×
Mot de passe oublié ?

Comment survivre à un crash aérien?

Comparez et trouvez vos activités voyage
Comment survivre à un crash aérien?

Augmenter vos chances de survie lors d’un crash aérien ! Quelques conseils pourrait vous aider à vous en sortir en cas d’accident.

Voici quelques conseils et bons plans pour maximiser vos chances de survies en cas d’accident d’avion

Qui n’y a jamais pensé en montant dans un avion? Le crash aérien est dans toutes les têtes même si l’avion reste le moyen de transport le plus sur sur terre !

Avant de lire cet article, il faut savoir que la sécurité est la principale préoccupation des compagnies aériennes et tout est fait pour éviter les catastrophes. Vous avez peut-être entendu certaines informations comme quoi les compagnies low-cost essayaient de rogner sur la sécurité mais soyez rassurés, la réalité est plus complexe que cela.

Aucune compagnie aérienne n’a intérêt à subir de crash aérien ne serait-ce que pour les dommages en terme de popularité.

D’ailleurs, afin d’étudier un crash aérien et les conséquences sur les passagers, une expérience a été menée dans un coin de désert mexicain. Un boeing 727 a été crashé volontairement afin d’en étudier les restes. A l’intérieur, des capteurs, des mannequins et des caméras afin de pouvoir comprendre ce qui se passe dans ce cas.

Voici la vidéo du crash :

Après cette vidéo, voici quelques petits conseils pour survivre à un crash aérien qui pourraient bien vous aider en cas de situation difficile ou qui sont tout simplement bons à retenir. Après tout, vous n’avez qu’une chance sur 11 millions de mourir dans un crash aérien…

1. Les pilotes coréens seraient les pilotes les mieux entraînés au monde

Korean-A380pilot
Dans les années 80-90, la principale compagnie aérienne coréenne a souffert de nombreux accidents et la Corée du Sud était l’un des pays les plus critiqués pour l’inexpérience de leurs pilotes. Depuis, un programme de l’aviation civile coréenne a permis de relever le niveau, et pas qu’un peu.

Aujourd’hui, les pilotes coréens subissent un entrainement très poussé avec des mesures de sécurité avancées. Tant et si bien que l’aviation coréenne serait aujourd’hui la plus sûre au monde devant 100 autres pays dans le monde !

2. Les places les plus sûres se situent à l’arrière en cas de crash

D’après une étude de Popular Mechanics Analysis, les places les plus sûres se situent à l’arrière de l’appareil. En étudiant tous les crash aériens depuis 1973, le magazine montre que vous avez 40% de chances de survie en plus si vous êtes à l’arrière tandis que les passagers en business class ont le moins de chances.

Il faut cependant insister sur le fait que les statistiques ne sont que des chiffres et de la théorie. On peut citer par exemple le vol 214 Asiana Airlines qui s’est écrasé à San Francisco en Juillet 2013. En effet, 2 des 3 victimes se situaient dans la queue de l’appareil avec la plupart des passagers blessés du fait que la queue de l’appareil a heurté une digue en se posant…Tout dépend du type de l’accident…

Lors d’un accident, la position la plus sûre est de se mettre en boule la tête contre le siège de devant.

3. La plupart des accidents surviennent lors des 3 premières minutes et lors des 8 dernières minutes de vol

Crash aerien

Hudson Crash au décollage

Soyez attentif au décollage et à l’atterrissage. En effet, 80% des accidents aériens surviennent à ces moments là qui sont les plus délicats à négocier pour les pilotes. Que ce soit à cause de la météo ou d’une pièce défectueuse ou encore d’une erreur humaine, ces instants comptent plus que le vol en lui-même.

4. Vous avez à peu près 90 secondes pour sortir d’un appareil en feu

Lors d’un crash aérien, il faut avoir le sens du timing, 1 minute 30 c’est le temps que vous avez pour en réchapper. 90 secondes c’est tout simplement le temps qu’il faut en moyenne pour que la température en cabine soit suffisamment haute pour faire fondre la chair humaine.

Pour avoir plus de chance, il est également conseillé d’avoir des habits en coton et de ne pas porter de matière synthétique afin qu’il ne fonde pas à cause de la chaleur.

De plus, une étude a également démontré que lors d’un crash aérien, le temps pour vous de détacher votre ceinture et d’évacuer, vous aurez le temps de parcourir 5 rangées. Si vous êtes assis à plus de 5 rangées d’une sortie de secours, vos chances de survie sont grandement réduites.

5. N’emportez rien

Lors d’un crash aérien, et même dans un crash où l’appareil n’est pas très sérieusement endommagé, de nombreux passagers pensent encore à prendre leurs bagages au-dessus d’eux. C’est une attitude indéfendable même en cas d’évacuation « calme ». Un avion en avarie est potentiellement hautement inflammable et dans n’importe quelle situation, quelques secondes font souvent la différence entre la vie et la mort. En vous occupant de vos bagages, vous mettez votre vie ainsi que celle de ceux derrière vous en danger.

indonesia-plane-crash

6. Vous pouvez survivre un crash en plein air…avec une forêt, un marais, et beaucoup de chances

Oui, il est possible de survivre à un accident en plein air. Vous aurez à peu près 3 minutes avant de toucher le sol en tombant d’un avion en plein vol. Tout d’abord, la position idéale n’est pas en boule mais plutôt à plat comme vous le feriez lors d’un saut en chute libre pour ralentir votre chute. Deuxièmement, il est préférable d’éviter l’eau qui se révélera être dure comme du ciment à l’impact mais il est préférable de viser un marais, une forêt ou une couche de neige si possible pour ralentir l’impact final…

A voir aussi dans la rubrique Enquêtes et sondages
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi