×
Mot de passe oublié ?

Patrimoine mondial de l’humanité: 15 sites africains en péril

Comparez et trouvez vos activités voyage
Patrimoine mondial de l’humanité: 15 sites africains en péril

De nombreux sites inscrits dans la liste du patrimoine mondial de l’humanité sont aujourd’hui en péril, notamment une quinzaine en Afrique.

L’Afrique est un continent aux multiples facettes: les religions, les cultures, les climats, les richesses, les populations et les paysages sont différents selon les régions. Dans de nombreux pays, l’eau potable est encore une problématique importante ainsi que l’insécurité alimentaire. Avec ses 60% de terre aride, notamment avec la présence du désert (le Sahara par exemple), l’Afrique connaît des conditions de vie difficiles. Certaines maladies comme Ebola affectent largement les communautés.

Ce territoire est pourtant considéré comme « le paradis de la biodiversité » puisque son aspect environnemental dépasse largement les autres endroits du monde. Malheureusement, le changement climatique, les activités de l’Homme et la pollution mettent aujourd’hui à mal la nature. Ainsi, on compte une quinzaine de sites africains en péril qui sont inscrits dans la liste du patrimoine mondial de l’humanité. Si nous ne les sauvons pas, ils risquent de disparaître…

1. Parc National de la Garamba (République démocratique du Congo)

Cet immense parc national de près de 5000 km² est connu pour abriter une population de rhinocéros blancs (en voie de disparition) ainsi que des éléphants, des girafes et des hippopotames entre autres. Ces grands mammifères vivent au milieu d’un paysage étonnant: savane, forêts et rivières sont réunies dans cet habitat mis en péril à cause de la guerre.

Parc national, Garamba, Afrique

Crédit photo: Wikimedia – Nuria Ortega

2. Réserve naturelle du Mont Nimba (Côte d’Ivoire et Guinée)

Le mont Nimba est une montagne africaine (1752 m d’altitude) qui domine les savanes environnantes. Sa grande richesse écologique lui a permis de se placer parmi les sites du patrimoine mondial de l’humanité depuis 1981. Sa flore et sa faune attirent de nombreux chercheurs. Cependant, cette réserve naturelle est en danger à cause de l’exploitation minière: de grands gisements de fer sont présents dans la région.

Mont Nimba, Réserve africaine

Crédit photo: Wikimedia – L. Lartigue

3. Réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré (Niger)

Au Niger, il y a deux aires protégées. Le massif montagneux de l’Aïr compte un ensemble de volcans et de roches sédimentaires, tandis que le désert sableux de Ténéré est hyper-aride. Cependant, ils constituent une réserve naturelle importante avec de nombreuses espèces animales et végétales hors du commun. Mais le territoire a subi un conflit militaire…

Réserve naturelle, Massif de l'Aïr, Désert de Ténéré

Crédit photo: Wikimedia – Jacques Taberlet

4. Parc national des Virunga (République démocratique du Congo)

Le parc national des Virunga porte le même nom que les montagnes qui constituent son paysage. Cet espace est très peuplé: c’est l’une des densités de population les plus fortes en Afrique avec plus de 400 habitants au km². Les oiseaux, les mammifères, la végétation et les insectes sont nombreux. Les gorilles sont notamment très réputés dans la région et attirent de nombreux touristes. Mais l’exploitation du pétrole et la grande présence de l’Homme dégradent la nature.

Parc National, Virunga

Crédit photo: Wikimedia – Cai Tjeenk Willink

5. Parc national du Simien (Éthiopie)

Ce parc situé en Éthiopie présente un paysage particulier: les formes inhabituelles des rochers sont dues à l’érosion. La structure de cet habitat, qui accueille de nombreuses espèces naturelles, lui a permis d’obtenir le titre de patrimoine mondial de l’humanité.

Parc national, Simien

Crédit photo: Wikimedia – Guistino

6. Parc national du Manovo-Gounda St. Floris (République centrafricaine)

Ce parc national au centre de l’Afrique est une des régions les plus riches du continent en ce qui concerne les mammifères (panthères, girafes, lions, singes, gazelles, hippopotames…). Malgré sa grande richesse en termes de biodiversité, cet espace est loin d’être bien protégé.

Parc national, Centre Afrique

Crédit photo: Wikimedia – Damiano Luchetti

7. Parc national de Kahuzi-Biega (République démocratique du Congo)

Ce parc est un grand sanctuaire pour les gorilles car ils sont aujourd’hui menacés. Sa vaste forêt tropicale est un environnement idéal pour les primates (singes blancs et noirs, chimpanzés…). Actuellement, de grandes populations de réfugiés y vivent, mettant en danger l’environnement.

Parc National, Kahuzi Biega, Gorille

Crédit photo: Wikimedia – Joe McKenna

8. Parc national de la Salonga (République démocratique du Congo)

Le Parc national de la Salonga représente la plus grande réserve de forêt tropicale pluviale. Son accessibilité n’est possible que par embarcations sur l’eau. Malgré son éloignement, après la deuxième guerre du Congo, il a finalement rejoint la liste du patrimoine africain en péril.

Parc National, Salonga

Crédit photo: Wikimédia – Radio Okapi

9. Abou Mena (Égypte)

Abou Mena est une ancienne ville d’Égypte non loin d’Alexandrie. Ses ruines font partie du patrimoine mondial de l’humanité aujourd’hui en danger car les travaux agricoles autour de cette zone ont bouleversé la structure des sols. En effet, un certain nombre de bâtiments ont été détruits ou endommagés à cause de l’élévation du niveau des nappes phréatiques.

Ruines, Abou Mena, Egypte

Crédit photo: Flickr – Institute for the Study of the Ancient World

10. Parc national de la Comoé (Côte d’Ivoire)

Le parc présente une diversité de végétation exceptionnelle, notamment une vaste forêt vierge tropicale. Ses deux grands cours d’eau permettent à ce territoire de bénéficier d’un taux d’humidité qui facilite l’adaptation de nombreuses espèces. En 2003, il est déclaré site du patrimoine mondial en péril en raison du braconnage, du pâturage exagéré par le bétail, et de l’absence de gestion.

Parc national, Comoé

Crédit photo: Wikimedia – Hanay

11. Ruines de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnara (Tanzanie)

Ces deux îles sont connues pour leurs bâtiments (en particulier leurs ruines), et font ainsi partie du patrimoine mondial de l’humanité. Que ce soit un port, un palais, ou une mosquée, les richesses architecturales sont nombreuses en Tanzanie mais sont aujourd’hui en péril…

Ruines, Port de Kilwa, Afrique

Crédit photo: Wikimedia – Gustavgraves

12. Réserve de faune à okapis (République démocratique du Congo)

La réserve de faune à okapis porte bien son nom puisqu’elle est l’habitat principal des okapis (mammifères de la même famille que la girafe). Mais l’environnement est en péril à cause de la déforestation et de la chasse. Alors que les communautés indigènes respectent la nature, les immigrants et les chercheurs d’or ne cessent de détruire la flore et la faune sur leur passage.

Réserve, Faune, Okapi

Crédit photo: Wikimedia – J. Doremus

13. Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal)

Ce parc national situé au Sénégal compte 80 espèces de mammifères, 330 espèces d’oiseaux et plus de 1500 espèces de plantes. Sa traversée lors de la saison des pluies peut être compliquée: les plaines se transforment souvent en marécages.

Parc national, Sénégal, Pluie

Crédit photo: Wikimedia – 300td.org

14. Forêts humides de l’Atsinanana (Madagascar)

Les forêts humides de l’Atsinanana couvrent six parcs nationaux sur la partie orientale de Madagascar. L’ensemble de ces territoires recouvre une grande surface du pays et regorge d’espèces naturelles différentes, notamment des lémuriens qui sont menacés de disparaître.

Forêts humides, Madagascar

Crédit photo: Wikimedia – Eric Mathieu

15. Tombeaux des rois du Buganda à Kasubi (Ouganda)

Dans ce bâtiment circulaire, couvert d’un dôme de chaume, repose plusieurs figures historiques de la région. En effet, cette architecture renferme quatre tombes royales: c’est donc un site spirituel très important pour les habitants du pays, qui accueille de nombreux visiteurs chaque année. Ses vestiges sont cependant classés dans la liste du patrimoine mondial en danger.

Tombeaux, Rois, Afrique

Crédit photo: Wikimedia – not not phil

Crédit photo principale : Wikimedia – Jacques Taberlet

A voir aussi dans la rubrique Explorer le monde
A voir aussi dans la rubrique Patrimoine Mondial de l'Humanité
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi