Dans quel quartier loger à Sarajevo ?

Dans quel quartier loger à Sarajevo ?

Vous partez visiter la Bosnie-Herzégovine, l’incontournable des Balkans, voici quels sont les quartiers où dormir à Sarajevo !

Plus grande ville et capitale de la Bosnie-Herzégovine, Sarajevo est une étape obligatoire pour tout visiteur en itinérance dans les Balkans. Plusieurs fois et sévèrement meurtrie par les guerres, Sarajevo fut en effet à maintes reprises le théâtre funeste de conflits qui embrasèrent le monde ou l’Europe, et dont la population paya un lourd tribut.

Le siège de Sarajevo (1992-1996) s’acheva dans le sang il y a 22 ans et pourtant, les ravages – et réparations de fortune – en sont encore bien visibles dans les rues de la ville (éclats de balles et d’obus sur les façades). D’une population d’avant-guerre d’environ 500 000 habitants, la ville est passée à 250 000 habitants, 395 133 personnes en 2013. Aujourd’hui, l’aire urbaine compte 688 437 âmes au total. Trouver un logement à Sarajevo sera facile et bon marché : la ville, désormais pacifiée et sûre, renaît de ses cendres, affiche une croissance économique prospère et son offre d’hébergement est abondante.

Entourée de forêts et de montagnes, et traversée par la rivière Miljacka, une atmosphère hospitalière et décontractée flotte désormais sur Sarajevo. Sarajevo s’étire d’ouest en est au fond d’une vallée entre des collines qui la dominent de 500 mètres d’altitude. Où se loger à Sarajevo, carrefour des cultures ? Voici une question qui trouvera facilement réponse : voici notre présentation des quartiers où dormir à Sarajevo.

Le Baščaršija

Loger dans le quartier Bascarsija à Sarajevo

Crédit photo: Flickr – Vojtech Holoubek

Quartier piétonnier datant du 15ème siècle – à l’époque ottomane -, le Baščaršija – quartier turc – offre un décor particulier en Europe : l’impression de se trouver soudainement en Orient, au milieu de mosquées médiévales, entre passé et présent (l’islam ici, hérité des Ottomans, y est bien plus tolérant et ouvert qu’au Moyen-Orient sunnite et chiite). C’est là qu’il faut se loger à Sarajevo si vous souhaitez rayonner dans la vieille ville et trouver des logements pas chers : de nombreux hôtels et auberges de jeunesse y sont disséminées. De surcroît, boire un café, une bière ou savourer un repas sur l’une des innombrables terrasses du quartier est un voyage en soi-même, invitant à la poésie, au voyage, au recueillement (comment ce lieu si paisible a-t-il pu être un horrible charnier « avant-hier » ?).

Vous ne pourrez pas louper les monuments les plus authentiques de la ville : la bibliothèque nationale, la fontaine de Sebilj, le marché aux étoffes (Bezistan), la tour de l’horloge (Saat Kula). Ne manquez pas non plus le musée de Sarajevo, où fut assassiné l’archiduc François Ferdinand d’Autriche le 28 juin 1914, mettant le feu aux poudres de la Première Guerre Mondiale. L’architecture du Baščaršija est elle aussi pittoresque, faite de maisons turques en bois et en pierres. Dommage que ce quartier soit si touristique ! D’ailleurs, éviter les boutiques à souvenirs, nombreuses, du quartier : vous paierez le prix fort juste parce que vous êtes touriste.

 Centar

Loger Dans Le Centre à Sarajevo

Crédit photo: Flickr – G Travels

Plus à l’ouest, se trouve le centre-ville de Sarajevo, érigé entre la vieille ville et sa partie moderne. Vous y trouverez les bâtiments officiels des institutions politiques du pays, des bâtisses de l’époque austro-hongroise ainsi que toute infrastructure de nos époque contemporaine où se divertissent les Sarajéviens et touristes : bars, restaurants, cinémas, discothèques, musées, centres commerciaux, boutiques raffinées et grandes enseignes multinationales.

Par ailleurs, de nombreux parcs parsèment le quartier moderne. Dans le centre, faites un tour au musée d’art moderne, sur les rives de la Miljacka, et profitez des espaces verts au nord du centre : Veliki Park, Mali Park ou le Koševo. C’est un quartier idéal où se loger à Sarajevo, surtout si vous souhaitez vous éloigner des hordes de touristes zonant dans le quartier turc, ou arpenter les pentes des quartiers adjacents à flanc de colline, de parts et d’autres de la rivière, prendre de la hauteur et profiter de superbes vues sur la ville.

Crédit photo principale : Pixabay – Mirzacausevic

A voir aussi dans la rubrique Où loger, trouver un hôtel, un appartement

Je suis un passionné de voyage, d’écriture et de musique. J’aime écrire des livres, atterrir dans un pays inconnu, Brassens, la bière, les chats, le jazz et les coquillettes. Je mets un point d’honneur à chercher pour vous les meilleures informations pour sublimer vos voyages. Une question sur une destination, une visite, un bon plan ? J’y réponds dans les commentaires.

Devenir contributeur
Répondre

Laisser un commentaire

A voir aussi
Organiser ses activités sur place