Dans quel quartier loger à Tel Aviv ?

avatar
Les meilleurs endroits où loger à Tel Aviv Voir les hébergements

Vous préparez un séjour en Israël ? Après Jérusalem, rejoignez le littoral et découvrez dans quel quartier se loger à Tel Aviv !

Surnommée « la ville sans interruption » pour son dynamisme, Tel Aviv est une ville jeune, réputée pour être la plus gay friendly du monde, paisible et tolérante, vivant loin – dans l’âme – du conflit israélo-palestinien. Avec 14 kilomètres de côte et environ 438 800 habitants en 2016, sa conurbation regroupe 3 464 100 habitants et représente la plus grande agglomération juive du monde. Centre économique et financier du pays, c’est aussi un centre culturel mondialement reconnu pour son architecture, dont la ville blanche, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Comme dans tous les pays développés, se loger à Tel Aviv peut être onéreux. Mais un avantage non négligeable : les jeunes Israéliens parleront bien anglais, idéal pour se faire comprendre. Les quartiers offrent des atmosphères différentes selon où l’on se trouve. Voici une présentation des quartiers où dormir à Tel Aviv.

Centre-ville

Centre, loger à Tel Aviv

Crédit photo: Flickr – Maggie & Rick

Le centre se rencontre vers le Boulevard Rothschild et correspond à tous les âges et tous les goûts. S’y trouvent de nombreuses boutiques, des hôtels, des centres commerciaux, de multiples bars, cafés et restaurants. Du centre à la plage, on constate un doux mélange de styles architecturaux entre les tours modernes et les bâtisses de la « Ville Blanche ». On y est proche de tout : théâtre Habima et son square, Rabin square, Dizengoff center, forment un triangle de jungle urbaine, des galeries d’art et des cinémas : un quartier très culturel entre le boulevard Shlomo Ibn Gabirol et la plage du nord, près du port de Tel Aviv. Pour être au cœur névralgique de toute l’animation qui s’y exhale, c’est ici qu’il faut se loger à Tel Aviv.

Jaffa

Jaffa, loger à Tel Aviv

Crédit photo: Flickr – Flavio~

A prononcer « Yaffo », l’existence de cette cité antique est attestée depuis au moins 3500 ans. Peuplée dès l’époque antique par les Cananéens, les Égyptiens et les Philistins, c’est l’une des plus vieilles cités du monde et c’est la ville côtière d’où s’est fondé le développement urbain de Tel Aviv. Un petit port de pêche hyperactif jouxte la ville de Tel Aviv, tandis qu’on peut arpenter la colline pour avoir une vue imprenable sur le reste de la ville. A une demi-heure de marche du centre-ville de Tel Aviv, vous y trouverez de nombreuses galeries d’art, un marché aux puces – le vendredi -, des parcs tous les 200 à 300 mètres et l’incontournable du quartier : le Jaffa’s Flea Market pour dénicher mille et une merveilles : babioles, souvenirs et gourmandises. Un quartier très culturel, historique et haut en couleurs où loger à Tel Aviv et alentours.

Le Vieux Nord

Vieux-Nord, loger à Tel Aviv

Crédit photo: Flickr – Ted Eytan

Voici un quartier au nord du centre-ville qui vous ravira si vous voyagez en famille. C’est un quartier calme, près du Parc Hayarkon, qui comporte de nombreux écrins de verdure et de jardins. Là aussi, les rues sont parsemées de nombreux bars, restaurants, cafés et de magasins chics. C’est en revanche un quartier plutôt huppé où dormir à Tel Aviv.

Neve Tsedek

Neve Tsedek, loger à Tel Aviv

Crédit photo: Flickr – israeltourism

On descend vers le sud pour trouver l’un des quartiers les plus prisés de Tel Aviv : le premier quartier juif construit bien avant la création de Tel Aviv. Il est surnommé le « Petit Paris » car il est un haut-lieu d’art et de culture et il attire les artistes, les bobos et les populations branchées qui viennent profiter du mélange entre tradition et modernité qu’il offre. Ici, tout ici raconte l’histoire de la ville et en appelle à l’imagination des passants. C’est en outre une zone prisée des expatriés francophones. En lisière de plage, le Parc Charles Clore est idéal pour flâner aux beaux jours. Dans le quartier, on serpente dans un dédale de ruelles aux bâtisses colorées d’ocres et ombragées d’oliviers et d’orangers.

Crédit photo principale : Flickr – bachmont

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions
  1. Samuel Métairie

    Je me rends seule en Israël et j’ai choisi le Yom Kippour sans faire exprès pour mes jours de visite à Jérusalem…
    Du coup tout est compliqué en terme de visite de jour d’ouverture etc.
    Je n’arrive pas à faire un circuit correct du jeudi au dimanche 22 septembre au matin, où je pars et là seule certitude ; je vais à Yad Vashem avant de prendre la route pour Haifa.
    Mais sur les 3 autres jours quel circuit faire ? Vais-je à Bethléem le samedi ?
    Et aussi je cherche un guide français avec un petit groupe français pour une visite à pied de la vieille ville…
    Merci pour votre aide.

Laisser un commentaire