« La vérité sur… » Taïwan : 3 idées reçues

avatar

Largement méconnu des voyageurs occidentaux, Taïwan est pourtant une vraie merveille asiatique. Souvent associé voire confondu avec d’autres pays de la région, et si vous découvriez un autre Taïwan ?

Sans conteste, l’Asie du Sud-Est est l’une des destinations favorites des jeunes voyageurs ! Armés de leur sac à dos, il n’est pas rare de les voir déambuler du Vietnam au Laos, en passant par le Cambodge.

Pourtant, ils sont encore très peu nombreux à prendre la route jusqu’à Taïwan. Légèrement excentré, ce petit état insulaire est encore loin d’attirer les globes-trotteurs, et encore moins les touristes.

À lire aussi : Les 15 plus beaux endroits à visiter à Taïwan

1. Non, Taïwan n’est pas Thaïlande

Taïwan / Thaïlande

Crédit photo : Shutterstock – Osman Bugra Nuvasil (drapeau Thaïlande) / patrice6000 (drapeau Taïwan)

Lorsque l’on évoque Taïwan avec le commun des mortels, il n’est pas rare d’entendre que certaines personnes peu avisées le confondent… avec la Thaïlande ! Si si, vraiment ! Pourtant évidement, les deux pays n’ont absolument rien à voir.

Paradoxe démographique

Déjà, Taïwan est un archipel. Son île principale, historiquement connue sous le nom de Formose, représente 99% du territoire, et est accompagnée de seulement quelques petites îles alentours. On y dénombre environ 23 millions d’habitants, là où la population totale thaïlandaise approche les 70 millions.

Mais la densité de population à Taïwan est impressionnante : 650 habitants/m2, soit 5 fois plus que chez son homologue asiatique !

Taïwan / Thaïlande

Crédit photo : Shutterstock – Richie Chan (Taipei – Capitale de Taiwan) / Pumidol (Bangkok – Capitale de la Thaïlande)

Multiculturalité globale

Ensuite, si en Thaïlande, on parle thaïlandais, à Taïwan, on parle… Mandarin!

Enfin en grande majorité, puisque d’autres langues y sont également reconnues, tel que le Hakka ou d’autres langues traditionnelles. D’ailleurs depuis 2018, la langue officielle du pays est le Taïwanais. Pas toujours facile donc de s’y repérer !

Une autre différence majeure entre les deux pays est la religion qui y est pratiquée. Si la quasi-totalité des Thaïlandais suivent le courant du bouddhisme theravāda, à Taïwan on retrouve une nouvelle fois plus de diversité. Au sein de l’archipel, on retrouve une multitude de croyances, allant du bouddhisme mahāyāna au taoïsme, en passant par de nombreuses minorités religieuses.

Taïwan / Thaïlande

Crédit photo : Shutterstock – Richie Chan (Temple de Taipei Confucius)/ Pumidol(Temple de marbre de Bangkok)

Évidement, les différences entre les deux pays ne s’arrêtent pas là ! Leur Histoire respective, leurs cultures et paysages mais aussi leurs gastronomies sont réellement différentes. Alors ne vous laissez-plus tromper, et n’hésitez pas à aller découvrir ces deux différentes cultures, et jugez par vous-même !

2. Non, Taïwan n’est pas la Chine ! Enfin…

Taïwan / Chine

Crédit photo : NaturalVideographer ( Drapeau de la Chine) / patrice6000 (Drapeau de Taïwan)

Bon, autant être honnête, le fait que le nom officiel de Taïwan soit : « La république de Chine », ça n’aide pas… Mais encore une fois, si ces deux pays ont une réelle Histoire commune, ne succombez-pas aux généralités ! Et surtout, ne dîtes jamais à un Taïwanais qu’il est Chinois !

Politiquement correct

Pour démêler toute cette histoire (plutôt complexe!), voici notre rapide petit point historico-politique :

En 1949, le parti communiste chinois (PCC) sort vainqueur de la guerre civile l’opposant au parti nationaliste (KMT) depuis 1927. De ce fait, le gouvernement en place jusqu’alors, le KMT (parti nationaliste), fuit le territoire pour s’installer sur l’archipel de Taïwan.

Depuis, Taïwan s’appelle officiellement « La république de Chine », tandis que la Chine se nomme « La république populaire de Chine ».

Taïwan / Chine

Crédit photo : Shutterstock – glen photo (Tsai Ing-wen) & 360b (Xi Jinping)

Seul souci, aujourd’hui encore (plus d’un demi-siècle après), les deux gouvernements revendiquent la pleine et légitime souveraineté sur la totalité du territoire chinois. Enfin, dans les faits. Car depuis quelques années, Taïwan agit de plus en plus comme une nation indépendante et libre, mais sans ne jamais l’avoir proclamé (probablement pour ne pas renoncer officiellement aux territoires chinois).

3. Non, Taïwan n’est pas un amas d’usines ! Loin de là…

Mixité historique

Taipei

Crédit photo : Shutterstock – FenlioQ & asiastock

Vous l’aurez compris, Taïwan est l’un des endroits du monde où l’on trouve la plus grande diversité culturelle.

Entre découvertes portugaises – qui ont valu à Taïwan d’être nommé « Formosa », « Belle » jusqu’au XXème siècle -, colonisation hollandaise et rivalité Sino-japonaise pour l’attribution du territoire, Taïwan est un vrai melting-pot de culture. Mais finalement, n’est-ce pas là ce qui en fait l’un des pays les plus singuliers au monde ?

D’ailleurs s’il est bien une chose sur laquelle l’archipel ne doit rien à personne, c’est son incroyable nature luxuriante.

Nature singulière

Forcément en Occident, avec tous les vêtements et autres objets quotidiens que l’on voit frappés de l’inscription « Made in Taïwan », l’image que l’on se fait de l’archipel peut-être biaisée. Il arrive souvent que l’on tombe dans le cliché d’un Taïwan trop industrialisé, où les usines et bâtiments commerciaux ont pris le dessus sur la nature.

Taipei - Taïwan

Crédit photo : Shutterstock – NH & YAO23

Ici pourtant, c’est tout le contraire, et le chemin qui vous mènera de l’aéroport jusqu’au centre-ville de la capitale, Taipei, suffit à lui-même.

Loin des autres capitales telles que Bangkok ou Hong-Kong, Taipei a su se moderniser tout en gardant une âme naturelle, presque sauvage.

Pour le reste du pays, la question ne se pose pas : Taïwan est une merveille sauvage. Entre rizières à perte de vue, volcans et parc naturel, la flore de Taïwan est une réelle surprise.

rizières

Crédit photo : Shutterstock – weniliou

Et le point culminant de cette apaisante découverte se situe sans nul doute au coeur des gorges de Taroko. N’ayez pas de crainte à affronter le « Zhuili Old Trail », la mythique randonnée qui vous guidera vers ce paradis sauvage et insoupçonné de Taïwan. Féérique, le décor promet de submerger quiconque en fait la rencontre.

Taroko

Crédit photo : Shutterstock – PS515

Au coeur de cet ancien territoire aborigène, vous évoluerez le long d’immenses falaises, traverserez un pont suspendu et serez bercé·e·s par les chutes d’eaux et cascades sous la roche.

Taroko - Taïwan

Crédit photo : Shutterstock – MPPhotograph & CHC3537

Alors, si Taïwan souffre de quelques clichés d’assimilation en Europe, vous saurez désormais à quel point cet état est une merveille à part entière.

Et si vous n’êtes pas encore convaincu·e·s, laissez-vous porter en image. On ne peut que vous conseiller de regarder l’une des vidéos de la chaîne « Don’t go to«  de Tolt (voyageur/youtubeur), qui vous présentera Taïwan à sa manière ! Il ne vous reste plus qu’a monter le volume, et vous laisser guider !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Egalement dans Photos
Laisser un commentaire