches éparses de végétations. Là, les arbres et les buissons se confondent. Toutes les nuances de vert se déclinent au creux des pierres ardoises. Parfois même, quelques tâches de couleurs annoncent des fleurs pimpantes et exotiques. Mais leur beauté est traître, car dans cet éco-système sans précédent, elles ont apprit à survivre et devenir… carnivores.

Ce paysage lunaire cache même quelques crevasses et gouffres au fond desquels des piscines naturelles luisent en silence. Ces eaux cristallines, aux propriétés sécrètes, invitent les plus courageux à un plongeon. Ouvrez l’œil, nul ne sait ce que cachent ces fonds obscurs, tout droit sortis du centre de la Terre. Sinon, plongez la tête sous une cascade, ou le corps entier au milieu d’un lac nimbé d’étrangetés. Les eaux froides et hors du temps balaieront quelques peu les traces des journées salissantes au coeur de la jungle…

Ce plateau anarchique, noirci, fissuré et jalonné de bosquets colorés, abrite aussi quelques cours d’eau rougis et des plages de cristaux et sable rose. C’est, en réalité, tout un véritable labyrinthe de trésors minéraux qui accroche les nappes de brouillards et entretient la vision mystique et inquiétante.

Campement dans une grotte au Mont Roraima

Crédit Photo : Shutterstock / Caio Pederneiras

Lorsque le soleil disparaît à l’horizon, les cavernes creusées au fil des millénaires accueillent les aventuriers pour la nuit. Sous leur toit inexpugnable, ils peuvent rêver à leur découverte, lovés dans des duvets et sous des tentes, qu’il faut porter sur son dos.

Mais les nuits sous les étoiles du monde perdu ne se passent pas sans quelques bruits étranges ou inconforts. Peut-être est-ce un dinosaure qui vous guette, tapis dans l’air glacial du plateau rocailleux. Ou peut-être est-ce le froid qui parvient de tout même à s’immiscer en vous.

Une chose est sûre, il faut être courag·eux·se et passionné·e pour se frotter au monde perdu de Roraima. Cette forteresse, jaillissant comme une île en plein milieu de la savane, n’appelle que les âmes aventurières et rêvant de trésors oubliés…

Aller au Mont Roraima

 

Quand tenter l’aventure ?

Groupe de touriste au sommet du mont Roraima

Crédit Photo : Shutterstock / sunsinger

Le climat tropical et humide au pied de la montagne maintient les températures autour de trente degrés. Au sommet, les conditions météorologiques sont modérées autour de dix degrés. Néanmoins, les nuits sont très froides et il pleut quasiment toute l’année. Encore plus entre mars et décembre, période où le trek est fermé.
 

Comment se rendre dans un monde perdu ?

 

  • L’uniqu, porte d’entrée au monde perdu de Roraima, se situe au Vénézuéla. Le point de départ de tous les trekkers est la ville de Santa Elena de Uairén. Elle dispose d’un aéroport et est très bien desservie en bus depuis les grandes villes alentours.
  • La ville compte de nombreuses agences pouvant vous aider à organiser votre trek. Au sommet, avec le labyrinthe de roche percé de gouffres sans fond et la couverture nuageuse quasiment figée, il est très facile de se perdre. Aucun touriste ne grimpe le Roraima sans guide ! Depuis Paraitepui, le dernier village avant la montagne, situé à quelques kilomètres de Santa Elena de Uairén, vous pouvez encore trouver le votre.
  • À partir de Paraitepui, avec votre guide, comptez une journée pour rejoindre la base du Mont Roraima.
  • Le deuxième jour, vous vous frottez à La Rampa : l’escalier naturel menant jusqu’au sommet du Tepuy. Une ascension engagée !
  • En haut, vous passez deux nuits en tente et une journée complète à explorer les tréfonds fascinants du monde perdu. Certaines personnes y passent une nuit supplémentaire, histoire de s’enfoncer plus loin encore. Notamment à la proue du Mont Roraima et aux abords de l’étrange et fantastique Lac Gladys.
  • Enfin, comptez deux jours pour redescendre.

Au final, un trek au Mont Roraima prend entre cinq et six jours.

A noter : Si le temps vous le permet et que vous n’êtes pas férus de randonnées, vous pouvez atterrir au sommet du monde perdu en hélicoptère. L’héliport se situe à proximité de Santa Elena de Uairén.

Quel autre grand secret renferme La Gran Sabana ?

Cascade Salto del Angel

Crédit Photo : Shutterstock / Erlantz P.R

Une autre merveille confidentielle de cette région, auréolée de Tepuys aux sommets imprenables et peuplés d’éco-systèmes surréalistes, est la cascade Salto del Angel. Cette chute d’eau est la plus haute du monde. Elle dévale l’Auyàn-Tepui, une autre de ces montagnes sacrées tabulaires, sur près de mille mètres !

La chute Salto del Angel a même inspiré les studios Disney Pixar pour le film Là-Haut !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Egalement dans Photos
Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée