Il est moins cher de réserver deux vols aller-retour plutôt qu’un seul

avatar

Notre équipe a découvert une faille dans l’industrie de la réservation de billets d’avion : grâce à celle-ci, il est possible de réserver deux aller-retour moins chers que si vous n’en réserviez qu’un. Explications.

Vous avez certainement déjà lu sur internet des techniques pour réserver un vol pas cher. Elles fonctionnent d’ailleurs plutôt bien, mais les économies réalisées ne sont pas énormes… Celle dont on va vous parler aujourd’hui est relativement tenue secrète puisque nous n’avons pas trouvé d’informations sur le sujet ailleurs sur la toile.

Cette astuce fonctionne uniquement sur les vols aller-retour réservés à la dernière minute, ou dans les derniers jours avant la date de vol. Vous allez voir que dans l’exemple donné, on réalise une économie de plus de 120€ sur un vol aller-retour Montpellier-Paris !

Sans plus attendre, voici les détails (preuves à l’appui) de cette faille que redoutent certainement les compagnies aériennes :

Deux vols aller-retour moins chers qu’un vol aller-retour

Vous avez bien lu : deux vols aller-retour sont moins chers qu’un vol aller-retour. Si vous devez réserver un vol à la dernière minute, demain ou dans les deux/trois jours qui viennent, il peut être moins cher de réserver deux vols aller-retour plutôt qu’un seul. Explications en images et en 3 étapes :

(Attention, nous ne parlons pas ici du constat selon lequel acheter un aller-simple est souvent plus coûteux que prendre un billet d’avion aller-retour.)

Etape 1

Imaginons que vous devez prendre un vol de dernière minute au départ de Montpellier vers Paris (adaptez la recherche à votre cas). Vous vous rendez sur un comparateur de vol comme Skyscanner par exemple, vous prenez un vol aller pour le jour même ou le lendemain, et votre retour deux jours plus tard. Voici ce que l’on obtient :

Exemple de la technique pour un vol pas cher avec deux aller-retour

Nous réalisons ce test le 22 janvier 2018. Nous souhaitons réserver un vol Montpellier-Paris avec un aller le 23/01 et un retour le 25/01. Le prix est de 313€. On s’y attendait, on s’y prend à la dernière minute !

Etape 2

Pour ne pas payer le prix fort, il faut prendre un vol aller-retour avec une date d’aller au 23/01 (la date de l’aller doit être la bonne), et une date de retour relativement éloignée, disons un mois plus tard, au jeudi 22/02. Regardez le résultat :

Exemple de la technique pour un vol pas cher avec deux aller-retour

Etape 3

Tout de suite, le prix de l’aller-retour tombe à 96€. Mais vous n’avez pas envie de rentrer dans un mois… Reste donc à réserver le second aller-retour dont la ville de départ doit être celle de la destination, en l’occurrence Paris. La date d’aller, elle, doit être votre date de retour réelle (le 25/01), tandis que votre date de retour doit être de nouveau relativement éloignée, disons au vendredi 23/02. Vous comprendrez plus facilement avec cette capture d’écran :

Exemple de la technique pour un vol pas cher avec deux aller-retour

Ce second vol aller-retour vous coûtera 93€.

Résultat : 124€ d’économie

Si vous réservez votre vol aller-retour à vos dates réelles, vous paierez ici 313€. Si vous profitez de cette faille, vous paierez 96€ pour votre aller (avec le premier vol aller-retour) et 93€ pour votre retour (avec le second vol aller-retour). Soit au total 189€. C’est 124€ d’économies par rapport au prix initial !

 
Vous pouvez aussi utiliser Momondo, Kayak ou encore Liligo.

Comment ça marche ?

Tout d’abord, cette faille ne fonctionne pas sur tous les vols. Pour en profiter, il est important de passer un peu de temps à « jouer » avec les dates afin d’obtenir le meilleur prix possible. Voici comment procéder :

Ouvrez trois onglets d’un comparateur quelconque sur votre navigateur. Chaque onglet correspond ainsi à une étape :

Etape 1 : entrez votre recherche (ville de départ > ville d’arrivée) avec vos vraies dates de voyage
Etape 2 : entrez la date et la ville de départ et choisissez un retour à une date lointaine
Etape 3 : inversez la recherche (ville d’arrivée > ville de départ) et indiquez la bonne date de retour souhaitée pour l’aller. Enfin, choisissez un retour à une date lointaine

Dans quels cas la probabilité de bénéficier de cette faille est-elle la plus forte ?

Voici la liste des cas que nous avons trouvé et dans lesquels vous avez le plus de chance de trouver deux vols aller-retour moins chers qu’un aller-retour seul :

  • Il doit obligatoirement s’agir d’un vol aller-retour de dernière minute : vous devez prendre votre aller le jour même, le lendemain ou dans les 2-3 jours maximum, et votre vol retour doit être proche de la date du vol aller. Par exemple : vous partez demain et revenez après-demain.
  • Lorsque vous avez trouvé une ligne sur laquelle la faille fonctionne, les vols retour (ceux que vous ne prendrez pas) doivent être éloignés dans le temps. À vous de faire jouer les dates sur les comparateurs de vol pour trouver le prix le plus bas. Cela peut prendre un peu de temps mais l’économie réalisée peut-être énorme
  • Il faut réfléchir en termes de ligne. C’est sur les vols les plus réguliers et les plus directs que la probabilité que la faille fonctionne est la plus élevée
  • Il semblerait que plus le vol (ou la distance) soit court, plus la probabilité que la faille fonctionne soit élevée.

Une technique particulièrement rentable pour les voyageurs réguliers

Non seulement cette technique vous permet d’avoir votre vol aller-retour moins cher, mais elle vous permet d’obtenir un deuxième vol par la même occasion.

Ainsi, si vous voyagez régulièrement sur la même ligne, vous pouvez utiliser cette technique pour faire en sorte de réserver deux vols aller-retour pour le prix d’un !

Les entreprises qui doivent gérer les déplacements professionnels de leurs employés pourraient bien profiter de cette astuce pour optimiser les trajets et surtout réaliser des économies budgétaires non négligeables.

La pratique du surbooking en partie expliquée par cette technique ?

Evidemment, vous ne prendrez que les vols aller de vos deux réservations, cela implique donc qu’un siège sera vide sur les deux trajets retour. Est-ce pour cette raison qu’est apparu le surbooking ?

Cette technique d’optimisation des ventes est désormais très répandue et cause parfois des désagréments aux voyageurs. En effet, de nombreux passagers (retardataires ou malades) ne se présentent pas à la porte d’embarquement (c’est ce qu’on appelle un no-show). D’autres, comme ceux qui utilisent la technique présentée ici, même s’ils savent qu’ils ne voyageront pas, n’annulent pas leur billet et bloquent ainsi des places à la vente.

Tous ces no-shows sont donc des places perdues pour les compagnies aériennes. Toujours dans le but de maximiser leurs ventes et continuer à proposer des prix attractifs, elles décident pour certains vols de vendre plus de sièges qu’il n’y en a de disponible dans l’avion.

D’autres astuces pour voyager malin

Les possibilités de faire des économies en voyage sont immenses et ne concernent pas uniquement les vols. Saviez-vous par exemple que vous pouviez réserver vos activités à l’avance ? En économisant de l’argent, vous organisez en amont toutes vos visites et vous évitez de faire la queue devant les monuments une fois sur place. C’est ce que propose le site Doyoogo.

Queue Tour Eiffel, file d'attente

Crédit photo : Flickr – Robert Gusick

Crédit photo principale : Flickr – Tristan Farsac

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Egalement dans Photos
Commentaires/Questions
  1. Florian Colas

    Cher Olivier,

    En l’occurrence on prend les deux allers donc ça doit fonctionner. et les deux retours peuvent former un nouvel A/R avec un peu de chance ou d’anticipation.
    C’est extra comme idée.
    Merci

  2. Florian Colas

    Bonjour,

    Belle astuce mais… cela ne fonctionne pas dans 99 % des cas… C’est juste théorique… pour la Franc,e je ne m’avance pas, peut être que… hors France, quasi impossible car quand vous ne prenez pas le vol aller, le vol retour est annulé… Beaucoup de compagnies ont prévu ça dans le CGV… Et j’en sais quelques choses puisque je me suis fait avoir comme ça vers l’Asie, donc regardez bien les CGV car pour moi, c’est juste de la théorie…

Laisser un commentaire