×
Mot de passe oublié ?

Les vestiges abandonnés des Jeux Olympiques de Sarajevo

Comparez et trouvez vos activités voyage
Les vestiges abandonnés des Jeux Olympiques de Sarajevo

Le village des Jeux Olympiques de Sarajevo a été abandonné et se compose aujourd’hui de belles ruines

En 1984, les tout premiers Jeux olympiques d’hiver organisés dans un État communiste ont eu lieu dans la remarquable ville de Sarajevo, alors une métropole en plein essor dans la nation hôte aujourd’hui disparue (la Yougoslavie), et à présent la capitale moderne de la Bosnie-Herzégovine.

À l’époque, un nombre record de 49 pays ont pris part aux Jeux olympiques d’hiver de 1984. Des dizaines de milliers de spectateurs couvrant le mont Trebević applaudissaient les courageux athlètes de bobsleigh (les bobeurs) et de luge (les lugeurs), alors qu’ils dévalaient la piste de 1,3 km à une vitesse allant jusqu’à plus de 100 km/h dans des conditions venteuses enneigées.

A lire aussi : Les monuments oubliés de l’ex-Yougoslavie

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Nate Robert – Yomadic.com

Celle qui fut un jour la fierté des Jeux olympiques d’hiver de Sarajevo, la piste de bobsleigh est depuis tombée en ruine après avoir été victime d’actions militaires.

La piste en béton de 1300 mètres a été achevée en 1982 et comportait un total de 13 virages à prendre pour les lugeurs en compétition. Les travaux publics coûteux payés par le pays pour les événements autour du site pendant les Jeux olympiques ont recueilli des foules énormes. La piste a pu être réutilisée lors des compétitions de Coupe du Monde pendant les années qui ont suivi les Jeux d’hiver et tout laissait croire que la longue piste continuerait à rapporter de l’argent. Malheureusement, quand les guerres de Yougoslavie ont débuté en 1991, la piste, comme le reste du pays, se trouva mêlé aux combats. Les virages courbés ont été utilisés comme positions défensives des forces bosniaques, et l’ensemble de la piste a été criblée de trous de balles et autres plaies.

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Nate Robert – Yomadic.com

En 1992, seulement huit ans après les Jeux olympiques d’hiver très pacifiques, la ville de Sarajevo est devenue victime du plus long siège militaire de l’histoire moderne. Sarajevo a été coupée du monde et implacablement bombardée par les forces qui avaient dépassé les collines qui entourent la ville. Les habitants avaient peu de chance de s’en sortir, et plus de 5 000 civils ont été tués par des roquettes et des mortiers provenant d’au-dessus et des tireurs embusqués dans les rues du centre-ville de Sarajevo. Les pistes olympiques sont devenues des champs de la mort, et les téléspectateurs du monde entier ont de nouveau été focalisés sur Sarajevo. Cette fois, bobsleigh et patinage artistique ont été remplacés par un spectacle difficile de mort et de destruction, retransmis au public à travers le monde, télécommande à la main.

Aujourd’hui, le site olympique du Mont Trebević est totalement abandonné. La piste est toujours un lieu de prédilection pour les artistes et graffeurs locaux qui ont décoré des pans entiers de la piste incurvée. La piste de bobsleigh nous rappelle le passé prospère de la ville de Sarajevo. D’ailleurs, depuis là-haut, on peut admirer la capitale bosniaque en contrebas.

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Nate Robert – Yomadic.com

La piste se trouve sur le Trebević, une montagne qui surplombe Sarajevo, juste au sud-est de la ville. Ne vous promenez pas autour seul ou sans un local qui connaît parfaitement l’endroit : il y a encore beaucoup de mines non explosées qui jonchent la colline. Voici une carte pour savoir où se trouve la piste de bobsleigh :

Cliquez sur « plus d’option » pour voir le trajet exact. Aucun transport en commun n’est disponible pour s’y rendre. Si vous avez votre propre moyen de transport, le lieu est à environ vingt minutes de route du centre-ville de Sarajevo. Sans votre propre voiture, vous devez vous organiser avec un chauffeur de taxi local pour vous y emmener et vous ramener, ou vous pouvez toujours louer votre propre véhicule pour la journée. Des agences proposent des visites guidées pour une vingtaine d’euros, mais il a beaucoup de monde… L’idéal est d’organiser ça avec un local en qui vous avez confiance.

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Nate Robert – Yomadic.com

Les comparaisons avec la ville de Sotchi sont inévitables. Cependant, Sarajevo aurait pu être différente. Après les Jeux olympiques d’hiver de 1984, le site de bobsleigh et de luge de Sarajevo est resté populaire et pleinement opérationnel. Sans la guerre qui a éclaté ici, la piste et le mont Trebević seraient très différents aujourd’hui. Malheureusement, le siège de Sarajevo a relégué au second plan les 16ème Jeux olympiques d’hiver. Verrons-nous les sites olympiques de Sotchi dans le même état d’ici trente ans ? Il se pourrait bien que cela arrive avant. (NDLR : c’est arrivé avant)

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Nate Robert – Yomadic.com

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Nate Robert – Yomadic.com

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Nate Robert – Yomadic.com

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Flickr – Lazhar Neftien

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Wikimedia – Julian Nitzsche

Piste de bobsleigh abandonnée de Sarajevo, Mont Trebevic, Bosnie

Nate Robert – Yomadic.com

Avez-vous visité le site olympique de Sarajevo en Bosnie ? Que pensez-vous de tout cela ?

Sources : yomadic.com, Atlas Obscura, Wikipedia

A voir aussi dans la rubrique Explorer le monde
A voir aussi dans la rubrique Jeux Olympiques
Répondre
  1. Merci pour cet article vraiment intéressant, qui dépeint très bien la triste réalité…

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi