×
Mot de passe oublié ?

Comment fonctionne le Wi-Fi dans l’avion ?

Comparez et trouvez vos activités voyage
Comment fonctionne le Wi-Fi dans l’avion ?

La révolution est en marche dans le domaine de l’aéronautique. Depuis plusieurs années, le Wi-Fi est présent sur certains vols dans le monde. Cette tendance va se développer de plus en plus. Mais sur le plan technique, comment fonctionne le Wi-Fi à bord d’un avion ?

Lorsque vous preniez l’avion, vous avez sans doute entendu l’éternel refrain concernant l’usage prohibé des appareils électroniques pendant le vol. Dans les faits, la situation est un peu plus complexe que ça. Pour preuve, vous pouvez désormais avoir accès à Internet comme si vous étiez chez vous, dans le métro ou dans le train. Incroyable !

Le Wi-Fi dans l’avion, ça fonctionne comment ?

Pour arriver à une telle avancée technologique, du point de vue des consommateurs et des professionnels du secteur, il aura fallu quelques années. Aujourd’hui, deux solutions existent pour mettre en place le Wi-Fi à bord de l’avion.

La première technique consiste à installer des antennes sur le sol qui vont envoyer des données à l’avion en question. Les antennes fonctionnent comme pour le Wi-Fi que vous connaissez déjà sur Terre. Ces antennes sont placées sur l’itinéraire du vol. Ainsi, l’avion passe par un chemin qui est couvert par Internet. Une méthode qui ne demande pas trop d’investissement. Le seul inconvénient de cette solution est que l’accès à Internet n’est possible que pour des liaisons internes. Oui, difficile d’installer des antennes en pleine mer.

antennes, wifi, avion

Crédit photo: Techradar

Pour les vols long-courriers, il existe une deuxième méthode qui consiste à utiliser des satellites de télécommunications. Les frais sont déjà plus conséquents. Les données partent de l’avion, vers les satellites pour ensuite êtres traitées vers le sol. Ici, vous n’avez aucun problème de frontière.

Que vous optiez pour l’une ou l’autre technique, l’avion doit être équipé d’une antenne et des modems pour permettre aux passagers de pouvoir accéder à Internet. Sur les avions, cette antenne se trouve sur le dessus. Regardez bien la prochaine fois, vous pourriez-voir une sorte de petite bosse.

Vidéo de l’installation d’un système satellite sur un Boeing 777 pour l’expérimentation Wifi menée par Air France / KLM avec Panasonic

Peut-on tout faire avec le Wi-Fi aérien ?

Quand on parle de Wi-Fi dans un avion, on ne peut pas espérer (pour le moment) obtenir le même confort qu’au McDonald du coin ou que dans une bibliothèque. Néanmoins, les évolutions sont permanentes. Mais à l’état actuel des choses, l’utilisation du Wi-Fi et ses performances dépendent de plusieurs facteurs.

Le premier est lié au nombre de passagers qui utilisent Internet sur un même vol. Le débit alloué à l’avion est séparé entre tous les utilisateurs. Si bien, que si vous êtes 50 personnes à utiliser Internet, ce sera beaucoup plus lent que si vous êtes seulement 3. Du coup, pour le moment il est difficile d’envisager de regarder des films ou des séries en streaming. Contentez-vous pour le moment d’un tweet, d’un check sur Facebook ou d’un surf aléatoire.

Certaines autres activités comme le chat via Skype ou le Peer-to-peer sont également bloquées notamment du côté des Etats-Unis.

Combien coûte ce Wi-Fi ?

L’utilisation du Wi-Fi peut être facturée de plusieurs manières. Si vous utilisez Internet pour passer des appels, vous devrez alors régler avec votre facture de téléphone traditionnelle. Les prix comme un appel à l’étranger sont alors appliqués.

Pour Internet, vous pouvez souscrire à un forfait à l’heure, au vol ou au mois. Aux Etats-Unis (antennes terrestres), comptez entre 10 et 13 dollars pour utiliser Internet pendant trois heures. Un abonnement mensuel existe au tarif de 30$ pour une utilisation illimitée. Une aubaine pour les hommes d’affaires qui doivent sillonner le pays.

Le Wi-Fi est-il un danger pour les vols en avion ?

La question que l’on pourrait se poser est de savoir si le Wi-Fi n’est pas un danger pour les passagers ou pour les appareils de l’avion. Il est important de rappeler avant toute chose que les appareils électroniques doivent être éteints pendant la phase de décollage et d’atterrissage.

Ensuite, l’installation à bord permet de contenir les signaux les plus puissants qui pourraient gêner les instruments de navigation. L’environnement est donc sécurisé pour éviter que l’utilisation du Wi-Fi ne vienne causer des dommages irréversibles.

Dans le futur ?

Dans le futur, nous pourrions voir le débit accessible augmenter ainsi que les offres se multiplier. Le service évoluera vers une forme connectée qui aura forcément un impact sur le prix des billets d’avion. Les accros aux appareils électroniques ont encore de beaux jours devant eux. Le meilleur est à venir.

Crédit photo principale: SITA

A voir aussi dans la rubrique Administratif
A voir aussi dans la rubrique Avion
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi