Les 10 choses incontournables à faire à Dacca

avatar

Vous partez en Asie du Sud et plus particulièrement au Bangladesh ? Voici notre liste des choses incontournables à faire pour visiter Dacca !

Capitale, plus grande ville et centre économique, culturel et politique du Bangladesh, Dacca est l’une des 15 plus grandes villes du monde (13ème rang), vaste agglomération abritant 17 millions de personnes. Le Bangladesh, un des pays ayant la plus forte densité de population au monde, réunit 160 millions d’habitants sur un territoire équivalent au quart de la France Métropolitaine (143 998 km²). Et c’est un pays souvent boudé des touristes, qui privilégient l’Inde, le Myanmar et la Thaïlande.

Fondée au 10ème siècle et capitale du Bengale de 1608 à 1704, Dacca s’étend sur 306,38 km² (3 fois la taille de Paris), et est la capitale du pays depuis la sécession d’avec le Pakistan Oriental, en 1971. La ville est située sur la rive gauche de la rivière Buriganga, un bras de la rivière Dhaleswari.

Vous ne savez que faire à Dacca ? La ville regorge d’activités à faire et de sites incontournables à voir pour visiter Dacca. Voici notre liste – non-exhaustive – des choses à voir à Dacca.

1. Les bazars de la vieille ville

Souvent décrite comme chaotique et surpeuplée, la ville de Dacca est une fourmilière géante à ciel ouvert : se balader dans les rues du centre historique permet d’en prendre la mesure : embouteillages de rikshaws et de tuk-tuks, cela bouchonne même à pied car il y a du monde absolument partout. Si vous êtes agoraphobe, n’allez pas visiter Dacca. Dans la vieille ville, les bazars sont incontournables : vous y trouverez un « joyeux bordel » où se mélangent les petites échoppes de vêtements, bijoux, étals de fruits et légumes, bracelets et autres objets de souvenirs colorés.

2. Le fort de Lalbagh

Fort de Lalbagh, Dacca

Crédit photo : Flickr – Minhas Kamal

Le fort de Lalbagh est un fort Moghol datant du 17ème siècle (1678) et situé dans la vieille ville. Construit sous l’impulsion du prince Muhammad Aza, il ne fut jamais terminé. Le fort Lalbagh est entouré d’un domaine de 7 hectares, avec une mosquée, le mausolée de Para Bibi et les vestiges d’une ancienne muraille. Les archéologues ont découvert sur le site 26 ou 27 ruines de bâtiments qui servaient autrefois à alimenter en eau les jardins et les fontaines. Le fort a également servi de prison.

3. Le zoo national du Bangladesh

Que faire à Dacca ? La ville est souvent boudée des voyageurs, qui déplorent une faible quantité de choses à faire à Dacca. Pourtant, voici un incontournable à faire pour visiter Dacca : le zoo national du Bangladesh. Situé à Mirpur (un secteur de Dacca), le zoo abrite de nombreux animaux endémiques et non-natifs, avec au total 2 150 animaux de 134 espèces différentes. Vous pourrez y voir des guépards, des rhinocéros, des ours noirs, des singes divers, des tigres du Bengale, des crocodiles, des serpents, d’innombrables oiseaux, etc. Fondé en 1974, ce zoo de 75 hectares attire plus de 10 000 visiteurs par jour et près de 4 millions de personnes par an.

4. Le musée national du Bangladesh

Musée national du Bangladesh, Dacca

Crédit photo : Flickr – Shadman Samee

Faire un musée pour visiter Dacca ? S’il n’y en avait qu’un à faire, on retiendrait le musée national : ouvert au public en 1913, il abrite des expositions dédiées à l’histoire, aux civilisations mondiales, à l’archéologie, à l’ethnologie, à l’art contemporain et aux arts classiques. De nombreuses sculptures hindoues et bouddhistes en pierre et en bois, en métal ou en or pourront être observées à travers 44 salles. Le musée expose des œuvres et des objets allant de la Préhistoire jusqu’à l’art moderne. Découvrez, entre autre, les œuvres de Zainul Abedin, qui représentent et commémorent la misère et la famine qui ont frappé le Bangladesh après l’accession à son indépendance.

5. Le Palais Ahsan Manzil

Surnommé le « Palais rose » pour la couleur de ses murs, Ahsan Manzil était le palais résidentiel d’une riche famille Nawab de Dhaka. Construit entre 1859 et 1872 sur les rives de la rivière Buriganga, c’est aujourd’hui un musée national. Vous ne savez plus que faire à Dacca ? Passez par ce palais, qui figure parmi les immanquables de la ville.

