Visiter Santiago : que faire, que voir ?

Comparez et trouvez vos activités voyage
Visiter Santiago : que faire, que voir ?

Que faire à Santiago, la capitale du Chili ?

Santiago a toujours eu ses charmes mesurés: une cuisine raffinée, des jardins parfaitement aménagés, un célèbre marché de fruits de mer, avec en toile de fond magnifique les Andes. Mais au cours des dernières années, la capitale chilienne a fait l’objet d’une métamorphose culturelle. Pour célébrer le bicentenaire du Chili en 2010, la ville a consacré des millions de pesos dans la construction de nouveaux centres culturels, des musées bien pensés et des parcs verdoyants superbes. Les quartiers huppés de Vitacura et El Golf ont fleuri avec d’élégantes nouvelles galeries d’art, les célébrités ont commencé à affluer dans les bars branchés, et le quartier oublié de Barrio Brasil a retrouvé son dynamisme grâce à l’art et des auberges de jeunesse funky.

Certes, Santiago n’est peut-être pas aussi glamour que Rio ou aussi dynamique que Buenos Aires, mais ce n’est plus une simple escale avant la Patagonie chilienne ou l’Atacama. Sous-estimée mais pleine d’avenir, Santiago est à présent une destination à part entière. Avec un climat méditerranéen et quasiment pas de pluie d’octobre et mai, il est facile de profiter de tout ce que la ville a à offrir tout au long de l’année. Si vous avez prévu un voyage au Chili, envisagez de consacrer quelques jours à la capitale. Pour vous aider à explorer la ville, voici les meilleures choses à faire à Santiago :

1. Cerro San Cristóbal

Vue depuis le Parque Metropolitano, Cerro San Cristobal, Santiago

Flickr – Jorge Láscar

Commencez votre séjour en ayant un aperçu de l’étendue de la ville. Parsemée de collines, il vous est possible d’avoir des vues imprenables sur Santiago, alors rendez-vous sur les sommets et les points de vue du Parque Metropolitano, mieux connu comme le Cerro San Cristóbal. Avec 722 hectares, le parc est le plus grand de Santiago, mais il reste résolument urbain: un funiculaire vous transporte entre les différentes collines (cerro), et des voitures empruntent les routes qui traversent l’espace vert. Le parc se trouve au nord des quartiers Bellavista et Providencia depuis lesquels on peut y accéder (Métro Baquedano).

Vous y trouverez une statue haute de 14 m de la Virgen de la Inmaculada Concepción. Au pied de celle-ci, il y a des bancs où le Pape Jean-Paul II a dit la messe en 1984.

Jardín Japonés, Cerro San Cristobal, Santiago

Jardín Japonés – Flickr – Jack Zalium

Sur cette colline, vous trouverez également le Jardín Botánico Mapulemu (un jardin botanique), mais aussi un parc pour enfants avec des jeux en bois et des fontaines interactives (Plaza de Juegos Infantiles Gabriela Mistral), ainsi que deux immenses piscines publiques pour vous rafraîchir les journées de grosses chaleurs : Piscina Tupahue et Piscina Antilén. A 400 mètres de là, vers l’Est, le Jardín Japonés est petit mais magnifiquement aménagé.

Cette colline, vous l’avez compris, peut vous occuper une bonne journée si vous aimez marcher et apprécier les vues panoramiques. Un autre endroit offre des vues similaires : Cerro Santa Lucia, située en plein centre de Santiago.

2. La Plaza de Armas, avec sa cathédrale, ses musées et ses palais

Plaza de Armas, Santiago

Flickr – Rafa Alves

Depuis la fondation de la ville en 1541, la Plaza de Armas a été son cœur symbolique. À l’époque coloniale, une potence était la pièce centrale de la place… Aujourd’hui, c’est une fontaine célébrant le Libertador (libérateur) Simón Bolívar, ombragée par plus d’une centaine de palmiers chiliens. Les rues piétonnes parallèles Paseo Ahumada et Paseo Estado voient déambuler les Santiaguinos sur la place les weekends et les après-midis ensoleillées de semaine.

La néoclassique Catedral Metropolitana, construite entre 1748 et 1800, domine la Plaza. Les évêques célébrant la messe sur l’autel principal somptueux peuvent se sentir mal à l’aise: en dessous d’eux se trouve une crypte où sont enterrés leurs prédécesseurs.

Si l’art religieux vous intéresse, vous pouvez vous rendre derrière la cathédrale au Museo de Arte Sagrado, lequel dispose d’une cour et d’une architecture coloniale.

Si vous êtes un féru d’histoire, ne manquez pas le Museo Histórico Nacional qui prend place dans le Palacio de la Real Audiencia de Santiago. Ce musée comprend des meubles, armes, peintures, objets et modèles historiques retraçant l’histoire coloniale et républicaine du Chili. Après un rapide coup d’œil à la culture pré-colombienne, le rez de chaussée couvre la conquête et la colonie du pays. L’étage traite de l’indépendance du Chili par la révolution industrielle jusqu’au coup d’Etat militaire de 1973 mené par Augusto Pinochet, mais ne va pas plus loin. La dernière pièce du musée est glaçante : ce sont les lunettes cassées de Salvador Allende.

Toujours depuis la place très animée en journée, n’hésitez pas à rentrer et admirer l’architecture intérieur du bâtiment de la poste (Correo Central).

3. Le Palacio de la Moneda

Palacio de la Moneda, Santiago

Flickr – .:GIO::IAB:.

A quelques pâtés de maisons de la Plaza de Armas, c’est dans le Palacio de la Moneda que sont situés les bureaux présidentiels du Chili. Le bâtiment néoclassique richement décoré a été conçu par l’architecte italien Joaquín Toesca à la fin du 18ème siècle, et était à l’origine l’hôtel des finances, son nom signifiant « la monnaie ». La façade nord a été gravement endommagée par les attaques de missiles aériens pendant le coup d’Etat militaire de 1973, au cours du quel le président Salvador Allende, qui refusait de partir, a été renversé ici. Un monument honorant Allende s’élève aujourd’hui sur la Plaza de la Constitución, qui fait face au palais.

Vous pouvez réserver une visite guidée gratuite de la Moneda, mais il faut le planifier une semaine à l’avance sur le site du gouvernement. Vous pouvez également visiter le Centro Cultural Palacio de La Moneda, situé sous la place derrière La Moneda, qui dispose de plusieurs expositions culturelles. L’entrée est gratuite si vous y allez avant midi.

4. La Chascona

Maison Pablo Neruda, la Chascona, Santiago

Wikimedia – Marcelo Ois Lagarde

L’un des trois musées du poète chilien Pablo Neruda, qui sont tous aménagés dans ses anciennes maisons, est situé en plein Bellavista, le quartier bohème de Santiago, où il vivait avec sa troisième épouse Matilde Urrutia. Cette dernière a donné son nom à la maison car on la surnommait La Chascona, en référence à la chevelure abondante et ébouriffée de sa maîtresse qui deviendra donc plus tard sa troisième femme. Le musée est décoré avec une collection incroyable d’objets du monde entier qui appartenaient au poète, avec notamment son prix Nobel. Des salles de la maison sont conçues pour créer le sentiment que vous êtes sur un bateau, et vous avez de très belles vues sur la ville.

Les deux autres maisons de Neruda ne se trouvent pas trop loin de Santiago (une est à Valparaíso, l’autre est à Isla Negra, une ville au sud de Valparaíso) et elles valent toutes le détour si vous avez le temps. Pour vous rendre à celle-ci, arrêtez-vous au métro Baquedano.

5. Le Mercado Central et ses produits de la mer

Mercado Central Santiago

Flickr – Jimmy Baikovicius

Les tas de poissons frais et crustacés luisants sur les étals feront frémir les fins gourmets, les pêcheurs et les photographes au Mercado Central, qui est entouré par les rues 21 de Mayo, San Pablo, Paseo Puente et Valdés Vergara. Tandis que les poissonniers rivalisent bruyamment pour attirer les clients dans une moitié du marché, des rabatteurs pour les nombreux restaurants de fruits de mer font un vacarme similaire dans l’autre. Pour profiter d’une expérience culinaire un peu plus calme et authentique, choisissez plutôt les restaurants de fruits de mer autour du marché que fréquentent les locaux à l’heure du déjeuner.

Pour le marché des fruits et légumes, ne manquez pas le marché de La Vega.

6. Le quartier (Barrio) de Bellavista

Bellavista Santiago

Flickr – Kyle Pearce

Bellavista est un quartier situé au centre de la ville et c’est l’un des meilleurs en ce qui concerne le street art et la vie nocturne de Santiago. Le soir, restaurants, bars et discothèques vous offrent assez de possibilité pour sortir jusque tard dans la nuit.

En journée, ce quartier touristique regorge de boutiques artisanales (notamment de l’art fabriqué à partir de la pierre lapis lazuli) et de souvenirs. Rendez-vous au Patio Bellavista où restaurants et boutiques chics entourent une cour.

7. Visitez les musées incontournables de Santiago

Museo de la memoria y los derechos humanos, Santiago

Wikimedia – Jorge Barrios

Ville culturelle, Santiago dispose de nombreux musées. Voici les meilleurs :

Musée de la mémoire et des droits de l’homme (Museo de la Memoria y los Derechos Humanos) : Ouvert en 2010, ce musée flambant neuf n’est pas pour les âmes sensibles. Les expositions présentent les violations terrifiantes des droits de l’homme et les « disparitions » à grande échelle qui ont eu lieu sous le gouvernement militaire du Chili entre les années 1973 et 1990. Même si ce musée est dur, il nous informe sur les 40 000 victimes soumises à la torture et aux exécutions, et nous aide à contextualiser l’histoire récente tumultueuse du Chili.

Musée national des beaux-arts (Museo Nacional de Bellas Artes) : Ce musée fait partie du Palacio de Bellas Artes et dispose d’une excellente collection permanente d’art chilien. Le bâtiment lui même est impressionnant, et date de 1910.

Musée d’Art Contemporain (Museo de Arte Contemporaneo) : Des expositions temporaires mettant en valeur la photographie contemporaine, le design, et la sculpture sont présentées dans ce musée qui se trouve dans le Palacio de Bellas Artes. Des peintures d’artistes chiliens du 20ème siècle constituent le plus gros de la collection permanente.

Musée de la Science et de la Technologie (Museo de Ciencia y Tecnologia) : Au centre du Parque Quinta Normal il y a un lagon artificiel où vous pouvez louer une barque. Au-delà de la lagune, le musée a des expositions interactives sur l’astronomie, la géologie et d’autres aspects de la science et de la technologie. Dans ce même parc, vous pouvez aussi visiter le Museo Infantil et le Parque Museo Ferroviario.

A voir aussi les musées cités plus haut dans l’article ainsi que le Museo de la Moda et le Museo de la Solidaridad Salvador Allende.

8. Les parcs de la ville

Parque Las Esculturas, Santiago

Flickr – Carlos Reusser Monsalvez

Pour prendre l’air, se promener, pique-niquer, et voir des expositions en plein air, prenez le temps d’explorer un minimum les parcs suivants : Parque Las Esculturas, Parque Forestal, Parque O’Higgins, Parque Quinta Normal et Parque por la Paz.

9. Autres idées de visites à Santiago

  • Le Cementerio General de Santiago où se trouvent les tombes de Bernardo O’Higgins et Augusto Pinochet
  • L’ambiance bohème et branchée du Barrio Lastarria
  • La Plaza Ñuñoa animée la nuit
  • Mangez une glace faite maison dans l’une des heladerias
  • Visitez la Villa Grimaldi pour en apprendre plus sur le coup d’État militaire chilien et la dictature
  • Allez voir un match de Fútbol
  • Louez un vélo
  • Le Barrio Italia
  • Le Barrio Yungay

10. Que faire dans les environs de Santiago ?

  • De fin juin à septembre/octobre, il est possible de faire du ski à moins d’1h30 de Santiago. Rendez-vous aux stations de Valle Nevado, El Colorado ou La Parva. Si vous voulez skier 1 semaine, allez à Portillo. Si vous êtes débutant, la station de Lagunillas est la station la plus proche de la capitale, située à Cajon de Maipo.
  • Allez visiter Valparaíso
  • Découvrez les vignobles autour de Santiago comme la vallée Colchagua ou celle de Casablanca
  • Les villages de Pomaire et Viña Undurraga (évitez le lundi car les artisans ne travaillent pas ce jour)
  • Allez pratiquer des activités en pleine nature dans les montagnes environnantes, comme du rafting à Cajon de Maipo

Santiago : Comment y aller ? Où dormir ?

Quelques compagnies se démarquent pour se rendre au Chili et à Santiago. Air France, LAN, Iberia ou encore TAM proposent souvent les vols les moins chers. Selon la période de votre séjour, cela peut bien sûr changer. Pour le vérifier, utilisez le comparateur de vols Skyscanner.

Santiago est une ville étendue, essayez de choisir un hôtel situé dans le centre pour plus de facilité. Cherchez par exemple dans les quartiers de Providencia ou Bellavista. Pour trouver un hôtel pas cher à Santiago, effectuez une recherche sur notre comparateur d’hôtels Toolito. Une carte interactive permet de chercher votre hôtel par rapport à sa situation géographique.

Avez-vous visité Santiago au Chili ?

A voir aussi dans la rubrique Santiago
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi
Retrouvez également Generation Voyage gratuitement par mail et sur votre smartphone: