Aménage ton fourgon : Louise & Julien

avatar

Aménager son fourgon soi-même est un réel projet de vie. Découvrez comment Louise et Julien ont fait pour construire leur charmante maison à roulettes !

Envie de voyage et de liberté ? Se poser où bon vous semble, se réveiller avec le bruissement des vagues ou au sommet d’une montagne… Une vie de nomade qui en fait rêver plus d’un. Encore faut-il oser se lancer et savoir comment s’y prendre pour aménager un fourgon et le transformer en réelle petite maison à roulettes.

Ce rêve, Louise et Julien l’ont réalisé en construisant leur van idéal. À travers leur témoignage, ils nous partagent leurs expériences et leurs conseils pour mener à bien un tel projet. Découvrez comment ils se sont lancés, les étapes par lesquelles ils sont passés, le temps et les efforts consacrés pour finalement pouvoir partir à l’aventure avec leur fourgon aménagé.

À lire aussi :
Comment louer un van en France ?
Aménager un van ou un fourgon : idées et conseils
Camping-car, van ou fourgon aménagé : comment choisir ?

L’aménagement d’une maison à roulettes : mode d’emploi

vie-en-van-louise-julien

Crédit photo : Instagram – @envie.nomade

Une vie bien remplie à un rythme effréné, c’est ce que Louise et Julien ont décidé de quitter. Professeure de danse contemporaine et freelance marketing, ces jeunes Toulousains de 27 ans ont choisi de changer de vie. Tout laisser pour partir voyager, réfléchir à leurs projets, leurs envies profondes et surtout prendre le temps de vivre.

C’est donc ce qu’ils ont fait. Rendre leur petite maison en location, vendre leurs meubles et voitures pour finaliser la construction du van de leurs rêves ! Si vous voulez suivre leurs aventures, c’est par ici !

Aménager son propre fourgon pour en faire sa maison est un réel projet de vie qui demande réflexion et organisation. Avant de se lancer, il est tout à fait normal de se poser mille et une questions. À travers leur témoignage, Louise et Julien ont accepté de répondre à nos interrogations en nous partageant ce qu’ils ont appris tout au long de leur projet.

À quoi ressemblait votre vie d’avant, et pourquoi vous êtes-vous lancés dans ce projet ?

Julien : « Louise donnait des cours de danse dans une association, tout en travaillant à côté. Quant à moi, j’étais salarié pour une application mobile. On a décidé de tout quitter pour partir voyager, pour réfléchir à nos projets, nos envies profondes et prendre le temps de vivre. On avait des vies très remplies, à un rythme effréné que l’on a voulu quitté. »

Quel véhicule avez-vous choisi d’aménager et pourquoi ?

J :« On a choisi un Mercedes Sprinter, car c’est un super véhicule, fiable et réparable partout sur la planète, et surtout que celui-ci était une affaire en or. Donc on a cassé le budget que l’on avait prévu car il n’y avait pas de doute : c’était lui le bon. »

Comment avez-vous organisé le début de l’aménagement ? (étapes préalables, plans…)

J :« On a commencé par faire le point sur nos besoins, ce qu’il nous fallait pour notre projet, été comme hiver, à plein temps dans le fourgon. Ainsi, on a convenu qu’il nous fallait un lit fixe (pour éviter de faire et défaire le lit deux fois par jour), une douche fixe, un beau plan de travail et une banquette sympa.

L’étape suivante a été celle des plans du fourgon. Il faut prendre toutes les mesures 10 fois pour ne pas se tromper, faire des plans assez précis, de plus en plus précis.

amenager-fourgon

Crédit photo : Instagram – @envie.nomade

Ensuite, c’est en construisant qu’on se rend compte des ajustements à faire : le circuit d’eau serait beaucoup plus simple ainsi ou les normes de gaz empêchent de faire telle ou telle chose… »

Avez-vous des petites astuces ou conseils pour optimiser l’espace de vie à l’intérieur du véhicule ?

J :« On partage énormément de conseils sur notre blog. L’important est de construire un van qui corresponde à vos besoins : partir l’été, toute l’année, l’hiver uniquement… Ainsi, vous aurez peut être besoin d’une douche fixe intérieure, ou au contraire seulement une douche extérieure si vous voyagez en été. Idem pour le coin « salon » ou le plan de travail, la saison estivale vous permettra de cuisiner toujours dehors.

« Essayez de faire en sorte que chaque chose ait plusieurs usages »

Dans l’idéal, il faut optimiser chaque espace avec des rangements, car cela permet de limiter le « bazard » qui s’accumule vite dans 5 – 10 m². Essayez de faire en sorte que chaque chose ait plusieurs usages. Par exemple, une banquette sert de coffre et parfois de lit secondaire, la table peut servir d’extension au plan de travail, l’évier idem avec une planche ou un support à poser dessus…

En sachant qu’il faut partir le plus léger possible, autant que ce que l’on emporte soit très utile ! »

Quel a été votre budget pour le véhicule et son aménagement ?

J :« Côté budget, je pense que l’on est à 15 000€, incluant l’achat du van. Mais le budget ne veut rien dire, car nous avons fait énormément de récupération et le fourgon que l’on a acheté était déjà équipé de matériel très cher. Donc quelqu’un qui voudrait avoir le même fourgon que nous pourrait compter 5 à 10 000€ de plus.

Et évidemment, le budget dépend des besoins, qui sont différents pour chacun. Tout le monde n’aura pas besoin d’être complètement autonome en électricité pour bosser depuis le fourgon, été comme hiver. Aussi, tout le monde n’a pas besoin du chauffe eau, on peut faire simplement chauffer de l’eau dans une marmite. »

amenager-fourgon-louise-julien

Crédit photo : Instagram – @envie.nomade

Combien de temps avez-vous mis pour tout aménager ?

J :« Les travaux ont pris environ 5 mois, dont 3 mois à plein temps. Le bricolage à plein temps est très difficile : on pourrait penser qu’en travaillant 4 fois plus on va aller 4 fois plus vite, alors que ce n’est pas le cas. C’est très physique et fatiguant mentalement, on cogite jour et nuit sur les petits soucis, surtout quand c’est la première fois que l’on aménage un fourgon.

« Une fois le van fini, on se rend compte que c’est un plaisir qui dépasse tous les efforts »

On se pose des questions tout le temps, on échange avec les autres, on lit, on se renseigne… Et une fois tous les obstacles terminés et le van fini, on se rend compte que c’est un plaisir qui dépasse tous les efforts, les échecs et les coups durs que l’on a traversé. D’autant plus que l’étape suivante est le départ en voyage ! »

Est-ce qu’il y a eu des moments de doutes, de regrets ?

J :« On a plusieurs fois douté sur le fait d’être capable d’aller au bout, de tout faire nous mêmes, mais jamais de regrets. On savait ce que l’on voulait faire, pourquoi, mais on ne savait pas toujours comment…

Et aujourd’hui, de très petits regrets sur des points techniques que l’on aurait pu mieux faire oui, mais rien de gênant. »

Comment ça se passe au niveau des normes ? Avez-vous dû faire face à des restrictions ?

J :« Les normes sont un énorme sujet, il n’y qu’à voir la partie dédiée sur le blog. Il y a beaucoup de contraintes et de points très précis auxquels il faut penser dès le début pour ne pas perdre du temps et de l’argent à recommencer certaines choses.
Par exemple, si le lit est à plus d’un mètre du sol, il faut un filet pour éviter de tomber de celui-ci. Et la liste de surprises est très longue…

« Finalement, c’est une mini maison avec des maxi normes »

renover-fourgon-van

Crédit photo : Instagram – @envie.nomade

Après, il faut remettre les choses dans leur contexte : les normes sont écrites à la base pour les fabricants de camping-cars. Le marché des fourgons aménagés soi-même est naissant, c’est pour cela que les normes sont parfois imbuvables et très explicites sur des détails.

Ces normes permettent aux gens de faire attention à des points de sécurité importants qui pourraient autrement causer des problèmes : angle de meuble, taille des issues, circulation dans le véhicule, aérations permanentes etc… Finalement, c’est une mini maison avec des maxi normes. »

Quel est votre plus beau souvenir et votre plus grosse galère ?

J :« Notre plus beau souvenir, ce serait, selon moi, la Grèce. On a passé Noël sur la plage avec d’autres couples de voyageurs à échanger, manger, faire la fête, visiter des maisons sur roues faites avec amour…

Mais il y a énormément de magnifiques spots que l’on a fait, dont beaucoup que l’on partageait sur notre Instagram, que l’on se remémore très souvent en cette période difficile où l’on est confinés dans notre appartement à 18h.« Tu te souviens ce spot, au Portugal, en haut de la montagne, avec pour seuls voisins des chèvres et des chevaux ? »

« Notre seule vraie galère aura été le retour en France en plein Covid, quand la Hongrie avait fermé ses frontières »

Des galères, rien de trop grave heureusement. Mais des histoires d’ensablement, d’enlisement ou de chemin beaucoup trop étroit et sinueux pour un fourgon de 7 mètres… Dans ces moments-là, on est heureux d’être dans des pays ouverts et accueillants.

Autrement, notre seule vraie galère aura été le retour en France en plein Covid, quand la Hongrie avait fermé ses frontières. On a du se confiner 3 semaines en Roumanie sans savoir si l’on allait pouvoir rentrer avec le fourgon ou quand on allait pouvoir reprendre le voyage. C’était fort en sensations… »

Par où commencer si on veut se lancer ? Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent vivre ainsi ?

J :« Par où commencer… Essayer avant de se lancer de louer ou se faire prêter un fourgon, un van, un camping-car afin de savoir ce qu’il nous faut, se mettre en situation. Sinon, pourquoi ne pas entrer en contact avec des gens qui aménagent un fourgon vers chez soi pour donner un coup de main : on apprend énormément en faisant.

« Il n’y a aucun chemin, chacun a une façon propre à lui même de voyager »

Après, il n’y a aucun chemin, chacun le fait comme il sent, et surtout chacun a une façon propre à lui même de voyager : pour un week-end, les vacances d’été, quelques mois, à vie.. C’est ce qui est sympa aussi, c’est que le van aménagé offre une totale liberté.

Le Covid l’a bien souligné : ne serait-ce pas votre bureau de télétravail idéal ? Un jour à la plage, la semaine d’après à la montagne, joignable jusqu’à 18h, après c’est vacances. Et pour ceux qui veulent juste profiter, c’est le moyen flexible pour partir entre deux re confinements, selon les ouvertures, fermetures, opportunités… On est libres ! »

Leur véhicule aménagé en photos

louise-julien-amenager-fourgon

Crédit photo : Instagram – @envie.nomade

interieur-amenagement-van

Crédit photo : Instagram – @envie.nomade

amenagement-fourgon

Crédit photo : Instagram – @envie.nomade

temoignage-vehicule-amenage

Crédit photo : Instagram – @envie.nomade

amenager-fourgon-temoignage

Crédit photo : Instagram – @envie.nomade

Comment avez-vous trouvé cet article ?
2 avis (5/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Egalement dans Photos
Laisser un commentaire ou