Pripyat, une ville-fantôme célèbre malgré elle

Ukraine: Le guide touristique complet
avatar

Visiter Tchernobyl, la cité abandonnée

Si Pripyat (ou Pripiat) ne vous dit rien, le nom de Tchernobyl sera pour vous un peu plus célèbre. Cette ville était située à 3 km de la centrale nucléaire de Tchernobyl lorsque celle-ci explosa et libéra des éléments radioactifs dans l’air le 26 avril 1986. La zone d’exclusion de 30 km mise en place autour de la centrale fait de Pripyat (entre autres) une ville-fantôme.

Pripyat fut créée en 1970 pour accueillir les ouvriers de l’usine, et n’avait donc que 16 ans lorsqu’on évacua la ville. Son architecture moderne pour l’époque contribue à sa célébrité aujourd’hui. Car aujourd’hui et ce depuis 2010, il est possible de visiter Pripyat et découvrir la ville par son côté le plus calme et le plus angoissant. Ce genre de tourisme, appelé “Tourisme Noir“, est très en vogue actuellement.

tchernobyl

L’idéal étant de se rendre à Kiev lors d’un séjour dans la capitale ukrainienne, et de prendre une journée pour partir explorer Pripyat. Il faut savoir qu’ici la radioactivité est jusqu’à 72 fois supérieure au taux maximal de sécurité, mais y rester seulement quelques heures ne vous contaminera pas. Sachez que des gens sont revenus vivre à Tchernobyl (Pripyat est cependant complètement déserte).

Prenez le temps de bien choisir votre agence pour vous y rendre en toute conformité et n’hésitez pas à prendre une compagnie un peu plus chère (entre 200 et 300€) qui vous garanti une entrée conforme et une visite digne du prix réglé.

Lors de la visite, vous verrez les points les plus intéressants et notamment des endroits immortalisés par le photographe Michael Kötter. Toutes les photos présentes sur cette page sont son oeuvre. Régalez-vous !!

pripyat

pripyat

pripyat

pripyat

pripyat

pripyat

pripyat

pripyat

Chaque jour un bon plan voyage par mail !

pripyat

pripyat

pripyat

Avez-vous visité Tchernobyl ?

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire