×
Mot de passe oublié ?

Vientiane : la meilleure cuisine chinoise hors de la Chine

Comparez et trouvez vos activités voyage
Vientiane : la meilleure cuisine chinoise hors de la Chine

Dégustez la nourriture chinoise… au Cambodge

On assiste actuellement à un boom au Laos. La croissance économique sans précédent du pays a inspiré les puissants voisins du pays à se précipiter pour prendre une part du gâteau. Le plus affamé d’entre eux est la Chine. Les hommes d’affaires chinois arrivent à Vientiane et beaucoup s’installent dans « l’enclave » chinoise juste à l’extérieur de la ville, le Xang Jieng Chinese Market ou autrement appelé Sanjiang Cheng, la ville des Trois Rivières.

Ici, ils achètent des produits chinois, communiquent en mandarin et, bien sûr, mangent de la nourriture traditionnelle chinoise. Dans d’autres pays, la cuisine chinoise est fortement influencée par les ingrédients et les préférences natives du pays d’accueil. Au Laos, cependant, les ingrédients chinois sont souvent faciles à se procurer. Ces facteurs s’assemblent pour faire de Vientiane un des meilleurs endroits en dehors de la Chine pour déguster la cuisine régionale chinoise. Vous devez juste savoir où le trouver…

La zone de Sanjiang Cheng propose presque l’ensemble des Huit grandes traditions de la cuisine chinoise. Les quatre restaurants suivants sont les vedettes, mais trouver de la nourriture authentique dans d’autres restaurants au sein du petit quartier est facile.

Restaurant des saveurs Fujian (福建风味馆)

fujian cuisine

Flickr – www.cctsbeijing.com

Ouvert tous les jours, tôt le matin jusqu’à 22 heures – 20 000 à 75 000 LAK (1,80 à 6,90€) par plat

Peu importe si son nom a été maladroitement traduit, ce restaurant sert une cuisine fidèle du Fujian. Reflétant l’importance du Fujian sur ​​les fruits de mer, vous pouvez choisir un plat parmi l’abondance de créatures de mer conservées dans la glace. Leurs couteaux de mer, une spécialité façon Fujian, sont particulièrement savoureux. Les plats à base de porc, comme l’aubergine braisée servie avec du porc haché et des piments, et le porc cuit deux fois, sont également très bons. Vous pouvez trouver ce restaurant en recherchant celui avec un toit pointu et l’écriture Lao verte et l’écriture chinoise rouge, dans le coin nord-ouest du secteur des restaurants.

Guangdong Roast Duck (广东烧鸭)

canard laque avec porc

Flickr – avlxyz

À côté du restaurant du Fujian. Ouvert tous les jours, 8h-21h. De 15 000-35 000 LAK (1,40 à 3,20) par plat

Si vous n’êtes pas un groupe suffisamment important pour remplir le spacieux restaurant du Fujian, l’endroit d’à côté est une meilleure option. Le canard laqué cantonais est inférieur à 2,20€ pour un blanc de canard avec du riz et des légumes, et les locaux, natifs de Guangdong, ne jurent que par son authenticité. Vous pouvez également choisir le blanc de poulet dans le même style, appelé Shāojī.

Hunan Restaurant (湖南风味馆)

jiaduobao

Flickr – www.ingeneschool.com

Face au Guangdong Roast Duck. Ouvert tous les jours, 8h-22h. 15 000-60 000 (1,40 à 5,50€) par plat

La cuisine originaire du Hunan change avec les saisons. Malgré la situation plus tropicale de Vientiane, le chef se conforme quand même aux minuscules variations de température. Le plat le plus célèbre de Hunan, le poulet épicé Dong’an, est disponible uniquement pendant l’hiver et le printemps. En été, le xiāngjiàng páigǔ façon Hunan, de courtes côtes de porc braisé douces et épicées, est exquis. Ces plats vont parfaitement avec une canette de jiāduōbǎo, une tisane glacée populaire en Chine.

Dongbei Dumpling Restaurant (东北饺子馆)

fried dumplings

Flickr – avlxyz

Deux portes à l’est du Hunan Restaurant. Ouvert tous les jours, 8h-22h. Dumplings 10 000-20 000 LAK (0,90 à 1,90€). Plat jusqu’à 45 000 LAK (4,10€)

Les dumplings (sorte de raviolis) sont un aliment de base de la cuisine chinoise du Nord et ce petit restaurant les fabrique frais à longueur de journée. Une assiette de guōtiē (dumplings frits) à 1,80€ vous remplira le ventre pour le reste de la journée. Bien que le menu soit petit, l’aimable propriétaire mandchou sera ravi de cuisiner des spécialités régionales comme le dìsānxiān, un plat végétarien copieux fait d’aubergine, de poivron et de pomme de terre, si vous lui donnez un préavis d’un jour. Il va aller chercher les ingrédients et préparer ce plat pour vous pour le lendemain.

Comment aller à Sanjiang Chang depuis Vientiane ?

Suivez bien ces instructions : Sanjiang Cheng est à trois kilomètres à l’ouest du centre-ville sur la rue Samsenthai/Avenue Souphanouvong en direction de l’aéroport. Au grand panneau vert qui indique « San Jiang Hotel », un virage à droite mène à la porte sud. Le quartier des restaurants se trouve à l’extrémité opposée du complexe, près de l’entrée principale du grand centre commercial couvert et au nord-ouest du rond-point. La plupart des chauffeurs de tuk-tuk savent où il est (demandez « Xang Jieng » en laotien), et vous emmènent pour 20 000-25 000 LAK (de 1,90 à 2,30€).

Où dormir à Vientiane ?

Pour trouver un hôtel pas cher à Vientiane, effectuez une recherche sur notre comparateur d’hôtels Toolito.

Connaissiez-vous ce coin pour manger des spécialités chinoise à Vientiane ? En connaissez-vous d’autres ?

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Laos
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi