×

Pourquoi étudier à l’étranger rend plus intelligent

Comparez et trouvez vos activités voyage
Pourquoi étudier à l’étranger rend plus intelligent

Comment étudier ou travailler à l’étranger rend plus créatif

Des recherches montrent que l’expérience dans d’autres pays nous rend plus flexible, plus créatif et nous fait réfléchir et penser de manière plus complexe.

Comment étudier ou travailler à l’étranger changerait votre personnalité ? Vous reviendriez avec un album photo et une valise remplis de souvenirs, c’est sûr. Mais vous pourriez aussi revenir d’un autre pays avec une capacité de penser de manière plus complexe et créative et vous seriez plus susceptible de réussir professionnellement par la suite.

Telles sont les conclusions d’un nombre croissant de recherches sur les effets d’une expérience à l’étranger (que ce soit pour les études ou le travail). Prenons pour exemple une étude menée par William Maddux, professeur assistant de Comportement Organisationnel à l’INSEAD, qui a constaté que parmi les étudiants inscrits dans un programme international de MBA (Maîtrise en administration des affaires), leur « engagement multiculturel » (comment ils se sont adaptés et ont découvert de nouvelles cultures) montrait à quel point leur pensée est devenue ouverte d’esprit.

Les étudiants ayant adopté une attitude d’adaptation envers les cultures étrangères sont devenus plus enclins à établir des liens entre les idées hétérogènes. L’engagement multiculturel des étudiants montrent également des résultats évidents sur le nombre d’offres d’emploi qu’ils ont reçu après la fin du programme. William Maddux indique plus généralement que « les gens qui ont une expérience internationale ou qui s’identifient à plus d’une nationalité sont plus enclins à résoudre les problèmes et d’afficher plus de créativité, comme le suggère notre recherche. Qui plus est, nous avons constaté que les personnes ayant cette expérience internationale sont plus susceptibles de créer de nouvelles entreprises et produits, et à être promues. »

Erasme, étudier à l'étranger

Erasme – Crédit photo: Wikimedia – Hans Holbein der Jüngere

Angela Leung, professeur agrégée de psychologie à la Singapore Management University, est une autre chercheuse qui a étudié les effets psychologiques de la vie à l’étranger. Elle rapporte que les personnes ayant acquis de l’expérience auprès de différentes cultures sont plus en mesure de générer des idées créatives et établir des liens inattendus entre les concepts. Comme Maddux, Leung conclu que les avantages de vivre à l’étranger bénéficient à ceux qui sont prêts à s’adapter aux coutumes de leur pays d’accueil : « Les avantages créatifs fortuits résultant des expériences multiculturelles, » écrit-elle, « peuvent dépendre de la mesure dans laquelle les individus s’ouvrent aux cultures étrangères. Cette ouverture, elle ajoute, comporte une tolérance pour l’ambiguïté et l’indétermination, l’absence de fermeture et de réponses fermes. »

Se pourrait-il que les gens qui choisissent d’étudier ou de travailler dans d’autres pays soient déjà plus enclins à avoir un esprit complexe et créatif ? David Therriault, professeur agrégé de psychopédagogie à l’Université de Floride, a anticipé cette possibilité. Il a réalisé une étude en administrant des tâches de pensée créative à trois groupes d’étudiants : les étudiants qui avaient étudié à l’étranger, les étudiants qui avaient l’intention d’étudier à l’étranger, et les étudiants qui n’avaient pas et n’ont pas l’intention d’étudier à l’étranger. Résultat : les étudiants qui avaient réellement étudié à l’étranger ont surclassé les deux autres groupes.

En conclusion, étudier ou travailler dans un autre pays peut nous rendre meilleur penseur, plus flexible d’esprit, plus créatif et donc plus intelligent, seulement si nous sommes prêts à s’adapter et apprendre d’autres cultures.

Etudier à l'étranger, avantages

Crédit photo: Flickr – Tulane Public Relations

Pourquoi étudier ou travailler à l’étranger ?

La mondialisation est là pour durer, et les étudiants qui veulent travailler dans notre monde interconnecté devraient envisager d’étudier à l’étranger. En 2013, 65 000 français étudiaient à l’étranger (Erasmus et autres programmes). C’est très peu quand on sait que l’on compte 2,39 millions d’étudiants français (en 2014). Malgré la concurrence mondiale croissante inévitable pour l’emploi, les diplômés français manquent d’expérience internationale, de capacités linguistiques et de compétences de communication interculturelles, toutes nécessaires pour réussir dans l’économie mondiale. Nous avons donc un long chemin à parcourir.

Faire des études à l’étranger pendant une partie de leur enseignement est le moyen le plus efficace et accessible aux étudiants pour développer les compétences nécessaires, car cela pousse un étudiant à sortir de sa zone de confort pour découvrir une autre culture, une autre langue, un autre environnement et un autre système éducatif. Cela enseigne aux étudiants l’appréciation des différences et de la diversité, et leur permet de reconnaître, et ensuite rejeter, les stéréotypes qu’ils ont peut-être tenu à propos de personnes qu’ils n’avaient jamais rencontrés.

Apprendre à interagir avec des gens d’autres pays et cultures offre aux futurs leaders, tous domaines compris, le pouvoir de résoudre des problèmes urgents (ou répondre à des questions urgentes), comme guérir des maladies et trouver des solutions énergétiques, en passant par la lutte contre le terrorisme et la faim. Mais faire ses études à l’étranger doit être effectué correctement. Ce ne doit pas être une partie distincte de l’enseignement, mais plutôt faire partie intégrante du cursus.

Que ce soit en Europe ou d’autres régions du monde, il est de plus en plus facile de partir étudier à l’étranger. Il ne reste qu’à passer le cap de la prise de décision !

Sources : INSEAD, Time, NY Times. Crédit photo principale : Flickr – fdecomite

A voir aussi dans la rubrique Enquêtes et sondages
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi