Les 10 meilleurs safaris à faire en Namibie

avatar
Réservez un safari en Namibie

Vous rêvez de l’Afrique et de sa faune si particulière ? Nous avons sélectionné pour vous les 10 meilleurs safaris en Namibie.

Visiter la Namibie, c’est visiter un immense pays d’Afrique du Sud-ouest, très peu peuplé. Entre les déserts de Namib et du Kalahari, la partie habitée s’étend sur un plateau central qui culmine à 2 600 m. Au Nord-est, l’Okavango, « le fleuve qui ne trouve jamais la mer », arrose des plaines fertiles et un vaste espace boisé. La faune de cette région y est particulièrement riche. Les occasions de safari sont très nombreuses en Namibie et prennent les formes les plus diverses : en camping, à pied, à vélo, à cheval, en voiture ou en avion.

Suivez le guide, à la découverte des meilleurs safaris en Namibie !

À lire aussi :
Les 12 plus beaux endroits à visiter en Namibie
Les 7 meilleurs safaris à faire en Zambie
Les 14 plus beaux safaris du monde
15 réserves africaines où faire un safari inoubliable

1. Etosha

Groupe d'animaux sauvages pendant un safari à Etosha

Crédit Photo : Shutterstock / paula french

La meilleure période pour y aller : avril à septembre
Le plus : on peut y voir quatre des « Big 5 », à savoir lions, éléphants, léopards et surtout le rhinocéros noir, dont l’espèce est menacée?

Etosha, au nord du pays, est classé parmi les meilleurs safaris en Namibie mais aussi en Afrique. C’est l’un des rares endroits où il n’est pas nécessaire de chercher longtemps le meilleur spot d’observation. Il suffit de s’arrêter près d’un point d’eau et d’attendre que les animaux viennent s’abreuver. Le paysage aride permet de les observer de très loin.

La diversité de la faune est un autre atout d’Etosha, qui compte 114 espèces de mammifères et une multitude d’oiseaux, de reptiles et d’amphibiens.

2. Damaraland

Antilope au loin, coucher de soleil à Damaraland, Namibie

Crédit Photo : Shutterstock / ArCaLu

La meilleure période pour y aller : toute l’année
Le plus : les formations géologiques surprenantes et une superbe collection de peintures rupestres.

Dans l’immense région que constitue le Damaraland, entre la Côte des Squelettes et le Parc d’Etosha, un safari en Namibie en ces lieux est une occasion unique de voir les éléphants et les rhinocéros noirs, en dehors des limites d’une réserve. Les plateaux broussailleux sont traversés par des rivières et des lacs, qui créent des poches de verdure, où les animaux s’ébattent en liberté.

Prévoyez deux ou trois jours dans cette région, pour bien profiter de la faune. Si vous êtes un(e) alpiniste chevronné(e), vous pourrez même tenter l’ascension du Spitzkoppe, la plus difficile du pays.

3. Khaudum National Park

Eléphants à Khaudum National Park, à la frontière entre la Namibie et le Botswana

Crédit Photo : Shutterstock / Radek Borovka

La meilleure période pour y aller : la saison sèche, de juin à octobre
Le plus : sa faible fréquentation.

Ce parc très sauvage, parfait pour un safari en Namibie, est peu visité. Il se trouve au Nord-est du Pays, à la frontière avec le Botwana. Avec une moyenne de 3 000 visiteurs par an, vous êtes certain(e) de voir plus d’animaux que d’humains ! Il est d’ailleurs recommandé de ne pas partir seul(e) et d’y aller avec au moins deux 4×4.

Si la faune y est abondante – éléphants surtout, mais aussi antilopes, zèbres, chiens sauvages, et même quelques léopards – elle est parfois difficile à observer. En effet, dans cette région, la végétation est très dense et il est préférable de faire appel à un pisteur, qui saura trouver les bons endroits.

4. Plateau du Waterberg

Lionceaux au Plateau du Waterberg

Crédit Photo : Shutterstock / Christopher Salerno

La meilleure période pour y aller : de mai à septembre
Le plus : le contraste entre la verdure et la roche rouge.

Poursuivons notre classement des meilleurs safaris en Namibie avec Waterberg. Situé à mi-chemin entre le parc d’Etosha et la capitale, Windhoek, le plateau du Waterberg offre une parenthèse inattendue dans le paysage namibien. Ce plateau de falaises rouges s’élève à 150 m au-dessus de la plaine. Les roches absorbent l’humidité et la rejettent ensuite, sous forme d’écoulement, vers la plaine. Celle-ci se couvre ainsi de prairies et de forêts, créant une sorte d’oasis dans le désert environnant. Une faune sauvage très diversifiée y a élu domicile, dont des espèces très rares. L’accès difficile au plateau a d’ailleurs permis d’y installer des spécimens en danger, pour les protéger de leurs prédateurs.

Les réserves locales organisent des safaris en 4×4, seul moyen d’accès au plateau. Là, vous pourrez voir de curieuses antilopes : les antilopes cheval, ou l’hippotrague noir et rouan. Dans cette région, vous pourrez également visiter deux centres de conservation des animaux. Le Cheetah Conservation Fund lutte pour la survie des guépards tandis que la fondation AfriCat œuvre pour la cohabitation hommes/carnivores.

5. Cape Cross

Portrait du phoque à fourrure de Brown, Arctocephalus pusillus, à Cape Cross

Crédit Photo : Shutterstock / Artush

La meilleure période pour y aller : d’avril à novembre
Le plus : plus forte concentration d’otaries à fourrure.

Le Cap Cross, à cinq heures de route à l’ouest de Windhoek, est un véritable réservoir d’otaries à fourrure. Songez qu’en décembre, au moment ou les femelles mettent bas, ce sont environ 100 000 individus qui occupent ce petit espace. Les plages, les rochers, et même le bord de l’océan sont alors pratiquement noirs. L’odeur dégagée par ces charmants pinnipèdes et celle de leurs excréments est particulièrement forte, voire incommodante. Vous pouvez les observer à n’importe quel moment de l’année, en nombre un peu moins important. Des barrières sont spécialement aménagées pour votre confort et le leur.

Il est d’ailleurs préférable de ne pas s’approcher, elles peuvent être féroces si elles se sentent en danger. Peut-être apercevrez-vous aussi quelques-uns de leurs prédateurs, comme le chacal ou la hyène. Somme toute, si vous cherchez parmi un safari en Namibie insolite, rendez-vous à Cape Cross !

6. Côte Skeleton

Chacal sur la plage, côte Skeleton, Namibie

Crédit Photo : Shutterstock / Jiri Haureljuk

La meilleure période pour y aller : toute l’année
Le plus : les mammifères aussi bien terrestres que marins

La côte des Squelettes est nommée ainsi, à cause des nombreux naufrages qui ont eu lieu sur cette langue de sable inhospitalière, bordée de dunes sur 500 km. La présence de carcasses de baleines et de phoques, tués par les chasseurs, ajoute encore une raison à cette appellation. Située au sud de Cape Cross, elle est divisée en deux parties, dont l’une, au nord, est inaccessible aux véhicules, à cause des sables mouvants. On peut s’y rendre en avion cependant.

Dans la partie sud, vous devriez rencontrer la gazelle springbok ou l’oryx gazelle, et de nombreux autres mammifères terrestres. Sans oublier une multitude d’oiseaux, ainsi que des baleines et des dauphins, que vous pourrez voir s’ébattre.

7. Désert de Kalahari

Lion dans le désert de Kalahari en Namibie

Crédit Photo : Shutterstock / 2020 Photography

La meilleure période pour y aller : d’octobre à mai, car il peut geler entre juin et septembre.
Le plus : la variété de la flore.

Ce désert mythique occupe une vaste zone au Sud-est du pays et s’étend également sur les pays voisins du Botswana et d’Afrique du Sud. Vous trouverez d’ailleurs des sorties safaris qui se font à cheval sur les deux ou trois pays. Le paysage de dunes rouges est d’une beauté saisissante. Il n’est pas tout à fait désertique, cependant, car il y pleut régulièrement et cela alimente une savane, qui prend parfois des aspects argentés. Ce phénomène est dû à l’esparto, graminée plumeuse.

Si vous avez la chance d’être accompagné(e) par un Bochiman pendant votre safari en Namibie, vous aurez plus de chances d’apercevoir des suricates, mais aussi les habituels lions, gazelles et antilopes, dont le grand koudou.

8. Palmwag

Zèbre sur le territoire de Palmwag, Namibie

Crédit Photo : Shutterstock / 2630ben

La meilleure période pour y aller : à tout moment de l’année, avec une préférence pour la période qui va de mai à octobre.
Le plus : la possibilité de participer à un « rhino tracking« .

Entre la Skeleton Coast et le Damaraland, le territoire du Palmwag est une réserve de 400 000 hectares. Il s’agit d’une concession privée, gérée conjointement avec le Ministère de l’Environnement et du Tourisme de Namibie. Il est possible de l’explorer en self-drive, après obtention d’un permis, relativement facile à se procurer.

Sur votre route, vous pourrez descendre du véhicule et admirer les nombreux geckos multicolores, ainsi qu’un lézard rouge et bleu. Zèbres et girafes sont souvent au rendez-vous, tout comme les éléphants.

9. Réserve de Daan Viljoen

Animal sauvage dans la réserve de Daan Viljoen, Namibie

Crédit Photo : Shutterstock / Bildagentur Zoonar GmbH

La meilleure période pour y aller : en avril ou entre août et octobre que les conditions.
Le plus : le parc n’a pas d’animaux dangereux, il est donc possible d’y faire des randonnées à pied.

Ce petit parc confidentiel constitue une belle entrée en matière des safaris en Namibie. Il permet de commencer tranquillement la découverte du pays après un long voyage en avion. En effet, il ne se trouve qu’à une vingtaine de kilomètres de la capitale et permet d’observer ses premiers animaux sauvages : antilopes oryx, koudous, gnous, zèbres et toujours une multitude d’oiseaux.

10. Désert de Namib

Antilope devant les dunes du désert de Namib Naukluft

Crédit Photo : Shutterstock / Efimova Anna

La meilleure période pour y aller : entre mai et octobre
Le plus : de sublimes paysages de dunes oranges.

Le Parc national du Namib Naukluft est le plus grand de Namibie. Il est situé à l’ouest de la capitale, entre la côte atlantique et le Grand Escarpement sud-africain. Il occupe une grande partie du désert de Namib. Les montagnes du Naukluft donnent naissance à trois rivières, qui se remplissent à la saison des pluies. Cela permet l’implantation d’une flore et d’une savane qui sont source de nourriture pour des animaux tels que babouins, koudous, lièvres et zèbres de Hartmann. Les trous d’eau qui subsistent en toute saison leur permettent de se désaltérer, ce qui facilite leur observation.

En somme, un safari en Namibie à ne pas manquer !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée