North Sentinel, l’île la plus dangereuse au monde

Comparez et trouvez vos activités voyage
North Sentinel, l’île la plus dangereuse au monde

Cette île de l’océan Indien abrite une tribu qui vit là depuis 60.000 ans, mais il est trop dangereux de l’explorer parce qu’ils essaient de tuer les étrangers

Vue du ciel, elle semble être une île idyllique avec de magnifiques plages et une forêt dense, mais les touristes ou les pêcheurs n’osent pas y mettre les pieds en raison de la réputation redoutable de ses habitants. Les visiteurs qui s’aventurent sur ou trop près de l’île de North Sentinel risquent d’être attaqués par les membres d’une tribu mystérieuse, Les Sentinelles, qui rejette la civilisation moderne et préfère n’avoir aucun contact avec le monde extérieur.

Quand ils interagissent avec des personnes extérieures, cela se fait souvent avec violence. La tribu autochtone des Sentinelles a tué deux hommes qui pêchaient illégalement en 2006 et on sait qu’ils tirent des flèches enflammées et lancent des pierres aux avions volant à basse altitude ou aux hélicoptères en mission de reconnaissance.

Située dans le golfe du Bengale, l’île de North Sentinel est l’une des îles Andaman et a une superficie de 72 km². Officiellement, l’île est administrée par l’Inde depuis 1947, mais elle reste une énigme, en dépit d’être peuplée depuis près de 60.000 ans. Épargnée par la civilisation moderne, on en sait très peu sur le peuple des Sentinelles, leur langue, leurs rituels et l’île elle-même.

North Sentinel, île dangereuse

Crédit photo: Wikimedia – NASA Earth Observatory / Jesse Allen

Il est trop dangereux de les approcher en raison de leur hostilité aux étrangers, ce qui signifie qu’ils sont rarement photographiés de près et pratiquement jamais vus sur une vidéo. La plupart des photos et des clips vidéo qui existent sont de mauvaise qualité.

Les rapports recensant la population de la tribu sont aussi contradictoires, la plupart des estimations indiquant que l’île est peuplée par quelques dizaines jusqu’à quelques centaines d’habitants. On ignore encore quel est l’impact du tsunami de 2004 sur la population et sur l’île, bien que la tribu isolée semble avoir réussi à éviter d’être anéantie. Après le tsunami, un membre a été photographié tentant de tirer une flèche sur un hélicoptère de la Garde côtière indienne.

North Sentinel, île dangereuse

Crédit photo: Daily Mail Online

Souvent désignée comme une « tribu de l’âge de pierre » (un titre que ses défenseurs prennent comme une offense, disant que ses membres se sont adaptés au fil du temps), les Sentinelles pourraient être la tribu la plus isolée au monde, le gouvernement indien choisissant de ne pas se mêler de leurs affaires. Le gouvernement a fait plusieurs tentatives infructueuses pour établir un contact, mais a abandonné toute tentative et permet à la tribu de vivre comment elle l’a choisit sur cette île qui est de la taille de Manhattan.

Les autorités indiennes ont été jusqu’à interdire de tenter de prendre contact avec les Sentinelles. Il est illégal de s’approcher de l’île. Les Sentinelles vivent quasiment nus, et survivent grâce à la chasse et à la pêche.

North Sentinel, île dangereuse

Crédit photo: Daily Mail Online

Dans un article publié en 1993 dans The Independant, on y apprend que Trilokinath Pandit, un universitaire, a mené plusieurs expéditions anthropologiques pour s’approcher des Sentinelles. Lui et son équipe sont les seuls à ce jour à avoir pu entrer en contact avec la tribu indigène. Mais pour cela, il lui a fallu plusieurs essais répartis sur 30 ans. « On ne sait pas pourquoi, soudain, ils ont décidé de baisser les armes », raconte-t-il étonné. Pour pénétrer dans l’antre des Sentinelles, l’équipe de Pandit avait dû retirer ses vêtements et s’accoutumer aux traditions locales. L’expédition avait été filmée :

Selon l’universitaire, le peuple n’est pas cannibale et n’a pas de chef de tribu, contrairement aux idées reçues.

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines écrasé sur l’île ?

Au mois de mars 2014, le Boeing 777 de la Malaysia Airlines est porté disparu. Des images aériennes capturées par la NASA montrent d’importantes traces de fumée s’échapper de l’île. Et si le Boeing s’était écrasé sur l’île de North Sentinel ? Les autorités ont cependant nié cette hypothèse publiquement.

North Sentinel, île dangereuse

Image aérienne de Google Maps montrant une épave de navire au large de la côte de l’île

A voir aussi dans la rubrique Explorer le monde
A voir aussi dans la rubrique Ile
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi