Comment entretenir son Camping-car ?

avatar
Louez votre camping-car près de chez vousVoir les offres

Ce n’est pas compliqué de garder son camping-car en bon état. Voici, étape par étape, comment l’entretenir.

Il est beau mon camping-car. Oui, mais comment le garder ainsi, propre et sécurisé pendant longtemps ? En organisant un entretien régulier. Du moteur aux pneus, en passant par la phase d’hivernage. Generation Voyage vous dit comment bien entretenir son camping-car !

À lire aussi :
Les 10 applications utiles pour voyager en camping-car
La France en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires
Comment protéger son camping-car ?

L’entretien

Mécanique

Crédit photo : Shutterstock / Robert Kneschke


Ravitailler
Commencez par faire le plein. Remplir le réservoir permet d’éviter la condensation dans ce dernier.

Entretenez la mécanique
Outre les révisions préconisées par votre constructeur, il n’est pas nécessaire d’être mécanicien pour vérifier les niveaux (huile, liquide de refroidissement, de frein, lave-vitre). Pour le reste, à vous de voir si vous êtes assez connaisseur pour réaliser l’entretien de votre véhicule. Rien ne vaut le regard d’un spécialiste. Un centre auto ou un garagiste peut réaliser de nombreuses opérations de maintenance courante. Pour le reste, tournez-vous vers un établissement spécialisé dans les campings-cars.

Entretenez la carrosserie
Comme pour tout autre véhicule : de l’eau, un produit respectueux de l’environnement et un peu d’huile de coude ! L’utilisation d’un nettoyeur haute-pression est souvent déconseillée en raison des nombreux endroits d’infiltration possibles. On pense notamment aux grilles d’aération, aux vitres…

De même, attention à ne pas frotter avec le côté vert des éponges et éviter ainsi de rayer le plastique. Une brosse télescopique vous permettra d’atteindre plus facilement les parties hautes. N’oubliez pas le toit, les panneaux solaires, les jantes et passages de roue. Si vous ne disposez pas de la place ou l’équipement pour nettoyer votre véhicule, certaines stations de lavage sont adaptées aux campings-car. La carrosserie n’est pas à négliger.

Purger
Pour se préserver des dégâts du gel, éliminez l’eau présente dans votre réservoir d’eau propre, videz les eaux grises et noires (retirez et nettoyez la cassette). Purgez aussi votre chauffe-eau et même le flexible de douche et les restes d’eau dans les tuyaux. Désinfectez le réservoir d’eau propre et d’eau grise.

Louez un camping-car

Les contrôles à faire sur son camping-car

Contrôle d’étanchéité
Ne le négligez pas. Cette vérification vous coûtera au moins 130 euros mais permet de détecter des infiltrations qui, non prises en charge à temps, pourraient vous coûter très cher. Ce test ne vous dispense pas d’être attentif à la manière dont évoluent toutes les parties de votre camping-car, meilleur gage de longévité.

Surveillez vos pneumatiques
Un camping-car, c’est lourd. Prenez le temps d’identifier les pressions conseillées par le constructeur (si besoin, renseignez-vous auprès de professionnels), et de vérifier régulièrement (une fois par mois c’est bien) celles-ci. Faites-vous un pense-bête que vous laisserez, par exemple, sur le tableau de bord, avec les dimensions du véhicule. Faites un contrôle de vos pneus a minima tous les cinq ans par un professionnel. Sur la route, équilibrez la charge sur l’ensemble du véhicule.

Le nettoyage et le rangement de votre camping-car

Nettoyage

Crédit photo : Shutterstock / Baloncici

Nettoyage de la cellule
Tout d’abord, aérez régulièrement votre véhicule. Et nettoyez régulièrement l’intérieur. Prenez le temps d’aspirer tous ses recoins, notamment les grilles d’aération, tuyaux de chauffage. Les différents embouts de votre aspirateur seront vos alliés. Une attention particulière doit être apportée au réfrigérateur, toilettes et salle de bain ainsi, si vous en possédez, qu’à l’entretien de la climatisation. Pour les parois, de l’eau savonneuse suffira. Plus technique et plus ponctuel : entretenez le brûleur du frigo. Ce travail peut être confié à un spécialiste qui vous montrera comment le faire seul par la suite. De même, une fois par an, il peut être utile de graisser les glissières des tiroirs et charnières des placards. Vous n’avez pas le temps de nettoyer votre véhicule ? Des sociétés spécialisées peuvent vous aider… moyennant quelques centaines d’euros.

Vérifiez vos ouvertures
Faîtes un nettoyage régulier des baies latérales et lubrifiez ponctuellement à l’aide de produits spécifiques les joints. Pour les lanterneaux (fenêtres de toit), retirez les feuilles.

Ouvrir le frigo
Il est nécessaire d’ouvrir votre frigo afin de ménager les joints et assurer une circulation d’air. Vous pouvez aussi désenclencher la poignée des baies et lanterneaux (sans pour autant ouvrir). Faites de même avec le compartiment de stockage de votre (vos) bouteille (s) de gaz et le portillon WC pour limiter l’accumulation d’humidité.

Vider
Débarrassez les placards de la nourriture, vêtements, linge. Vous pouvez même retirer coussins et matelas (ou a minima les positionner de façon à laisser de l’air circuler). Profitez-en pour les nettoyer à la vapeur et/ou les traiter contre les acariens.

Nettoyer l’intérieur
L’approche de l’hiver est l’occasion, si vous ne l’avez pas fait avant, de réaliser toutes les opérations d’entretien citées en haut d’article. On pensera aussi aux climatiseurs et rafraîchisseurs d’air. Là-encore, un spécialiste pourra vous guider. Vous pouvez aussi placer un déshumidificateur.

Louez un camping-car

Entretenir son camping-car pendant l’hiver

L’essentiel des opérations citées plus haut peuvent être réalisées tout au long de l’année. Certaines, plus ponctuelles, peuvent l’être à l’occasion de la mise en hivernage. Quand se profile une longue période pendant laquelle vous n’utiliserez pas votre véhicule (l’hiver notamment), il s’agit de diverses opérations généralement très simples qui lui permettront d’affronter le froid et l’humidité sans s’endommager. Voici une liste de ces actions à réaliser, à l’abri évidemment :

Déconnecter les batteries
C’est une opération à faire souvent. Déconnecter une batterie pour la cellule, une autre pour le moteur. Un professionnel peut notamment vous montrer comment procéder.

Surgonfler

Pneu

Crédit photo : Shutterstock / riekephotos


Autre conseil très utile, à faire pour entretenir son camping-car au moment de l’hivernage. En effet, il est conseillé de surgonfler légèrement vos pneus afin d’éviter qu’un plat ne se forme en raison d’une immobilisation prolongée. Autre solution : surélever votre véhicule avec des cales, un cric ou des vérins.

Dévisser la lyre du gaz
Pensez aussi à dévisser la lyre de votre·vos bouteille·s de gaz. Cela permet d’éviter que le joint ne colle. Profitez-en pour jeter un œil à sa date limite d’utilisation.

Desserrer le frein à main
Desserrer le frein à mains évite le grippage. Enclenchez une vitesse et prenez soin, si le sol n’est pas droit, d’apposer des cales.

Si vous ne réalisez pas ces opérations d’hivernage, il est conseillé, a minima, de démarrer ponctuellement votre véhicule. Et aussi de le brancher 72 heures minimum pour recharger la batterie cellule.

Deux autres bons réflexes

Camping-car abrité

Crédit photo : Shutterstock / Katrina Brown


Garez votre véhicule à l’abri
Un bon entretien de votre véhicule passe par un stockage en lieu sûr. C’est le meilleur moyen d’atténuer, voire de supprimer, les effets néfastes de l’humidité, du froid et des poussières ou autres déjections d’oiseaux. Cela ne vous dispensera pas des conseils ci-dessous mais votre véhicule ne s’en portera que mieux. Si un garage, fermé, est l’idéal, il existe aussi des abris dédiés. Leur prix va varier selon le type de matériau choisi, les dimensions et selon que vous l’installerez ou non vous-même.

Autre solution : la bâche. Les constructeurs et magasins spécialisés en proposent. Elles sont adaptées à chaque gabarit de véhicule. Ce conseil vaut autant pour les périodes d’inutilisation que lorsque vous prenez la route. Pour vous garez à l’abri, trouvez une aire avec abri ou ombragée. Pour la trouver, faites appel à Yescapa, qui vous permettrez de localiser tous les spots et aires pour camping-cars.

La possession d’un extincteur
Il est recommandé d’en posséder un dans votre camping-car. Par conséquent, vérifiez de temps en temps que le niveau de pression soit sur le vert.

Et voilà, vous avez toutes les cartes en main ! Et comme vous le voyez, un peu d’investissement personnel permet d’entretenir son camping-car et de la conserver le plus longtemps possible.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Explorez la France et redécouvrez ses trésors. Remplissez votre carte d'exploration et trouvez de nouvelles idées pour partir cet été. Voir notre page dédiée