6. Dhakeshwari Temple

Envie de visiter Dacca et ses trésors historiques ? Le Dhakeshwari Temple est un édifice hindou construit au 12ème siècle. Détenu par l’État, il est le centre hindou le plus important du pays depuis la destruction, en 1971, du temple Ramna Kali Mandir.

7. La cuisine Bangladaise

Comment venir visiter Dacca sans goûter à ses charmes culinaires ? On dit souvent que la cuisine en Asie est délicieuse : ce n’est pas qu’un mythe. Les plats bengalis sont fins, savoureux et bon marché : ne manquez pas l’incontournable « tehari dhakai yathirai » , un plat épicé composé de riz et de bœuf. Goûtez aussi aux currys ! Les plats comportent de multiples épices, des œufs, pommes de terre, tomates et aubergines. Le dal – une légumineuse de type lentilles – est le deuxième aliment le plus consommé après le riz au Bangladesh ! Les plats principaux sont le pabda (stromateidae), rui (rohu), pangash (poisson-chat pangas), chitol (poisson-couteau ocellé), magur (silure grenouille), bhetki (barramundi) et tilapia.

8. L’église arménienne de Dacca

Eglise arménienne de Dacca

Crédit photo : Flickr – David Stanley

Vous ne savez que faire après s’être « cassé le ventre » dans les restaurants et bazaars ? Visiter l’église arménienne, classée au patrimoine national du Bangladesh ! D’obédience chrétienne orthodoxe, elle se situe dans le quartier d’Armanitola, dans la vieille ville. Construit en 1781, le bâtiment prouve la forte présence arménienne dans la région entre les 17ème et 18ème siècles. La communauté arménienne ayant fui la ville, l’église est aujourd’hui moins un lieu de culte qu’un musée.

9. Hussaini Dalan

Hussaini Dalan, Dacca

Crédit photo : Flickr – David Stanley

Initialement édifié au 17ème siècle sous l’empire Moghol, le Hussaini Dalan fut la maison de l’imam de la communauté chiite de Dacca : c’était le lieu où avaient lieu les majlis (sorte d’assemblée législative) et les rassemblements du mouharram (premier mois du calendrier musulman, l’un des quatre mois sacrés de l’islam). Endommagé par le séisme de 1897, le bâtiment fut rénové et est aujourd’hui coiffé d’un toit plat, dominant un mélange d’architectures mongole et britannique. La nuit, les lumières de Dacca enluminent les façades et dessinent son ombre dans le plan d’eau qui lui est attenant.

10. Ramna Park

Juste à l’est de l’université de Dacca, se trouve un écrin de verdure avec son lac homonyme où l’on peut vouloir aller pour se ressourcer et fuir l’agitation permanente du centre-ville : le Parc Ramna, avec Shikha Chirantony, le monument sur lequel frétille la flamme éternelle, et qui symbolise l’immortalité de la nation bangladaise. Plusieurs milliers de personnes s’y rendent chaque jour. Du coup, pour trouver un lieu désert, on passera ! Néanmoins, on peut aller y flâner tôt le matin ou en fin d’après-midi et se balader au milieu de diverses espèces d’arbres, ce sera toujours mieux que d’humer les hydrocarbures des grands boulevards !

Comment se rendre à Dacca ?

Comment venir pour visiter Dacca ? L’aéroport de Dacca se situe à 17 kilomètres de la ville mais il n’y a pas de vol direct entre le Bangladesh et la France : il faudra donc faire une escale dans les Émirats Arabes Unis, en Thaïlande, en Inde ou à Singapour. Attention, les contrôles de sécurité à Dacca sont très stricts. Quelle que soit votre ville de départ, pensez à jeter un oeil au site de notre partenaire Skyscanner qui vous permettra d’obtenir un vol au meilleur prix.

Où se loger à Dacca ?

Ramna, Banani, Old Dacca ou Babu Bazaar sont des idées de quartiers où se loger à Dacca. Ramna est un quartier plutôt peuplé d’expatriés, très prisé et donc assez cher. Banani quand à lui, est un quartier huppé tandis que Babu Bazaar, plus populaire, permet de s’immerger dans la société bangladaise et de dormir à Dacca comme les locaux natifs. De l’offre hôtelière répertoriée sur ce comparateur d’hôtels au couch-surfing jusqu’aux plateformes locatives, Dacca bénéficie d’un large spectre en termes de logements : il ne vous reste plus qu’à choisir en fonction de votre budget !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire