Visiter Glasgow : que faire, que voir ?

Comparez et trouvez vos activités voyage
Visiter Glasgow : que faire, que voir ?

Que faire à Glasgow, la plus grande ville d’Ecosse ?

Un mélange de ville industrielle et sophistiquée, la plus grande ville d’Ecosse a évolué au cours des deux dernières décennies pour devenir l’une des métropoles les plus fascinantes de Grande-Bretagne. À première vue, Glasgow et ses beaux bâtiments victoriens, héritage d’une richesse générée par le commerce, donnent l’impression d’un endroit guindé. C’est tout l’inverse, la ville regorge de bars élégants, de restaurants haut de gamme, de clubs animés et possède l’une des meilleures scènes de musique live du Royaume-Uni. La combinaison de cette agitation avec la gentillesse légendaire de ses habitants est captivante. Oubliée la mauvaise réputation qu’elle avait, Glasgow est devenue la capitale britannique de l’architecture et du design. Les amateurs d’architecture, d’art, d’histoire, de vie nocturne… tout le monde sera étonné de visiter Glasgow.

Pour un weekend ou un plus long séjour, voici les meilleures choses à faire à Glasgow :

1. Le Riverside Museum

Riverside Museum Glenlee Glasgow

geograph.org.uk – Gareth James

Ce qui était autrefois connu comme le Transport Museum a un nouveau nom et un nouveau foyer. Le Riverside Museum, premier grand édifice public de l’architecte Zaha Hadid au Royaume-Uni, se trouve sur le site d’un ancien chantier naval, et raconte l’histoire du transports à Glasgow, et en Ecosse, que peu de villes ou pays peuvent rivaliser. L’architecture de ce musée gratuit fait partie de la visite, et représente une vague ou un mouvement en plis. Les façades et les toits du bâtiment sont entièrement habillés de deux cents tonnes de zinc-titane. Malgré son design recherché, le musée fait allusion à l’architecture portuaire.

Le Glenlee ou Tall Ship (« grand voilier ») du 19ème siècle est amarré sur la Clyde le long du bâtiment et illustre magnifiquement l’histoire du musée d’hier et d’aujourd’hui, tout comme les expositions à l’intérieur, qui présentent des skateboards à côté des trains à vapeur. La collection se compose également d’une série fascinante de voitures fabriquées en Ecosse, ainsi que des tramways, des vélos (et notamment une réplique du premier vélo à pédales datant de 1847)…

2. Explorez la Necropolis, un cimetière victorien de Glasgow

Necropolis Glasgow

Wikimedia – Postdlf

Rien ne donne plus à réfléchir qu’une balade dans un cimetière, en particulier après une pinte. Juste derrière la brasserie de Wishart Street (Wellpark Brewery) se trouve la Necropolis, qui est décrite comme une « représentation unique du Glasgow victorien ». De grands monuments aux motifs complexes, conçus par des architectes Glaswegian de renom, tels que Charles Rennie Mackintosh, ont été érigés en l’honneur des riches marchands. La nécropole est située sur une colline et a une belle vue sur la ville. Le cimetière, où 50 000 personnes sont enterrées, est ouvert tous les jours de 7h jusqu’au crépuscule. On y trouve notamment une statue de John Knox qui domine tout le site qui a des airs du Père Lachaise à Paris.

3. Marchez sur les pas de Charles Rennie Mackintosh, l’artiste mondialement connu de Glasgow

Glasgow School of Art, Mackintosh

La Glasgow School of Art – geograph.org.uk – Chris Downer

Ignorez la boutique de souvenirs que ses travaux ont inspiré, cela n’a rien à voir avec le génie de Charles Rennie Mackintosh, l’enfant de Glasgow le plus célèbre du monde de l’art. Artiste, architecte et designer, Mackintosh était le principal partisan britannique de l’Art Nouveau, et son plus prolifique. Promenez-vous dans la Glasgow School of Art (entrée adulte : 9,75 £), l’une des premières et la plus importante de ses œuvres. Pour la découvrir, veillez à ne pas manquer la petite mais magnifique bibliothèque en bois sombre, où absolument tout, des luminaires aux étagères de livres en passant par les chaises, provient de la main de Mackintosh. Notez qu’un incendie en 2014 a lourdement endommagé le bâtiment et l’accès peut être limité par des travaux de rénovation.

Rendez-vous ensuite devant la Mackintosh House, qui est rattachée à la Hunterian Art Gallery. C’est une reconstitution de la maison que l’architecte Charles Rennie Mackintosh (1868-1928) avait acheté avec son épouse, l’artiste Margaret Macdonald. Le design intérieur était l’un de leurs points forts. La Mackintosh House est étonnante, même aujourd’hui. Les intérieurs aux motifs décoratifs et le magnifique salon montrent à quel point l’artiste fut un pionnier du design. Des visites guidées gratuites se font toutes les demi-heure.

spirale The Lighthouse, Mackintosh, Glasgow

La spirale du Lighthouse – Wikipedia – George Gastin

Ensuite, les admirateurs du grand Charles Rennie Mackintosh vont adorer le Willow Tearooms, une reconstitution authentique du salon de thé que Mackintosh a conçu et meublé au début du 20ème siècle pour la restauratrice Catherine Cranston. Allez-y à l’heure du thé et profitez-en pour admirer la touche distinctive de l’architecte sur presque tous les éléments : même les cuillères à thé ont reçu son attention.

Trois autres endroits nous rappellent les travaux de Mackintosh : allez jeter un œil au Scotland Street School Museum, le l’architecte Glasgownian a réalisé. Le musée The Lighthouse (« le phare ») et enfin, la Mackintosh Church (seul bâtiment religieux qu’il ait conçu) terminent votre « visite guidée » autour de Mackintosh.

4. Allez voir la statue du Duke, le Duc de Wellington et son cône sur la tête

Duke of Wellington, duc statue avec cône de chantier à Glasgow

geograph.org.uk – kim traynor

Vous ne pouvez pas quitter la ville sans avoir vu le duc de Wellington et son cône de chantier sur la tête. La statue équestre érigée en 1844 se tient juste en dehors de la Galerie d’Art Moderne. La statue est coiffée depuis 30 ans par un cône que des « vandales » viennent placer dès que la municipalité l’enlève. Mais face aux coûts annuels que cela génère, il a été décidé que la couronne du vainqueur de Waterloo resterait de manière permanente. Elle est par conséquent devenue l’emblème le plus connu de la ville. Profitez d’être là pour visiter la Gallery of Modern Art. En hiver, rendez-vous sur le Royal Exchange Square tout proche, où l’on trouve les plus belles décorations de Noël d’Ecosse.

5. Le Kelvingrove Art Gallery and Museum

Kelvingrove Art Gallery and Museum, Glasgow

geograph.org.uk – Paul McIlroy

Encore un musée oui, mais celui-là est l’un des plus importants musées d’Écosse. Immanquable. Ici, vous y trouverez de tout : de l’art, des animaux empaillés, et des épées micronésiennes à dents de requins aux côtés d’un avion Spitfire, en passant par l’oeuvre de Dalí le Christ de saint Jean de la Croix… 8000 objets sont exposés dans ce musée qui vaut lui-même le détour pour son architecture. Bien que tout semble désorganisé à première vue, chaque salle a en fait sa thématique et on visite le musée assez rapidement. On peut apprendre beaucoup de chose sur l’art et le fait qu’il soit gratuit encourage sa visite.

6. Un peu de shopping au marché de Barras

Barras marché Glasgow

Crédit – news.stv.tv

The Barras existe à Glasgow depuis plus d’un siècle, et même s’il est également devenu synonyme de DVD piratés et objets douteux, une nouvelle génération de commerçants ont donné une nouvelle vie à ce marché iconique. Cependant, on est encore loin d’un marché bobo et branché. C’est un endroit idéal pour flâner le weekend de 10h à 17h où l’on trouve des stands pour manger des saucisses et boire une pinte, de l’artisanat « hipster », des étals de légumes frais, des vêtements et des petits objets bon marché mais utiles. Le Barras se situe entre Gallowgate et London Road.

Pour faire du vrai shopping, rendez-vous au « Style Mile ». Le principal quartier commerçant qui entoure Buchanan Street comprend des centaines de magasins de tous types.

7. Hampden Park, son musée ou un match de football écossais

Hampden Park Glasgow

Wikimedia – Groundhopper2000

C’est le Stade national de l’Écosse. C’est ici que joue l’équipe de Queen’s Park FC, le plus vieux club d’Ecosse. Il abrite surtout le musée du football écossais, qui raconte l’histoire de football écossais avec l’aide de 2 500 objets exposés, dont la Coupe d’Ecosse, plus vieux trophée national du monde.

8. Faites un Subcrawl, une tournée des bars en métro

Glasgow’s Subcrawl tournée des bars

Crédit – theguardian.com

Vous ne le savez peut-être pas, mais Glasgow possède le troisième système de métro le plus ancien en Europe après ceux de Londres et Budapest. Cependant, il est très petit et ne sert à rien si vous logez en dehors de West End, mais sa trajectoire circulaire en fait un excellent moyen de transport pour un pub crawl ou, comme on aime l’appeler, un subcrawl. Prenez un ticket « Discovery » et allez boire un verre dans les pubs et bars listés ici, qui sont proches de chaque arrêt de la ligne de métro.

9. Visitez l’Université de Glasgow et le Hunterian Museum

Cloitre université Glasgow

Flickr – Chor Ip

L’université de Glasgow est la quatrième plus ancienne université anglophone, et fut fondée en 1451. On y vient pour son architecture gothique incroyable mais aussi parce qu’elle abrite le Hunterian Museum. Ce musée original contient la collection du célèbre étudiant (qui a été à l’université), William Hunter (1718-1783). Ce dernier était avant tout un anatomiste et un médecin, et s’intéressait à tout ce que le monde avait à offrir. On trouve ainsi des organes dans des bocaux de formol en verre, des phénomènes géologiques, des squelettes de dinosaures et des animaux déformés…

10. Prenez l’air

Kelvingrove Park Glasgow

Wikimedia – Candeo gauisus

Profitez des espaces verts et parcs de la ville ainsi que de la présence de la rivière Clyde pour prendre l’air et vous balader. Kelvingrove Park donne sur l’université et son amphithéâtre accueille des concerts et spectacles au cours de l’année. Le Botanic Garden, se distingue par ses douze serres d’inspiration Victoriennes qui abritent notamment des plantes tropicales. Enfin, le Glasgow Green est le parc le plus ancien d’Ecosse, idéal pour une promenade.

D’autres idées de visites à Glasgow et ses alentours

  • La Burrell Collection, une des plus belles collections d’objets d’art en Europe
  • La Cathédrale Saint-Mungo de Glasgow
  • Pour les meilleurs pubs de la ville, rendez-vous sur Ashton Lane
  • Le City Chambers (hôtel de ville)
  • Allez au Loch Lomond, à 25 minutes en voiture, pour un paysage sublime
  • Visitez Edimbourg

Glasgow : Comment y aller ? Où dormir ?

Les compagnies low-cost easyJet et Flybe proposent des vols pas chers depuis la France pour Glasgow, mais des compagnies classiques volent aussi vers la plus grande ville d’Ecosse. Il y a moins de choix de vols que pour Edimbourg, et les prix peuvent parfois varier sensiblement. Pour trouver le meilleur vol pour votre séjour, utilisez le comparateur de vol Skyscanner.

Comme partout dans le monde, Glasgow compte quelques auberges de jeunesse, permettant aux petits budgets de séjourner pas cher… L’idéal est de trouver un hôtel dans le centre, proche d’un arrêt de métro de la seule ligne de la ville. Pour trouver le meilleur hôtel pour vos dates de séjour, utilisez notre comparateur d’hôtels Toolito en recherchant sur la carte interactive.

Avez-vous visité Glasgow ?

A voir aussi dans la rubrique Glasgow
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi
Retrouvez également Generation Voyage gratuitement par mail et sur votre smartphone: