×
Mot de passe oublié ?

N’allez pas en Iran… vous pourriez connaître le meilleur voyage de votre vie !

Comparez et trouvez vos activités voyage
N’allez pas en Iran… vous pourriez connaître le meilleur voyage de votre vie !

Ce français est parti avec un ami visiter l’Iran, et il en revient marqué, avec un vidéo « choc » dans sa valise. À voir !

Benjamin Martinie, aussi surnommé « Tolt », a pris l’habitude de nous envoyer ses productions. Et depuis la première, on a particulièrement apprécié son style en plus de nous emmener, vous y compris, dans des destinations assez peu conventionnelles.

Et sa dernière vidéo ne nous a pas déçu. Elle nous a même frappé. Parti deux semaines en République islamique d’Iran avec un ami, Benjamin en revient marqué, et avec des images à couper le souffle, loin de ce que vous pouviez imaginer. Nous lui avons posé quelques questions sur son séjour en Iran.

N’allez pas en Iran… vous pourriez connaître le meilleur voyage de votre vie.

GenerationVoyage : Pourquoi avoir choisi de partir en Iran ?
B.M : Nous cherchions avec mon ami Baptiste une destination encore préservée et pas trop touristique. De plus, j’avais déjà eu quelques échos de l’hospitalité iranienne. Le fait de tomber sur des billets aller-retour à moins de 300 € a achevé de nous convaincre.

Quel ont été tes premières impressions en arrivant ?
Nous avons passé les tous premiers jours dans le désert de Maranjab, complètement coupés du monde, hormis les deux guides qui nous accompagnaient. Ce n’était donc pas forcément très représentatif du pays. En revanche, après deux jours passés dans les villes à côtoyer des Iraniens, nous avons tout de suite été marqués par leur curiosité bienveillante à notre égard.

Comment sont les gens de prime-abord ? Puis ensuite ?
Les Iraniens sont très chaleureux et très curieux. Ils ont une vraie soif d’échanger avec les étrangers qu’ils croisent. On retrouve cette chaleur méditerranéenne qui peut caractériser d’autres pays du Moyen-Orient ou du Maghreb, mais elle semble plus spontanée, animée par un besoin d’échanger voire d’offrir et non pas par un besoin de vendre quelque chose aux touristes souvent vus comme des « portefeuilles sur pattes ».

Drapeau de l'Iran

Dans la vidéo tu prends un malin plaisir à démonter les clichés qu’ont les gens sur l’Iran alors qu’ils n’y ont pas mis les pieds. Est ce que tu as montré dans la vidéo tout ce que tu as vu ?
La vidéo ne montre pas tout ce que j’ai vu non, comme la fois où nous avons vu la police des mœurs faire des remontrances (sans violence) à de jeunes filles qui n’étaient pas habillées assez pudiquement à leur goût. Je voulais adopter un angle positif pour plusieurs raison.

1) Car je savais que les médias se chargeaient déjà parfaitement de montrer les nombreux progrès que l’Iran peut faire sur les libertés ou l’égalité hommes-femmes par exemple.

2) Je ne suis pas journaliste, je veux vraiment éviter de m’attaquer à des sujets politiques ou sociaux. Je souhaite me limiter à des expériences touristiques surtout dans un pays où filmer un policier ou des bâtiments officiels peut valoir de te faire confisquer ton matériel.

3) Je trouve cela très prétentieux de croire que parce qu’on est occidentaux, nous devons dicter à un peuple comment il doit se comporter et quelles doivent être ses lois. Je ne suis pas d’accord avec le fait d’imposer le voile aux femmes ou avec la loi du talion (qui consiste à infliger au coupable le même traitement qu’il a fait subir à sa victime) mais c’est au peuple iranien de décider si ces lois doivent changer ou non, pas à nous, étrangers. Je pense qu’aucun Français n’aimerait qu’un Iranien vienne lui imposer de changer les lois françaises…

Enfin, si j’ai choisi cet angle, c’est parce que je garde malgré ces quelques événements qui m’ont interpellé un souvenir très positif de ce voyage et ce que je montre dans cette vidéo, c’est le peuple iranien, pas le gouvernement. Cataloguer l’ensemble du peuple iranien à cause de certaines lois, avec lesquelles beaucoup d’Iraniens ne sont pas d’accord, ne leur rend a priori pas service. Au contraire, pousser les occidentaux à s’y rendre, à échanger avec eux, mieux les comprendre et ainsi offrir aux Iraniens des témoignages sur nos systèmes politico-sociaux (qui sont loin d’être irréprochables) permettra probablement au pays d’aller vers plus de libertés et d’égalité et à nous occidentaux, de progresser sur certains sujets sur lesquels les Iraniens sont parfois meilleurs (hospitalité, solidarité…).

Est-ce facile de voyager à l’intérieur du pays ? Je connais personnellement des polonaises qui sont parties en Iran et qui ont effectivement trouvé le voyage superbe, mais elles ont dit avoir eu quelques difficultés lors de leur voyage, en tant que femmes (on devait les cacher sous une couverture dans les taxis à certains endroits par exemple). Qu’est ce que tu pense de tout cela ?

Nous n’avons eu aucun mal à voyager à l’intérieur du pays. Les bus que nous avons pris étaient tous très propres, modernes et peu onéreux (3/4 € les 4h de trajet). Nous avons aussi pris un vol intérieur pour faire Shiraz-Téhéran pour seulement 30 €, qui s’est très bien passé. Après, je veux bien croire que les choses soient plus compliquées pour des femmes mais je ne peux malheureusement pas trop répondre à cela. Cependant, il est assez facile de trouver des témoignages de femmes ayant voyagé seules ou à plusieurs dans le pays.

Tu as visiblement dormi chez l’habitant, tu avais des contacts ? Tu as utilisé un site en particulier, ou tout organisé sur place ?
Nous avions rencontré par hasard un Iranien, Reza Faali, qui vit à Paris. Il a proposé spontanément de nous aider à organiser notre voyage. Nous avons donc souvent été logés chez ses amis. Nous avons seulement dû prendre deux nuits d’hôtel à Ispahan car l’un de ses amis a eu un contretemps. Mais j’avais contacté plusieurs personnes sur CouchSurfing avant de le rencontrer et nous avions déjà beaucoup de réponses positives. Ce site marche très bien là-bas.

Comment vois-tu le pays dans les années à venir ? Va-t-il en s’améliorant ? S’ouvre-t-il à l’extérieur ? Qu’est ce qui bloque actuellement ?
Avec l’arrivée des réformateurs au pouvoir, le pays s’ouvre à nouveau sur le monde. Les relations se sont nettement améliorées avec l’occident et je pense que cela va continuer. Les Iraniens sont très cultivés et très éduqués. Le pays possède beaucoup de richesses naturelles et culturelles. Il n’y a donc plus vraiment de frein à ce qu’il devienne une vraie puissance régionale voire mondiale, hormis un « système politique » dans lequel le guide suprême garde encore beaucoup de pouvoir. Malgré tout, les Iraniens ont une vraie soif d’ouverture et multiplient les initiatives plus ou moins discrètes pour faire bouger les choses. Je suis vraiment très optimiste.

Quelle est ta prochaine destination ?
Je pars demain au Kirghizistan !

Merci Benjamin pour ton retour d’expérience !

A voir aussi dans la rubrique À partager
A voir aussi dans la rubrique Benjamin Martinie
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi