Logo Generation Voyage

Le renouveau des auberges de jeunesse

Le renouveau des auberges de jeunesse

Essayez l’auberge de jeunesse pour votre prochain voyage

Si pour vous les termes « auberge de jeunesse » ou « hostel » vous font (re)penser aux longues files d’attente pour la douche, aux odeurs particulières dans les dortoirs, aux ronflements, à la cuisine pleine de monde avec toute la vaisselle dans les éviers, etc… sachez que ces a priori tendent à disparaître. On assiste en effet à un renouvellement dans les auberges depuis maintenant trois ans au niveau du design et du style, des installations « cool », du confort, etc… ceci dans l’intérêt pour les établissements de se démarquer des autres hôtels et auberges classiques, et de se faire une réputation. Un total renouveau donc, qui pourrait séduire une clientèle plus large et toucher les plus sceptiques. Car si il y a une chose qui n’a pas changé dans cet éveil, c’est le prix.
Wythe Hostel brooklyn

Photo du Wythe Hotel Brooklyn – wythehotel.com

Des auberges de jeunesse accessibles … à tous (de 7 à 77 ans)

La première mue des auberges passe par le retrait définitif de cette étiquette de « jeunesse » qui leur colle à la peau. Cela fait bien longtemps que leurs portes sont ouvertes à tout le monde. C’est l’esprit de jeunesse et de rencontre qui prévaut, et non la limite d’âge. On assiste à une restructuration progressive des installations et services d’hôtellerie : les dortoirs 8 lits deviennent des dortoirs 4 lits voire des chambres doubles. Chaque chambre possède de plus en plus une salle de bain privée. Cependant, le salon ou salle commune reste la pièce maître de l’hôtel car c’est ici que les liens se créent, que les gens échangent leurs points de vue, leurs bons plans, leurs voyages, etc… Il n’est donc plus étonnant de voir des couples de cinquantenaires se laisser tenter par le nouveau visage des auberges de « jeunesse ».

la crise a bien aidé

Le désir d’attirer une clientèle plus large via une montée en gamme esthétique s’est parfaitement fondu dans le contexte économique. La crise pousse les gens à revoir leur priorité : confort ou prix ? Les auberges combinant les deux, il est à présent possible de trouver une auberge de jeunesse superbement décorée, avec un emplacement idéal, et un confort irréprochable, pour un prix plus qu’abordable. On appellent ces auberges nouvelle génération les « poshtels » (contraction de posh, chic, et hostels, soit « auberges chics »). En juin dernier, le magazine madame du Figaro en parlait déjà.
oporto poets hostel

L’Oporto Poets Hostel à Porto surfe, comme beaucoup d’auberges au Portugal, sur la vague des auberges design et tendance

La mode du design et de l’écologie

Mais il n’y pas que le prix qui fait le succès de ces auberges. Car on en trouve partout dans le monde. Pour obtenir le succès, les auberges cherchent des moyens nouveaux pour se démarquer. Comme on l’a déjà évoqué, c’est le renouvellement du design qui est en vogue. Les auberges n’hésitent pas à investir dans des meubles et déco trendy ou rétro afin que les voyageurs viennent séjourner dans leur établissement car ils savent qu’ils y trouveront ce qu’ils sont venus chercher : une ambiance et un esprit unique, avec un clientèle qui leur ressemble. On peut aussi bien trouver des dortoirs de 20 lits que des chambres proposant plus d’intimité, mais le confort sera bien meilleur qu’auparavant.

Les auberges au style art-déco avec un salon rempli de voyageurs et de locaux sont plus chaleureuses que les hôtels class où l’on voit personne

La mode de l’écologie touche également les auberges de jeunesse qui fleurissent ici et là. On a notamment beaucoup parlé de la Halle Pajol qui a été inaugurée par le maire de Paris le 7 novembre 2013 et qui est l’oeuvre de Françoise-Hélène Jourda, une architecte écologiste. L’auberge qui peut accueillir près de 330 personnes s’auto-gère en énergie grâce aux 3 500m² de panneaux photovoltaïques. Une telle auberge de jeunesse en plein cœur de Paris (18ème), à des prix aussi bas ne peut qu’attirer les foules de voyageurs (jeunes comme mûrs).

Pas d’étoiles mais du luxe

Luxe est bien sûr un grand mot. Mais certains établissements le touche du doigt. En surfant sur la mode rétro-bobo-hipster, de nombreuses auberges ont ouvertes (et continuent d’ouvrir) dans les grandes villes du monde, proposant des chambres à la déco géniale, des lits confortables, avec resto et bars à cocktails. Mais c’est surtout l’ambiance conviviale et l’emplacement de ces « hôtels » qui fait la différence. De l’ancienne usine réaménagée, à l’ancien entrepôt d’un magasin, on trouve de véritable bijoux pour séjourner. Parfois, la vue et le cadre de l’auberge fait toute la différence, et le prix proposé est bien en-dessous de sa réelle valeur. Les voyageurs les plus réticents aux dortoirs n’auront plus d’excuses.

Aviez-vous eu vent de cette nouvelle vague d’auberges de jeunesse ? Aviez-vous testé les auberges de jeunesses « classiques » auparavant ? Cela va t’il vous faire changer d’avis ? Êtes-vous maintenant tenté ? Commentez ! Le débat est ouvert !

A voir aussi dans la rubrique Enquêtes et sondages
A voir aussi dans la rubrique Auberge de jeunesse
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi
Retrouvez également Generation Voyage gratuitement par mail et sur votre smartphone: