L’Écosse en Camping-Car : location, conseils, aires, itinéraires

avatar
Louez votre camping-car pour l'Ecosse Voir les offres

Comment visiter l’Écosse en camping-car ou van aménagé ?

Vous prévoyez de partir en Écosse cette année ? Quand on vient visiter l’Écosse en camping-car ou en van aménagé, on se rend compte que le Royaume-Uni n’a pas volé son nom de Grande-Bretagne : un littoral écossais déchiqueté en près de 800 îles, des paysages à couper le souffle, des centaines de lochs (lacs) en enfilade encaissés au creux de fjords impressionnants, un paradis de nature, des villes historiques mêlant l’ancien et le moderne, des pubs où coulent à flot des centaines de variétés de bières artisanales et, pour couronner le tout, une population accueillante et amicale, auprès de qui il fait résolument bon vivre.

L’Écosse, c’est la Bretagne en version améliorée. En venant visiter l’Écosse en camping-car ou en van aménagé, vous pourrez sillonner les routes de ce pays unique en Europe, d’Édimbourg à Glasgow en passant par les Highlands et la célèbre île de Skye, le Speyside ou la région des Lowlands, le tout en dormant en pleine nature sur un spot de rêve, où bon vous semble.

Ce pays parfois oublié des touristes pourrait même être rebaptisé « Spotland » au lieu de son nom officiel Scotland, tellement les sites et les lumières qu’il donne à voir sont grandioses. En mai 2019, nous sommes allés visiter l’Écosse en van aménagé pour 6 jours : fraîchement revenus, on vous garantit que ce pays ne donne qu’une seule envie : y retourner ! Voici notre mini-guide pour visiter l’Écosse en camping-car, en fourgon ou en van aménagé.

À lire aussi : Les 12 plus beaux endroits à visiter en Ecosse

Idée d’itinéraires en Écosse en camping-car

Camping-car Ecosse

Crédit photo : De Kanuman / Shutterstock.com

Si vous atterrissez à Édimbourg ou Glasgow, nous vous recommandons vivement de louer un camping-car ou un van aménagé afin d’être absolument libre de vos déplacements, sans vous emmurer dans une chambre d’hôtel, et pour pouvoir bivouaquer tranquillement au bord d’un lac ou au pied d’un sentier de randonnée.

L’Écosse, perchée au nord comme la coiffe ébouriffée de la Grande-Bretagne, s’étend sur 78 772 km². C’est donc un grand pays qui met du temps à être traversé, d’autant que les routes sont plutôt étroites. Que vous veniez visiter l’Écosse en camping-car ou en van aménagé pour 7 jours, 10 jours, 15 jours, un mois ou davantage, il vaut mieux établir votre itinéraire en fonction de la durée du séjour, au risque de passer son temps sur la route et de manquer les incontournables du pays.

Vous vous y perdez dans l’élaboration d’un parcours, tant il y a de choses à faire et à voir ? On vous comprend… Voici pour vous aider un mini-guide indicatif des itinéraires à faire en fonction de plusieurs durées de voyage :

  • 5 à 7 jours : Édimbourg (un ou deux jours), Glencoe, randonnée sur le Loch Leven (The Pap of Glencoe), l’île de Skye (randonnée : The Old Man of Storr et/ou The Quiraing), les chutes de Fairy Pools, Glasgow,
  • Camping-car Ecosse

    Crédit photo : Caramaps

  • 15 jours : même parcours, plus la région du Speyside et la route des distilleries de Whisky (Dufftown, Glenfiddich, Glen Grant, Knockando, Cardhu, etc.), Aberdeen (brasseries artisanales Brewdog), Inverness, Perth, Stirling, Glasgow,
  • Camping-car Ecosse

    Crédit photo : Caramaps

  • 30 jours : même itinéraire, plus Thurso, les châteaux, le viaduc de Glenfinnan, l’île de Mull, l’île d’Islay, retour à Édimbourg et Arthur’s Seat.
Camping-car Ecosse

Crédit photo : Caramaps

Cette liste n’est qu’indicative et loin d’être exhaustive sur tout ce qu’il y a à faire en Écosse. Nous vous conseillons vivement d’aller à l’île de Skye et vers Glencoe en venant visiter l’Écosse en camping-car ou en van aménagé. Si vous aimez la randonnée, chauffez vos mollets car les sentiers peuvent être raides par endroits, mais une fois en haut, on profite de vues imprenables avec des jeux de lumières surréalistes. En randonnée, ne pas manquer le célèbre « Old Man of Storr » et « The Quiraing », toutes deux impressionnantes.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Il est désormais facile de louer un camping-car en France. Comment ? En passant par des plateformes de mise en relation entre les locataires (vous-même) et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Bien veiller à choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et s’il est possible de faire un voyage à l’étranger.
  • Effectuez une demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée, vous aurez après paiement accès aux coordonnées du propriétaire pour mettre en place une première rencontre.
  • Le jour du départ, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • L’état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Au retour, après avoir effectué un road-trip inoubliable, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car près de chez vous

Comment et où louer un camping-car en Ecosse ?

Camping-car Ecosse

Crédit photo : De Nick Fox/ Shutterstock.com

Avant d’atterrir pour visiter l’Ecosse en camping-car, il est recommandé de faire une réservation en ligne. Et oui, il serait dommage d’arriver à Édimbourg, Dundee ou encore Glasgow et de découvrir qu’il n’y aucun véhicule disponible dans aucune agence, ou pire, que les tarifs aient grimpé en flèche.

Pour avoir un camping-car, on vous recommande de passer par une plateforme de location de campings-car et de vans aménagés en ligne. Ces sites sont désormais nombreux sur le marché du road-trip et du camping sauvage. Le principe est simple : vous choisissez le véhicule souhaité – selon le prix journalier, le type de camping-car/fourgon/van aménagé, les équipements du véhicule -, vous envoyez une demande location au propriétaire.

Dernière étape : après le paiement en ligne, vous recevez un mail de confirmation et vous voilà parti(e)s pour visiter l’Ecosse en camping-car !

Réservez votre camping-car en Ecosse

Conduire en Écosse en camping-car : les règles de circulation à connaître

Camping-car Ecosse

Crédit photo : De Susanne Pommer / Shutterstock.com

Vous vous en doutiez, la conduite en Écosse se fait à gauche, comme partout ailleurs en Irlande et au Royaume-Uni. Il n’est pas difficile de conduire en Écosse mais il faut redoubler de prudence car tous nos réflexes de conduite française sont inversés. Boîte de vitesse et frein à main à gauche, siège conducteur, croisements et dépassements à droite, ronds-points dans le sens horaire… Conduire en Écosse impose un niveau de concentration supplémentaire. S’il est aisé de s’adapter à la conduite à gauche en voiture, les routes écossaises ne sont pas larges. Le réseau routier est en très bon état mais le croisement est parfois difficile, surtout entre un camping-car ou un van aménagé et un bus ou un poids lourd.

On ne compte que trois gros axes en Écosse, reliant Glasgow à Inverness (l’A82), Thurso à Édimbourg (A9 et M90) et Glasgow à Édimbourg (M8). Vous les emprunterez en venant visiter l’Écosse en camping-car ou en van aménagé car ces routes traversent des sites d’intérêts touristiques majeurs tels que le Loch Lomond, Glencoe, le Loch Ness et vont vers les îles des Highlands. Elles sont très fréquentées et ce sont par surcroît des routes à deux sens de circulation.

Prudence donc, si vous ne maîtrisez pas la largeur du véhicule ! Par ailleurs, sur les routes secondaires (isolées) du pays, on trouve de très nombreux « passing place », des rangements sur le bas côté pour permettre aux véhicule de se croiser. Rassurez-vous, les Écossais sont globalement très courtois et calmes au volant, malgré quelques amoureux de vitesse.

Le code de la route est sensiblement le même qu’en France, sauf quelques nuances typiques au Royaume-Uni : pas de priorité à droite. Il faut se référer au marquage au sol, qui invite très souvent de ralentir (les marquages slow ou reduce speed now sont fréquents) ou de céder la priorité (« give way »). Il faut bien sûr avoir votre permis de conduire, la carte grise et l’assurance du véhicule à disposition. Les limites de vitesse sont indiquées en Miles per Hour (MPH) et celles-ci sont de :

  • En agglomération : 30 mph (48 km/h), parfois 20 mph (32 km/h) près des écoles,
  • Hors agglomération : 60 mph (96 km/h), parfois 40 mph (64 km/h),
  • Routes à chaussées séparées : 70 mph (112 km/h).

Les limites de vitesse et les directions sont souvent indiquées sur la chaussée : on ne risque pas de se tromper ! Attention, il n’est pas rare de croiser des tronçons où la vitesse est contrôlée par radars automatiques. Le taux d’alcoolémie maximal autorisé est de 0,5 g/l, comme en France, soit deux verres. Bien que les bières dans les pubs soient excellentes et à basse fermentation, leur donnant un faible taux d’alcool, méfiez-vous si vous devez prendre le volant !

Notez qu’il n’y a pas de routes à péages en Écosse. On peut donc rouler sans payer mais faites cependant bien attention aux animaux sur la route, surtout la nuit. Vaches, écureuils, biches, rênes et cerfs sortent des forêts à la tombée de la nuit pour s’abreuver dans les lacs et les rivières. Redoublez de prudence à la tombée de la nuit : les cerfs, nombreux en Écosse, sont quasiment deux fois plus lourds que les sangliers… Dans les Highlands en journée, il ne sera pas rare de croiser quelques moutons broutant dans un talus ou traversant la route. Ainsi, il vaut mieux rouler au pas et être prêt à freiner rapidement.

Les aires de camping-car en Écosse : où stationner ?

Camping-car Ecosse

Crédit photo : De Lukassek / Shutterstock.com

Où stationner lors d’un road-trip pour visiter l’Écosse en camping-car ou en van aménagé ? Presque partout en fait. L’Écosse est pour nombre de voyageurs, LE pays du road-trip en Europe. La densité de population de l’Écosse est de 67 habitants par km², mais 70 % de la population vit dans les Lowlands, entre Glasgow et Édimbourg. On peut donc stationner quasiment n’importe où sur cette vaste terre d’une nature préservée. Du reste, on peut stationner et dormir partout où il n’y a pas d’interdiction. Car on croise parfois des panneaux indiquant « no overnight parking ».

S’il est toléré de faire du camping sauvage en dehors des sentiers battus ou de bivouaquer en marge de la route près d’un lac, sur un parking, bref, de dormir paisiblement, certaines règles de bivouac sont néanmoins à respecter si l’on ne veut pas que la loi écossaise n’imite celle qui prévaut en Autriche, en Hongrie ou en Allemagne dans ce domaine. Une règle de base : ne rien laisser derrière soi. Il vaut mieux quitter un « spot » déjà emprunté pour en chercher un autre et éviter la surpopulation (et la pollution éventuelle).

Il y a des endroits où stationner pour dormir quasiment partout, entre les parkings ou les aires le long des routes. Comme dans tous les pays, on vous recommande d’éviter de stationner trop près des habitations ou, si possible, de demander l’autorisation au propriétaire du terrain visé.

Pour se repérer efficacement et trouver un endroit parfait, il existe des sites web comme Campercontact ou encore Caramaps, mais aussi la Bible du voyage itinérant : l’application mobile et site web Park4night.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Écosse ?

Camping-car Ecosse

Crédit photo : De Lukassek / Shutterstock.com

L’Écosse se trouve à une latitude de 57° nord : son climat est humide, tempéré et océanique, influencé par le Gulf Stream. En conséquence, les précipitations sont abondantes toute l’année, surtout dans les Highlands de l’ouest et du nord-ouest. La neige est fréquente en hiver, sans tenir le long des côtes. La meilleure période pour visiter l’Écosse en camping-car ou en van aménagé est donc l’été et la fin du printemps, bien que les nuits peuvent être fraîches même en juillet et août.

Contrairement à d’autres destinations, le vent sera ici votre meilleur ami. Car à l’abri du vent, les zones humides (prédominantes en Écosse) font jaillir du sol des nuées de petits insectes voraces rendant folles leurs victimes : les midges, aussi appelés « moustiques des Highlands ». Ils prolifèrent entre mai et septembre : couvrez-vous car vous en aurez donc certainement !

Lors de notre road-trip, nous avons eu jusqu’à 27,5°C à Glasgow et jusqu’à 25°C sur l’île de Skye, sans un seul nuage, en marchant sur des tourbières complètement sèches : il ne pleut pas toujours en Écosse ! Allez visiter l’Écosse en camping-car en juin si possible : lorsque la saison haute n’a pas encore commencé.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. Bonjour

    Je compte faire l’Ecosse en Camping Car cet été et je m’inquiète des route qui sont ou qui ne sont pas praticables. Pourriez vous m’indiquer les routes que l’on peut prendre avec un gros CC dans le Cairngorms NP. Surtout que l’idée étant de randonner ensuite.

  2. Bonjour à tous, j’ai prévu de faire un Road trip en Écosse au moins de juin, mais je ne trouve pas de site m’inspirant confiance pour la location d’un camping-car sur Edimbourg, avez vous un site web à me conseiller ?
    Dans l’attente de votre réponse.
    Cordialement..

    • Samuel Métairie

      Bonsoir, oui le site Yescapa est réputé pour cela. Vous louez le camping-car d’un particulier en passant par ce site.

  3. Bonjour,

    Tout d’abord merci beaucoup pour votre partage de savoir. ça nous aide vraiment pour organiser notre parcours.
    En effet nous partons fin avril en van pour 7jours, mais il y a tellement à voir que j’ai du mal à me décider.
    Notre vol (pas encore figé) à pour arrivée et départ Édimbourg.
    Nous voulons absolument nous rendre sur l’île de Skye afin de faire les deux randonnées que tu as justement cité.
    Vous présentez dans votre article un parcours pour justement 5à7 jours.
    Pour vous en 7 jours, avec un Van partant de Édimbourg et revenant à Édimbourg, quel est le parcours idéale ?.
    Ou faudrait-il plutôt prendre un vol allée : Paris-Edimbourg et retour Glasgow-Paris si nous trouvons la possibilité de laisser le van la bas ?

    Merci d’avance pour votre aide.

  4. Bonjour,
    Merci tout d’abord pour côté de article très complet.
    Cet été, nous allons partir avec ma famille 15 jours en Écosse et nous aimerions visiter les îles du Nord! Nous nous demandandons si toutes les tailles de camping car sont admises sur les ferry?
    Merci d’avance pour votre réponse,
    Guillaume

  5. Bonjour, super article nous aimerions partir l’étéprochain avec mon mari et mes filles. Si j’ai bien compris si pas d’interdiction nous pouvons dormir un peu partout? Mais pour recharger en eau et vider le camping car est ce facile?
    Merci
    Lorelei

  6. L’Écosse prévue cet été et cet automne, avec mon camping-car Pilote, j’aurai pour compagnes ma chatte et ma chienne.
    Que dois-je prévoir pour leur confort de vie ? Merci. Nicole 💙

    • Samuel Métairie

      Bonjour Nicole,

      Il y a plusieurs petites précautions à prendre en voyageant en campingcar avec vos animaux. En effet, il faut vérifier que leurs vaccins soient bien à jour dans un 1er temps. Aussi, il faut prévoir une laisse pour chacun car certains campings le rendent obligatoire. Aussi, il ne faudra pas laisser les animaux seuls dans le camping-car trop longtemps surtout en période de grosses chaleurs. Aussi, soyez vigilante lors de la conduite. Le mieux est que les animaux soient attachés pendant le trajet.

      Bon voyage et belle journée,

      Juliette

Laisser un commentaire