Dans quel quartier loger à Cracovie ?

Où séjourner à Cracovie ? Trouvez dans quel quartier loger à Cracovie pour visiter la deuxième ville de Pologne, ville d’art et d’histoire.

Avec 326,8 km², Cracovie est trois fois plus étendue que Paris. C’est aussi la deuxième agglomération de Pologne et l’une des villes les plus attractives d’Europe de l’Est. Ancienne capitale royale de Pologne, Cracovie comporte de nombreux atouts : entre influences Slaves et Latines, c’est un centre artistique et culturel majeur du pays, une ville chargée d’Histoire, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, une ville étudiante (200.000 étudiants), et visitée par 200.000 personnes par an…

Puisque vous ne connaissez sans doute pas grand chose de la Voïvodie de Petite-Pologne, voici pour vous une présentation des quartiers où loger à Cracovie. La seconde ville polonaise est subdivisée en 18 quartiers administratifs, mais l’essentiel des choses à faire ou à voir se trouve regroupé dans trois quartiers du centre-ville et les quartiers périphériques, tout dépend évidemment de vos envies – calme, détente, fête, shopping – pour votre séjour : Staré Miasto (la vieille ville), Kazimierz (ancienne ville juive), Podgorze (nouvelle ville étudiante) et la périphérie (Nowa Huta, Klepartz, Piasek, Nowy Siat).

Hôtel Atlantis à Krakow
Vous cherchez un hôtel à Cracovie?

logo GenComparez des dizaines de comparateurs d’hôtels pour trouver le meilleur hôtel avec Generation Voyage

Stare Miasto, la vieille ville

Stare Miasto, Cracovie

Crédit photo: Flickr – Jorge Láscar

Véritable centre historique de Cracovie, Stare Miasto se trouve juché sur la colline du Wawel. Il accueille de nombreux monuments historiques, une variété époustouflante de merveilles architecturales – de style Renaissance, baroque, gothique – ayant traversé les âges, et comporte plus de 2 millions d’œuvres d’art. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les guides touristiques polonais appellent ce quartier « la Florence du Nord ». Idéal pour loger à Cracovie, le quartier est bordé par une ceinture verte qui entoure la vieille ville – le parc des Planty -, installée au 19ème siècle par les Habsbourg de l’empire Austro-Hongrois sur l’emplacement des anciens remparts. Accessible tous les jours sans interruption, cet espace de verdure offre des promenades bien agréables, paisibles ou romantiques en plein cœur de Cracovie. Vous trouverez dans ce quartier aux rues en damier, tous les incontournables de la ville : la Place du marché (Rynek), la basilique Sainte-Marie (kosciol Mariacki), l’ancienne Halle aux draps (Sukiennice) – ses cafés, commerces d’artisanat et musée des beaux arts – et le château royal du Wawel.

Le quartier, très touristique, concentre à lui seul la majorité des bars, des cafés et des restaurants de la ville. Les rues piétonnes peuvent donc être bruyantes : à Cracovie, les bars ne ferment qu’à la sortie du dernier client, les rues pavées peuvent donc demeurer actives jusqu’à 3 ou 4 heures du matin, voire plus. Vous en tomberez amoureux si vous souhaitez faire du shopping, profiter de l’animation et de l’effervescence nocturne et effectuer simultanément un pèlerinage culturel à travers les couloirs du Temps.

Kazimierz, l’ancien quartier juif

Kazimierz, Cracovie

Crédit photo: Flickr – trinchetto

Durant la Seconde Guerre Mondiale, les nazis exterminèrent 90 % des Juifs de Cracovie, la plupart à Auschwitz. Kazimierz, situé au bord de la Vistule, fut peuplé par des Juifs exclusivement du 16ème siècle à 1940, et comporte la plus grosse concentration de synagogues d’Europe après Prague. Victime des persécutions et des intolérances antisémites, le quartier fut le théâtre macabre de plusieurs ghettos juifs à travers les pages les plus sombres de son histoire. Ignoré du grand public pendant un demi siècle et l’époque soviétique, le quartier est réhabilité grâce au tournage sur son sol du film « La liste de Schindler », sorti en 1993. Lieu de mémoire des atrocités commises contre les Juifs, il est aujourd’hui – en dépit d’une gentrification que toutes les villes connaissent désormais – très prisé des artistes.

C’est le second quartier le plus touristique de Cracovie. Si vous aimez l’Histoire, les lieux de sortie – bars, cafés, restaurants -, alors ce quartier où loger à Cracovie est fait pour vous : central, vous pourrez aussi apprécier la vie polonaise en écoutant les notes mineures d’un violon tzigane qui pleure, un groupe de klezmer, de jazz swing, de rock ou de musique électronique. Réservez de suite votre auberge de jeunesse, votre hôtel ou votre location : de nombreux Polonais louent leurs appartements, et les prix sont abordables !

Podgorze, la nouvelle ville étudiante

Podgorze, Cracovie

Crédit photo: Flickr – Praktyczny Przewodnik

Situé sur les rives sud de la Vistule, le quartier de Podgorze fut initialement marqué par son activité halieutique. C’est aussi le lieu où l’ancien ghetto de Cracovie fut installé pendant l’occupation nazie. C’est sur cette frange méridionale du centre-ville de Cracovie que se trouvent les lieux de vie étudiante. Le quartier sera peut-être moins esthétique à vos yeux que dans la vieille ville, mais il présente l’avantage de proposer des loyers moins chers : en résulte un important afflux des étudiants et des artistes, qui s’y installent. Cafés, bars et clubs de jazz rythment donc la vie sociale du quartier, idéal pour des balades romantiques le long du fleuve Wisla ou visiter quelques musées intéressants : Le musée de l’usine d’Oskar Schindler, Mocak, un musée d’art contemporain, Cricoteka, sur le metteur en scène Tadeusz Kantor. Podgorze est un quartier populaire et donc, moins bourgeois que la vieille ville et peut donc sembler un peu plus terne, plus sombre, moins « fun ». Mais différent, historique et authentique.

Enfin, d’autres quartiers présentent moins d’attrait, mais demeurent intéressants d’y faire une halte.

Nowa Huta

Nowa Huta, Cracovie

Crédit photo: Flickr – Konrad Krajewski

Ville du futur Pape Jean-Paul II, elle fut construite dans les années 1950 par et pour les ouvriers communistes. La ville devenue un quartier de Cracovie reflète à merveille ce que pouvait être la vie au temps de la Guerre Froide, sous l’économie soviétique, une ville dépourvue d’église, destinée à l’activité métallurgique, au milieu de laquelle trône une gigantesque statue de Lénine : la ville communiste par excellence. Avant la transition vers l’économie de marché capitaliste, de nombreuses rues portaient les noms emblématiques de l’idéologie socialiste – Lénine, Marx – ou rappelaient ceux de la Révolution cubaine – à l’instar de Che Guevara ou Fidel Castro.

Depuis la chute du mur de Berlin, un profond sentiment anticommuniste s’est emparé des âmes, et le quartier est en passe de devenir tout l’inverse : bourgeois. C’est un quartier intéressant pour se rendre compte du passé socialiste en Pologne, un musée à ciel ouvert pour observer l’urbanisme typiquement soviétique – des places et des avenues très larges, des espaces verts très grands et des bâtiments collectifs – si cela vous anime. Si vous cherchez encore un quartier où loger à Cracovie, passez une nuit à Nowa Huta… mais peut-être guère plus !

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Cracovie
Répondre

Laisser un commentaire

Generation Voyage sur Facebook
Retrouvez également Generation Voyage gratuitement par mail et sur votre smartphone: