Trousse de secours en voyage : tout ce qu’il faut prendre

avatar

Quel est le kit de survie d’un voyage réussi ? Voici ce qu’il faut mettre dans sa trousse à pharmacie en voyage !

Pour partir sereinement à l’étranger, il est fortement recommandé d’emporter dans son sac une trousse de secours afin de pouvoir faire face à tout problème éventuel (accident, rapatriement, maladie, etc.). En effet, la Sécurité Sociale n’est pas d’aussi bonne qualité dans tous les pays qu’en France. Plusieurs documents sont à prendre impérativement avec son passeport et le billet d’avion : la carte vitale, sa carte européenne d’assurance maladie – si vous voyager en Union Européenne – et sa carte de tiers-payant, le tout pour éviter d’avoir à avancer les dépenses de soins en cas de problème.

Mais on peut toujours se retrouver en position inconfortable sans nécessiter l’intervention médicale. Un pied sur un oursin, un petit bobo suite à une mauvaise chute, un mal de crâne, une insolation, une maladie bénigne et hop, comment se soigner ? Voici l’essentiel à inclure dans sa trousse à pharmacie pour partir tranquillement.

Comment faire sa trousse de secours ?

Accumuler tous les produits prophylactiques nécessaires d’un long voyage, ça prend de la place. La règle d’or numéro 1 consiste à retirer tous les produits et médicaments de leur boîte en carton.

Ensuite, scotchez ou fixez un élastique pour chaque produit à sa notice et regroupez-les par fonctionnalité (douleurs, dermatologie, infection, digestion, etc.).

De cette manière, en cas de problème où il faut agir vite, vous saurez de suite où cherchez vos produits.

Trousse de secours pour le voyage

Crédit photo: Pixabay – stevepb

Mettez tous ces produits et médicaments de la trousse de secours dans des sachets ZIP, type sacs à congélation. Ils ont l’avantage d’être flexibles et de passer dans les aéroports.

Lors d’un voyage aux Philippines, je suis personnellement tombé de mon scooter dans un virage. Si j’avais eu à ma disposition l’essentiel de la trousse à pharmacie en voyage, j’aurais peut-être pu nettoyer et désinfecter aussitôt les plaies avant de mettre des pansements. Au lieu de cela, j’ai dû me soigner quelques jours plus tard aux antibiotiques car mes plaies s’étaient infectées.

Ne faites pas comme moi : prévoyez ce qu’il faut dans votre trousse de secours !

Les produits indispensables

Parmi les immanquables de sa trousse de secours, on cite en premier lieu les accessoires de base :

  • Cotons tige,
  • Compresses,
  • Hémostatique (souvent vendues en compresses, sont efficaces pour stopper les saignements mineurs),
  • Pansements,
  • Bandes adhésives,
  • Pince à épiler,
  • Pince à tiques,
  • Mouchoirs jetables,
  • Paire de petits ciseaux,
  • Un filtre à eau (« lifestraw ») pour filtrer une eau non potable,
  • Thermomètre,
  • Antiseptique (en spray ou en lingettes),
  • Bétadine (en gel).

Cette panoplie devrait déjà prémunir contre un certain nombre de risques liés au voyage (accidents, blessures, etc.).

Les produits antibactériens

Comment éviter l’infection d’une plaie ou contenir une blessure qui commence à saigner beaucoup ? Commencer tout d’abord par la laver, puis par la désinfecter tous les deux jours. Pour cela, utiliser :

  • Savon de Marseille,
  • Désinfectant et cicatrisant,
  • Crème de type « homéoplasmine » (très efficace pour cicatriser),
  • Dosettes de sérum physiologique,
  • Pommade pour brûlures.

Il reste de la place dans votre trousse de secours ? Cela tombe bien, car notre liste de courses à la pharmacie n’est pas terminée.

Trousse de secours pour le voyage

Crédit photo: Flickr – DLG Images

La trousse de secours en dermatologie

En vacances dans les pays chauds et l’été, il faut bien entendu se protéger la peau du soleil. Ainsi, une protection solaire est indispensable. Je l’oublie parfois et je fais souvent les frais pendant deux ou trois jours de coups de soleil désagréables. Pour ne pas faire comme moi, prenez :

  • Une crème solaire,
  • Un après-soleil,
  • De la Biafine.

Voici d’autres produits s’avérant utiles selon les problèmes rencontrés :

  • Pansements spéciaux pour ampoules,
  • Anti-histaminique (en cas d’allergie ou de mal des transports),
  • Pommade pour boutons de fièvre.

Digestion, douleurs et fièvre

Si vous souffrez régulièrement de maux de tête ou avez des problèmes de digestion, partir à l’étranger peut aggraver les troubles (normes d’hygiène différentes, spécialités culinaires inhabituelles, etc.). Egalement, il arrive d’attraper froid à cause des décalages de température dus à l’air conditionné dans les avions, ou les clims dans la chambre d’hôtel. Voici que prévoir :

  • Antiseptique intestinal (Smecta, Spasfon),
  • Anti-diarrhéique (Diarrhées sévères : Zithromax / Diarrhrées : Immodium),
  • Laxatif (en cas de constipation),
  • Médicaments anti-nausées, anti vomissement : Vogalène,
  • Anti-inflammatoires antalgique (pour atténuer la douleur) : Dafalgan,
  • Anti-inflammatoire analgésique : Ibuprofène,
  • Respimer netiflow pour l’irrigation nasale,
  • Antispasmodique,
  • Anti-acide et reflux,
  • Aspirine,
  • Paracétamol,
  • Efferalgan ou codéine,
  • Amoxicilline (antibiotiques),
  • Une lotion bain de bouche (en cas de douleur aux gencives et aux dents).

Trousse de secours : piqûres et morsures

Quand on voyage dans des pays tropicaux, on va souvent dans des zones impaludées ou dans des régions où le venin des animaux peut être dangereux – sans bien-sûr être létal – (jungle, forêt tropicale, mer et océan, désert, etc.). Voici ce qu’il faut emporter dans ce cas :

  • Répulsif à moustiques,
  • Anti-démangeaisons : diprosone,
  • Médicament antipaludique,
  • Aspire-venin.

Trousse à pharmacie en voyage : le sommeil

Bien dormir en voyage, c’est fondamental. Alors si l’on a des troubles du sommeil, que l’on dort comme les chats (facilement réveillé), on peut s’aider de quelques produits :

  • Masque de nuit,
  • Somnifères,
  • Boules Quies (très utile pour dormir dans les grandes villes).

Contraception et hygiène

Il semble inutile de préciser ici les moyens de contraceptions tant ils paraissent évidents, surtout si vous partez en couple. Pensez à emporter des préservatifs ou des pilules contraceptives. En voyage en mode baroudeur, si l’on choisit de vivre dans la nature sans aller dans les hôtels et campings, on n’a pas toujours la possibilité de prendre une douche quand on veut. Parce qu’il n’y en a ni sur la plage, ni dans le champ, ni dans la tente, encore moins dans la voiture où l’on dort… Voici l’essentiel à emporter dans ce cas :

  • Des lingettes pour bébé,
  • Du déodorant,
  • Du savon et de l’eau (pour une toilette intime de fortune),
  • Les produits d’hygiène corporelle habituelle (dentifrice, brosse à dents, etc.).

Et bien entendu, vérifiez quelques semaines avant de partir que vos vaccins sont à jour et prenez connaissance des normes et risques sanitaires du pays dans lequel vous allez.

Crédit photo principale : Flickr – Dave Dugdale

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire