Taxe de séjour sur Airbnb : dois-je la collecter ou la payer ?

avatar

La taxe de séjour pour la location saisonnière est désormais exigée par les pouvoirs publics. Mais qui la paie ou la collecte ? L’hôte ? Airbnb ? Le locataire ?

Récemment introduite par les pouvoirs publics, la taxe de séjour est un frais fiscal que peut exiger un État ou une municipalité sur la location de chambres. Les logements entiers (appartements ou studios) ne sont donc pas concernés. Cette taxe de séjour porte aussi selon la localité, le nom de taxe d’hébergement, taxe hôtelière, taxe de vente, taxe locale ou encore taxe touristique.

Le montant de cette taxe n’est pas figé, puisque dépendant de la région, du département, de la ville. Il est donc important de se rapprocher de la représentation fiscale étatique de votre localité afin de vous enquérir du montant exigé comme taxe de séjour.

Taxe de séjour : comment est-elle calculée ?

En dépit du fait que la fixation du montant de la taxe de séjour n’incombe pas à l’hôte, il est nécessaire de savoir comment cette dernière est calculée. Concrètement, cette énième taxe s’applique aux frais relatifs au fonctionnement ou à la bonne tenue du logement loué. Cela peut donc être les frais de ménage ou les frais par voyageur supplémentaire dans le logement. Certaines localités calculent cette taxe de séjour par personne et par nuit.

De plus, toujours selon la localité, il est possible que le logement soit non assujetti à une taxe de séjour au-delà d’un certain nombre de nuits.

Taxe de séjour : dois-je la payer ou la collecter ?

La collecte ou le versement de la taxe de séjour incombent à l’hôte. Dit ainsi, nombreux sont probablement les hôtes prêts à cliquer sur la croix de fermeture de cet onglet de leur navigateur. Toutefois avant de le faire, lisez plutôt cette explication.

Selon les nouveaux statuts de Airbnb introduits le 1er juillet 2018, l’hôte peut soit verser soit collecter la taxe de séjour (et la reverser à Airbnb qui se charge du paiement au fisc). Dans les faits, la taxe n’est pas réglée par l’hôte avec de l’argent issu de sa poche, il ne joue qu’un rôle d’intermédiaire entre la commune où se situe le logement qu’il loue et le locataire saisonnier. Ce rôle n’incombe cependant à l’hôte que s’il en émet le souhait auprès d’Airbnb, puisque la plateforme depuis quelques mois se charge elle-même de collecter et reverser à qui de droit (l’Administration fiscale et au nom du déclarant ou hôte) la taxe de séjour dans 23 000 communes françaises.

Si par contre l’hôte a décidé de collecter lui-même la taxe séjour, il doit impérativement en informer son locataire saisonnier en indiquant le montant de ladite taxe. Il est tout autant possible de demander au locataire saisonnier de régler lui-même la taxe de séjour. Ce que ce dernier peut faire dès son arrivée dans le logement en passant par le centre de résolution sur le site ou l’application Airbnb.

Taxe de séjour : comment savoir qui reverse l’argent au fisc ? (L’hôte ou Airbnb ?)

Comme évoqué plus haut, l’hôte peut collecter la taxe de séjour auprès de son locataire pour la reverser au fisc ou à Airbnb qui la reverse ensuite au nom de l’hôte au fisc. Airbnb peut également se charger lui-même de collecter la taxe et la reverser au fisc. Comment savoir si c’est l’hôte ou Airbnb qui le fait dans votre localité ?

C’est assez simple en fait, puisqu’il suffit simplement de vous rendre sur l’interface de la plateforme et sélectionner votre annonce de location. Après quoi il faudra ouvrir le panneau de gestion de l’annonce puis cliquer sur le menu « législation locale ». S’il y apparaît une section sur la taxe de séjour, cela signifie que Airbnb peut collecter la taxe et la reverser au nom de l’hôte au fisc.

Dans le cas contraire, il est important pour éviter des surprises, de collecter vous-même la taxe de séjour et la reverser à qui de droit.

Taxe de séjour : où et comment la reverser au fisc ?

Il est question tout au long de cet article de reverser la taxe de séjour au fisc (Administration fiscale). Encore faut-il savoir comment la reverser. Tout se passe sur le site dédié de votre commune. Tapez sur votre moteur de recherche « Taxe de séjour » + le nom de votre localité. Selon votre localité, tout est fait pour vous guider au mieux.

Taxe de séjour : ne soyez pas surpris

Avec l’arsenal fiscal qui s’abat sur les plateformes de location de biens immobiliers entre particuliers (Airbnb en tête de proue), il ne faudra absolument pas être surpris de voir drastiquement les tarifs locatifs grimper dès le début de l’année prochaine.

Nous acheminons-nous vers une diminution des revenus générés par les loueurs sur la plateforme ? Ou plutôt vers une reprise des couleurs du secteur hôtelier où il est dorénavant beaucoup moins casse-tête et onéreux de louer une chambre ou une suite ?

Rajoutez votre logement sur Airbnb et/ou Booking !

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire

signature GV
Grotte GV
Savez-vous garder un secret?
On vous dévoile des lieux méconnus à visiter
booking
airbnb