Les spécialités culinaires du Népal

Comparez et trouvez vos activités voyage
Les spécialités culinaires du Népal

Découvrez la cuisine népalaise

La cuisine népalaise n’est pas aussi populaire que la cuisine indienne mais n’en demeure pas moins intéressante. La cuisine népalaise est à l’image de la diversité géographique du pays, riche et variée. Les régions tantôt très arides des sommets himalayens tantôt subtropicales permettent toutes sortes d’agricultures et de spécialités culinaires.

La cuisine népalaise, comme la cuisine indienne, est constituée principalement de plats végétariens dans lesquels, le riz et les lentilles sont les ingrédients phares d’un plat. Forte de ses influences indiennes et tibétaines, la cuisine népalaise regorge de gourmandises.

Le Dal bhat, est le plat national du Népal. Composé de riz blanc, de lentilles et de légumes en sauce, ce plat est servi dans une assiette accompagnée de plusieurs petits récipients. Appelé aussi « thali » par les Newars (premiers habitants de la vallée de Katmandou), le Dal bhat se consomme à toute heure de la journée aussi bien par les locaux que par les touristes. Plus ou moins épicé, le Dal bhat se cuisine différemment selon la région et les goûts, il est donc très peu probable de tomber sur une seule et même recette.

Dal bath, spécialité népalaise

Dal bhat – Crédit photo: Wikimedia – 松岡明芳

Plus qu’un plat national, le Dal bhat est quasiment le plat unique de la journée des népalais. Il peut être accompagné de viandes de porc, de poulet, d’agneau ou encore du bœuf tandis que les légumes eux, sont pour la plupart du temps au curry et au piment. Réelle institution au Népal, le Dal bhat est aussi le seul plat qui est servi à volonté dans tous les restaurants… C’est donc un vrai bon plan pour les gourmands mais aussi pour les gourmets !

La cuisine népalaise varie aussi en fonction de ses groupes ethniques, les newars par exemple proposent des recettes beaucoup plus variées car dans les régions de Katmandou et Pokhara, la production agricole est très rentable comparée à d’autres régions plus isolées. Comme dans la cuisine indienne, les plats sont très souvent accompagnés d’un pain local.

La galette Paratha à base de farine est très consommée au Népal, tout comme le Tibetan bread qui lui, à la différence de la galette, est frit. Il se consomme le matin au petit déjeuner avec de la confiture ou du sucre, ou encore en accompagnement.

Ce n’est pas un cas unique, la cuisine népalaise est fortement influencée par son voisin, le Tibet. Il n’est pas rare de consommer de la viande de yak, le lait de yak ou encore le yaourt, dans l’Himalaya. Région très aride du Népal, l’Himalaya possède sa propre cuisine et ses propres spécialités. Par exemple, grâce à leur résistance au froid, les céréales telles que le sarrasin ou encore l’orge sont transformées en nouilles, farine et même en boissons alcoolisées.

momo spécialité népalaise

Des momo – Crédit photo: Wikimedia – Ritesh Man Tamrakar

Autre spécialité de la cuisine népalaise, les momo. Ces petits raviolis à la viande et/ou aux légumes sont quant à eux le plat national officieux du Népal. Aussi savoureux que célèbres, les momo attirent souvent la foule des touristes dans les ruelles de Katmandou. Malgré leur apparence modeste, ces petites bouchées sont un régal pour les papilles, qui se dégustent même au-delà des frontières népalaises. Les momo vantent toutes les saveurs de l’Himalaya, et ne laissent aucun touriste indifférent. De plus, ces petites merveilles culinaires peuvent également ravir les bouches sucrées, car farcis à la pomme et à la cannelle, ces raviolis sucrés deviennent un dessert. Accompagnés d’une glace, un délice !

A voir aussi dans la rubrique Népal
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi
Retrouvez également Generation Voyage gratuitement par mail et sur votre smartphone: