N’allez pas en Suisse

avatar

N’allez pas en Suisse : c’est trop cher, les gens sont froids et rigides et on s’ennuie. Idées reçues ou simple réalité ? Découvrons ça ensemble sur place !

Salut les GlobeTolters,

Après mes épisodes qui cassent les idées reçues sur les villes de Zurich et Genève, je vous propose d’embarquer pour découvrir la Suisse toute entière !

Très souvent victime de ses clichés, allons vérifier tout ça ensemble directement sur place. Et pour s’y rendre, même pas besoin de l’avion. En effet, la Suisse est facilement accessible en train depuis la France, c’est même le moyen le plus rapide d’y parvenir depuis Paris !

Un grand merci à nos partenaires TGV Lyria, Suisse Tourisme, Zurich et Genève Tourisme de nous avoir accompagnés dans cette superbe découverte.

1. La Suisse c’est cher

Lorsque l’on pense à la Suisse, la première chose qui nous traverse l’esprit c’est bien souvent la question de l’argent. Et soyons honnête, ce n’est pas pour rien si la Suisse occupe habituellement la tête du classement des pays où le coût de la vie est le plus élevé. Mais cela ne veut pas dire qu’un séjour sur place est forcément trop onéreux !

Jungfrau - Suisse

Crédit photo : Shutterstock – kavalenkava

Pour commencer, le simple fait de se rendre en Suisse depuis la France est rapide, confortable et surtout… pas hors de prix ! En effet, TGV Lyria propose l’aller simple dès 49€, tout au long de l’année. Plutôt accessible pour se rendre d’un pays à un autre n’est-ce-pas ?

D’autre part, l’un des gros avantages de la Suisse réside dans le fait que les grandes villes ne sont jamais trop loin de la nature. Ainsi, il est possible de partir explorer la beauté de la nature Suisse à pied : le paradis de la randonnée !

Eh oui, pas besoin de payer pour marcher. J’ai pour ma part testé une randonnée à seulement 15 minutes du centre de Zurich, l’Uetliberg : un sommet offrant une vue imprenable sur la ville et le lac.

Uetliberg - Zurich

Crédit photo : Shutterstock – Simon Dannhauer

Aussi, la Suisse permet d’accéder à d’autres activités gratuites ou vraiment pas chères. En effet, de nombreux lacs et rivières vous invitent à la baignade, notamment à Genève et Zurich. Pour finir, les férus de culture trouveront leur bonheur grâce au Geneva City Pass et à la Zurich Card : accès gratuit à de nombreux musées ainsi qu’aux transports publics !

2. En Suisse, on s’ennuie

S’il est possible de passer un séjour en Suisse sans se ruiner, d’autres diront que c’est un pays ennuyeux. C’est qu’ils n’ont pas encore eu l’occasion de tester la vie nocturne à Zurich ! En effet, si Berne reste la capitale officielle du pays, Zurich s’avance comme celle des festivités. Entre les bars à bières ou cocktails dans le quartier multiculturel de la rue Langstrasse et les fameux clubs électro dans le quartier Ouest de Zurich, vous ne saurez plus où commencer l’apéro !

Zurich

Crédit photo : Shutterstock – Oleksiy Mark

Par ailleurs, est-il réellement utile de préciser que la Suisse est le paradis des mordus de sport ? Explorer la diversité naturelle du pays à vélo ou à pied, admirer la beauté des paysages vus d’en haut en parapente, se défouler en rafting à seulement quelques minutes du centre de Genève ou encore se tester au surf sur des espaces aménagés… C’est un panel d’activités immense qui vous attend !

Que demander de plus ? Ah oui, découvrir des paysages naturels époustouflants, entre lacs et glaciers, à travers les 19 parcs naturels répartis sur tout le territoire ! Des pépites naturelles qui vous promettent une expérience authentique au cœur de la nature suisse.

Parc naturel - Suisse

Crédit photo : Shutterstock – Taljat David

Si la Suisse séduit les fêtards, les férus de sports et de nature, elle est également riche en traditions. Celles-ci raviront les avides d’expériences typiques : entre fabrication de couteau suisse et dégustation de chocolat, il y en a pour tous les goûts. Finalement, la Suisse est loin d’être ennuyeuse !

3. Les Suisses sont froids

En effet, on entend souvent dire des Suisses qu’ils ne sont pas très chaleureux, voire même froids, rigides ou grincheux. Réalité ou mauvais cliché ? Le seul moyen de le savoir, c’est d’aller à la rencontre des habitants du pays.

Lors de mes quelques périples sur le territoire suisse, j’ai justement eu l’occasion d’être en contact direct avec les locaux pour ainsi me faire ma propre idée sur le sujet. Et il s’avère que je garde un excellent souvenir de mes rencontres en Suisse, partout où je suis allé !

Suisse

Crédit photo : Shutterstock – eugeniek

Durant mon dernier séjour à Genève, j’ai eu la chance d’accompagner le chef Michel Roth à la rencontre de pêcheurs qui le fournissent en poisson. S’ils m’ont paru un peu “brut de décoffrage” à première vue, ils se sont finalement avérés très sympathiques une fois le contact établi. D’ailleurs, ils se sont même prêtés au jeu des caméras sans aucun problème ! Cette dernière rencontre est donc venue confirmer que cette idée reçue sur les Suisses reste bel et bien un cliché.

4. Les Suisses ne mangent que de la fondue

Alors oui, il est possible de se faire plaisir en mangeant d’excellentes fondues en Suisse, après une belle journée sous la neige à descendre les pistes. Mais la gastronomie suisse se résume-elle à ça pour autant ? Pour en avoir le cœur net, je suis allé tester par moi-même !

Fondue

Crédit photo : Shutterstock – beats1

Pour commencer, quoi de mieux que de s’introduire directement derrière les fourneaux aux côtés d’un chef renommé ? C’est ainsi que j’ai mis la main à l’ouvrage pour réaliser un délicieux repas servi dans le TGV Lyria avec Michel Roth, chef cuisinier au restaurant étoilé Bayview. Au menu : filet de sandre en croustillant avec oignon rouge au balsamique et safran de Genève, grenade, pignon de pin, pomme verte et moutarde violette… une explosion de saveurs !

D’autre part, j’ai eu l’occasion de tester un restaurant assez particulier lors de mon séjour à Zurich : le Hiltl. Et pour cause, cette enseigne centenaire suisse, gérée par la même famille depuis cinq générations, détient le titre de premier restaurant végétarien au monde. L’établissement propose un buffet appétissant, avec des produits de qualités préparés avec originalité. En bref, des plats savoureux que mes papilles ne sont pas prêtes d’oublier !

Hiltl, Suisse - restaurant végétarien

Crédit photo : Facebook – Hiltl

Pour conclure, les diverses expériences que j’ai vécu durant mes escapades en Suisse sont venues faire tomber toutes les idées reçues qu’on entend souvent à propos de ce pays. Finalement, on peut dire que le meilleur moyen de se faire un avis sur une destination, c’est avant tout d’y aller !

Comment aller en Suisse ?

Comment aller en Suisse ?

Crédit photo : Pierre Julien

Comme vous le savez, avec Generation Voyage, nous avons l’ambition de vous faire voyager différemment. Le train étant le meilleur moyen de concilier découverte et respect de l’environnement, nous sommes ravis d’avoir collaboré avec TGV Lyria sur ce projet.

Depuis Paris-Gare-de-Lyon, le TGV Lyria propose de nombreux allers-retours directs et quotidiens pour Genève (3h11), Zurich (4h04), Bâle (3h04) et Lausanne (3h41). Le tarif est à partir de 49€ l’aller simple en classe standard.

À bord des trains, des mesures sanitaires sont mises en place pour la sécurité des voyageurs : masque obligatoire, nettoyage plus poussé des zones de contact, système de ventilation performant…

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou