Comment se faire indemniser d’un vol Easyjet annulé ou retardé ?

avatar

Vous avez un vol retardé ou annulé avec Easyjet : découvrez comment vous faire indemniser avec plus de facilité.

Que vous ayez un rendez-vous urgent dans une autre ville ou un séjour de rêve prévu à l’autre bout du monde, rien de pire que des heures d’attentes dans un aéroport. Mais alors quand cette attente se transforme en un vol retardé de plus de 3 heures — ou pire, annulé — on croirait que le monde nous tombe sur la tête.

Mais pas de panique ! Depuis 2004, le Règlement Européen sur le droit des passagers d’Europe vous protège en cas de retard ou d’annulation de vol, de surbooking ou de « refus d’embarquement ». Et, à défaut de récupérer le temps perdu, on peut espérer recevoir une compensation financière de maximum 600 €.

Vous avez prévu de voyager avec Easyjet et souhaitez en savoir plus sur les options qui s’offrent à vous en cas de problème avec votre vol ? On vous en dit plus !

Vol Easyjet retardé ou annulé : vers qui se tourner ?

Aéroport

Billets réservés, valises bouclées, passeport en poche, vous êtes fin prêts pour vous envoler avec Easyjet. C’était sans compter sur la grande désillusion devant le tableau d’affichage : vol retardé, pire…vol annulé !

Si la première interrogation peut être « comment tuer le temps », viennent très vite des préoccupations un peu plus sérieuses et casse-tête : Ai-je dois à une indemnisation ? Quelles sont les démarches à suivre ?
Et, il faut bien l’avouer, les voyageurs sont souvent très mal informés. S’en suivent donc généralement, si vous vous chargez vous-même de la réclamation, de longs moments à batailler avec votre compagnie aérienne qui ne cherchera pas à vous faciliter la tâche.

Pour en finir avec les démarches laborieuses, des heures scotchées au téléphone avec zéro solution à la clé, pensez à passer par un médiateur entre compagnies aériennes et passagers comme Flightright. Finie la frustration ! Vous n’êtes plus seuls face à des informations floues et des interlocuteurs pas du tout coopératifs.

Vous avez dû faire face à un retard ou une annulation de votre vol et souhaitez savoir comment obtenir un remboursement d’easyjet ? Plus besoin de s’en ronger les ongles, Flightright vous informe sur vos droits, met en place des démarches simples et rapides qui feront valoir vos droits et augmente vos chances d’obtenir un dédommagement. Le plus : il n’y a rien à payer si la demande n’aboutit pas.

Que faire en cas de vol retardé ?

Les retards de vols sont fréquents mais, malgré ça, rares sont les voyageurs qui connaissent leurs droits dans ce genre de situation. On vous éclaire !

En cas de vol retardé, n’hésitez pas à :

  • Vous renseigner sur la raison du retard
  • Rassembler des pièces justificatives (tickets de caisse…)
  • Réclamer vos boissons et collations auprès de l’aéroport

N’oubliez surtout pas que les passagers aérien voyageant depuis ou vers l’Union Européenne bénéficient d’un régime spécial en cas de vol retardé : 

  • À partir de 2 heures de retard d’un vol à l’arrivée : les passagers peuvent « bénéficier de prestations de base et de divers services » de la part de la compagnie aérienne.
  • Retard de vol de plus de 3 heures : les passagers peuvent prétendre à une indemnisation pour retard d’avion.

Dans ce dernier cas, la compagnie aérienne doit verser un dédommagement dont le montant est compris entre 250 € et 600 € par personne et calculé en fonction de la distance du vol. Si l’annulation entraîne un report du vol au lendemain, la nuit d’hôtel doit être prise en charge par la compagnie aérienne.

Flightright : ils l’ont testé

Aéroport-Passager

Héloïse, après une mésaventure avec la compagnie aérienne britannique Easyjet, a décidé de faire appel à Flightright. Comme elle, ils sont nombreux à avoir eu recours à la plateforme pour les aider dans leurs démarches. Elle nous raconte.

Quelle a été la cause de votre demande de remboursement ?

La cause de ma demande de remboursement est une annulation tardive de mon vol Toulouse Paris. J’ai été prévenue le jour même quelques heures avant mon vol (j’étais en train de partir à l’aéroport).

Avez-vous contacté Easyjet dans un premier temps ?

Je n’ai pas contacté EasyJet car j’avais eu une mauvaise expérience par le passé avec leur service client. En choisissant de me faire accompagner par un spécialiste, j’ai pu procéder à un échange sans frais de mon billet pour un vol le lendemain : dans un premier temps donc, je n’ai pas pensé à une indemnisation de leur part.

Pourquoi avez-vous choisi de faire appel à un cabinet spécialiste de l’indemnisation ?

Je suis tombée sur une publicité pour Flightright alors… j’ai tenté le coup. Il y avait des incohérences dans le motif de l’annulation de mon vol : d’un côté un problème de personnel au sol, de l’autre un incendie. Aussi et tout comme mon conjoint j’avais dû poser un jour de congé en urgence auprès de mon employeur. Ce sont clairement des jours de congés que j’aurais souhaité utiliser à un autre escient ! D’où ma demande d’indemnité qui visait surtout à compenser ces jours de congés perdus.

Votre expérience avec Flightright en quelques mots ?

Flightright nous tient informés tout au long du dossier. Même si ça prend du temps et que l’on perd parfois espoir, on finit par recevoir le mail qui nous dit qu’on a gagné l’indemnisation ! C’est génial pour les gens qui, comme moi, travaillent beaucoup et n’ont pas le temps de s’occuper des démarches administratives. Et puis on ne paye rien, là est tout le bénéfice !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire