Dans quel quartier loger à Potosí ?

avatar
Les meilleurs endroits où loger à Potosí Voir les hébergements

Vous partez en Bolivie, à la découverte de la plus haute ville du monde ? Voici des idées de logements pour savoir où dormir à Potosí !

Située à 4 060 mètres d’altitude, la ville de Potosí est connue pour être la plus haute ville du monde. Elle est à quelques kilomètres du lac Poopó et entourée par la cordillère des Andes. La ville de Potosí est aussi connue pour sa mine d’argent dans la montagne Cerro Rico, un sommet culminant à 4 782 mètres d’altitude. Cette mine est aujourd’hui classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Fondée en 1545 par l’empire espagnol, Potosí a connu de très belles années grâce aux gisements d’argent colossaux provenant du Cerro Rico. Néanmoins, cette richesse a très vite été dilapidée. Plus de 30 000 tonnes d’argent ont été ramassées par les mineurs pendant 500 ans. Les habitants se sont ensuite concentrés sur l’étain, un métal utilisé pour créer du bronze, le zinc et le plomb, aussi présents dans la montagne. Le Cerro Rico menace aujourd’hui de s’effondrer. Outre cet aspect noir de Potosí, les visiteurs aiment s’y arrêter pour ses paysages incroyables, ses maisons coloniales colorées, le couvent de Santa Teresa ou encore la Casa de la Moneda.

Vous venez de réserver votre billet d’avion pour la Bolivie et vous avez prévu de faire un tour par la route de Sucre et la cordillère des Andes ? Voici quelques idées de quartiers où se loger à Potosí.

A lire aussi : Les 7 choses incontournables à faire à Potosí

Le centre historique

Ville de près de 180 000 habitants, Potosí se compose de plusieurs quartiers qui méritent le détour. Parmi eux, on aime le centre historique. C’est à cet endroit que vous allez vous rendre compte que la ville de Potosí ne se limite pas à ses mines d’argent et au Cerro Rico. Avec un logement à Potosí en centre-ville, vous serez à deux pas de la cathédrale. Depuis son sommet, cet édifice néoclassique vous donne accès à une magnifique vue sur toute la ville. Lors de votre promenade dans le centre, vous vous arrêterez sur la place du 10 novembre avant de vous engouffrer dans le Boulevard Paseo et le marché central de la ville.

Concentrez vos recherches dans les quartiers de San Bernardo et San Benito. Il y a de nombreux hôtels à des prix abordables et même des auberges de jeunesse. Dans ce quartier, vous trouverez aussi des pensions et des chambres chez l’habitant à bas prix.

San Clemente

Où se loger à Potosí ? Choisissez le quartier de la gare routière pour des questions pratiques. Le bus est le moyen de transport principal pour se déplacer en Bolivie. En effet, il n’est pas conseillé de voyager en voiture. Un logement à Potosí, dans le quartier de la gare, vous évitera bien des soucis côté transports. Côté train, sachez qu’il faudra être chanceux pour pouvoir venir en train à Potosí depuis la ville de Sucre. Les places se font rare, les gares sont difficiles d’accès et les listes d’attente sont parfois très longues. Si vous avez l’opportunité de réaliser ce trajet en train, vous n’allez pas être déçus. Les paysages qui vous attendent sont à couper le souffle.

San Pedro au Sud

Où dormir à Potosí pour être près du Cerro Rico ? Choisissez un logement dans le quartier de San Pedro. Il y a quelques auberges de jeunesse et des hôtels tout près de l’église San Cristóbal, de la Plaza Arenas et de la RN 1 qui vous donne un accès direct aux mines. Depuis San Pedro, vous aurez aussi accès au musée de Diego Huallpa.

Attention, prenez en compte que ce quartier n’est pas forcément très apprécié de tous les touristes. En effet, les mines d’argent du Cerro Rico ont tué des millions de personnes en 500 ans. Les conditions de travail des enfants sont pointées du doigt et la vie des mineurs est très dure. Aujourd’hui, une majorité de touristes ne visitent plus les mines.

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire

signature GV
Grotte GV
Savez-vous garder un secret?
On vous dévoile des lieux méconnus à visiter