×
Mot de passe oublié ?

Depuis 70 ans, une tasse trouvée à Auschwitz cachait un trésor secret

Comparez et trouvez vos activités voyage
Depuis 70 ans, une tasse trouvée à Auschwitz cachait un trésor secret

Le Musée d’Auschwitz a fait une incroyable découverte à l’intérieur d’une tasse, 70 ans après la libération du camp !

De l’extérieur, elle ressemblait à toutes les autres tasses exposées dans le musée d’Auschwitz. Mais à l’intérieur de celle-ci se trouvait un secret gardé fidèlement pendant sept décennies. Un double fond cachait un collier en or et une bague en or incrustés de pierres.

La tasse en émail fait partie des 12.000 ustensiles de cuisine que les nazis ont volé aux personnes qu’ils ont envoyé au camp de concentration d’Auschwitz dans une Pologne à l’époque occupée.

Collier en or Auschwitz

Malgré le passage du temps, il n’est pas rare de retrouver des objets de valeur cachés dans les affaires qu’emportaient avec eux les Juifs déportés. Piotr Cywiński, le directeur du musée d’État d’Auschwitz, explique dans un communiqué que « les nazis ont sans cesse menti aux Juifs déportés. On leur parlait d’un nouvel endroit pour vivre et travailler. » Les Juifs avaient le droit de prendre une petite valise dans laquelle mettre le strict nécessaire. De ce fait, la population déportée était incitée à emporter avec elle les objets ayant le plus de valeur.

Scanner d'une tasse découverte à Auschwitz contenant une bague et un collier

Ainsi, quand les victimes des horribles crimes arrivaient à Auschwitz, les nazis pouvaient être sûrs qu’ils pourraient piller leurs bagages et trouver des objets de valeur.

Les déportés ont souvent tenté de cacher des objets de valeur de la vue des nazis. C’est non seulement la preuve que les familles juives étaient bien conscientes que leurs biens seraient pillés au cours de leur déportation, mais c’est aussi un rappel déchirant de la manière dont beaucoup de gens ne doutaient pas du sort qui leur était réservé à Auschwitz.

Bague du Musée d'Auschwitz

Tous les efforts possibles pour cacher ces objets de valeur montrent que les familles juives gardaient constamment une lueur d’espoir et que ces éléments leurs seraient nécessaires pour leur survie.

« Malgré plus de 70 ans depuis la libération du camp de concentration et d’extermination, il y a encore des découvertes accidentelles d’objets cachés par les victimes »

Le musée explique que malgré le fait qu’ils soient bien cachés, le passage du temps a fait subir aux matériaux une dégradation progressive, et le double fond s’est détaché de la tasse. C’est au cours d’un travail de routine au musée que le double fond a été mis à jour.

Difficile de retrouver le propriétaire

Le musée affirme que si chaque objet trouvé est « soigneusement documenté », il est souvent impossible de retrouver son propriétaire. Le collier et la bague ont cependant pu être datés par des tests indiquant que leur création est polonaise et se situe entre 1921 et 1931.

« Les bijoux trouvés dans la tasse seront stockés dans les collections du musée de façon à ce qu’ils reflètent la manière dont ils ont été cachés par son propriétaire, comme un témoignage du sort des Juifs déportés dans les camps de concentration et d’extermination nazies » écrit le musée. Pour rappel, plus de 1 million de prisonniers, juifs pour la plupart, sont morts à Auschwitz pendant l’Holocauste.

Répondre
  1. Holocauste n’est pas un terme adéquate. .. il désigne un sacrifice religieux. Il s’agit ici de la shoah

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi